Primordial Dawn

Malgöth

18/06/2021

Iron Bonehead

Quand vous cherchez du bourrin, il n’y a pas trente-six solutions possibles. Soit vous savez déjà ce que vous cherchez, soit vous piochez au hasard, en sachant pertinemment que certaines maisons de disques se sont fait une spécialité du chaos. Et les allemands d’Iron Bonehead jouissent d’une réputation immaculée dans l’underground eu égard à leur production toujours aussi intense, et à leurs poulains qui ressemblent plus à des percherons diaboliques qui piétinent tous les champs alentours. Je ne m’amuserai pas à détailler leurs sorties, leur entrée sur The Metal Archives suffira amplement à satisfaire les curieux, mais je prends pour témoin leur dernière signature, qu’ils sont allés chercher au Canada.

Fondé en 2020 à Toronto, l’entité plus que diabolique MALGÖTH est une sorte de monstre à plusieurs têtes et nombreuses griffes, qui déchire les chairs internes et qui réduit les tympans en bouillie. Se réclamant d’un Black à tendance Death, les trois canadiens (ZS - guitare/basse/batterie, CHASMDWELLER, CURSE OF DECAY, ex-CHAMBER OF FARTS, ex-CUFF, ex-HATE CROSS, ex-INTESTINAL ROT, ex-VIRULENT GESTATION, EXECRATION CHAMBER, THE SURVIVALISTS, WHISKER BISCUIT, ex-KLIT, ex-NECROMATORY, ex-THE ONE-EYED MUSKRATS, Dg & SR - chant, à tour de rôle) dirigés d’une main de fer par un poly-instrumentiste sans pitié, dégagent donc le terrain pur imposer leur avancée, et pourtant, malgré sa maitrise et sa cruauté apparente, Primordial Dawn n’est qu’un premier EP, d’abord paru en 2020 avant d’être récupéré par le label allemand.

Réédité en format 12’’ sur une superbe galette, ce premier jet a donc enfin bénéficié de soins adaptés, d’autant que sa musique est loin d’être inintéressante. A cheval entre le Death des cryptes le plus putride et suintant de salpêtre, et un War Metal de toute bestialité, MALGÖTH nous propose un maelstrom d’idées qui se télescopent à toute vitesse, créant un vortex de puissance assez effrayant dans les faits. Tout va très vite, les blasts dominent le tempo, et l’affrontement permanent de ces deux voix uniques donne le sentiment d’une tempête apocalyptique balayant tout sur son passage, emportant les tuiles, les missels, les branches de arbres, pour ne plus laisser qu’un paysage désolé façon enfer de Dante.

D’une puissance à décorner Satan lui-même, ce premier EP est tempétueux - pour le moins - mais fait preuve de bon goût dans la débauche. Très bien agencé, joué par un musicien qui s’y connaît dans le style, et enrobé dans une production étonnamment claire, Primordial Dawn est une aube nouvelle qui se lève sur un jour ancien, aux reliefs aplatis et à l’humanité agonisante. Sans aucune pitié, ZS bourre dans tous les sens, lâche ses riffs les plus néfastes, cogne comme un sourd sur sa caisse claire, termine par un feedback à l’agonie, pour nous enserrer dans sa vision démoniaque des choses. En quatre morceaux homogènes, MALGÖTH frappe très fort, et s’impose dans le paysage brutal canadien, sans forcer, mais avec talent. Quelques arrangements de fond pour enrichir les textures, à l’image de l’intro venteuse de « The Opposer », épilogue d’une brutalité viscérale, qui pioche chez CARCASS de quoi rendre à REVENGE, et le bilan est aussi catastrophique qu’il n’en avait l’air au prime abord. Nos tympans en ressortent encore plus handicapés, notre joie de vivre en a pris un coup, mais nos instincts sadiques sont repus de tant de méchanceté musicale. Alors, évidemment, tout ceci est aussi original qu’un hurlement de MARDUK, mais le sens de l’à-propos est juste, et les chansons en sont vraiment et pas de simples excuses bruitistes pour dégénérés libérés un peu trop tôt sur parole du médecin.

