The Rise of Medici

Imaginaerium

30/09/2022

Anesthetize Productions

Nouveauté Bad Dog Promotions (UK) et Anesthetize Productions (FRA), un album totalement hors-norme, présenté dans un packaging musical de luxe, avec pas moins de deux CD, dont un entièrement consacré à un concept artistique ambitieux. Aux commandes, trois musiciens, Eric Bouillette, Clive Nolan & Laura Piazzai, passionnés de Metal symphonique et de Rock théâtral, et osons le terme, d’ambiances symphoniques, qui nous rappellent les plus grandes œuvres d’AVANTASIA, NIGHTWISH et tous les groupes fondus de morceaux lyriques et d’atmosphères plus grandes et profondes que celles de leur voisin.

La thématique ? Celle de Cosimo de Médicis et de la Contessina de Bardi, de leur union, et de l’ascension et la chute de la famille Medicis au quinzième siècle, un contexte très favorable à un épanouissement artistique sans limites ni gêne, qi privilégie donc les grandes envolées, les allusions au classique, mais aussi les performances vocales livrées par quelques guests jouant le rôle de personnages pivot.

Au menu de cette sortie d’importance, des intervenants, Eric Bouillette (composition, arrangements, claviers, keyboards, mandoline, violon), Clive Nolan (composition, arrangements, textes, claviers, programmation, chant), Laura Piazzai (chant - Contessina), Andy Sears (vocals - Cosimo), Elena Vladyuk (vocals - Lucrezia), Mark Spencer (vocals - Monks), Scott Higham (batterie), Bernard Hery (basse) et Isabella Cambini (harpe). Pas mal de beau monde donc pour aboutir à ce résultat opératique, qui pour une fois, place les accents classiques au même niveau que les impulsions métalliques, ce qui nous offre un bel équilibre et une œuvre forte et sensible, parfaitement adaptée à son thème. Et pour qu’un réfractaire à l’exercice comme moi se laisse emporter, autant vous dire que le travail accompli est remarquable.

Evidemment, nous avons droit à tous les passages obligés du symphonique et de l’évolutif cinématique. Les mélodies tragiques, les incarnations authentiques, les riffs qui déboulent de nulle part, les arrangements fouillés, les enchevêtrements de voix au quart de ton près, la rythmique volubile mais malléable, et donc, des chansons qui en sont vraiment, et pas de simples prétextes pour gonfler les ego ou sonner plus grand qu’une œuvre symphonique du dix-neuvième siècle.  

De fait, IMAGINAERIUM s’impose avec de disque comme l’un des grands de son créneau, bien soutenu évidemment par un cheptel d’interprètes aux voix magnifiques. Et même sans suivre l’histoire en prêtant attention aux textes, on est séduit par cette fougue, cette précision, cette clarté de son qui n’amalgame pas tout au sein d’un même brouet, et The Rise of Medici est donc un travail très aéré, qui touche à l’instrumentation d’époque presque reproduite telle quelle.

L’immersion dans l’Italie de l’époque est donc totale, et on se prend au jeu, presque prêt à arborer la tenue adéquate et le masque pour le grand bal. Si les dominantes vocales sont féminines, parfois, la dualité homme/femme fait des merveilles, spécialement lorsque les chœurs intenses s’agitent en arrière-plan, à l’occasion du superbe et fougueux « Treachery ». Aucune condescendance ni ironie dans ce constat, puisque votre serviteur s’est fait plaisir en écoutant l’album plusieurs fois, sans lui trouver le moindre défaut. Cohérent dans son ensemble, plaisant dans ses détails, The Rise of Medici est une petite merveille de puissance et de sensibilité, qui revisite le répertoire opératique pour en proposer sa version plus musclée, et le talent des musiciens impliqués transforment un simple album en aventure historique.

« Duty of Love », le premier véritable morceau, est justement la porte d’entrée ouverte qui vous donne envie de pénétrer ce monde de tragédie et d’amours défuntes, avec sa longue partie hypnotique de chant qui soudainement, laisse place à une explosion de l’instrumental. Belle mise en jambes, révélatrice d’une optique, mais loin d’un vulgaire résumé.

Tout est en place sur cet album, le moindre détail a été travaillé pour que le tout sonne imperfectible, et on s’emballe vite au son de ces hymnes à la famille Médicis, via l’opératique « The Tide Will Change » digne d’un Verdi sous acides. Bien loin du symphonique en plastique qui joue les violons et les basses au synthé, The Rise of Medici est fouillé, ornementé, taillé dans le Rock, et surtout, versatile pour bien illustrer le contexte choisi et les sentiments ressentis. « Fortunes Reverse », judicieusement placé en fin de parcours laisse encore une fois les voix des deux genres s’affronter et se compléter, sur fond de mi tempo vraiment accrocheur, pour accoucher d’un tube incontournable.

Aussi ambitieux qu’abordable, IMAGINAERIUM ne manque pas d’impressionner par la somme de travail fournie. « Return of Medici », grandiloquent et presque onirique nous laisse sur une impression de perte et de tragédie inévitable, et « Legacy » de refermer définitivement le livre, par un ultime exercice de voix puissante et théâtrale.

