The Madness Has Arrived

Full Ammunition

31/01/2016

Kukulkan Records 666

Si la Hollande est l’autre pays du fromage, le Mexique est l’autre pays du Thrash sans âge. Un petit tour sur la bible Encyclopedia Metallum vous livrera une liste quasi exhaustive de tous les groupes féroces en activité sur place, et gageons que l’Allemagne n’a pas à faire la maligne devant le faste des escadrons de la mort locaux.

Outre les références VENEMOUS, BRUTAL FIRE, AGGRESSIVE DISORDER et autres DEVOURING FAITH, FRAKMA, j’en passe et des dizaines d’autres, ajoutons une entrée récente à ce déballage de violence avec un « nouveau » quatuor, qui en début d’année nous a narré ses vues sur un Metal très chaud et costaud, par l’entremise d’un premier longue durée loin d’être anecdotique dans son contenu.

Formé à la fin 2012, FULL AMMUNITION se compose aujourd’hui, après quelques ajustements de line-up de Danny Muñoz (guitare/chant), Carlos Casas (guitare solo), Danny Damian (basse) et Yizzy Hernandez (batterie). Après une première démo en 2013, qui annonçait la couleur (Let The Madness Begin), la troupe poursuit ses aventures un peu démentes avec ce The Madness has Arrived, qui de son intitulé à son contenu, affirme son allégeance à un Thrash classique qui multiplie les clins d’œil comme les breaks impitoyables et les riffs imposants.

On pense évidemment, influence oblige et appels du pied insistants, à un DARK ANGEL d’Amérique du Sud qui aurait appris à compresser ses accès de folie et à les maîtriser, mais aussi aux noms cités par le combo lui-même sur sa page Facebook, avec les éternels KREATOR, DESTRUCTION, MEGADETH, TANKARD, DEATH ANGEL, VIO-LENCE qui tiennent la main à leurs petits frères de VIOLATOR, ou MUNICIPAL WASTE.

Les FULL AMMUNITION semblent se plaire à croire qu’ils sont un peu plus fous que la moyenne, ce qui est en partie vrai, tant leur Thrash à connotation Death est d’une puissance tout à fait ébouriffante, bien que très classique dans le fond.

Outre l’allusion poussée à l’ancien groupe de Gene Hoglan, ce premier LP rappelle les doux effluves putrides et approximatifs des premiers SEPULTURA, qui auraient eu à l’époque un bagage technique beaucoup plus conséquent. Car au-delà de cette brutalité relativement débridée, les mexicains de Guadalajara peuvent se targuer d’une technique précise et affinée, même si celle-ci est mise à disposition d’une musique foncièrement brutale et énervée.

Technique, mais pas démonstratif. Juste assez pour que les plans proposés soient précis et carrés, et transforment ce premier essai en déclaration de guerre à la normalité et la morosité. Mais la folie qui semble guider leur instinct est en effet palpable en plus d’une occasion, et pas seulement lors de l’intro effrayante de « Let The Madness Begin », qui ne ménage ni les cris, ni les fous. On la retrouve sur ces enchaînements de plans diaboliques, sur ces accélérations subites, qui rapprochent le quatuor des thrasheurs les plus underground des 80’s, mais aussi des allumés les plus tarés de nos récentes années, dont les ineffables MINICIPAL WASTE, notamment par l’utilisation de cette basse claquante totalement Hardcore qui donne de réguliers coups de fouet aux morceaux les plus modérés.

Ce morceau éponyme, propose en outre une jolie cassure acoustique qui bien que légèrement téléphonée, apporte un peu de sang frais à la transfusion Thrash programmée, un peu comme le TESTAMENT le plus mésestimé de Low.

 

On pourrait dans un accès de facilité déplacé affirmer que toute la philosophie brutale des Mexicains est résumée dans le titre/aveu « Thrashing All Around », qui se permet après une intro bien Heavy un cri que le grand Schmier aurait émis dans sa prime jeunesse bénie, mais l’affaire est quand même un poil plus complexe que ça. Les FULL AMMUNITION ne sont pas qu’un vulgaire ersatz de DESTRUCTION mâtiné d’occultisme paillard à la SODOM, et savent travailler leurs ambiances en alternant avec un certain flair les emballées motivées et les arrangements plus posés.

