Time for a Miracle

Perfect Plan

04/09/2020

Frontiers Records

Inutile de le cacher, la sortie d’All Rise, le premier album des suédois de PERFECT PLAN fut l’un des grands moments de l’année 2018, et reste l’un des meilleurs premiers albums de cette décennie. Autant dire donc que les attentes étaient grandes au moment de découvrir la suite des évènements, et que les originaires d’Örnsköldsvik portaient une lourde responsabilité sur leurs épaules. On le sait, le succès populaire d’un premier LP est une épée de Damoclès au-dessus de la tête, et propulse les carrières comme il peut les détruire, mais en fait, je crois que personne ne doutait de la capacité du quintet à offrir encore mieux que ce bouquet de roses rouges. Et en découvrant les premières chansons de ce Time for a Miracle, on se rend immédiatement compte qu’il mérite son titre à la lettre, puisque ce second effort est un petit miracle en soi, parvenant même par moments à se montrer supérieur à son glorieux aîné. Il est assez incroyable de penser que les suédois ont été capables de reproduire la même formule en l’améliorant et en la rendant encore plus efficace, et c’est pourtant le constat qu’il faut tirer de ces cinquante-cinq minutes de musique extraordinaire, représentant en quelque sorte la quintessence du Hard-Rock mélodique moderne, qui ne renie en rien ses glorieuses idoles. En durcissant un peu le propos, tout en gardant intacte cette science exacte des harmonies qui touchent en plein cœur, les PERFECT PLAN s’approchent de plus en plus près de cette perfection que leur nom induit, et se rapprochent de JOURNEY dans la quête du trône du groupe le plus capable en termes de fusion Rock et Pop. Comparer les suédois au géant américain vous semble prématuré ? C’est possible, mais si le groupe continue sur cette lancée, il risque fort de voir son nom accolé à l’autre dans les encyclopédies de l’AOR de première qualité.

Mais avant d’en arriver à une telle conclusion, il convient d’analyser le travail des suédois pour élaborer cette suite aussi attendue que le messie mélodique. Sans vraiment changer sa formule largement gagnante, le groupe propose donc une approche plus musclée, avec des saillies Heavy remarquables, sans évidemment renoncer à ce côté si harmonieux qui a contribué à leur succès à grande échelle. Ce qui ne les empêche pas de commencer ce second LP par une des chansons les plus agressives de leur répertoire, et de faire le lien entre LED ZEP et WHITESNAKE via « Time For A Miracle ». Intro Pomp, rythme martial, lourdeur ambiante, riff central à la HAREM SCAREM, pour une tuerie intégrale qui en dit long sur la suite. Les claviers, toujours aussi présents se montrent aussi indispensables que ceux du EUROPE de ces dernières années, et les suédois de jouer le Heavy comme un DEEP PURPLE époque Joe Lynn Turner, sans avoir recours à des astuces faciles. On pense à une association entre David Coverdale et ECLIPSE, mais en tout cas, le résultat est brillant, et refuse les facilités AOR de rigueur. Après avoir procédé à un petit ajustement au niveau de leur line-up, accueillant à la basse le petit nouveau Mats Byström, Kent Hilli (chant), Rolf Nordström (guitare/chœurs), Leif Ehlin (claviers/chœurs) et Fredrik Forsberg (batterie/chœurs) renouvèlent donc leurs vœux, et scellent le pacte qui les unit à leur public, en enchaînant immédiatement un morceau plus emblématique de leur répertoire, lâchant nonchalamment « Better Walk Alone » pour se rapprocher des racines de JOURNEY, TOTO et SURVIVOR. En deux chansons seulement, les suédois remportent la mise et font éclater les craintes, sans dévier de leur route, mais en décorant leurs bagages différemment.

Doté évidemment d’une production parfaite, qui trouve la bonne tonalité sans en faire trop, Time for a Miracle tire la sonnette d’alarme et nous ouvre les yeux sur une époque plus que troublée. Mais il le fait de la manière la plus intelligente qui soit, en enrobant son message dans une musique parfaitement équilibrée entre Adult Rock, Hard saignant et Heavy adouci. Sans jamais se trahir ou se compromettre, le quintet tombe toujours pile, place les breaks avec flair et ne se contente pas de refrains anthémiques dissimulant une pauvreté d’écriture crasse. Chez les suédois, tout est ciselé, mais sonne spontané, tout est sauvage, mais assez docile pour être approché, et la voix toujours aussi merveilleuse de Kent Hilli met encore plus en avant ces qualités d’écriture incroyables, qui permettent à chaque morceau d’être un hit potentiel. Plus rien d’étonnant ne peut sortir de Suède, puisque les musiciens nationaux nous habituent depuis des années à dominer le monde musical de leur potentiel sans limites, mais force est d’admettre que les PERFECT PLAN repoussent encore plus les frontières, nous livrant l’une des power-ballads les plus séduisantes du marché. « Fighting To Win » n’aurait pas dépareillé dans le répertoire du JOURNEY des eighties, coincé entre « Suzanne » et « The Girl Can’t Help It », et c’est peu dire que lorsque le groupe joue le velouté, les ors et ivoires brillent de mille feux sous la romance harmonique. Mais ne comptez pas sur eux pour abuser d’une sensibilité facile pour séduire les ménagères de moins de cinquante ans, leur propos reste Rock, et dur, dont les mélodies proéminentes ne parviennent pas à émousser la puissance (« Everytime We Cry »).

