Sangue Cassia

Sinistro

05/01/2018

Season Of Mist

Le nom de SINISTRO a énormément circulé ces derniers temps, le groupe capitalisant sur la bonne réception de leur deuxième album Semente publié en 2016 mais pour conclure la chose il fallait à ces portugais assurer ce troisième album qui voit le jour en tout début d'année 2018. Le timing est plutôt bien tombé, bonne réception du deuxième album, de nombreuses tournées dont 1 en première partie de PARADISE LOST et PALLBEARER, autant vous dire que le public de ces deux groupes sont des cibles privilégiées pour SINISTRO. Le teasing monte parfaitement donc jusqu'à la sortie de ce Sangue Cassia qui doit installer ce groupe sur le devant de la scène.

On y retrouve là le bassiste de MOURNING LENORE, Fernando Matias, groupe dont le seul album montrait des dispositions très intéressantes et on retrouve d'ailleurs cette pesanteur et cette grisaille attirante au sein de SINISTRO même si avec le chant féminin notre instinct nous pousse plus à rapprocher cela de BATHSHEBA, THE WOUNDED KINGS ou JEX THOTH, ce qui n'est pas tout à fait faux mais surtout très réducteur. La lourdeur du titre d'ouverture "Cosmos Controle" s'installe sur 11 minutes avec une progression vers une mélancolie qui nous renvoie également vers CHELSEA WOLFE ("Abismo"), notamment son dernier album, les guitares bien lourdes rampent sans discontinuer alors que Patricia Andrade apporte une délicatesse très fragile qui contrebalance parfaitement le propos.

Un mot sur cette production très vivante, si la batterie se retrouve un peu en arrière, c'est pour mieux faire ressurgir cette impression de bloc monolithique qui pour le coup nous évoque plutôt un DOLORIAN ("Lotus" et sa ligne lead entêtante) et avec le gras des guitares, la chape de plomb nous maintien définitivement dans un état léthargique. Ce début d'album est absolument parfait, le mix entre lourdeur et douceur et à son point d'équilibre pour nous emmener ensuite vers un Post-Doom où les ambiances se font un plus lumineuses, la voix posée de Patricia se pose comme une fleur sur des structures moins typées couplet/refrain et donc foncièrement moins Rock que le début d'album et on revient vers cette affiliation à CHELSEA WOLFE qui est ici particulièrement flagrante. Pourtant, le chant en Portugais, une musique plus Doom et plus portée sur les guitares réussissent à démarquer SINISTRO d'une comparaison trop évidente et on pense plus à un Trip-Hop à la MASSIVE ATTACK pour un titre comme "Nuvem", le titre le plus ambiant et posé de ce Sangue Cassia qui va reprendre sur sa fin, un visage bien plus Doom ambiant avec un travail d'arrangement et de production sur une guitare lead chargée d'insuffler cette part de mélodie dérangeante dans un paysage très sombre. Même la voix au premier abord plus lumineuse finit par se montrer très noire mais le côté cristalin du chant forme cette branche à laquelle on s'accroche, alors lorsque sur "Cravo Carne" la chant se fait sombre, le sol s'efface sous nos pieds et la chute s'annonce inéluctable, comme une fin malheureuse et sans espoir annoncée depuis l'excellent "Cosmos Controle".

Avec Cassia Sangue, les portugais confirment le bon choix fait avec celui fait par Patricia Andrade au chant initié lors du EP Cidade (2013), poursuivi sur Semente mais qui trouve ici un équilibre, certainement plus brut en surface, les claviers étant moins présents par exemple, le travail sur les compositions se révèle pourtant bien plus fin. De même la production avec un chant mieux intégré dans la pesanteur régnant sur ce nouvel album par rapport à la mise en avant dont bénéficiait cet élément aux détriments de la lourdeur précédemment est également un signe de l'intégration à long terme de cette actrice qui offre là une prestation plus qu'aboutie et qui porte cet album vers un niveau supérieur que ce que le groupe pouvait proposer jusque là. Une bonne pioche qui se confirme et c'est désormais flagrant, SINISTRO n'a rien du coup promotionnel, ce groupe possède une personnalité qui commence à prendre forme, doucement et dans une noirceur qui lui va très bien, une noirceur ambiante plus que dans l'accordage des guitares et la recherche du riff le plus gras possible.

