Lors d'un précédent entretien de votre serviteur avec Simon et Geoffrey, guitaristes au sein de la formation Nordiste THE LUMBERJACK FEEDBACK, le premier nommé précisait à propos de Blackened Visions, premier effort longue durée du groupe, que celui-ci avait « une très grosse influence Black Metal» et qu'avec l'album suivant le groupe avait « renversé tout ça ». Cet album c'est donc ce Mere Mortals. Et force est de constater que ce qu'en disait le six-cordistes à son sujet s'avère tout à fait vrai. Mais revenons un peu en arrière.

Blackened Visions, datant de 2016, intervenait après 2 EP qui avaient mis l'eau à la bouche de tout bon amateur de son lourd, lent, gras et saturé mais néanmoins personnel. Une personnalité affirmée par le côté instrumental du groupe et par la présence en son sein non pas d'une mais de deux batteries. Le tout pour un premier album à l'ambiance très marquée. Sombre, très sombre, profondément sombre, ladite ambiance. Et ce dès la pochette, affichant une silhouette aussi mystérieuse qu'inquiétante et qui s'avérait décrire parfaitement la musique de cet album.

Et c'est à peu près la même chose qu'il se passe ici. Exit la gamme de couleurs allant du noir profond au gris ténébreux. Bonjour le rouge vif et incandescent. Car oui, THE LUMBERJACK a effectivement renversé son FEEDBACK à 180°C. Ce qui, concrètement, nous donne une offrande sonore lorgnant vers le Stoner et le Rock Prog'. En tout cas vers quelque chose de beaucoup plus catchy et entraînant, mais aussi planant (« New Order (Of The Ages) Part 1 ») et lumineux tout en gardant sa lourdeur originelle (« A White Horse Called Death »).  MONKEY3 est, par exemple, une référence à laquelle on pense à l'écoute de cette galette, le côté psyché en moins. Pour autant, si renversement il y a, le son du groupe est tout à fait cohérent avec leurs précédents travaux. Et c'est peut-être là le tour de force de ce Mere Mortals et, par là même, de ses compositeurs : arriver à proposer quelque chose de quasi-totalement différent et pourtant parfaitement cohérent. Comme le côté pile et face d'une même pièce. Mieux, comme si, avec ces deux albums, THE LUMBERJACK FEEDBACK avait commencé à bâtir une sphère musicale dont Blackened Visions et Mere Mortals seraient les premiers quartiers, se complétant mais s'opposant, se différenciant mais partageant une base commune (« Therapy ?»). Et plus l'on écoute cet album plus cette nouvelle personnalité développée par le groupe fait sens. Plus le souvenir de Blackened Visions s'estompe pour, non pas disparaître, mais laisser la juste place à cette nouvelle facette déployée par ces mêmes géniteurs. 

Alors oui lorsque, comme moi, l'on est grand fan du premier méfait, l'acclimatation, que dis-je, l'appropriation de ces nouvelles compositions prend du temps. Du fait d'un son beaucoup plus doux, de batteries dont on distingue mal, au premier abord, leur dualité. Mais l'on y revient. A son insu. Et l'on se rend compte que oui, le son est peut-être moins profond mais il est parfaitement adapté aux notes distillées ici. Oui, des fois l'on cherche les deux batteries pour, en définitive, se rendre compte qu'elles ont toujours été là, se complétant tellement parfaitement qu'on pourrait les confondre. Et l'on ne peut alors que s'incliner, s'enthousiasmer et finalement faire sien ces sept titres qui savent se faire tour à tour contemplatifs, dansant (« Kill ! Kill ! Kill ! Die ! Die ! Die ! »), rêveurs, énergiques (« Wind Last Blow ») ; qui nous font  voyager ou simplement nous accompagnent (« New Order(Of The Ages) Part 2 »), ou nous soutiennent, quand ils ne nous motivent pas. Voir parfois, tout cela à la fois (« Kobe (DoorsOf Spirit) »). 

Ce Mere Mortals surprend donc, mais n'en est pas moins abouti et très convaincant. Gommant même les quelques (infimes) longueurs générées par le précédent opus pour étoffer encore un peu plus la palette musicale de THE LUMBERJACK FEEDBACK. On se prend alors à se demander ce qu'ils vont bien pouvoir nous trouver pour la suite, car nul doute qu'avec ces gaziers là, on peut désormais s'attendre à tout. Pour notre plus grand plaisir.

Titres de l'album :

1 - Therapy?

2 - Kill! Kill! Kill! Die! Die! Die!