Une entame tonitruante, et une médaille de plus à accrocher à la jaquette d’Iron Bonehed, pourvoyeur de fantaisies en tout genre. Celle-ci est particulièrement récréative, et fondamentalement persuasive.                 

              

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Possessed Sword of a Thousand Deaths

02. Defiling the Convent      

03. Cellular Void Corruption

04. The Opposer


Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/01/2022 à 17:31
78 %    71

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Nightmare + Existance + Rhapsody Of Fire 24/01 : Le Petit Bain, Paris (75)
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Ils nous enterreront tous ces cons là ! Même Drucker fera pas le poids !

19/01/2022, 19:20

foja

masters. jamais vraiment

19/01/2022, 19:15

Simony

J'avoue qu'elle est pas de moi, c'est Jus de cadavre qui avait proposé ce style pour SCORPIONS et j'ai trouvé que ça leur allait bien

19/01/2022, 18:10

pierre2

"Never Retired Hard Rock Masters, Allemagne"J'avoue, j'ai ri - merci !

19/01/2022, 15:11

Humungus

Merci grin.(sic)

19/01/2022, 13:36

grinder92

@humu : tu cliques sur le tag "Druid Lord", ça te proposera cette chronique et également celle-ci : http://www.metalnews.fr/chroniques/grotesque-offerings 

19/01/2022, 10:35

Simony

C'est un des groupes dont j'attends leur nouvel album, le titre partagé m'avait beaucoup plu, à creuser car la chronique donne clairement envie.

19/01/2022, 08:12

Humungus

Comment fait-on pour retrouver ta chronique de leur deuxième galette ?

19/01/2022, 07:29

Humungus

Une de mes découvertes de l'an dernier...Hâte de foutre une oreille sur cet album putain !

19/01/2022, 07:26

Simony

En rappel avec The Number Of The Beast, The Evil That Men Do, Iron Maiden et Sanctuary....   

18/01/2022, 23:20

Kerry King

Un concert de Maiden sans Fear of the Dark c'est pas vraiment un concert de Maiden.

18/01/2022, 19:02

Simony

Merci Gargan, c'est corrigé.

18/01/2022, 14:32

Gargan

C'est leedET. Suis curieux d'écouter les autres titres, en espérant qu'ils gardent l'urgence de l'extrait mis en avant. Aucune info sur le line-up, mis à part le type de mare cognitum au chant.

18/01/2022, 10:32

Simony

Idem pour moi Eyziel, pas convaincu du tout de ce second extrait. A voir dans la globalité de l'album comme tu dis.

18/01/2022, 08:02

Simony

Ben moi je prends cette idée. Ils l'avaient fait pour A Matter Of Life And Death et c'était vraiment bon. Et comme ce dernier album me plait beaucoup... why not ? Reste à savoir si la date de juin à Paris aura bien lieu...

18/01/2022, 08:01

eyziel

Je l’attends énormément mais je ne suis pas super convaincu des morceaux dévoilés, surtt dark horse. Après on verra un album de Messa ça s’écoute d’une traite. 

17/01/2022, 22:48

Jus de cadavre

Je l'ai trouvé efficace mais très impersonnel. La prod générique au possible y est pour beaucoup.

17/01/2022, 19:13

LeMoustre

Il est très bien ce titre.

17/01/2022, 17:37

Goughy

Le saviez-vous ?2 morceaux (le 1 et le 11) se trouvent sur aussi l'album de reprises d'Helloween "Metal Jukebox"Je ne sais qu'en déduire : influence majeure de ces morceaux sur la scène heavy/speed ? ou perception "différente" (...)

17/01/2022, 16:31

faga

Groupe sucoté

16/01/2022, 21:26