Essayant tous les tempi pour trouver celui qui convient le mieux, dispersant des couches de chant comme de la poussière d’étoiles sur un rêve AOR (« What About Love »), osant les allusions Blues dans un contexte purement Hard-Rock à la WHITESNAKE (« Nobody’s Fool »), les PERFECT PLAN ne se contentent donc pas d’une simple suite logique, mais nous offrent un véritable festival de savoir-faire, permettant à chaque chanson d’avoir sa propre identité. Taquinant les ambiances seventies lors d’intros prenantes, avant de rentrer dans le rang d’un Adult Orientated Rock d’une qualité simplement hallucinante, toujours à la frontière de la Pop/Soul et du Hard (« Living On The Run »), Time for a Miracle multiplie les moments de bravoure comme Jésus multipliait les pains, et sans nous offrir de solution pour nous sortir du marasme, nous permet de l’oublier pendant une petite heure. Et au fur et à mesure de l’avancée de l’album, alors que le sans-faute se rapproche de plus en plus à l’horizon, le quintet continue d’augmenter la pression et ne la relâche jamais, se permettant même de relire les grands classiques du style pour en proposer sa propre version (« Just One Wish »). Une telle constance dans la qualité, même de la part de suédois rompus à l’exercice a de quoi laisser pantois, mais c’est pourtant le petit miracle qui se produit sur ce second LP qui pourrait presque faire oublier la magie du premier. Difficile de croire pourtant qu’All Rise puisse se faire damer le pion, mais en tombant sur une petite perle du calibre de « Give A Little Lovin’ » en onzième position, c’est le constat qui s’impose, clair et incontestable. Ces damnés suédois ont donc encore une marge de manœuvre pour nous surprendre à l’avenir, mais en ce cas, il conviendra de revoir nos critères concernant la perfection, et en appliquer une échelle spéciale pour PERFECT PLAN.  

   

                                                                                                                                                                                      Titres de l’album:

01. Time For A Miracle

02. Better Walk Alone

03. Heart To Stone

04. Fighting To Win

05. Everytime We Cry

06. What About Love

07. Nobody’s Fool

08. Living On The Run

09. Just One Wish

10. Dont Blame It On Love Again

11. Give A Little Lovin’

12. Don’t Leave Me Here Alone


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 30/09/2020 à 18:49
98 %    397

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Witchfuck : le contre-pouvoir en Pologne

Simony 14/09/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : CATACOMB

Jus de cadavre 29/08/2021

Vidéos

LA CAVE #6 : une sélection d'albums Metal Extreme

Jus de cadavre 20/08/2021

La cave

Suffocation 2014

RBD 09/08/2021

Live Report

SWAMP TERROR : La bête des marais !

Simony 16/07/2021

Interview

Palavas Surfers

RBD 16/07/2021

Live Report

Monarch ! 2009 + 2015

RBD 06/07/2021

Live Report

Electric Wizard + Verdun 2011

RBD 04/06/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Arioch91

@Jus de Cadavre : ok my bad ;)Moi non plus, je ne demande pas un Focus 2, m'enfin l'une des bases de Cynic (le Death) n'est vraiment plus là.Ici, j'ai l'impression d'écouter une musique planante pour junkies huppés rêvant de s(...)

16/09/2021, 20:39

Wildben

@Chemikill Et ce n'est pas du tout ce que je lui demande !

16/09/2021, 18:52

Chemikill

@widben je ne pense pas que masvidal ait envie de reproduire un focus. 

16/09/2021, 18:21

Jus de cadavre

Je n'ai pas mis Sean Reinert car il n'était plus dans le groupe depuis des années au moment de sa mort (ce n'est pas un oubli

16/09/2021, 18:08

Gargan

5 labels d'un coup, chaque membre du groupe a le sien ? 

16/09/2021, 16:45

Wildben

Je trouve l'extrait dans la lignée de leurs dernières prods : agréable mais malheureusement très loin d'un Focus. Après, comment arriver à reproduire un tel chef d'oeuvre ?

16/09/2021, 16:23

Arioch91

Après avoir vainement tenté de tenir bon en écoutant les 6:25 de l'extrait proposé et m'étant arrêté au bout de 4:29, je confirme : NEXT !

16/09/2021, 16:10

Gargan

Ça s’écoute avec un grand verre de cognac à la main, pour le prétexte d’avoir un grand verre de cognac à la main.

16/09/2021, 13:14

Chemikill

C'est une bonne claque pour ma part. 

16/09/2021, 12:52

K

Dobrze,  jechać  luczyka.

16/09/2021, 11:53

Gerggg

Tout comme arioch pour moi c’est du jazz, pas du death 

16/09/2021, 10:45

Arioch91

Bonjour,tu oublies la disparition du batteur, Sean Reinert, survenue également en 2020.Pour l'album, je sais pas trop. Autant j'avais adoré Focus, autant je m'étais fait chier en écoutant Traced in Air. Donc là, je ne me fais pas tro(...)

16/09/2021, 08:51

Bones

  

15/09/2021, 12:33

Humungus

Et le pire, c'est que j'ai perdu 3 min à vérifier si tout ceci était réellement du polak... ... ...

15/09/2021, 08:42

Bones

Dobra zabawa na placu zabaw. Dzięki chłopaki !   

15/09/2021, 07:32

Jus de cadavre

Alors en anglais à la limite ok, mais en polonais ça va devenir compliqué les gars   !

15/09/2021, 07:03

Blackdeedee

   lubczyk chooj wozi gnoj na gumowych taczkach ...

15/09/2021, 02:00

Zygzak

Straszna kupa

14/09/2021, 22:05

Bones

Pas besoin d'anorak, ça chauffe ici.

14/09/2021, 12:34

Humungus

Et bah dites donc... ... ...

14/09/2021, 09:33