Solsorte

Blackbird Angels

08/09/2023

Frontiers Records

Nouveau projet lancé par Tracii Guns et parrainé par Frontiers, BLACKBIRD ANGELS répond à un besoin viscéral de renouer avec ses racines. Il y a en effet très longtemps que le guitariste désirait rendre hommage à ses idoles d’enfance, en enregistrant un pur album de Hard-Rock, pour se rapprocher du son de LED ZEP, Peter Frampton, BAD COMPANY ou JOURNEY. Sans avoir à chercher bien loin les partenaires pour ce projet, Tracii capitalisa sur son amitié avec le bassiste/chanteur Todd Kerns (SLASH, TOQUE, HEROES AND MONSTERS) pour s’adonner aux joies de la nostalgie, et replonger dans une adolescence bercée par l’électricité déversée par ces héros des seventies, qui aujourd’hui encore, servent de mètre-étalon d’un Rock plein de feeling et de passion.

Avec l’ajout à la batterie du très capable Adam Hamilton, le power-trio était au complet, ne restait plus qu’à composer, ce que les deux acolytes ont fait avec beaucoup de plaisir et de bonheur. En résulte un album incroyablement sincère, suintant de feeling, remettant les années 70 au goût du jour sans verser dans l’hagiographie ou le trop proche pour être honnête.

En plaçant aux avant-postes Todd Kerns, Tracii a fait le bon choix. Le musicien, complet, dirige de sa basse de fer et de sa voix de velours cette entreprise de ravalement de façade, et nous offre une prestation de très haute volée. Que l’ambiance soit surchauffée ou bluesy, Todd adopte toujours la bonne approche, ce qui permet à cet album de décoller très rapidement, et de parvenir à fondre dans un même élan le côté abrasif des nineties et la pureté Rock des seventies. Tâche pourtant compliquée, que SOUNDGARDEN avait réussie dans sa prime jeunesse, et qui ici se place en convergence d’un Hard Rock à la californienne et un Rock plus diffus et ombragé.

Solsorte est donc un disque honnête, et livré avec son certificat d’authenticité. La guitare de Guns, toujours aussi solide et agressive survole les débats, et lâche des riffs à la Jimmy Thayil ou Kim Page, serrant la main de Keith Richards Slash pour mieux s’attirer la sympathie de Ted Schon et Neal Nugent.

La panoplie présentée est donc impressionnante, et chaque déguisement est crédible. Produit de façon autoritaire et sonnant comme un disque de Rock devrait toujours sonner, Solsorte est un défouloir extraordinaire, qui remue les jambes et agite le ciboulot. Totalement conscients qu’un disque se doit d’être construit de façon logique, les deux partenaires ont donc élaboré une montée en puissance dans la variété, tout en soulignant leur amour pour le ZEP avec une régularité déconcertante.

Ainsi, « Broken In Two », entre GREAT WHITE et GRETA VON FLEET, ou « On And On/Over And Over » entre Post-Grunge et Blues sépulcral, nous replongent dans les affres d’une époque surdouée, et fondatrice. On sent toute l’admiration portée à des groupes devenus des légendes avec le temps, mais aussi cette attirance pour un Rock généraliste, dans le sens le plus respectueux du terme. Les voix des deux frontmen se complétant à merveille, la sensation n’en est que plus agréable, et le résultat au-dessus de tout soupçon.

BLACKBIRD ANGELS nous a donc pondu un disque destiné à nous faire oublier la routine du quotidien pendant une petite heure. Une petite heure secouée de syncopes magiques (« Coming In Hot », si les RED HOT voyageaient dans le temps pour prendre la place du ZEP sur la scène du L.A Forum), de Hard-Rock puissant et sans concessions (« Mine (All Mine) », classique mais bien sentie, et qu’on aurait pu écouter sur un des premiers albums des L.A GUNS), de lourdeur bluesy qui colle au palais (« Unbroken »), pour un trip immersif incroyablement bien scénarisé.

Loin de la petite gâterie qu’on s’accorde après vingt ou trente ans de carrière, Solsorte sonne comme le fruit d’une rencontre sincère, et d’un travail en binôme profond et pensé. Aucune place à l’approximation pour remplir les bidons, onze morceaux qui sont impeccables pris individuellement ou dans leur ensemble, et une attitude parfaite, qui se repose sur une crédibilité acquise à la force du poignet.

Décoré d’arrangements simples, mais effectifs, créé avec le cœur et les tripes, Solsorte laisse Guns aimer sa guitare à sa façon, entre solo court qui sonne et riffs sourds qui tonnent. On sent même une légère touche psychédélique sur le sinueux et évaporé « The Last Song », qui rappelle ces fins de journée passées sous la lumière des phares, une bière à la main, attendant le lendemain comme un autre jour similaire aux dix ou trente derniers.

