Shining Black Ft Boals & Thorsen

Shining Black

10/07/2020

Frontiers Records

Nouveau super-projet chez les italiens de Frontiers, mais pas tant que ça au final puisque c’est le hasard qui a décidé de cette réunion de musiciens plus que fameux. On retrouve aux commandes du concept SHINING BLACK les deux noms indiqués dans son intitulé, à savoir le chanteur Mark Boals (Yngwie MALMSTEEN, RING OF FIRE, ROYAL HUNT) et le guitariste Ölaf Thorson (LABYRINTH, VISION DIVINE), d’univers assez similaires, et qui d’ailleurs se connaissaient bien avant la sortie de ce premier LP. Et pour cause, puisque l’infatigable Mark Boals avait travaillé avec LABYRINTH en 2014 pour la sortie d’un nouvel album suite au départ de Roberto Tiranti. Las, les emplois du temps des musiciens ne se sont pas accordés comme les proverbiaux violons, et Roberto finit par revenir dans son ancien giron pour enregistrer Architecture of a God. Mais la collaboration entre LABYRINTH et Boals laissa des traces dans l’esprit des deux musiciens, et c’est assez logiquement qu’ils se réunirent un peu plus tard pour travailler plus en profondeur, et donner naissance à cet album d’une majesté incroyable, sur lequel ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Loin d’un simple caprice de stars établies depuis des années, Shining Black Ft Boals & Thorsen est donc un véritable travail ciselé, peaufiné jusqu’au moindre détail, qui renvoie une image encore plus flatteuse du chanteur et du guitariste/compositeur, qui pour l’occasion nous ont réservé un accueil superbe dans un hôtel musical grand luxe, avec velours, ors, marbre, et argent massif harmonique au programme. Et pour élaborer un tel hébergement des oreilles, les deux compères n’ont pas eu à chercher la main d’œuvre bien loin.

C’est donc l’ossature de LABYRINTH qui a fourni le reste des instrumentistes, avec Oleg Smirnoff aux claviers, Nik Mazzucconi à la basse, et Matt Peruzzi à la batterie. Et de fait, Shining Black Ft Boals & Thorsen est un peu l’album de LABYRINTH avec Mark Boals au chant auquel nous n’avons jamais eu droit, bien que la musique emprunte des chemins moins Heavy et progressifs, et plus Hard et mélodiques, ce qui confère à ce premier et sans doute pas unique album une aura particulière, comme un AOR Heavy de première catégorie joué par des spécialistes du genre. D’ailleurs, Ölaf Thorson ne tarit pas d’éloges sur son partenaire en déclarant :

« Cet album est le fruit d’une expérience merveilleuse, et d’un plaisir de travailler en compagnie de Mark. Il a toujours été une icône et un chanteur incroyable, mais j’ai découvert pendant l’enregistrement un homme extrêmement gentil et humble. Ses goûts et ses mélodies se sont parfaitement adaptés à ma musique, et lorsque j’écoute l’album, j’ai le sentiment que nous avons joué ensemble pendant des années »

De son côté, Mark Boals n’est pas moins enthousiaste :

« Cet album a été enregistré sans effort, et d’une façon plus naturelle que n’importe lequel de mes autres projets. Olaf a été fantastique, et il y a eu une alchimie entre nous dès le départ. C’est quelqu’un de formidable et de très accommodant, mais aussi un brillant musicien et compositeur. J’espère poursuivre notre collaboration au sein de SHINING BLACK le plus longtemps possible, mais aussi dans d’autres contextes ! »  

Avec de telles déclarations d’amour, l’auditeur était en droit de s’attendre à un album merveilleux, ou à des discours à l’emporte-pièce pour respecter la tradition promotionnelle. Et s’il est certain que les deux musiciens ont bien joué le jeu pour que leur projets se fasse remarquer, on ne doute à aucun moment que leur collaboration s’est passée sous les meilleurs auspices, tant cette musique extraordinaire sent le naturel à plein nez et la joie de jouer. Si l’on pouvait craindre au départ un simple LP de LABYRINTH chanté par Mark Boals, il n’en est rien, même si quelques systématismes se font une place sur certains morceaux. Mais il est important de noter que malgré son âge qui commence à être respectable, Boals a encore un sacré coffre et module à merveille, ce qui nous permet d’apprécier des hits de la trempe du jumpy « The Boogeyman », totalement Frontiers dans les faits, mais formidablement entêtant dans le fond. De son côté, Thorson n’a en rien perdu sa facilité de composition, et a travaillé un écrin fabuleux au talent sans âge de Boals, qui du coup, retrouve ses vingt ans et nous offre une véritable démonstration. L’énergie de SHINING BLACK est digne de jeunes couteaux avides de Rock et de mélodies, et donne le sentiment d’avoir été enregistré d’un trait, dans des conditions live tant sa spontanéité crève les tympans. Avec ce mélange de sonorités West Coast dans un contexte extrêmement musclé, le LP passe comme dans un rêve métissé de Power Metal assoupli de réflexes plus purement Hard-Rock, parfois dans le même contexte (« My Life », qui commence dans un déluge de décibels avant de se calmer mid et terminer en tube imparable unissant STRATOVARIUS et BRIGHTON ROCK), et chaque titre possède une identité propre, ce qui évite la lassitude de fond et de ton.

