Pure Joy - Numb Grief-stricken Animals

Triac

01/06/2022

Regurgitated Semen Records

Je ne sais pas si vous avez suivi la série We Own This City comme j’ai pu la binger, mais si tel n’était pas le cas - outre l’erreur flagrante à réparer immédiatement - sachez qu’elle narrait le quotidien de la Gun Trace Task Force de Baltimore, sorte de division d’élite anti crime arpentant les rues pour traquer les criminels et les dealers, arrêtés…par des flics ripoux et des criminels eux-mêmes. Superbement interprétée, dense, tendue, cette série présente donc un Baltimore urbain et violent, en prise avec la guerre des gangs et les relations perverses entre la communauté afro-américaine et une bande de flics plus enclins à vider les poches des suspects qu’à traquer le véritable ennemi.

Nous sommes donc à des lieues du Baltimore filmé par l’ineffable John Waters, sorte de ville complètement dingue peuplée d’iconoclastes improbables au comportement erratique. Et en écoutant le nouvel album des TRIAC, je ne peux m’empêcher de penser que le vrai Baltimore se cache à équidistance de cette série et du cartoon de John Waters.

De la violence donc, sans pitié, puisque le trio (Kevin Bernsten - guitare/chant, Tim Mullaney - basse/chant, Jake Cregger - batterie) est connu pour ça depuis quelques années, mais surtout, une sacrée leçon de Grind de tradition, pour calmer les ardeurs de ceux n’en pouvant plus d’attendre le prochain album de NAPALM DEATH. Pure Joy - Numb Grief-stricken Animals, sous une pochette absconse cache donc un festival de morceaux brefs et intenses, mais sérieux dans l’approche. Pas question de brader le Grind sur l’autel de la galéjade, ici, on brutalise de concert, on blaste jusqu’à ce que les bras nous en tombent, et on hurle à s’en brûler les cordes vocales. Dans la plus grande lignée des légendes d’AGATHOCLES, NASUM, BRUTAL TRUTH, TRIAC poursuit sa route sans se poser de question inutile, et reste fidèle à ce leitmotiv unique qui est le sien :

FAST, UGLY, MEANINGLESS GARBAGE.

Fast, c’est indéniable à moins d’être sourd ou de vivre en accéléré. Ugly, parfois, lorsque le rythme se veut dégressif et que les riffs se teintent de Doom crade et d’Indus en friche. Meaningless, bien au contraire, puisque ce disque décrit avec une acuité certaine le climat régnant à Baltimore depuis des années. Garbage, certainement pas, puisque ce trio fait partie des meilleurs manipulateurs Grind/Powerviolence du marché. So, messieurs revoyez votre slogan c’est du flan.

A la rigueur, je préfère vous résumer au premier morceau de cet album, « Pure Joy ». Puisque c’est évidemment le sentiment que vous allez faire naître dans le cœur de tous les Grind maniacs de la planète, trop heureux de retrouver un groupe qui n’a pas dilué sa bestialité analogique dans une mer d’effets modernes. L’approche est absolument classique, mais le son énorme et professionnel. Les titres sont explosifs, mais souvent souillés de feedback, de sonorités Indus, de percussions continues (la doublette « Styrofoam Caskets » / « Growing Meat » est à ce titre totalement exemplaire), et nous ramènent au meilleur du Crossover Crust/Powerviolence/Grind, avec toutefois une large emphase mise sur ce dernier.

On savoure. On déguste, on bave un peu, ça éclabousse, mais c’est aussi jouissif qu’un délire créatif de NASUM en plein centre-ville de Baltimore, entre deux dealers écoulant leur dope avec un minimum de discrétion. Mais les TRIAC ne sont pas corrompus, et au contraire, font preuve d’une probité et d’une intégrité d’incorruptibles. Pas question pour eux de troquer les idéologies passéistes pour plaire aux fans de synthétique bâclé, et entre deux clins d’œil à INSECT WARFARE et THE KILL, le trio disperse et ventile personnel, en prenant soin de ne laisser aucun répit à ce pauvre batteur en constante représentation. Et faites-moi confiance, le numéro en vaut la peine, et je sollicite quelques bravos à l’intention du poulpe Jake Cregger.

Visiblement, la vie à Baltimore n’est ni drôle, ni de tout repos. Quant à savoir s’il vaut mieux se retrouver du côté des flics que des truands, il y a quelques blasts à franchir pour obtenir une réponse satisfaisante. Mais n’oubliez surtout pas ceci :

Pure Joy.           