Track-listing :

  1. Cosmos Controle
  2. Lotus
  3. Petalas
  4. Vento Sul
  5. Abismo
  6. Nuvem
  7. Gardenia
  8. Cravo Carne

Site Officiel

par Simony le 02/01/2018 à 07:23
85 %    506

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

From This Day Forward

mortne2001 10/09/2020

...And Justice For All

mortne2001 08/09/2020

Slayer + Megadeth 2011

RBD 05/09/2020

Manifest Decimation

mortne2001 31/08/2020

Opeth 2006

RBD 29/08/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
coquerelle

Ouais

26/09/2020, 09:19

metalrunner

J y perçois du vektor mais effectivement surtout du toxik de par le chant. Au moins ils ne cachent pas leurs influences. A écouter plus attentivement pour voir la digestion des dites influences.

26/09/2020, 08:50

NecroKosmos

Ah, oui, ce titre me plait carrément. Le chant est génial avec effectivement un côté REALM ou FORBIDDEN, voire HIRAX.

26/09/2020, 08:06

POMAH

Hum je te comprends 

26/09/2020, 04:18

LeMoustre

Un certain côté Toxik/Realm, pour sûr. Ca speede bien sur ce titre. Curieux de découvrir ce groupe qui m'a l'air intéressant, pas bien loin d'un Sacral Rage, tiens.

25/09/2020, 20:38

Hammer Pils

15 pesos c’est pas donné, même si je comprends qu’ils doivent remplir la gamelle à la fin du mois surtout dans leurs pays où tu n’a ni assurance santé, ni chômage.... Mais à la limite plutôt qu’un streaming qui sera vite(...)

25/09/2020, 19:08

Sphincter Desecrator

"Trois concerts en "live stream" filmés en studio"... Sauf que pour moi, s'il n'y a pas de public, ce n'est pas un concert. CQFD.Ceci dit, le contexte est particulier, et je comprends cette recherche d'un nouveau format, s(...)

25/09/2020, 18:54

Moshimosher

Perso, en ces temps difficiles, ça ne me choque pas... Maintenant, faut voir les conditions du streaming, les difficultés du groupe et des individus qui le composent, et l'impact que ça peut avoir sur tout ce qui n'est pas ce streaming mais se rapporte au groupe... (...)

25/09/2020, 18:27

Kairos

@satantu te trompe je pense, c’est bien les bonnes prestations de cradle qui se compte sur les doigts d’une main. je ne les ai vu que 2 fois sur scene mais je confirme que cradle en live, c’est problématique.Cradle a été conspué pend(...)

25/09/2020, 17:44

Oliv

oui c’est   plus un soutien au groupe qu’autre chose car des lives d’Obituary , t’en a un paquet sur YouTube 

25/09/2020, 17:29

Buck Dancer

Oui, bien cool !! 

25/09/2020, 16:29

Jus de cadavre

Pareil je trouve ça trop cher. Mais attention ce sont des ricains donc :- business is business (oui même pour du Death Metal)- aux États-Unis tu taf pas, t'a pas de revenu c'est pas comme chez nous... (pas de statuts d'intermintents là-bas) (...)

25/09/2020, 16:27

Simony

Merci Wolf88, bien vu !

25/09/2020, 15:58

Simony

L'objectif est d'en faire une mensuellement, donc oui ça devrait revenir.Merci et content que ça vous plaise.

25/09/2020, 15:48

Wolf88

Bonjour,Ce n'est pas Finlande mais à DanemarkBandcamp: https://septage.bandcamp.com/releasesFacebook: https://www.facebook(...)

25/09/2020, 15:26

Buck Dancer

Je ne payerais pas non plus pour ça, mais je suis curieux du troisième concert. 

25/09/2020, 15:08

Jefflonger

Très  belle chro, album varié et pourtant direct dans le pif

25/09/2020, 15:02

Kairos

Moi j’ai backé parceque les mag à kro, news et interviews n’ont plus vraiment beaucoup d'interêt a l’heure du net

25/09/2020, 14:10

Humungus

Marrant ce style d'ITW !A refaire.PS : Je plussoie concernant EROS NECROPSIQUE !

25/09/2020, 13:50

Arioch91

Perso j'attends de voir.J'adore la presse écrite et ne cherche même pas à la comparer à la filière webzines.J'adore les deux tout simplement.Maintenant, tout ce que j'espère, c'est un mag' d'un aut(...)

25/09/2020, 11:53