3 - New order (of the ages) - Part I

4 - New order (of the ages) - Part II

5 - Wind last's blow

6 - A white horse (called Death)

7 - Kobe (the doors of spirit)


Site Officiel

Page Facebook



par JTDP le 16/04/2019 à 08:00
83 %    217

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Pectora

Untaken

Warchest

Sentenced Since Conception

Sangue

Culś

Wormwitch

Heaven That Dwells Within

Wings Of Decay

Crossroads

Ares Kingdom

By the Light of Their Destruction

Mosh-pit Justice

Fighting The Poison

East Of The Wall

NP-Complete

Spirits Of Fire

Spirits Of Fire

Brutal Sphincter

Analhu Akbar

Darkthrone

Old Star

Makkmat

Beina Brenner

Jess By The Lake

Under The Red Light Shine

Rammstein

Rammstein

D.a.d

A Prayer for the Loud

Death Angel

Humanicide

First Signal

Line of Fire

Find Me

Angels In Blue

Royal Republic

Club Majesty

The Morganatics

Love Riot Squad Vs The F-world

Pitfest

Mold_Putrefaction / 08/06/2019
Crust

Warm-Up Hellfest

JTDP / 07/06/2019
Hellfest

Ad Patres / Iron Flesh / Origin'Hell - Live-report Rennes

Jus de cadavre / 28/05/2019
Death Metal

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Ministry

18/06 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Photo Stream

Derniers coms

J'imagine que tout le monde s'en branle, mais y'a pas de raison qu'il n'y ait que les chroniqueurs qui vous fassent part de leur destinations sur le fest (merde quoi !) :
- Vendredi : CONAN, POWER TRIP (jamais vu. Hâte de voir ça sur scène et surtout dans le pit hé hé hé), DIAMOND HEAD ((...)


Ah merci totoro !
Je ne suis donc pas le seul à penser qu'il n'y a pas plus de Crust là dedans que de références Raï dans le dernier VLTIMAS.


De mon coté j'y serais aussi pour le zine'... Mon RO du coup : Slayer, Slayer et Slayer (en gros quoi). Plus sérieusement y'a de quoi faire encore cette année ! Mais pour moi ça se passera, comme depuis des années maintenant, quasi uniquement sous les tentes... A part pour Slayer, Gojira et 1 o(...)


J'avais peur après "LIFAD" que je n'aime pas (trop facile, pas assez martial, aux chansons loin d'être inoubliables, à part "Waidmanns Heil"). Rassuré par l'énormissime "Deutschland" et "Radio", c'est désormais tout l'album qui me fait plaisir. Rammstein ne change pas vraiment mais a trouvé u(...)


Je n'entends pas du tout le truc Crust dans ce disque... Par contre, c'est un sacré putain de bon disque, avec un nombre de riffs qui tuent complètement affolant ! Entre Death Mélo et Dark Metal suédois. On oscille pour ma part entre du Tribulation plus vénère, moins prog' et du Dissection pé(...)


"Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired."

1988 soit 30 ans passé.

Oui ils ont quand même sorti un très bon album depuis indiscutable depuis...Le Black Album ! Il y a 28 ans...

-
<(...)


Voir un groupe aussi lourdaud que le Metallica actuel reprendre Thin Lizzy c'est quand même la honte. Finalement Jojo c'était parfait pour eux.


Hate d'écouter la suite un groupe que je trouve vraiment excellent dans le style...bref un beau voyage auditif pour moi.


Oui pas mal en tout cas beaucoup plus audible que le dernier DEIPHAGO :)))


Ils ont enfin sorti un album potable depuis 1988 ? Ah non après vérif ' leur dernière crotte reste Hardwired.


Ils ont morflé les Mets, c'est l'age c'est normal mais tant que l'envie et là !

C'est surtout le père Hetfield, Lars est un peut plus boudiner qu'avant. Rob ça va par contre c'est celui qui a le moins bougé, il a la même dégaine qu'il y a 10 ans.


Buck Dancer + 1 putain !!!
A l'instar (dans une moindre mesure tout de même) d'un "Fear, emptiness, despair", deux albums totalement décriés à l'époque...
Allez savoir pourquoi putain ?!?!
Aaaahhhlala ! Les fameux critiques-pisse-vinaigre... … ...


Une belle chro qui m'a donné envie d'en écouter davantage


En parlant de Napalm, j'ai une période Diatribes en ce moment. Album que j'ai négligé à l'époque mais... quel putain de tuerie !!! Un de mes préférés.


Monstrueux ! C'est la saison des baffes en ce moment !


Mitch Harris est bloqué à cause de raisons familiales (et parentales, une histoire de maladie, il me semble). Aux USA.


Billet en poche. Ca va chier. Je les ai vus au moins 12 fois sur scène. Pas grave, j'en serai encore.


Mais il n'a rien écrit pour le prochain album. Juste enregistré ses parties de guitare.


Il est toujours là mais pas sur scène


Et sinon Mitch Harris, il revient quand dans le groupe ?