Thy Will Be Done

Kill Ritual

29/10/2022

Blood Blast Distribution

Un an à peine après nous avoir régalés d’un tonitruant  The Opaque and the Divine dont j’avais dit le plus grand bien dans ces colonnes, les américains de KILL RITUAL remettent le couvert, frustrés de ne pouvoir tourner à plein régime, et mettant donc leur créativité à contribution. Ce cinquième album des californiens que j’avais jugé suffisamment pertinent pour incarner leur potentiel à plein trouve donc une suite logique aujourd’hui sous la forme d’un EP conséquent, tapant la demi-heure de jeu. Le lien entre les deux chapitres est d’ailleurs si évident que le quatuor a même osé le title-track en retard, avec cette longue suite baptisée du nom de son aîné et qui officie ici comme clôture imparable à ces débats enflammés et purement Heavy Metal.

Avec plus de dix ans de carrière, les originaires de San Jose savent ce qu’ils veulent jouer depuis longtemps, et leur mélange fabuleux de Heavy traditionnel et de Thrash purement Bay-Area est toujours aussi efficace et peaufiné, mais suffisamment sauvage pour headbanguer. Dans la plus droite lignée de leurs derniers albums, Thy Will Be Done propose donc toujours ce crossover fameux, ce panachage malin des astuces américaines les plus éprouvées, et à l’image de METAL CHURCH, il est impossible de les affilier complètement à la vague Thrash née à l’orée des années 80, tant leur musique a su garder cette emprise mélodique et cette hargne Metal.

Dernier arrivé sur le navire en 2019,  Brian Betterton aka Chalice Blood donne encore du coffre, et prouve qu’il est sans conteste l’égal de pointures comme Ralf Scheepers, Rob Halford ou Bruce Dickinson. Son timbre rauque n’est d’ailleurs pas sans rappeler une fusion entre les cordes vocales de Tim Owens et David Wayne, et lorsque sa gorge laisse s’échapper quelques hurlantes à la mode PRIEST, les frissons vous parcourent l’échine, d’autant plus que le vocaliste est sérieusement soutenu dans son interprétation par la guitare volubile de Steve Rice, membre historique du groupe.

En résultent cinq nouveaux hymnes à la rébellion Metal, chauds comme la braise, mélodiques comme un QUEENSRYCHE tombé dans un chaudron de violence californienne, et insidieux comme du SANCTUARY de dimanche d’Halloween. Encore une fois, rien qui ne vienne chambouler l’histoire, mais des chansons solides, truffées de petits plans incroyables, et aux fondations reposant sur un investissement total et une technique éprouvée. Et dès « Angels in Black », la température monte, le thermomètre menace d’éclater, et les clous vous poussent sur les poignets. Ceinturé de cuir et moulé jusqu’à la louche de la braguette, vous sentez alors ce vent de brutalité made in USA vous parcourir l’échine, avec une cavalcade qui débute sous les sextolets les plus brûlants, avant que Brian Betterton ne pousse sa première remontée des naseaux. Conscient de ses limites créatives, le groupe insiste sur l’efficacité et l’interprétation, et nous livre une fois encore une prestation sans failles.

Propulsées par la centrale nucléaire rythmique de Seamus Gleason (batterie) et David Alusik (basse), ces cinq nouvelles saillies se mettent à la hauteur des huit présentes sur l’album précédent, pour offrir une continuité dans le non-changement. Et on se laisse facilement séduire par ces refrains homériques, par ces accélérations permettant à Steve Rice d’en faire des tonnes dans une démonstration Metal à rendre K.K Downing jaloux. D’ailleurs beaucoup plus efficace que le nouvel album du guitariste blond et bouclé, Thy Will Be Done s’abreuve à la véritable source d’inspiration du PRIEST pour rappeler que le groupe anglais a probablement influencé plus de monde que bon nombre d’autres références ajoutées entre elles.

Inutile de faire dans le détail, même si chaque segment pourrait avoir droit à son analyse, mais entre l’intro franchement maligne de « Light the Fire (Tonight We Fly) » et la méchanceté notoire de la mandale « Thy Will Be Done », les arguments sont légion, même si le médium « Obey the Ritual » vient légèrement faire retomber la pression.

