Tectonics

Precambrian

21/08/2020

Primitive Reaction

Dans les méandres de la production BM actuelle, il devient bien difficile de faire son marché à l’aveugle. Fut un temps où une pochette, un nom ou un label suffisaient à piocher la bonne carte, mais face à la cadence de sorties de l’underground, cette méthode est devenue aussi peu fiable qu’une course d’orientation au feeling. Mais il est encore possible de faire confiance à des maisons de disque pour nous guider, et un produit estampillé du sceau finlandais de Primitive Reaction nous permettra d’éviter une sévère déconvenue. C’est ainsi que les nordiques nous proposent le premier longue durée de l’entité maléfique PRECAMBRIAN, qui s’éloigne des thématiques rebattues du mal et du nihilisme pour s’intéresser de près à la géologie et à la nature. Fondé en 2014 sur les cendres de HATE FOREST, un nom bien connu des fans d’un BM abrasif et sans concessions, PRECAMBRIAN (Première ère géologique de l'histoire de la Terre. Elle commence à la création du globe il y a 4,55 milliards d'années, pour s'achever voilà 540 millions d'années) propose donc ni plus ni moins de continuer le chemin parcouru dans le passé en proposant un Black Metal furieux, rapide, cru et ultraviolent. Déjà responsables de deux EP’s (Proarkhe en 2014 et Aeon en 2016), réunis sous une seule compilation en 2019 (Glaciology), les trois originaires de Kharkiv se proposent donc d’étaler leurs théories sur un premier longue-durée se montrant d’une redoutable homogénéité. C’est ainsi que K (basse), V (batterie) et R (guitare/chant), forts de leurs expériences au sein de combos actifs ou anciens (DELIBERATE CHAOS, DRUDKH, RATTENFÄNGER, WINDSWEPT, BLOOD OF KINGU, OLD SILVER KEY, PRAGMATIK, NECROM), se reposent sur de solides bases pour regarder vers l’avenir sans rien renier de leur présent.

Et pour cause, puisque les trois musiciens se connaissent très bien pour évoluer ensemble au sein de DRUDKH et WINDSWEPT. C’est donc à une formation rodée à l’exercice et anticipant parfaitement les envies de l’autre que nous avons affaire, et les morceaux de Tectonics font montre d’une maitrise parfaite du vocale BM, tirant parfois sur le Raw, mais ne tombant jamais dans les affres du lo-fi. Calant une rythmique implacable à la MARDUK de Heaven Shall Burn sur des motifs de guitare mélodiques, les ukrainiens nous donnent une leçon de stabilité dans la brutalité, et signent cinq tranches de vie sans pitié, tout en évitant les clichés inhérents à leur créneau. Il est évident que l’ensemble aura des allures de monolithe pour le néophyte plus habitué à savourer son Black pluriel, et s’il n’y a rien d’avant-gardiste dans l’art de PRECAMBRIAN, son traditionalisme ne le pousse pas à adopter des postures trop formelles héritées du Black norvégien. La filiation directe avec HATE FOREST frappe évidemment les esprits, et il n’est pas incongru de voir en l’œuvre de PRECAMBRIAN une continuité logique des travaux antérieurs, sans que cela ne choque. Les fans de HATE FOREST sont donc depuis longtemps abonnés à la newsletter musicale des trois musiciens, et autant dire que la charge portée par ce premier LP est rude, malgré un timing d’apparentant à un long EP.

Et cet album est assez dur à décrire avec acuité, puisque les cinq compositions reposent sur le même schéma, avec cette vitesse omniprésente que seuls quelques passages lourds chantés viennent interrompre. Le chant de R, traditionnel et raclé comme à la grande époque rassurera les nostalgiques, bien que le vocaliste ne rechigne pas à aller puiser dans des graves Death de quoi moduler ses inflexions. On reconnaîtra avec lucidité que les riffs sont toujours un peu les mêmes, mais cette sensation d’unicité fait justement la force de ce premier album qui se présente sous la forme d’un bloc de brutalité indivisible. A la rigueur, il serait même possible d’envisager l’œuvre comme un tremblement de terre du aux glissements des plaques tectoniques (logique…), ravageant tout sur son passage et créant des fissures et des trous béants dans le paysage. Le fait que rien ne vienne interrompre cette méchante marche en avant, aucune transition, aucun insert acoustique ou instrumental renforce la cohésion d’ensemble, et si le résultat pourra sembler linéaire à certains, les esthètes reconnaîtront la véritable animosité d’un groupe qui n’est pas près de céder à une quelconque accommodation pour plaire aux masses. En choisissant la brièveté des interventions, le trio a fait le bon choix. Une fois la demi-heure passée, on ressort de l’écoute complètement lessivé, les oreilles épuisées de tant de véhémence, mais cette douleur/fatigue a quelque chose de cathartique, ce que les groupes contemporains ou trop nostalgiques oublient souvent.

