Test of Time

Jenner

30/03/2020

Infernö Records

Trois ans plus tard, et même en période de trouble et de confinement, vous n’avez pas pu oublier l’effet qu’a produit sur vous (et sur moi) le premier album des serbes de JENNER. En 2017, nous avions découvert, hagards, un quatuor estampillé Speed/Thrash pur jus, totalement en phase avec la nostalgie de son époque, qui nous avait martelé d’hymnes à la violence sur son LP introductif To Live Is To Suffer. Ce premier jet avait l’énergie d’un Bonded by Blood, la morgue juvénile d’un Kill Em’All, les certitudes bravaches d’un Killing is my Business, l’attitude d’un WARBRINGER, la fraîcheur d’un TOXIC WASTE, et tous les arguments pour mettre à genoux la communauté Thrash qui ne s’était pas trompé sur les qualités des musiciennes. Trois ans plus tard, les revoilà donc dans une nouvelle configuration, elles qui avaient déjà eu du mal à stabiliser leur formation entre 2013 et 2017. Aujourd’hui trio, JENNER s’articule autour de sa frontwoman Aleksandra Stamenković, qui en plus de la guitare assure le chant, poste laissé vacant par Anđelina Mitić, tandis que Katarina Henc reprend le manche de la basse, abandonné par Mina, qui elle-même l’avait hérité de Jana. Pas forcément simple le parcours des serbes, et musicalement, malgré trois années de silence, c’est la petite porte qu’elles ont empruntée pour ne nous offrir qu’un petit EP trois titres histoire de nous prouver qu’elles sont toujours vivantes. On le sait, le format court est un peu trop bâtard pour confirmer de bonnes impressions, et il n’est utile que pour occuper le terrain en attendant de pouvoir présenter un travail plus conséquent. Attendons-nous donc à un longue-durée dans les mois qui viennent, si toutefois le climat de claustrophobie mondiale s’est calmé d’ici-là.

Trois morceaux donc, pour deux originaux seulement et une reprise, et un bilan plutôt…mitigé. Je dois avouer qu’après l’enthousiasme de la surprise passé et les chansons assimilées, je me suis senti un peu déçu du retour de JENNER, qui ne propose pas grand-chose de neuf, et même…Et même de largement moins enthousiasmant que son terrible premier album, puisque sur ces trois morceaux, seul un atteint le niveau de To Live Is To Suffer. Alors que je m’apprêtais à sortir les cotillons et que le chien bavait tout son saoul, « Night Without a Dawn » a méchamment freiné nos ardeurs avec son Heavy Metal très tiède aux rares accélérations euphoriques. Un morceau assez bateau, qui aurait pu être produit par n’importe quel groupe nostalgique du Power Metal des années 80, inspiré par HELLOWEEN, MAIDEN, ICED EARTH ou SCANNER. Une mélodie plus qu’éculée, une voix trop fluctuante et peu à l’aise avec les harmonies, pour une entrée en matière en demi-teinte, sauvée par quelques saccades prévisibles, mais bienvenues. Heureusement, « Test of Time », redresse la barre et durcit les débats, nous proposant un Thrash générique, mais toujours sublimé par la folie instrumentale du groupe. On reconnaît l’hommage à la violence allemande et à la précision US, et les réminiscences du premier LP remontent enfin à la surface, grâce à quelques growls beaucoup plus convaincants. On pense évidemment aux NERVOSA, mais les inserts mélodiques garantissent la différence, et l’enthousiasme de grimper à nouveau, souhaitant que le premier titre ne soit qu’un petit faux pas. Malheureusement, les filles ont choisi de terminer leur EP par une reprise, et pas des plus heureuses…

En portant leur choix sur DEMONIAC, groupe Power/Speed de Belgrade et auteur d’un unique album en 1992 (Touch the Wind), les filles ont osé l’underground, ce qui est toujours appréciable. Malheureusement, après la calotte Thrash « Test of Time », le Speed trop classique de « Young and Proud » tombe à plat, la faute encore une fois à ce chant trop hésitant sur les parties mélodiques, et agaçant à la longue. Je ne suis pas certain que JENNER ait gagné en pertinence avec la voix d’Aleksandra, beaucoup trop monocorde et limitée en terrain clair, et du coup, les plans syncopés, les riffs accélérés et la rythmique un peu trop mid sonnent trop cliché, ce qui ne fait que me conforter dans l’idée que le trio aurait dû se contenter d’un single, beaucoup plus efficace. Bien sûr, les amateurs de Speed à l’ancienne et de Power raisonnable y trouveront leur compte, mais ceux qui avaient apprécié la folie matinée de professionnalisme de To Live Is To Suffer seront clairement déçus par cette réorganisation un peu trop sage et classique à leur goût. Espérons que cet EP ne soit qu’une remise en jambes en attendant la véritable inspiration, et que le LP à venir tienne plus de « Test of Time » que des deux autres morceaux. Il serait franchement dommage que le nouvel enfant chéri de la scène Speed/Thrash ne soit déjà relégué en seconde division, celle de ceux dont les espoirs fondés ont fondu comme neige au soleil.   

