Remembering The Past - Witring The Futre

Golgotha

02/03/2021

Xtreem Music

Groupe pilier de la scène Doom Death Metal espagnole, GOLGOTHA a été confronté à des mouvements internes incessants durant la première période de son existence, de 1992 à 1998. Dans ce laps de temps le groupe publiera tout de même 2 albums et plusieurs EP, symboles de la persévérance des têtes pensantes Vincente J. Paya et Amon Lopez, le guitariste et le chanteur du combo. Après un split de plusieurs années, les espagnols signent leur retour en 2014, concrétisé par la sortie du EP Arise en 2018 et de l'album Erasing The Past, l'année suivante. Entre-temps, le guitariste s'était attaché les services de Dave Rotten (AVULSED, CHRIST DENIED, HOLYCIDE) au chant pour la sortie de New Life en 2005 durant une période encore plus chaotique que la première.
Musicalement, GOLGOTHA va intéresser les fans de PARADISE LOST, MY DYING BRIDE ou ANATHEMA mais plus encore ceux de KATATONIA et de DRACONIAN car on l'aspect Doom réside uniquement dans le rythme imprégné au morceau. D'ailleurs, le groupe a vu l'arrivée de l'ex-HELEVORN, Samuel Morales, à la deuxième guitare, c'est le genre de groupe qui peut facilement être rapproché de ce que GOLGOTHA nous propose là. Ce qu'ils nous proposent, c'est un petit coup d'œil dans le passé avec le réenregistrement des titres "Helpless",issu de Arise (2018), "I Am Lost", issu de New Life (2005), "Elemental Changes" et son inspiration FIELDS OF THE NEPHILIM, issu de l'album du même nom (1998) et "Lonely", issu de Melancholy (1995). A cela, ils ajoutent un inédit, le titre "Don't Waste Your Life" qui ne présente aucune surprise, si ce n'est une approche un tantinet plus Gothic Metal encore dans l'utilisation de la voix claire. Cet EP assure donc la continuité entre les 2 périodes (3? si on compte celle avec Dave Rotten...) du groupe et permet de capitaliser sur l'excellente réception du petit dernier, Erasing The Past (2019) qui lançait le partenariat avec Xtreem Music qui se prolonge là et se prolongera certainement encore dans le futur du groupe.
Pour conclure, cet EP est bien garni avec les versions instrumentales des titres "Don't Waste Your Life", "Helpless" et "I Am Lost" pour arriver à une durée de 50 minutes. Avec des titres où les ambiances sont très importantes et parties prenantes à l'identité du groupe, ces versions orchestrales montre le travail réalisé par les Espagnols dans ce domaine pour faire sonner ses morceaux. Le groupe considère ces 3 pistes comme des bonus et doivent donc être prises comme tel, elles n'apparaissent d'ailleurs pas sur le tracklist du EP. Magnant avec beaucoup de facilité l'art de varier les rythmes et les ambiances avec l'ajout d'un chant féminin qui fait également son apparition sur le nouveau titre "Don't Waste Your Life".
Ces anciens titres sont repris dans des versions légèrement remaniées, ce n'est pas tout à fait le même line-up qui opère là, il est donc bien naturel qu'elles diffèrent, mais on reste tout de même très proche de l'original. La voix growlée de "Helpless" est plus profonde avec des doublements de pistes vocales très intéressantes dans le rendu, le passage central a un peu perdu de son empreinte Gothic pour un growl plus Death mais qui s'intègre tout aussi bien sinon mieux que l'idée d'époque qui renvoyait très clairement vers FIELDS OF THE NEPHILIM, un peu trop même. "I Am Lost" bénéficie également du travail sur le chant growlé et sur cette production plus profonde et ce titre qui était largement basé sur les claviers se retrouvent bien plus puissant et percutant avec un vrai boost sur les guitares, ce morceau prend des allures de hit single entêtant ! Un rafraîchissement qui donne un nouvel angle à ce morceau, une autre perspective vraiment des plus efficaces. Sur cet EP, GOLGOTHA a donc cherché à gommer un peu l'esprit Gothic pour se rapprocher d'un Doom Death Metal très mélodique, ainsi on passe d'une approche à la MOONSPELL, TIAMAT ou PARADISE LOST à celle de DRACONIAN ou KATATONIA en modifiant quelques éléments comme le chant clair d'"Elemental Changes" bien plus convaincant sur cette réinterprétation même si elle perd en originalité, ou même quelques éléments de pattern de batterie qui modifie l'impact des quelques passages concernés, mais là aussi, toujours dans le respect des versions originales.
Bien entendu, le travail de production de Miguel Ángel Riutort Rosselló sonne forcément plus actuel que les productions de l'époque mais elle ne dénature jamais l'esprit originel des morceaux, un plus non négligeable pour les fans du groupe qui pourront découvrir un autre angle de ces morceaux qu'ils connaissent si bien. Parfait pour découvrir le groupe ou pour ceux qui ont accroché au dernier album clairement dans la lignée des travaux de cet EP et qui ne goutaient que très peu à l'empreinte Goth des débuts. GOLGOHTA s'offre donc une quatrième jeunesse (on doit au moins en être à ça !) et il faut bien avouer que ce nouveau visage lui va très bien, même si, encore une fois, il perd un peu en originalité ce qu'il gagne en efficacité.

