Magnum Opus

Skeleton

26/12/2021

Autoproduction

Thrash suédois. A une époque, l’association de ces deux termes ne voulait pas dire grand-chose, sauf pour ceux connaissant les excellents AGONY. En 2022, la nationalité suédoise ouvre toutes les portes, y compris celles de la nostalgie violente des années 80, et les SKELETON le savent très bien. Eux, tellement en confiance qu’ils ont osé baptiser leur second long Grand Œuvre se placent donc dans les premiers rangs du bataillon scandinave, avec une poignée de chansons qui ne seront pas sans rappeler de vifs souvenirs aux nostalgiques de la violence modérée d’il y a trente ans.

Fondé en 2013, à moins d’une décennie d’aujourd’hui, les SKELETON n’en ont pas moins acquis pas mal d’expérience sur le terrain. Pas moins de quatre EP, et déjà un LP, publié en 2019 et qui avait suffisamment de poids pour agiter légèrement l’underground. Il était donc temps de confirmer les bonnes impressions ressenties à l’écoute d’Only Ruins Remain, il y a trois ans, et plus ou moins accentuées par deux moyens formats depuis, Clockwork Dominion et Skeletal Structure, tous deux lâchés en 2020.

Précisons d’emblée pour les nombreux néophytes que les suédois font partie de la frange la plus raisonnable du revival Thrash. Ne vous attendez pas à dénicher des reliques de la brutalité allemande ou des antiquités de la bestialité sud-américaine, mais plutôt de sérieuses similitudes avec l’optique californienne la plus raisonnable, ou la philosophie canadienne la plus Heavy d’ANNIHILATOR. Les deux exemples qui viennent en tête lorsqu’on pose ses oreilles sur Magnum Opus sont évidemment la créature de Jeff Waters, et METALLICA, auxquelles on pourrait ajouter les SANCTUARY, MEGADETH, et l’EXODUS le plus accessible des nineties.

Pas vraiment de quoi se décoller les tympans, ni provoquer de slam dangereux, mais un professionnalisme qui fait plaisir à entendre, et une alternative fraîche à la linéarité old-school qui nous pèse depuis de longues années. Kristoffer Karlsson (basse), Robin Karlsson (batterie), Christian Pettersson (guitare) et Daniel Pettersson (guitare/chant), jouent donc la précision et la subtilité, ce qu’on remarque assez rapidement en prenant acte de ce mid tempo permanent, à peine agité de quelques breaks mélodiques. De la fluidité, un amour immodéré pour ces harmonies les plus subtiles, de l’énergie canalisée, voilà donc le programme dévoilé dès « No Negotiations », qui ne négocie pas avec la violence.

Si la première partie de l’album évolue en stagnation, proposant peu ou prou les mêmes schémas, la seconde partie ose des choses moins évidentes, d’un côté comme de l’autre. Ainsi, « The Resistance » accélère le tempo pour se rapprocher d’un Speed à la HELLOWEEN/SCANNER, tout en mettant encore plus l’emphase sur les harmonies de guitares. A l’inverse, « A Great Charade » opte pour des syncopes plus symptomatiques d’un Power Metal à la NEVERMORE/SANCTUARY, et modernise un peu le son, grâce au jeu habile de Robin Karlsson. On se laisse donc plus facilement aller à cette grandiloquence dont l’album avait besoin pour changer de cap et se montrer sous un jour plus ambitieux, pour enfin mériter son nom.

Son nom est d’ailleurs celui du titre le plus long et progressif de l’album, qui en un peu plus de sept minutes passe en revue toutes les composantes eighties du genre, de l’intro bombastic à la METALLICA en passant par les soli à la Waters. Ce title-track à tiroirs est à n’en point douter le point fort de cet album, l’acmé qu’on est en droit d‘attendre en pénultième position, et un hymne qui risque fort de faire très mal en concert quand les choses seront revenues à la normale. Soulignons pour être juste le timbre de voix très particulier de Daniel Pettersson, qui évolue constamment en high et mid range, et qui pourra rebuter les amateurs de grognements plus formels, mais qui s’accorde fort bien d’un instrumental trop précis et ciselé pour supporter des graves trop prononcés.

Sans être la révélation d’une fin d’année 2021 chargée en grosses sorties Thrash, Magnum Opus est un solide album à la personnalité très affirmée. Espérons simplement qu’il ne soit pas ce Grand Œuvre promis, puisqu’on sent les suédois de SKELETON capables d’aller beaucoup plus loin.        

 

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. No Negotiations

02. For Our Amusement

03. An Act of Compliance

04. The Orderly

05. The Resistance

06. A Great Charade

07. Magnum Opus

08. Symbiosis


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 02/10/2022 à 18:00
78 %    71

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51