Heureusement pour nous, le final gargantuesque de « The Opaque Is Divine » nous sauve d’une option lyrique poussée à son paroxysme, et nous laisse sur une sensation évolutive et progressive de toute beauté. Guitare cristalline, basse à la ALICE IN CHAINS pour une amertume assez coutumière chez les KILL RITUAL, dont le nom peut duper quant à la finesse de ses acteurs. Toujours très loin d’un simple Thrash revival act de plus qui recycle sans faire attention à la couleur des poches, le quatuor californien continue simplement sa route, avec honnêteté et le pas ferme, sur de sa direction et de son point de chute. Un EP qui se déguise en album humble dans les proportions, mais ambitieux dans le propos, et la certitude que les héros américains garderont encore longtemps leur cape de super-héros Metal.

           

                                                                                                                                                                                                        

Titres de l’album:

01. Angels in Black

02. Light the Fire (Tonight We Fly)

03. Thy Will Be Done

04. Obey the Ritual

05. The Opaque Is Divine


Site officiel

Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 21/11/2021 à 15:33
82 %    100

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report

Lofofora + Verdun

RBD 01/11/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 1

Simony 26/10/2021

Live Report

Fange + Pilori + Skullstorm

RBD 25/10/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : SUPURATION

Jus de cadavre 17/10/2021

Vidéos

Déluge + Dvne

RBD 29/09/2021

Live Report

Blood Sugar Sex Magik

mortne2001 25/09/2021

From the past

Benighted + Shaârghot + Svart Crown

RBD 22/09/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Mamoushka

Si Vivian Slaughter est UN MUSICIEN, le rédacteur est UNE TRUITE

26/11/2021, 19:05

Humungus

J'étais passé totalement à côté de cette "news"...J'aurais dû poursuivre sur ma lancée.

26/11/2021, 08:38

Humungus

Erratum : Vivian Slaughter est une femme.(C'est d'ailleurs la femme de Maniac)

26/11/2021, 08:32

Eric

Merci du plaisir d écouter cette musique

25/11/2021, 17:59

Saddam Mustaine

Meme Hellhammer a laissé les parties de Varg sur le premier album de Mayhem, le pere Mustaine c'est le mec le plus rancunier au monde mdr obligé Ellefson lui a fait une crase qu'on ignore. 

24/11/2021, 18:26

Chemikill

Oui c'est en tout cas lui qui a fait la tournée avec eux. 

24/11/2021, 14:02

Buck Dancer

C'est pas James Lomenzo le nouveau le nouveau bassiste ? 

24/11/2021, 11:52

Bones

@Arioch :  Testament... je n'ai acheté aucun de leurs albums récents. Vraiment c'est le bon exempl(...)

23/11/2021, 23:30

Arioch91

@Bones : tu parles de Testament là non, pour le pilotage automatique ?

23/11/2021, 19:37

Steelvore666

Le chant n'est pas ouf.

23/11/2021, 17:38

Zeitoun

Effectivement excellent. Rarement vu aussi efficace depuis longtemps.y'a que la pochette qui laisse à désirer...

23/11/2021, 17:12

senior canardo

c'est mou .... heureusement que l'album devait envoyer du poney ...a suivre mais pour l'instant les 1ers extraits ne vendent pas du reve..

23/11/2021, 15:11

Bones

Eh bien, première écoute... je trouve un groupe qui est plus en "pilotage auto" que jamais. Je vais bien sûr insister car j'adore vraiment ce groupe, mais là ça manque de riffs patatoïdes et du bon vieux groove rampant habituel. :-(  (...)

23/11/2021, 14:57

Chemikill

Ça tue! Faut pas regarder la vidéo...c'est tout 

23/11/2021, 07:48

Invité

La version Wish d'une pochette de Rhapsody… Voilà ce qui se passe quand on prend des graphistes sans vouloir trop dépenser.

22/11/2021, 17:22

Simony

Ce troisième extrait est franchement excellent avec cet effet et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler un Type O Negative. Par contre le CD à 16.99€...

22/11/2021, 16:35

Humungus

Un pote vient de m'annoncer la chose ouais...Un putain de showman.Grand souvenir que la toute première fois où j'ai vu le groupe (que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam à l'époque) au FURYFEST... Claquasse.

20/11/2021, 16:49

Excellent groupe

Excellent groupe qui tient vraiment bien la scène 

20/11/2021, 13:41

Humungus

Superbe pochette...

19/11/2021, 04:06

Sylvanus

C te baffe

18/11/2021, 20:54