Emmené par la tête pensante de DAKHMA, LYKHAEON est originaire de Suisse et opère en trio, Kerberos, alias K., en tant que chanteur bassiste, épaulé d'un guitariste et d'un batteur désignés sous les pseudonymes de S. et Infermità (aussi appelé I.). Ominous Eradication Of Anguished Souls est un EP 2 titres, ou plus précisément 1 titre découpé en 2 plages, qui fait suite à un premier album, Tanz Der Entleibten, paru en autoproduction en 2015. Tout comme pour DAKHMA, Godz Ov War Productions a eu vent de la musique orientée Black Metal du trio et nous propose là un EP de présentation assez costaud. 

Au niveau de la production, on se retrouve dans l'habituelle grotte où la majorité des groupes de Black Metal enregistrent, grosse réverb' sur le chant, guitare en léger retrait et particulièrement incisive, oscillant entre riffs frénétiques et arpèges plus ambiants appuyés par des claviers en nappe. La batterie, elle, est au fond de la grotte, très en retrait, elle n'en reste pas moins intéressante pour autant, avec un jeu suffisamment varié. Le chant douloureux par moment peut faire penser à DEINONYCHUS et d'ailleurs dans le résultat final, on est pas à des années lumières non plus, même si les Suisses sont bien plus Black Metal que ne l'est DEINONYCHUS. 

La construction des deux titres laisse plutôt penser à un 1 seul et même titre découpé en deux plages car sur la première plage et les 6 premières de la deuxième, LYKHAEON nous assène une descente particulièrement crade, froide et malsaine où les blasts répondent à des parties plus ambiantes pour ensuite se finir sur des voix qui s'entremêlent, qui tournoient dans les effets le tout sur un glas indiquant une fin, celle des âmes tourmentées si l'on en croit le titre de cet EP. S'appuyant sur un thème unique tout au long des 20 premières minutes décliné de plusieurs façons musicalement, le trio ne tourne cependant pas en rond et réussi à nous garder avec lui dans cet instant particulièrement troublant qu'est cet Ominous Eradication Of Anguished Souls, les plus impatients trouveront certainement la fin un peu longue et je ne peux pas leur donner complètement tort, cette longue outro paraît un peu démesurée par rapport à la longueur du EP.

Toujours est il, qu'après 3 années de silence discographique, LYKHAEON nous renvoie une musique mieux produite, un son de batterie bien mieux intégré, un chant mieux produit également même si plus commun le tout dans une dissonance ne venant plus des guitares mais plutôt de l'ambiance générale, une évolution qui mène le trio vers quelque chose de plus répandu aujourd'hui mais aussi quelque chose de plus intense, plus en accord avec l'imagerie développée par le groupe.

Track-listing :

  1. Chthonios I
  2. Chthonios II

Facebook


par Simony le 24/07/2018 à 08:00
70 %    135

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Axxis

Monster Hero

Architorture

World Peace

Brainstorm

Midnight Ghost

Necronomicon

Unleashed Bastards

Dream Patrol

Phantoms of the Past

Grrrmba

Embodiment

Black Phantom

Expiration Date

Fullminator

Crackattack

Benighted

Dogs Always Bite Harder Than Their Master

Black Paisley

Perennials

Disgrace And Terror

Age of Satan

Bogue Brigade

Ruinous Behavior

Lioncage

Turn Back Time

The Cruel Intentions

No Sign of Relief

Void

Jettatura

Cauldron

New Gods

Tony Mitchell

Beggars Gold

Bosse-de-nage

Further Still

Attan

End Of

Whisker Biscuit

Kill For Beer

Interview avec Harun Demiraslan

youpimatin / 20/10/2018
Groove Metal

Hangman's Chair + SBRBS / Live-report Rennes

Jus de cadavre / 09/10/2018
Stoner Doom

Voïvod + Bio-Cancer + Hexecutor

RBD / 06/10/2018
Mosh

Interview VOÏVOD - Daniel "Chewy" Mongrain

mortne2001 / 02/10/2018
Daniel Mongrain

Bloodshed Festial - Jour 2

Mold_Putrefaction / 02/10/2018
Breakcore

Concerts à 7 jours

+ Black Mirrors + The Vintage Caravan

26/10 : Backstage, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

On me provoque, là ! C'est l'un des quelques albums pour lesquels j'avais fait une chronique remontant le temps sur feu Violent Solutions il y a dix ans. Et mon avis n'a guère évolué : le contexte était très hostile pour le trio restant, et au lieu de vouloir rassurer les fans par un album bou(...)


Bon alors moi, forcément, je déteste cet album et d'ailleurs tout ceux qui ont suivi...
Même chose d'ailleurs pour tout ce qu'à pu faire le père Cavalera ensuite.
Vieux con speaking... ... ...


Merde, si j'avais connu ça en 1994 j'aurais adoré....c'est excellent.


Pas convaincu... entre cette intro "sur-blastée" qui sonne totalement forcée et ce chant mielleux ridicule, j'ai de sérieux doutes sur les ambitions (capacités ?) du groupe depuis le départ de Wichers...


En effet la production est juste énorme ! Ce son de gratte bordel...


HM2 tous potards au max! un son bien cracra comme j'aime et deux très bon morceaux
vivement le 26


On se croirait revenus 25 ans en arrière quand on découvrait Stratovarius ... pas désagréable, mais quel est l'intérêt de produire ce genre de musique de nos jours ...


Quelle excellente chronique! Merci


Les mêmes que sur l'album de Nader Sadek, avec Vincent à la place de Tucker... Curieux d'écouter ça, perso.


Ouais, ben ce second album est quand même carrément moins bon que leur premier... En même temps l'attente était énorme après le "buzz" de Devoid Of Light !


Un mec en veste en jean sans manches, à dit « ha ha » il parait...


Hé mais faut arrêter les gars, j'ai pénétré personne moi vous me prenez pour qui? :)


Superbe chronique, bein écrite et qui rassemble bien toutes les impressions du disque ! J'adhère à fond ! Merci d'avoir mis en avant BLACK PAISLEY !


Il sonne bien Suédois ou Néerlandais pour du Death Québécois, ça change.


Et bien rassures-toi RBD, ton report est à peine "moins pénétrant que celui d'un Mortne2001"...
Vraiment...
Bravo donc.


Oui, je pense que le groupe aussi ! Une galère interminable j'ai cru comprendre !


Affiche pas mal aussi hâte de voir AORLHAC et DARKESTRAH.....


En plus c'est une belle affiche ce lundi....


Les festivals estivaux sont internationaux en termes de fréquentation, et je trouve curieux que tu le découvres juste cette année Jefflonger. Et c'est bien parce que le grand public n'a pas cette "culture métal" que Mr Barbaud a réalisé quelque chose que personne n'avait su faire avant lui en (...)


Tellement content que cet album sorte enfin ! :)