D’ailleurs, ce même morceau rappelle par touches fugaces l’hystérie des ASSASSIN Allemands eux-aussi, et n’hésite pas à placer quelques embardées bien velues qui laissent sur le cul.

Ne le cachons donc pas, les atouts de ce The Madness Has Arrived sont nombreux. Outre des riffs vraiment accrocheurs, la troupe sait manier le Heavy trompeur, souvent mené au front par une basse gironde à la Dan Lilker (« The Crawling Chaos »), et qui annonce en règle générale un déferlement de violence et de jeu d’attaque/défense digne des meilleurs stratèges du style. Parties en solo dignes d’un DEATH ANGEL/DEATHROW, soit la finesse du Thrash US radicalisée par une franchise d’outre Rhin bien prononcée, enchevêtrement de parties en toute logique d’assemblage, The Madness has Arrived est un bien joli étalage des capacités du groupe, qui a visiblement tout compris de l’histoire complexe d’un Thrash qui se décline en plusieurs coloris, toujours sombres.

Et après un lapidaire et sans ambages « Kingdom Of Mosh » qu’un duo improbable entre Scott Ian et Schmier aurait pu entonner à deux gorges il y a trente ans, le quatuor cite les auteurs obscurs dans le texte en reprenant le séminal et original « Power Thrashing Death » du trio des Tony WHIPLASH, dans une version aussi respectueuse qu’actuelle, offrant à ce titre du patrimoine un lifting qu’il méritait amplement.

Culture fouillée, application dans les idées, FULL AMMUNITION jette donc sa propre pierre dans la mare de la sauvagerie, et histoire de se rappeler au bon souvenir d’un underground dont ils sont extraits et attachés, ils nous offrent en guise de conclusion un « Dark Angel », version démo qui nous ramène dare-dare aux exactions de nos plus vieux héros, lorsque la logique voulait qu’ils gravent une cassette pour la postérité avant de l’envoyer par le monde prêcher la bonne parole d’un Thrash encore balbutié. 

  

 Bilan plus que positif pour un premier album qui s’il reste encore un peu coincé dans un classicisme de circonstance, n’hésite pas à jouer la carte de l’outrance et de la nuance pour mieux nous surprendre. Il laisse en tout cas présager d’une suite intéressante, qu’on attend l’écume aux lèvres et le Thrash en verve.


Titres de l'album:

  1. Far Beyond Reality
  2. Corporation of Madness
  3. Blood Against the Wall
  4. Let the Madness Begin
  5. Thrashing All Around
  6. The Crawling Chaos
  7. Kingdom of Mosh
  8. Power Thrashing Death (Whiplash cover)
  9. Dark Angel (Demo Versión)

Facebook officiel


par mortne2001 le 11/11/2016 à 14:27
75 %    663

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Pirata Barba Doritos
@187.139.128.7
24/11/2016, 18:47:19
Putos todos

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Licence to Kill

mortne2001 04/06/2020

Mood Swings

mortne2001 02/06/2020

Wintersun

JérémBVL 01/06/2020

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

"Les premiers numéros sont parus fin 1992 et nous venons de sortir notre n°87 en février dernier."
Eh ben... Chapeau ! C'est ce qui s'appelle la passion.

06/06/2020, 12:39

RBD

Excellent ! Je les avais vus il y a dix ans pile, bonne claque de Sludge Stoner pur, propre, bourru et très en place, qui sortait pourtant des sentiers battus du style côté bayou ou côté asphalte.

06/06/2020, 12:19

KaneIsBack

Jamais vu le groupe en live, en grande partie à cause de leur réputation catastrophique. Mais j'adore sur album, et ce disque, malgré ses défauts, reste une de mes références (il faut dire qu'il fait partie des premiers albums que je me suis payé). Par contre, je tiens à dire ici haut et for(...)

05/06/2020, 21:41

poybe

Perso je les ai vus il y a une dizaine d'années à la coopé de Clermont (tournée avec Moonspell, Turisas et Dead Shape Figure (là j'ai du rechercher le nom du groupe ^^)), je n'en garde pas un mauvais souvenir. Le son était bon, la prestation correcte, sans être non plus transcendante ... j'av(...)

