...et se retrouvèrent pour une explosion d’expressionnisme morbide aux portes du cimetière en ruine dont ils sortaient. On pouvait distinguer des corps à peine putréfiés que les sacrifices avaient rendu méconnaissable, des zombies à crête, expéditeurs de mosh ou de simples passants se joignant à l'orgie qui montait des tombes voisines, rependant la crasse depuis les abysses. Ces vieux rites qui réapparaissent de plus en plus régulièrement n'avaient d'autre but que de semer le chaos au sein d'une institution déjà, elle-même, très chaotique... oh tient un bras qui vole, c'est Camilo Pierattini qui me propose un coup de main pour m'intégrer à la bande, ici il se fait appelé Witchfucker, mais ne distinguant aucun sourire sur le visage de ce dernier, je comprends rapidement que l'homme et son acolyte, Obssessor, vont me mener sur des chemins dont je connais très bien la destination et dont l'humour ne fait pas vraiment partie du décor ambiant.

Il y eu une première alerte en avril dernier émanant de Suicide Records, jeune start-up à la botte de la Grande Mort, mais cela fut contenu au Chili ou peut-être un peu dans l'Amérique du Sud. Mais les interconnections modernes ont fait que des chevelus de l'enfer réunis sous l'égide de Hell's Headbangers Records, ont pris ces 2 petits gars d'infection et leur proposent de reconduire leurs rites ancestraux déjà promulgués par 3 fois auparavant. Les flammes de la haine ayant consumé ce qui leur restait de chair saine, nous avons là un descriptif d'une destruction à la masse de l'enfer, rien de bien originale me direz-vous ? Essayez donc de glisser votre tête sous cette masse lorsqu'elle s'abat au son obscure et malsain qui a emporté les victimes de la malédiction. Tout n'est que ruine, crasse et chaos où un air alimenté par les gaz dégagés par les corps en décomposition se fait vite irrespirable et ce que l'on pensait être une fête de quartier se transforme en fosse où le mosh pit est roi. 

Une aura noire se distingue au loin, renforçant l'impact de la masse de l'enfer lorsqu'elle rencontre les tourments d'Obssessor, vous joindrez-vous à la danse entends-je ? Trop tard ma jambe droite est partie, les Thrashers se réjouiront d'incantations vieille école mais une âme noire est nécessaire pour ne pas trouver là qu'une vaste orgie de décibels. Vous pourriez y rencontrer Marcel alias Schmier en veste à cuir et à clous ou même Apollyon avec une veste à patch où on distinguerait très certainement le logo de groupes tels que PERVERSOR, NOCTURNAL WITCH, DARKTHRONE, HELLHAMMER ou AURA NOIR. Vous les reconnaîtriez immédiatement de toute façon car sous leur habit bien cradingue, leur âme n'a pas changé. Le sergent destructeur qui a initié ces 2 fossoyeurs doit être fier d'eux, l'esprit vit toujours sans évolution, aucune c'est vrai, mais toujours avec ce même esprit qui animait ces rites et qui faisait mosher nos ancêtres ou les plus anciens d'entre-nous qui ont connu l'époque où tout cela a commencé.

Track-listing :

  1. Ruins Of Cemetary
  2. Rotting Sacrifice
  3. Victims Of Doom
  4. Torment Of Obssessor
  5. Old Rites
  6. Spread Cruelty
  7. Obscure And Evil
  8. From The Graves  

Facebook


par Simony le 10/08/2018 à 09:17
70 %    226

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Dirty Shirt

Letchology

Haunt

Mosaic Vision

Stonecast

I Earther

Devil Master

Satan Spits On Children Of Light

Voz De Nenhum

Sublimation

Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Eivør

Live In Tórshavn

Burning Rain

Face The Music

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

En voilà un qui aura marqué l'esthétique du Metal, en quelques oeuvres. Il suffit parfois de peu.


C'est ce côté vite torché qui donne toute cette bestialité justement je trouve. Y a bien peu d'album Metal aussi intense et violent que Reign selon moi.


@KaneIsBack, à l'origine Reign In Blood devait durer plus longtemps que 28 minutes mais lorsque le groupe est rentré dans le studio et a branché le matos, ils ont speedé comme des malades et c'est devenu Reign In Blood. Peut être avaient-ils le feu au derche ou envie de boucler le record le plu(...)


En fait, je crois que je me suis mal exprimé. C'est surtout que cet album me frustre, en fait. J'aurais voulu des morceaux plus développés, un peu plus longs. Criminally Insane, par exemple, est un super morceau, mais à peine 2 mn 20, quoi... Frustrant, oui, c'est plutôt ça pour moi.


Découvert en 88, j'ai mis des années avant de cerner et d'apprécier ce disque.
Depuis, je l'ai acheté à 4 reprises à force de l'avoir usé.


Je viens d'acheter deux tonnes de tomates... ;)


Kanelsback, cet album est tellement violent, sauvage, radical, intense, que c'est justement en ayant acheté et écouté cet album bien des années après avoir découvert Slayer ( je me contentais alors des morceaux en version live) que j'ai compris pourquoi Slayer ÉTAIT Slayer. Et c'est devenu de(...)


Je vais faire mon hérétique : j'ai jamais pu blairer cet album... Ne pas l'avoir découvert à l'époque joue sans doute dans mon ressenti, j'imagine, mais je m'emmerde en écoutant ce disque. Hormis Angel of Death et Raining Blood, je trouve les morceaux un peu torchés à la va-vite et basiques.(...)


mauvais


Merci de ta chronique .
Ici le batteur mentionné.
Chronique très appréciable , et très bien écrite . Et dont l'analyse globale est pertinente
Cela dit , même si j'aime les " anexes " Atheist et Mekong delta et Holy moses , je n'ai jamais été vraiment influencé par ce gen(...)


Même classement pour moi que Jus de Cadavre !
Et des pochettes qui auront marqué mon adolescence...


Mmh, ça se tire la bourre avec Master Of Puppets pour le titre du plus grand album Metal au monde... Mais c'est dans le top 2 des plus grands oui... :D
Aller j'ai de la route ce soir, je sais ce que je vais écouter dans la bagnole !


Pochette mythique pour un album mythique. Peut être le plus grand de tous les temps...


J'arrive après la bataille, mais interview une fois de plus très cool !

Et ça fait tellement plaisir de lire ça : "Combien de groupes entend on se plaindre de ne pas attirer suffisamment de monde en concert alors que les mêmes musiciens ne vont jamais aux concerts des autres ?"


Pas top, du revival classique.


Ca casse pas trois pattes à la dinde. Voix générique au possible, notamment.


Pour ma part, l'extrait disponible (Black Flame Candle) me rappelle les meilleurs moments de Toxic Holocaust. Je vais du coup m'y atteler plus sérieusement!


Pas mal du tout ce truc ! La chro résume parfaitement bien la chose !
"le Punk s’est toujours très bien marié au Black le plus primal " et ça je plussoie fois 100.


Très intéressante démarche que celle de Sun, d'autant plus par le producteur de The Dø !


Sorceress était vraiment inintéressant, ce que je n'avais jamais ressenti avec Opeth quand bien même je préfère la période Still life / Blackwater park / Deliverance. J'espère que celui-ci rattrapera la donne, faute de quoi je passerai mon chemin à l'avenir.