Lors d'un précédent entretien de votre serviteur avec Simon et Geoffrey, guitaristes au sein de la formation Nordiste THE LUMBERJACK FEEDBACK, le premier nommé précisait à propos de Blackened Visions, premier effort longue durée du groupe, que celui-ci avait « une très grosse influence Black Metal» et qu'avec l'album suivant le groupe avait « renversé tout ça ». Cet album c'est donc ce Mere Mortals. Et force est de constater que ce qu'en disait le six-cordistes à son sujet s'avère tout à fait vrai. Mais revenons un peu en arrière.

Blackened Visions, datant de 2016, intervenait après 2 EP qui avaient mis l'eau à la bouche de tout bon amateur de son lourd, lent, gras et saturé mais néanmoins personnel. Une personnalité affirmée par le côté instrumental du groupe et par la présence en son sein non pas d'une mais de deux batteries. Le tout pour un premier album à l'ambiance très marquée. Sombre, très sombre, profondément sombre, ladite ambiance. Et ce dès la pochette, affichant une silhouette aussi mystérieuse qu'inquiétante et qui s'avérait décrire parfaitement la musique de cet album.

Et c'est à peu près la même chose qu'il se passe ici. Exit la gamme de couleurs allant du noir profond au gris ténébreux. Bonjour le rouge vif et incandescent. Car oui, THE LUMBERJACK a effectivement renversé son FEEDBACK à 180°C. Ce qui, concrètement, nous donne une offrande sonore lorgnant vers le Stoner et le Rock Prog'. En tout cas vers quelque chose de beaucoup plus catchy et entraînant, mais aussi planant (« New Order (Of The Ages) Part 1 ») et lumineux tout en gardant sa lourdeur originelle (« A White Horse Called Death »).  MONKEY3 est, par exemple, une référence à laquelle on pense à l'écoute de cette galette, le côté psyché en moins. Pour autant, si renversement il y a, le son du groupe est tout à fait cohérent avec leurs précédents travaux. Et c'est peut-être là le tour de force de ce Mere Mortals et, par là même, de ses compositeurs : arriver à proposer quelque chose de quasi-totalement différent et pourtant parfaitement cohérent. Comme le côté pile et face d'une même pièce. Mieux, comme si, avec ces deux albums, THE LUMBERJACK FEEDBACK avait commencé à bâtir une sphère musicale dont Blackened Visions et Mere Mortals seraient les premiers quartiers, se complétant mais s'opposant, se différenciant mais partageant une base commune (« Therapy ?»). Et plus l'on écoute cet album plus cette nouvelle personnalité développée par le groupe fait sens. Plus le souvenir de Blackened Visions s'estompe pour, non pas disparaître, mais laisser la juste place à cette nouvelle facette déployée par ces mêmes géniteurs. 

Alors oui lorsque, comme moi, l'on est grand fan du premier méfait, l'acclimatation, que dis-je, l'appropriation de ces nouvelles compositions prend du temps. Du fait d'un son beaucoup plus doux, de batteries dont on distingue mal, au premier abord, leur dualité. Mais l'on y revient. A son insu. Et l'on se rend compte que oui, le son est peut-être moins profond mais il est parfaitement adapté aux notes distillées ici. Oui, des fois l'on cherche les deux batteries pour, en définitive, se rendre compte qu'elles ont toujours été là, se complétant tellement parfaitement qu'on pourrait les confondre. Et l'on ne peut alors que s'incliner, s'enthousiasmer et finalement faire sien ces sept titres qui savent se faire tour à tour contemplatifs, dansant (« Kill ! Kill ! Kill ! Die ! Die ! Die ! »), rêveurs, énergiques (« Wind Last Blow ») ; qui nous font  voyager ou simplement nous accompagnent (« New Order(Of The Ages) Part 2 »), ou nous soutiennent, quand ils ne nous motivent pas. Voir parfois, tout cela à la fois (« Kobe (DoorsOf Spirit) »). 

Ce Mere Mortals surprend donc, mais n'en est pas moins abouti et très convaincant. Gommant même les quelques (infimes) longueurs générées par le précédent opus pour étoffer encore un peu plus la palette musicale de THE LUMBERJACK FEEDBACK. On se prend alors à se demander ce qu'ils vont bien pouvoir nous trouver pour la suite, car nul doute qu'avec ces gaziers là, on peut désormais s'attendre à tout. Pour notre plus grand plaisir.

Titres de l'album :

1 - Therapy?

2 - Kill! Kill! Kill! Die! Die! Die!

