Perception & Transcendence

Ut Interficias Inanis

01/10/2022

Abstrakted Records

Nouvelle sortie, nouveau groupe, ou plutôt, nouveau concept. Car derrière le nom d’UT INTERFICIAS INANIS se cache celui de Voiicide, multi-instrumentiste, compositeur, auteur et mystère vivant, puisque son groupe ne possède même pas de page officielle. Mais en parcourant le Bandcamp du label, on apprend que ce projet né en 2020 a changé d’optique entre temps, passant d’un Black mélodique aux teintes Folk, à un Black atmosphérique et progressif. Ce changement de direction trouve donc aujourd’hui son illustration via ce premier album, aux proportions d’un EP, puisque moins de trente minutes nous sont proposées. Mais la durée n’empêche pas la qualité, et c’est avec surprise que j’ai découvert une œuvre riche, personnelle, et à la croisée des chemins.

Imaginez un instant une percussion genre électrons libres entre FEAR FACTORY, DISSECTION et OPHTALAMIA. C’est certes assez difficile à concrétiser mentalement, mais c’est pourtant ce qui se rapproche le plus de ce disque unique, à la patine épaisse et à l’approche personnelle. Entre mélodies à la norvégienne, âpreté à la canadienne et faux-fuyants rythmiques nineties, UT INTERFICIAS INANIS s’éloigne des canons actuels du BM, et ose quelque chose de plus ouvert qui échappe à l’avant-garde et à la prétention évolutive.

Pourtant, cette musique est progressive. On s’en rend facilement compte sur les morceaux les plus développés qui contiennent leur lot d’idées et de déviations. La voix infecte permet de rattacher le tout à une violence sourde et sombre, mais l’instrumental, souvent truffé d’harmonies laisse les morceaux s’envoler pour nous offrir une vue d’ensemble.

Peu de titres, mais peu de similitudes entre eux. Ainsi l’écart qui sépare « Ritualistic Warfare » de « Vessels » est au moins aussi grand que celui qui éloigne « The Ancient Waters » de « Celestia », mais le tout, habilement agencé et normalisé par la voix de Voiicide, témoigne d’une cohérence indiscutable.

On se prend alors de passion pour ces riffs changeants, pour cette humeur exécrable atténuée par des mélodies prépondérantes, et on savoure un album qui ose l’écart de la masse. Tout à fait capable de rendre un plan brutal totalement accrocheur, Voiicide fait montre d’énormes qualités de composition, mais aussi d’interprétation. Il est difficile de croire que Perception & Transcendence a été enregistré par un seul homme, tant tous les instruments fonctionnent à plein régime. Mais après tout, le BM étant l’écrin parfait pour misanthropes créatifs, on accepte cette solitude qui rend les morceaux encore plus précieux.

Si la durée est évidemment un avantage, l’intérêt est tout de même maintenu jusqu’à la dernière note Ambient de « The Eternal Waters », réminiscent des jours Folk du début de l’année 2020. Des synthés bien placés, des changements de braquet, un intermède vibrant (« Dreams Within Darkness »), pour un voyage dans la psyché d’un musicien très capable, qui annonce sans ambages que ce premier album sera le seul sur lequel il officiera…seul.   

        

Sans savoir ou pouvoir prédire l’avenir d’UT INTERFICIAS INANIS, Perception & Transcendence annonce des jours de colère, et une option radicale pour le BM underground. Entre classicisme revendiqué et tambouille maison esthétiquement délicieuse, Voiicide se taille une place à part à la table du banquet BM de 2022, année pas vraiment avare en sorties d’importance. Espérons que le prochain repas sera aussi riche, et peut-être un peu plus long. Il n’y a pas de mal à vouloir rester en bonne compagnie pendant une heure, ou plus.    

 

         

Titres de l’album :

01. Ritualistic Warfare

02. The Ancient Waters

03. Vessels

04. Fractals Within Shadows

05. Dreams Within Darkness

06. Celestia

07. The Eternal Waters


Bandcamp label


par mortne2001 le 28/05/2023 à 17:38
80 %    95

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Blue & Black Metal Fest #1

Simony 19/09/2023

Live Report

Metal : Les albums controversés

mortne2001 18/09/2023

La cave

Party San Metal Open Air 2023

Mold_Putrefaction 17/09/2023

Live Report

MOTOCULTOR 2023 / Carhaix

Jus de cadavre 30/08/2023

Live Report

Obscene Extreme 2023

Mold_Putrefaction 13/08/2023

Live Report

Kill ‘Em All

mortne2001 25/07/2023

From the past

Sick of It All + Nothing from No One

RBD 09/07/2023

Live Report

Gojira + Avatar

RBD 05/07/2023

Live Report
Concerts à 7 jours
Warfaith + Razor Butchers + Praetor 23/09 : Nirvana Pub Club, Nancy (54)
Phil Campbell And The Bastard Sons 24/09 : Le Petit Bain, Paris (75)
Phil Campbell And The Bastard Sons 27/09 : Marché Gare, Lyon (69)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

Sympa ! A creuser !