Superbe, riche en détails, et qui exige des écoutes répétées et un investissement total, The Rise of Medici est une bien belle surprise venue d’Angleterre, et un album qui mérite franchement la lumière. A noter que l’objet est disponible en version deluxe avec un second CD bourré de nouveaux mixes, mais aussi d’interviews. Pas forcément indispensable, mais de quoi vous éclairer sur les intentions des auteurs.         

 


Titres de l'album :

01. Festina Lente

02. Duty of Love

03. House of Dreams

04. The Tide Will Change

05. Never Close your Eyes

06. Glass Throne

07. Treachery

08. Fall from Grace

09. Will I Never Return

10. Fortunes Reverse

11. Return of Medici

12. Legacy


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 10/09/2022 à 17:59
85 %    216

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

MALEMORT: les fantômes d'Hérouville.

mortne2001 27/09/2022

Interview

Obscura + Persefone + Disillusion

RBD 26/09/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : CARDIAC CEASE

Jus de cadavre 25/09/2022

Vidéos

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 4

mortne2001 04/09/2022

La cave

MOTOCULTOR 2022 / XIII édition

Jus de cadavre 30/08/2022

Live Report

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous
Concerts à 7 jours
The Vintage Caravan + Volcanova 08/10 : Espace Solana, Chalons-en-champagne (51)
Cult Of Luna + Caspian + Holy Fawn 11/10 : Stereolux, Nantes (44)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

cool ! je connais maintenant 2 groupes Bulgares ! pour ceux qui connaissent pas, ya Terravore qui fait du bon thrash ;)

06/10/2022, 10:49

NecroKosmos

Le seul intérêt de ce concert, c'est la première partie. RAVEN : un groupe fantastique sous-estimé.

06/10/2022, 05:51

Satan

C'est terrible... Et puis, quel groupe d'exception, ça me fait mal au cœur pour eux.

05/10/2022, 21:22

Arioch91

Un concept album sur un écrit de Lovecraft ? Ok je prend direct !

05/10/2022, 20:41

VonDerKrieg

A noter que tout vient du compte twitter d'un certain "Alex", qui après avoir envoyé au maire de la ville de Bessancrout plusieurs messages publiques remplis de conclusion hâtives et de liens à l'emporte piéce quant au passé de certains(...)

05/10/2022, 18:36

Gargan

Je m'attendais à du très bon, tout sauf déçu. J'espère qu'ils vont percer au-delà de l'hexagone, car ils le méritent amplement.

05/10/2022, 09:18

Sadam Mustaine

Le reproche que je fais a Metallica c'est de vivre sur ses lauriers depuis 30 ans et de vivre sur 10 grandes années de carrière pour depuis faire des albums de la qualité d'un groupe qui remplirai tout juste des petites salles 

04/10/2022, 23:31

Adolpho Ramirez

L'orga qui réagit comme des grosses pédales en chouinant sur Internet et en faisant une cagnotte (qui a été supprimé LOL), au lieu d'aller directement confronter le cuck soyboy à l'origine de l'annulation. Finalement, si ça peut(...)

04/10/2022, 22:00

Alex fan

Magnifique retour aux sources de ma jeunesse 

04/10/2022, 19:17

Jus de cadavre

Le type à l'origine de ce merdier est un gars de la scène. Qui en son temps fut pris en photo avec des tshirts tendencieux de BM. Le monsieur veut sans doute se racheter ?Pathétique.

04/10/2022, 14:11

Jus de cadavre

Metallica n'oublie clairement pas d'ou ils viennent. Les premiers mecs / roadies du fan club recoivent encore aujourd'hui des invitations pour les concerts dans leurs villes.Juste mega respect.

04/10/2022, 14:06

Simony

Pseudo-nazi de ce que j'ai compris.

04/10/2022, 11:17

Humungus

Et l'hurluberlu dénonçait quoi exactement ?Une imagerie satanique ou une accointance pseudo-nazi ?

04/10/2022, 10:12

Humungus

Bordel !Avant de lire ton commentaire Simony, c'est exactement ce que je m'apprêtais à poster...METALLICA = Le groupe que l'on ne peut pas complétement détester.

04/10/2022, 10:08

Simony

On peut dire ce que l'on veut sur ce groupe que je ne suis plus depuis de nombreuses années mais c'est encore un des rares à faire ce qui leur chante et avoir ce genre d'attention envers ceux qui les ont aidé et leurs fans, musicalement ça ne me parle pl(...)

04/10/2022, 09:10

Simony

Pression d'un illuminé sur la localité qui accueillait l'évènement quand à la présence d'un groupe de Black Metal. Je ne sais pas quel groupe était visé par cette action remplie de courage mais il a eu gain de cause puisque le(...)

04/10/2022, 09:07

Humungus

Tout cela ne me donne toujours pas les raisons de l'annulation...

03/10/2022, 23:41

Simony

Pour ceux que ça intéresse, opération d'ANTIQ LABEL en soutien au festival,SPECIAL SALE / VENTE SPECIALEEn soutien au

03/10/2022, 22:34

Satan

Et après on dit que l'extrême-droite est le danger suprême, alors que l'extrême-gauche est en train d'installer en sous-pente la dictature. Taake et ensuite ça.... on n'est pas dans la merde avec des pignoufs pareils.

03/10/2022, 22:22

Orphan

Ils n'ont qu'à faire un "RAP FEST" avec l'idéologie nauséabonde qui va avec.

03/10/2022, 14:16