La mélancolie est donc le sentiment principal de cette entreprise, même si elle est souvent déguisée en fougue ou en énergie débridée. Et si le disque se termine de façon exubérante sur le ternaire « Scream Bloody Murder » qui nous rapproche des SWEET, SLADE et autres MOTT THE HOOPLE, c’est pour mieux imprimer des images de fête dans notre petit cerveau si souvent sollicité par les musiciens fascinés par le passé.

Un sans-faute pour Tracii et Todd, qui se livrent à un exercice de style fabuleux, sans sortir de leur zone de confort. Mais le confort est souvent l’allié le plus précieux des souvenirs, qui s’entrechoquent dans une mémoire fatiguée mais qui n’a rien oublié du passé.

Laissez-vous tenter, et succombez. Le Rock est toujours vivant, et se porte même très bien.       

     

Titres de l’album:

01. Shut Up (You Know I Love You)

02. Mine (All Mine)

03. Worth The Wait

04. Coming In Hot

05. On And On/Over And Over

06. Only Everything

07. Broken In Two

08. Better Than This

09. Unbroken

10. The Last Song

11. Scream Bloody Murder


Facebook Tracii Guns

Facebook Todd Kerns


par mortne2001 le 16/09/2023 à 16:31
80 %    359

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview

Show No Mercy

mortne2001 03/12/2023

From the past
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
senior canardo

je suis entré dans la file d'attente 122000eme ....j'ai fermé l'onglet et choppé mon pass pour le ThroneFest ;)

21/02/2024, 09:33

LeMoustre

Pas mal du tout. En effet Whiplash rôde.Beau papier aussi lol la phrase des vautours, excellent.Merci

20/02/2024, 07:31

LeMoustre

Comme d'habitude agressif et sans surprise. Immuable.

20/02/2024, 07:28

Badinter en enfer

oui

17/02/2024, 22:18

Bong Joon Whore

wow Badinter en enfer, c'est David?

17/02/2024, 16:16

Benstard

Méchante ambiance. 

17/02/2024, 14:19

Benstard

Méchant son de basse et simpa les soli. Ça groove en mode papi. Mais c'est cool qu'ils continuent. 

17/02/2024, 14:16

je te pisse dans le cul, ça fait un bubble tea

Groupe de boomers avec des tarifs pour boomers. Les mêmes qui viendront chialer que les légumes, c'est cher et chouiner que le prix de l'essence augmente.

17/02/2024, 07:08

Bille Baroud

Si la musique est toujours aussi bien pour un vieux groupe, genre dont il ne reste pas tellement de représentants pour assurer, tant pis pour l'artwork, je crache la thune.

16/02/2024, 20:36

Tourista

Humungus, t'es fan d'AC/DC et de coquillettes ?  

16/02/2024, 17:49

Saddam Mustaine

Faut payer l'ehpad du père Brian 

16/02/2024, 16:39

Humungus

"84 euros la dragée"...Si seulement...152,85 € le bifton en ce qui me concerne.J'avoue que ça pique un chouille bordel... ... ...

16/02/2024, 13:02

Badinter en enfer

D'un coté, si ça fait chier les sacs à merde parasitiques comme Valnoir ou Fortifem, je suis 1000% à fond pour l'usage de l'IA. Le problème, c'est que ça impacte aussi les artistes honnêtes et qui ne se servent pas leur activit&e(...)

16/02/2024, 06:10

Buck Dancer

Très bon ! (par moment ça me fait penser à Pantera, A New Level) 

16/02/2024, 05:15

Solitary Sabred

Merci, thanks for the support!!

16/02/2024, 05:09

Tourista

Bien sûr, les ventes physiques s'effondrent, pourquoi se casser le cul et investir ?  Ca va être simple pour bibi : IA sur la pochette, je laisse ma carte bleue à l'ombre. Technophobe ?  MMMMmmOUI.J'ai bossé modestement dans la(...)

15/02/2024, 19:46

Amer Smashed Pils

Miam miam maim ! Crado à souhait !

15/02/2024, 19:11

Jus de cadavre

@ Tourista : c'est exactement ce que je me suis dit... Quelle misère... Mais j'imagine que pour les label c'est vite vu niveau $$$ (gratos, pas de délais, etc...). Autant pour les petits groupes sans un rond je peux comprendre, mais là, merde, pour (...)

15/02/2024, 18:38

Tourista

Il va falloir s'habituer à ces pochettes de merde sous IA.   Et c'est que le bédut.Le Tricatel de l'artwork.  

15/02/2024, 18:31

Humungus

Je prends aussi !

15/02/2024, 06:49