22/09/2023, 21:42

Saul D

D'accord, les gens ont vieilli, mais on est loin, très loin du punk (et encore plus loin du hardcore), avec ce titre en tout cas....période emo 84-86 de la scène de DC plutôt, non?

22/09/2023, 16:23

Xav

Très bon groupeIls sont exceptionnel un DM comme on aime !J'économise un peu et hop j'achète cet EP qui déchire !Superbe article 

22/09/2023, 07:30

Humungus

Comme l’a si bien dit Tourista, « un véritable bonbon cet article ».Et à l’instar d’un calendrier de l’avent, je m’étais donc juré en le débutant de ne pas regarder en amont qu’elles étaient les group(...)

21/09/2023, 07:08

Buck Dancer

L'attente en valait la peine. Très bon morceau dont l'influence Morbid /Immolation est moins présente que par le passé. 

20/09/2023, 17:31

Gargan

C'est Lady Gla-Gla.

20/09/2023, 09:00

Tourista

Un véritable bonbon, cet article ! Super plaisant à lire, des phrases qui font mouche à tous les coups... De l'humour et une analyse hyper fine et juste !  BRAVO ET MERCI !Et ça parle sans doute à chacun d'entre nous car on a tous un "(...)

19/09/2023, 21:17

RBD

Pour les formats physiques il faut juste patienter jusqu'au 13 octobre. Il faut dire qu'il est arrivé vraiment sans prévenir.

19/09/2023, 19:07

Buck Dancer

Ah genial, le genre d'article que j'adore lire même quand les groupes ne m'intéressent pas. Merci d'avance pour la lecture, je vais me plonger dedans au plus vite ( Pour Morbid, les photos promo sont peut-être pire que l'album...) 

19/09/2023, 15:56

Gargan

"aussi impressionnant qu’une démo de VONDUR" haha elle m'a tuée celle-ci !Bon, moi je vous emmerde et j'adore turbo du Priest. Faut vraiment pas que je la mette en voiture, j'en deviens dangereux.

19/09/2023, 08:20

Gargan

Pas trop peur pour eux, ils ont beaucoup de "têtes d'affiches", contrairement à Massacre où il ya beaucoup de "têtes de cons" (j'ai jugé sur le physique, c'est mal) :D

19/09/2023, 08:05

Simony

Oui je suis d'accord avec toi Gargan, j'ai peur qu'ils finissent comme MASSACRE RECORDS, le label sans identité et qui bouffe la grenouille avec des sorties de seconde zone (voire de cinquième zone....) 

18/09/2023, 22:31

Simony

Oh la vache, là il y a de la pépite, le DESTRUCTION, je n'avais jamais vu la pochette de cet album (je ne suis pas un fin connaisseur du groupe mais quand même). Et bien voilà une seine lecture à faire ! 

18/09/2023, 22:29

Simony

Oh la vache, là il y a de la pépite, le DESTRUCTION, je n'avais jamais vu la pochette de cet album (je ne suis pas un fin connaisseur du groupe mais quand même). Et bien voilà une seine lecture à faire ! 

18/09/2023, 22:29

Orphan

Excellente chronique d'Adrien pour un album d'Adrien. Hâte d'un split DarkAdrien / Adrien Wizard

18/09/2023, 12:06

Gargan

Bof. ça ne me touche pas autant qu'un Ningen Isu, qui m'avait vraiment surpris avec leur heartless scat. 'Tain ils bouffent à tous les rateliers Napalm (je pense à des sorties récentes de stoner, de folk à la Heilung etc).

18/09/2023, 09:51

Pomah

On a surtout l'impression que c'est le même mec... consternant.

17/09/2023, 09:36

Adrien Président

Si Adrien se présentait aux élections présidentielles, il gagnerait avec un score de dictateur africain.

17/09/2023, 06:04

Adrien fais moi des bébés

Adrien a un très gros sexe

17/09/2023, 06:02

Jus de cadavre

Gargan tu m'as tué là.

16/09/2023, 20:15