3 - New order (of the ages) - Part I

4 - New order (of the ages) - Part II

5 - Wind last's blow

6 - A white horse (called Death)

7 - Kobe (the doors of spirit)


Site Officiel

Page Facebook



par JTDP le 16/04/2019 à 08:00
83 %    122

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Palehørse

Palehørse

Statement

Force Of Life

Cara Neir

Part III - Part IV

Project For Bastards

Project For Bastards

Aftermath

There Is Something Wrong

Nostromo

Narrenschiff

Charge

Ain’t The One

Herod

Sombre Dessein

(false) Defecation

Killing With Kindness

Rosy Vista

Unbelievable

Gorgon

Elegy

Parad1gm

Parad1gm

Laceration

Remnants

Dragon's Daughters

Tits on Fire

Ad Patres

A Brief Introduction to Human Experiments

Suzi Quatro

No Control

Beast In Black

From Hell With Love

Manowar

The Final Battle 1 (E.P)

Orphaned Land + Subterranean Masquerade

RBD / 18/04/2019
Folk Metal

Crippled Black Phoenix I Villingen-Schwenningen

Simony / 16/04/2019
Cold Wave

EVERGREY - Le Gibus - Paris

Kamel / 15/04/2019
Evergrey

LA CAVE : une sélection d'albums Metal Extreme #1

Jus de cadavre / 02/04/2019
Metal Extrême

Concerts à 7 jours

+ Sortilège

19/04 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

RIP grand musicien.


Bah c'est une pochette de Prog quoi...


Cette pochette est comment dire ... ... ...


C'est une histoire de dingue là... Je comprend pas trop le but de ce genre d'arnaque en fait... C'est pas en vendant 3 albums de groupes totalement underground qu'on fait du fric bordel !?


Une plus grande exposition à l'internationale tout simplement. Si ça marche, l'aspect financier suivra mais ce ne sera qu'une conséquence indirecte. La médiatisation prime avant tout. Pour ce qui est de leur revendication comme tu dis, si tu regardes les commentaires de cette new sur leur facebo(...)


Sans compter le fait que les mecs de Metal Bastard Enterprises (Oliver et ralf Schaffelhuber) sont ceux qui ont fait le célèbre label rip off Turbo records/Turbo Music ! mais aussi Braincrusher records, Metal age, sont aussi ceux qui ont fait un label qui sortait des groupes de RAC néo nazi nom(...)


Oui Goughy, ce sont clairement des classiques, c'est indiscutable.
Loin de moi l'idée de descendre les albums qui ont précédé ce Russian.
Je voulais dire que les journalistes avaient un peu eu tendance à les faire passer pour les "seuls" classiques des allemands. Et c'est vrai qu'Ac(...)


Je suis bien content que quelqu'un aie pu y aller. Je suis encore vert que la date dans le Midi ait été annulée deux jours avant, je la guettais depuis des mois, réservation et tout... C'est la deuxième fois que je rate Soft Kill notamment sur annulation.


Quelque chose m'échappe totalement dans la démarche : ils ont toujours revendiqué d'être "à part" et là ils signent sur un label impersonnel. Il va falloir qu'ils m'expliquent ce qui a pu les motiver à quitter un label aussi pointu que Prophecy, hormis de basses considérations financières.


Je n'ai jamais vraiment écouté Accept, à part Balls... et encore, (je ne sais même pas vraiment pourquoi en fait... c'est pas ma génération on va dire...), mais vos coms de passionnés donne envie de s'y pencher un peu plus sérieusement.


Eh ben merci à Metalnews et à toi Monsterman, vous relancez un débat que j'ai avec moi même et quelques amis sur la place de cet album dans la discographie d'Accept (avec Udo hein, restons sérieux).
Pour l'instant il est derrière le quatuor indiscutable (j'ajoute "Breaker" aux trio que t(...)


En me relisant, je me suis mal exprimé : je voulais dire que j'ai fait écouter cet album il y a 4 ou 5 ans à un vieux fan de Heavy qui était totalement passé à côté... eh bien il avait pris SA CLAQUE ! Voilà le souvenir qui revient. :-)
un album qui a sacrément bien vieilli !


Sans doute le meilleur Accept. Le plus mur, le mieux produit...
des textes monstrueux et bien plus affutés que chez la concurrence (lisez attentivement ceux de "Heaven is hell" ou "TV War")...
cet album est un must à écouter à fort volume ! Tuerie de prod !!
Souvenir d'un pote (...)


Jamais accroché à ce groupe... Et ce n'est pas leurs dernières productions qui ont pu me faire changer d'avis. Néanmoins, très chouette live-report ! Bienvenue Kamel ! :-)


Groupe vu sur la tournée d'In Search of Truth, depuis je trouve que le groupe tourne en rond se reposant trop sur la voix exceptionnelle de son chanteur. Mais en live si je peux les revoir... j'hésiterais pas une seconde.
Bienvenue à Kamel !


Bienvenue à Kamel dans l'équipe!


Je pense que ça vient du fait que le groupe "travail" (ils sont payés quoi) et que c'est donc un visa particulier qu'il faut et non un simple visa touristique. En fait si j'ai bien compris il n'y a pas eu de refus de visa mais un retard (c'est très long les délais apparemment) et du coup le grou(...)


Pourquoi ?


Quel dommage pour Gorod.

Pour une fois, j'aimerais bien savoir ce qui motive un refus de visa. Est ce que c'est parceque c'est lié à un visa de tourisme vs un visa de travail ?

ça me fait beaucoup penser au problèmes de visa qui ont fait que Morbid Angel ont du annuler (...)


Tiens, tiens... Turbo music était déjà salement réputé à l'époque. Rip-off d'un jour, rip-off toujours...