05/06/2020, 18:45

Hair-dressing Curiosity

@ Humungus :
:-)))))

N'empêche que pour ceux qui avaient biberonné aux 4 Horsemen dans les 80's, devoir subir des curetages du prose comme Load/Reload/St Anger... bordel ! la cicatrisation des sphincters a pris du temps. C'est un peu comme les rhumatismes, ça se réveille mêm(...)

05/06/2020, 17:05

Reading Bouquinerie

Naaa, c'est de la petite série, réimprimé par paquets de 12. :-D

Raaa n'empêche j'ai hâte de lire ça ! Ca va raviver des souvenirs !
(mode "vieux con", avec ses demo tapes sous le bras)

05/06/2020, 16:51

Lifting Catastrophy

J'en viens à penser que le récit d'un BON concert de Cradle ça permet finalement de démasquer à coup sûr un pseudo spectateur qui en fait ne les a jamais vus live. :-))))))




Non allez, pas tapé !! c'était juste pour faire du mauvais esprit. :-)))))

05/06/2020, 16:47

Goughy

Je n'ai que cet album et "Beauty", vu 5 ou 6 fois, toujours en festival ou "gros concert" dons ils n'étaient pas tête d'affiche, je n'ai jamais entendu pareille bouillie sonore pour aucun groupe, même du grind de squat.
On en parle parfois avec mon pote qui me dit que je ment, qu'on les a v(...)

05/06/2020, 15:57

Humungus

4ème réédition putain !?!?
Musso n'a qu'à bien se tenir !

PS : A quand dans la Pléiade ???

05/06/2020, 13:12

Humungus

Bah écoutes, j'ai fort bien fait de ne faire aucun commentaire hier soir car tu as (d)écrit en mille fois mieux qu'elle était mon ressenti sur le sujet...
Merci Professeur Hair-dressing Curiosity.

05/06/2020, 13:10

Hair-dressing Curiosity

Je pense que c'est un tout.
S'ils n'avaient pas à ce point retourné leur veste, il y aurait eu une meilleure acceptation du look, parce qu'ils avaient un tel capital sympathie et affectif avec le public que les fans auraient évoqué ça 6 mois plus ce serait passé crème.
Mais quand (...)

05/06/2020, 12:27

Reading Bouquinerie

maLin

05/06/2020, 12:20

Reading Bouquinerie

C'est main, je viens de me délester de 46 balles. :-))))

(merci MetalNews !!)

05/06/2020, 12:20

Arioch91

Excellent ouvrage que je recommande !

05/06/2020, 07:09

Humungus

Sachant que j'ai dû les voir 3 ou 4 fois, j'ai donc eu l'immense malchance de tomber à chaque fois sur une de leurs 5 mauvaises prestations live.

The Trve Humungus.

05/06/2020, 05:22

Satan

Deux choses :
1) C'est "Whore" en non "Wore".
2) De plus, c'est le nom de l'opus qui prend des petits points (au nombre de 5) et non le titre éponyme qui s'écrit d'une seule traite.
Désolé d'être pénible mais on se doit de respecter les chefs-d’œuvre jusque dans les moindr(...)

04/06/2020, 23:18

Satan

Il est parfaitement risible que l'argument number 1 de l'époque était "ils ont coup leurs cheveux". Ça en dit long sur le degré d'immaturité de bon nombre de métalleux malheureusement.

04/06/2020, 23:05

lolo

pas mal le chat planqué dans les gradins!

04/06/2020, 15:55

Humungus

"Age tendre et têtes de con" voulais-tu dire non ?

04/06/2020, 13:07

Jus de cadavre

O'Brien est toujours dans le line-up sur Metal-archives, mais sur le post de Fisher en studio il mentionne le nom de Rutan...
"georgecorpsegrinder
Guess what I’m doing @manarecording @cannibalcorpseofficial @alexwebsterbass @erikrutanofficial #paulmazurkiewicz #robbarrett @metalbladere(...)

04/06/2020, 11:57