La guitare de Thorson, toujours aussi volubile peut se montrer caressante dans les intros (« A Sad Song », qui rappelle les magiques WINGER), et toujours aussi griffue en solo, et autant admettre que le guitariste a merveilleusement rempli son rôle de partie d’un tout en évitant de se mettre trop en avant. Et si l’album évite les clichés les plus englués dans les années 80, il y fait quand même référence, tout en restant dans son époque pour produire un Hard Rock survitaminé de grande classe (« Shining Black »). Quelques pointes d’agressivité permettent de se faire les cheveux sur une puissance bienvenue (« Where Are Your Gods »), et certaines atmosphères plus modulées donnent lieu à des réussites bluffantes, à l’instar du mélancolique « The Carousel ». Impeccablement produit pour sonner up in time sans en faire trop et s’affadir synthétique, Shining Black Ft Boals & Thorsen joue régulièrement avec les limites de vitesse pour rappeler une version radiophonique du RIOT de la fin des années 80 (« The Carousel » encore), et se permet même quelques inserts plus intimes et sensibles, avec cette superbe ballade aux accents mélodiques Folk (« The Day We Said Goodbye »). D’aucuns parleront de la marque des grands, et auront raison, tant cet album est cohérent et frais, et le fruit d’une entente particulière entre deux musiciens se respectant et donnant plus que le meilleur d’eux-mêmes. Souhaitons que ce projet n’en soit qu’à ses prémices et qu’il nous réserve encore des surprises de cette qualité à l’avenir. Une belle découverte, et des retrouvailles appréciables avec deux des musiciens les plus appréciés de leur génération respective.                                                              

                                                                                

Titres de l’album:

01. The House Of The Fallen Souls

02. The Boogeyman

03. My Life

04. A Sad Song

05. Shining Black

06. Just Another Day

07. Where Are Your Gods

08. The Carousel

09. The Day We Said Goodbye

10. We Fall


Facebook officiel


par mortne2001 le 19/09/2020 à 14:53
85 %    60

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Reg

Je suis complètement passé à côté, mais il n'est jamais trop tard ! Très bon titre en tout cas ;)

30/10/2020, 09:34

Kerry King

Ouais surtout que Asphyx il n'y a plus que Van Drunen de l'époque old school (et encore il restera a peine deux ans), et Soulburn plus que Eric Daniels, on a deux versions du groupe vu part les deux en fait. (et depuis Bagchus a lui lâché les deux).(...)

29/10/2020, 23:47

Satan

Skald... le Wardruna version "Lidl".

29/10/2020, 23:15

Kerry King

Légendaire !

29/10/2020, 18:53

Kerry King

Légendaire !

29/10/2020, 18:53

RBD

Moulburn (je ne résiste jamais au calembour, surtout quand il est nul) c'est même devenu de plus en plus sombre avec la reformation d'Asphyx, alors que cela avait commencé comme un produit de substitution après que le groupe principal venait de se sépar(...)

29/10/2020, 14:44

metalrunner

C est clair que the Legacy devait être leur album de chevet marrant pour une génération qui n a pas connu cette époque.

29/10/2020, 11:38

metalrunner

D ici la il peut se passer tellement de chose.

29/10/2020, 09:17

Baxter

Janvier étrangement ça encore le flop hélas. Tant que ce virus persiste dans la civilisation et sans un moyen miracle, hélas concert et autres ça sera encore pas avant quelques temps. 

28/10/2020, 22:30

Kerry King

En meme temps que le nouveau Soulburn, ah ah.Et Soulburn c'est comme Asphyx mais penchant vers le Black, double ration ! 

28/10/2020, 19:06

Humungus

AAAAAAHHH !!! !!! !!!En voilà une bonne news !!!

28/10/2020, 15:34

NecroKosmos

Oui, là aussi, groupe sous-estimé à l'époque. Trop violent pour les fans d'HELLOWEEN et trop soft pour les fans de KREATOR (comme RAGE, par exemple). Dommage car LIVING DEATH avait une empreinte qui lui était propre. Personnellement, j'adore surto(...)

28/10/2020, 09:50

NecroKosmos

Groupe original, totalement sous-estimé. Achat indispensable.

28/10/2020, 09:43

NecroKosmos

Groupe chiant. Jamais compris l'intérêt qu'on pouvait y porter.

28/10/2020, 09:42

Humungus

Jamais réellement accroché à ce groupe qui pour moi ne propose jamais rien d'innovant ni même d'un tant soit peu accrocheur...Idem donc à l'écoute de cet album.PS : mortne2001 enculé !

27/10/2020, 20:29

Jus de cadavre

Pas encore écouté attentivement, mais ça me semble très bon en effet !

27/10/2020, 18:12

Simony

Voilà qui confirme quand même que 2021 va être très compliquée pour les acteurs du monde artistique, tout art confondu, et de la culture. 

27/10/2020, 13:14

Humungus

Mouuuuuuuh que c'est bon ça !Riffs binaires... Voix de porcasse...J'achète !!!

27/10/2020, 09:37

Humungus

Leur meilleure galette effectivement.

27/10/2020, 09:22

Humungus

Malgré le Covid, cela bouge encore foutrement de la guibole à l'EHPAD !

27/10/2020, 09:21