          

        

Titres de l’album :

01. Pure Joy

02. Sudden and Awful

03. Styrofoam Caskets

04. Growing Meat

05. Tasteless

06. Endless Seizure

07. Pain Credential

08. Sardonic

09. Loathsome

10. Greif-stricken

11. Schadenfreude

12. Brain Reduction

13. Limping Animal

14. Coughed Up

15. Useless Coma

16. Salted Slug


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 03/07/2022 à 17:59
88 %    55

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave

HELLFEST 2022 / Part 2 / Du jeudi 23 au dimanche 26 juin

Jus de cadavre 06/07/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Merci ! Et non pour la veste à patch ha ha ! On était déjà bien grillés en tant que frenchies (avec notre accent et... nos bouteilles de rouge !) je voulais pas en rajouter pour se faire remarquer

12/08/2022, 13:44

Humungus

Non, non Jus de cadavre, tu as très bien fait de poster ce nouvel épisode.Même si je ne compte absolument pas aller à Seattle ou Vancouver un jour, c'est toujours très intéressant d'avoir une vision autre d'une ville, d'une r&eac(...)

12/08/2022, 13:08

Humungus

Mouais...En même temps, des groupes qui font du playback dans un hangar en guise de clip, y'a pas que ces deux là hein... ... ...

12/08/2022, 12:56

Moi

Je confirme, le réalisateur est le même pour les 2 vidéos, et le créateur de Gaerea

12/08/2022, 11:43

Jean

C’est vrai que la plupart des artistes ont déjà tourné dans des festivals cet été en France . C’est pas la folie 

12/08/2022, 09:06

Humungus

C'est moi ou l'affiche n'est vraiment pas folle cette année ?

12/08/2022, 07:10

Fred

Croisé une fois, ce mec est une sorte de connard fan de l'Action Française et nostalgique d'un temps révolu, dommage qu'il n'ait pas l'honnêteté d'en parler dans cet interview. Saoulant et gavant.

11/08/2022, 21:06

Jus de cadavre

Merci pour ce très bon report (comme d'habitude) RBD.Nous avons encore et toujours la même vénération pour Suffocation, hé hé. Un groupe éternellement en immense forme sur scène. On se demande quand ils baisseront de r(...)

11/08/2022, 18:39

Simony

Je retiens MOOR et DEATH FILE RED avec LYMBOLIC SCYTHE dans un coin de la tête parce qu'il y a quelque chose je trouve dans cette démo...Merci Mortne2001 pour cette mise en lumière des suintantes abimes du Metal

11/08/2022, 08:20

Satan

@ Gargan : Pour le coup le réalisateur est apparemment un membre de Gaerea par ailleurs...

10/08/2022, 21:36

zfiaj

épingleR

10/08/2022, 18:04

Gargan

Peut être plus au réalisateur du clip d'être blâmé, mais ça fait du buzz pour les deux après tout.

10/08/2022, 10:07

Hip Fire

❤️

10/08/2022, 05:28

Satan

Oui c'est assez moyen, même si pour le coup le seul vrai reproche vient du fait d'avoir utilisé le même décor. Car je rappelle que les univers musicaux sont drastiquement différents, donnant un rendu final lui aussi différent.

09/08/2022, 23:36

Orphan

Copié un clip pas terrible, d'un groupe du même pays au même endroit...bordel la s'est fort. A cela tu rajoutes la dégaine d'Mgla, la cagoule serigraphié et tu est à un niveau de fils de puterie pas mal la. 

09/08/2022, 09:29

Moshimosher

Ah, ouais... tout de même... ça craint ! 

09/08/2022, 00:36

Saul D

ca me rappelle mon premier numéro acheté du fanzine METALORGIE ( ils parlaient des démos de DEATh POWER), le #10 avec Kevin Kuzma et Blood Feast en couverture...

08/08/2022, 16:08

Simony

Sold out en 5 heures....

08/08/2022, 12:42

Gargan

Ils ont troqué le look pirate à celui de paysan (bottes et gibson, c'était assez inédit), un peu dommage &nb(...)

08/08/2022, 10:15

Humungus

Pour les frontaliers, ils seront également au Metal Méan le 20 août.

08/08/2022, 07:01