Belle réalisation donc pour les PRECAMBRIAN qui proposent avec Tectonics un effort unidimensionnel et redondant, mais suffisamment riche pour ne pas laisser une impression de linéarité stérile.         

                            

Titres de l’album:

                        01. Archaebacteria

                        02. Fossilization

                        03. Cryogenian

                        04. Volcanic Winter

                        05. P-Tr. Extinction



par mortne2001 le 04/04/2021 à 14:48
78 %    114

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report

Use Your Illusion I & II

mortne2001 18/09/2021

From the past

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview

Palavas Surfers

RBD 16/07/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kerry King

Vieille bonne époque, rien a voir avec le collège d'aujourd'hui, on a tous commencé avec le hard rock et differentes vagues, mais pour sauver notre héritage va falloir commencer par plus fort !Mon fils sera bercé des sa naissance part du Death e(...)

24/09/2021, 01:05

Humungus

Moshimosher + 1.

23/09/2021, 17:28

Moshimosher

Necromantia avec une seule basse, c'est plus vraiment Nécromantia... dommage...

23/09/2021, 16:08

Orphan

Et je trouve le titre de grande classe

23/09/2021, 15:28

Orphan

Excellente news !20 ans plus tard, il y a toujours un moment dans l'année où je me réécoute ANCIENT PRIDE

23/09/2021, 15:21

metalrunner

Super version James a la pêche bravo pour ces petits concerts  a prix casse .

23/09/2021, 11:41

Humungus

Alors !J'ai enfin pris le temps d'écouter tout cela cher Jus de cadavre (car j'ai moi aussi de mon côté des trucs en attente à ouïr...). Et autant le dire tout de suite, je ne connaissais aucuns groupes de ta sélection.Alors c&ap(...)

23/09/2021, 11:37

Kerry King

En 2021 plus aucun intérêt de taper sur Metallica, on leur a taper dessus suffisamment comme ils l'ont mérité sur les 20 dernières années.Voyons maintenant ce groupe comme le pondeur de 5 albums majeur de l'histoire, d'une certaine no(...)

23/09/2021, 10:30

Humungus

OUHLALALALA !!! !!! !!!J'l'avais pas vu arrivé celle-là !Le titre est lambda. Malheureusement pas de retour au "vrai son NECROMANTIA".Hâte tout de même d'entendre l'album complet...

23/09/2021, 09:44

Humungus

On peut taper allégrement sur ces mecs (moi le premier), mais ce genre d'initiative "retour aux sources et aux fans", y'a quasi qu'eux qui le font...

23/09/2021, 09:38

Bones

Je me rends compte que j'ai visionné ça comme si j'avais retrouvé un vieil objet familier dans ma cave, analysant si l'humidité avait eu prise dessus, cherchant (et trouvant) les points de rouille... Ca fait bizarre de voir ces mecs prendre autant de rid(...)

23/09/2021, 07:50

Le Z président

A boire et à manger sur ces deux disques, mais le sentiment d'avoir le dernier groupe de rock ingérable, capable de tout et de tous les excès et débordements, malgré les moments musicaux plus romantiques parmi les instants plus sauvages. 

22/09/2021, 21:24

Le Z président

N'en déplaisent aux haters, Swansong est le dernier album véritablement sincère du groupe. Depuis la reformation, Carcass fait du fan service à tout va et je trouve cela très malhonnête. Comme Petrozza qui continue Kreator car c'est une source de(...)

22/09/2021, 21:18

FOUR POUR TOUS

ça cachetonne sec depuis trop d'années, en d'autres temps, on t'aurait foutu tout ça dans une oubliette.

22/09/2021, 21:14

RBD

Ca c'est inespéré ! Le groupe s'était séparé il y a longtemps déjà et je ne pensais plus jamais en entendre à nouveau parler autrement qu'au passé.

22/09/2021, 11:25

Arioch91

C'est Australien ? J'boycotte !!!  

22/09/2021, 08:54

Bones

J'irai faucher sur vos tombes.

22/09/2021, 07:27

Bones

3ème écoute intégrale. Des moments vraiment excellents sur cet album. J'y trouve une fraîcheur et une richesse dans les riffs que je n'osais même pas espérer. Il y a vraiment chez Bill Steer une patte complètement inimitable, une aisance &a(...)

21/09/2021, 23:14

RBD

Plein de bonnes vidéos à prévoir, cool !

21/09/2021, 22:13

RBD

Tous les metalleux de cette époque ont dû faire cette expérience, Bones. En tout cas je me souviens assez bien des clivages dans mon bahut de garçons (cette particularité grossissait encore le phénomène). Bon, les fans des Gun's et de Sepultura(...)

21/09/2021, 21:52