Tracklist :

  1. Don't Waste Your Life
  2. Helpless (2020)
  3. I Am Lost (2020)
  4. Elemental Changes (2020)
  5. Lonely (2020)
  6. Don't Waste Your Life (Orchestral Version)
  7. I Am Lost (Orchestral Version)
  8. Helpless (Orchestral Version)

Shop | Bandcamp | Facebook


par Simony le 26/04/2021 à 16:00
75 %    446

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
pierre2

Ca transpire en effet le Napalm !!! 

28/10/2021, 08:03

Stench

En fait, cette remarque sur les pochettes, c'est ce que je me disais souvent à propos des groupes signés chez Holy records. Autant musicalement c'était souvent excellent, novateur ou au moins original, autant les pochettes étaient souvent plus que moyennes. C(...)

27/10/2021, 17:25

Gargan

Les deux premiers sont absolument indispensables et subhuman vaut quand même le détour.

27/10/2021, 10:19

Nubowsky

Les dates annoncées en France pour l’année prochaine en font peut être partis ! 

27/10/2021, 07:23

Humungus

Hâte ! Hâte ! Hâte !"Legion est considéré comme une pierre angulaire du Death Metal"...Legion EST une pierre angulaire du Death Metal !

27/10/2021, 07:20

Gargan

Bof, ce n'est pas une réédition qu'on attend.

27/10/2021, 07:20

Gargan

Vous pourriez peut-être organiser un pochettethon ?

26/10/2021, 22:04

Orphan

Raccord avec tout ce qui a été ditSeul Angelus tien la routeDissymmetry en 2019 faut oser quand meme...Ca me rappel des groupes comme ORPHANAGE, pleins de talent mais &agr(...)

26/10/2021, 12:35

LeMoustre

Clair que c'est pas leur point fort, les pochettes, la dernière étant particulièrement moche. A part celle du premier album, et à la limite Anomaly, par son côté épuré, beaucoup de mauvais choix, c'est vrai.Par contre la musi(...)

25/10/2021, 10:58

LeMoustre

Excellent disque, en effet

25/10/2021, 10:55

Humungus

"Imago" une pochette à sauver ?!?!Tous les goûts sont dans la nature, mais là tout de même... Le vieux "papillon-visage" digne d'apparaître sur une chemise all print vendu en foire du premier mai... ... ...Sincèrement, (...)

25/10/2021, 08:45

RBD

Colin Richardson est plus âgé. Sa première production Metal était si je ne me trompe l'EP de Napalm Death "Mentally Murdered" en 1989, et il avait déjà presque dix ans de carrière dans le Rock. La lassitude doit venir facilem(...)

24/10/2021, 23:46

Arioch91

Même pour la thune, Jeff Loomis ne devrait pas rester dans un groupe pareil, bordel !Avoir sorti des albums aussi classe du temps de Nevermore pour finir en second couteau chez Arch Enemy, putain la loose.C'est devenu un exécutant. Quel gâchis.

24/10/2021, 18:45

totoro

Super producteur effectivement, malheureusement passé de mode. C'est dommage. Un peu comme Colin Richardson, des mecs qui ont façonné le son d'une scène et qui tombent dans un oubli un peu ingrat. Même si les productions des deux ne vieillissent pas, je(...)

24/10/2021, 13:30

totoro

C'est assez vrai. "Room 7" avec lequel j'ai découvert le groupe est peut-être mon disque préféré de SUP, mais sa pochette est douloureusement ignoble. Quelques unes sont néanmoins à sauver, "Hegemony", "Angelus&quo(...)

24/10/2021, 13:26

totoro

C'est vrai que Loomis dans Arch Enemy, c'est un putain de gâchis... C'est doublement con car je suis persuadé que s'il participait à la composition, le groupe en sortirait grandi. Mais bon, c'est le truc de Mike Amott qui préfère resservi(...)

24/10/2021, 13:18

RBD

Fredrik Nordstöm est surtout connu pour avoir produit toute la scène mélodique suédoise en ordre de marche mais aussi collaboré avec de gros groupes de styles plus ou moins voisins comme Dimmu, Opeth, Old Man's Child, Septic Flesh, Powerwolf, Architects... m&(...)

24/10/2021, 13:17

totoro

Quel sacré bon disque !!! Je suis tombé dessus par hasard, je ne savais pas que le groupe existait encore. Je suis passé directement de "The Stench Of The Swelling" avec Arno Strobl à celui-ci et me suis pris une énorme claque. L'électro Sy(...)

24/10/2021, 13:10

Simony

@Humungus / @Bones vous avez mis le doigt sur ce qui m'a freiné à succomber à ce groupe pendant de très nombreuses années. A chaque fois que j'entendais un titre, je me disais "Allez cet album, c'est l'occasion de découvrir" (...)

24/10/2021, 11:01

Bones

@ Humungus : Mais complètement ! à l'époque de la sortie d'Anomaly, je faisais du fanzinat dans un projet mort-né. J'ai reçu un exemplaire promo du digi : hallucination devant la nullité absolue de la pochette. Clairement il y a(...)

23/10/2021, 23:35