                                                

Titres de l’album :

                        01. Night Without a Dawn

                        02. Test of Time

                        03. Young and Proud

Facebook officiel


par mortne2001 le 21/04/2020 à 18:41
70 %    330

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


KaneIsBack
@79.91.242.174
24/04/2020, 11:39:29
Pas jojo, l'extrait... :-( On verra sur un potentiel futur album, j'espère que ça n'est qu'un coup de mou.

dances of death
@85.27.16.5
25/04/2020, 10:34:15
Assez d'accord avec la chronique. L'enthousiasme que j'ai ressenti à l'écoute du premier album (que j'avais adoré), fait place à une semi-déception. Pour moi, le départ de Mina, la chanteuse, se fait quand même cruellement ressentir (même si la guitariste n'est pas "mauvaise" au chant, mais bon voilà... ).

Un CD 3 titres, déjà c'est déjà peu (et court) ! Mais avec le titre "principal" sur lequel une autre chanteuse est "invitée", un titre moyennement convaincant et une reprise d'un titre peu connu... c'est vraiment difficile d'être enthousiaste.

En espérant qu'elle vont nous revenir très vite avec un album complet qui confirmera la bonne impression du premier.

LeMoustre
@93.4.16.166
25/04/2020, 19:51:23
Voilà, dommage, l'album, épuisé en CD, est très bon. Il reste encore quelques exemplaires en LP sur le site du label.

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Little Monsters

mortne2001 30/06/2020

Complicated Mind

mortne2001 15/06/2020

Dossier spécial Bretagne / LA CAVE #5

Jus de cadavre 15/06/2020

Screams and Whispers

mortne2001 12/06/2020

Cosmogony

mortne2001 09/06/2020

One Small Voice

mortne2001 07/06/2020

Concerts à 7 jours
Pendrak + Insane Order + Nervous Impulse + Unsu 04/07 : La Brat Cave, Lille (59)
Trepan Dead + Nervous Impulse + Unsu 05/07 : Mcp Apache, Fontaine L'evêque ()
Demonical + Mystifier 08/07 : Le Klub, Paris (75)
Demonical + Mystifier 09/07 : L'usine A Musique, Toulouse (31)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kolka

Un bouquin qui fait parler les idiots incultes.

03/07/2020, 08:48

loka

Pas terrible. Ultra polissé et des parties mélodiques inutiles et embarrassantes....

03/07/2020, 08:45

Simony

Pour en revenir au bouquin, je pense que les photos doivent dégager une certaine atmosphère bien plaisante. Je me laisserai peut-être tenté... on verra

02/07/2020, 22:15

Saddam Mustaine

Si j'ai trouvé ça.

"Je te le dis franchement, j’ai voulu tuer cet enfoiré à la fin. Imagine que quelqu’un que tu penses être ton ami rentre chez lui et trouve un autre ami qui s’est suicidé, et décide de prendre des photos de son cadavre. Qui de sensé aurait pu faire une c(...)

02/07/2020, 20:00

Saddam Mustaine

Ou vous avez les infos sur "le personnage" Necrobutcher ?
Moi je trouve rien sur lui sur le net...

02/07/2020, 19:48

Saddam Mustaine

Ou vous avez les infos sur "le personnage" Necrobutcher ?
Moi je trouve rien sur lui sur le net...

02/07/2020, 19:48

Saddam Mustaine

J'ai pas le film sous la main donc je sais pas perso.

02/07/2020, 19:46

Humungus

"Based on truth and lies"... ... ...

02/07/2020, 14:25

youpimatin

"When the Moment of Death Arrives" est une reprise de Sentenced, le tout 1er titre de "Shadows of the Past" sorti en 1992.

02/07/2020, 10:32

Pomah

Marrant tout de même, il est indiqué sur plusieurs sites que c'est le prod. de Tormentor qui est vendu un fragment du crane de Dead, pour 3.500 boules. Je ne trouve rien sur le fait que ce soit Necrobutcher qui confirme t'es dires. Cela dit les preuves sur net parfois ...

02/07/2020, 03:55

Pomah

Hahahaa "mon ptit gars", un peu de respect tout de même, Je suis surement pas ton petit gars ;). j'en ai rien a foutre que le gars revende des bout d'os de poulet. "Renseigne toi", je viens de te dire que c'est ce que je vais faire, MON propre opinion, y'a de quoi que tu comprends pas dans ce que j(...)

02/07/2020, 03:13

Satan

@ : Un jugement de valeur arbitraire? Ce sont des faits mon petit gars, pas une invention de mon esprit farfelu. Je récidive : renseigne-toi. Qui plus est, ce Mr a dit et répété pendant des années qu'il avait été outré par le collier collectant les os de Dead, alors que l'année passée il f(...)

01/07/2020, 21:57

Pomah

Maybe, mais je préfère me faire mon opinion moi même que de suivre bêtement un jugement de valeur très arbitraire.

01/07/2020, 00:01

Satan

L'indice est : "Helvete".

30/06/2020, 22:17

Satan

@ Pomah : Si tu te renseignais un peu, tu trouveras exactement ce que je mentionne dans des interviews récentes du Mr.

30/06/2020, 22:16

RBD

Vu en 2012, bon souvenir, le report a été exhumé il y a quelque temps si vous suivez...

30/06/2020, 20:14

Saddam Mustaine

Les mecs de Darkthrone qui rencontrent Euronymous ?

C'est là qu'ils laissent le Death pour faire du Black.

30/06/2020, 18:53

Pomah

Vous semblez le connaitre mieux que quiconque... Chapeau bas.

Hâte de perdre mon temps à le lire alors.

30/06/2020, 14:00

Arioch91

Pas transcendé par cet extrait mais j'attends l'album.

30/06/2020, 08:40

NecroKosmos

Lui (ou elle), je l'attends comme le messie !! Un groupe extra trop peu reconnu.

30/06/2020, 06:29