Trinity of Deception

Burial Remains

12/07/2019

Transcending Obscurity

« Si la HM-2 et la Suède sont vos obsessions, si la mort est une passion, alors BURIAL REMAINS sera votre oraison ».

Voilà qui ferait un excellent argument promotionnel, et qui par ailleurs pourrait servir de chronique éclair à l’usage de maniaques du Death Metal de tonton Nils. Car oui, avouons-le derechef, les BURIAL REMAINS  se croient toujours à l’âge de pierre scandinave du Metal de la mort, sauf qu’à contrario de la plupart des bleusailles, ils n’en sont pas. On retrouve en effet au casting de ce « nouveau » groupe, des figures bien connues de la scène extrême, puisque figurent au générique bruyant Sven au chant (FLESHCRAWL), Wim à la guitare (GRIM FATE, BOAL), Philippus à la guitare et à la basse (DIMAEON, BOAL) et Danny à la batterie (DISINTEGRATE, DIMAEON), soit un all-star-cast de premier choix pour une boucherie qui ne l’est pas moins. Et avec de tels artistes de la feuille à l’instrumentation et l’interprétation, le cador Mortuus Art de SADISTIK FOREST à l’artwork,  Jonny Pettersson de WOMBBATH au mixage et au mastering, et un invité de prestige comme Ralf Hauber (REVEL IN FLESH, HEADS FOR THE DEAD) venu pousser quelques grognements, le résultat se doit d’être probant. Et il l’est, les mecs connaissant leur métier par cœur, et embrassant la cause nostalgique de tout leur amour dégoulinant de tripes froides. Froid, le terme est bien choisi, comme un hiver s’abattant sur un cimetière suédois, un matin de janvier, alors que votre nez ne s’arrête pas de couler. Je parlais donc de HM-2 et de côtes nordiques, et à juste titre, puisque Trinity of Deception n’est rien de moins qu’une sorte de faux inédit de l’époque, qui aurait pu s’il était sorti en 91/92 faire la nique à bien des formations locales, lui qui rassemble des musiciens hollandais et allemands. Certes, nous connaissons MORGOTH, mais c’est plutôt de l’autre côté qu’il faut regarder, et loucher vers les CARNAGE, ENTOMBED, GRAVE et surtout DISMEMBER, puisque ces sept titres en reprennent les grands principes.

Doté donc d’un son à dépoiler la grande faucheuse, amplifié par une énergie qui le confine au sacerdoce, ce premier jet est de ceux qui s’imposent non sur la durée, mais sur l’immédiateté, puisqu’avec ses vingt-cinq minutes au compteur, Trinity of Deception n’est pas du genre à jouer l’incrustation. Mais c’est tant mieux, parce que cette gigantesque baffe se déguste sur le pouce, avec tous les autres doigts cassés, et ce grâce à une science du riff qui le confine au mimétisme, et un certain flair vocal que les années passées dans FLESHCRAWL ont affiné chez le sieur Sven. Rythmique implacable qui alterne les évidentes figures imposées et autres fills bien appuyés, basse noyée dans un mix qui la considère comme un simple support grave, le tout est un massacre organisé, et bien planifié, qui a les limites des défauts de ses qualités. Bien sûr, les fondus de l’agonie de l’époque seront aux anges face à cette démonstration de barbarie gelée, les accros au vintage feront reluire leurs exemplaires de Left Hand Path, Like An Ever Flowing Stream ou Into The Grave, mais les plus pointilleux des passéistes regretteront que de tels exemples ne servent qu’à illustrer le leur, sans chercher à transcender leurs capacités à imiter le passé. C’est donc le principal reproche que l’on pourra formuler à l’égard de ce supergroupe, qui donne tout ce qu’il a, mais pas plus, et qui nous permet de retrouver des sensations qui nous avaient frigorifiés à l’époque. Est-ce suffisant ? En prenant le concept comme un plaisir pas coupable, ou comme une récréation, largement, d’autant que je ne suis pas sûr que BURIAL REMAINS ait d’autres prétentions, mais en regardant d’un peu plus près, on pourrait légitimement se montrer plus chafouin.

D’une, parce qu’avec à peine vingt-cinq minutes de musique, on pouvait espérer un peu plus qu’un excellent fac-similé. De deux, parce qu’au regard du pedigree des clampins impliqués, on pouvait se dire qu’ils allaient certes regarder en arrière, mais avec des intentions moins figées. De trois, que malgré sa qualité, ce pamphlet ne rivalise pas avec l’audace des originaux qui eux avaient inventé une approche et un son. Mais au regard de la densité de la production nostalgique actuelle, il est toujours bon de constater que les vieux de la vieille s’y mettent aussi pour essayer de donner une leçon à la nouvelle génération, et après tout, un peu de rab’ de morbide est toujours bon à prendre. D’autant que les choses sont claires dès la première seconde de « Crucifixion of the Vanquished », et jusqu’à la dernière de « Tormentor », alors, inutile de se plaindre d’une quelconque publicité mensongère ou d’une usurpation éhontée. Sauf que tout s’enchaîne, que les enfers se déchaînent, et que finalement, on a déjà entendu tout ça avant, et presque de la même façon. Avec une playlist spéciale Suède et un enchaînement de morceaux des quatre références précitées, passés aléatoirement, le résultat eut été pratiquement le même, ce qui transforme la performance en imitation parfaite, mais classique, et très scolaire. Un album qui ne peut rivaliser avec le premier FREITOT, pour prendre un exemple bien de chez nous, et qui se contente d’explorer la surface, sans essayer de creuser plus profond. Dommage, mais reste le son de tronçonneuse, les invectives de l’ère glaciaire bien haineuses, et une impression de déjà entendu pas désagréable. Et en faisant abstraction de tout ce qu’on sait déjà, on apprécie ce qu’on nous donne.              

  

   

Titres de l’album :

                           1.Crucifixion of the Vanquished

                           2.They Crawl

                           3.Trinity of Deception

                           4.March of the Undead

                           5.Burn With Me

                           6.Days of Dread

                           7.Tormentor

Bandcamp officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 30/09/2019 à 18:03
75 %    293

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Licence to Kill

mortne2001 04/06/2020

Mood Swings

mortne2001 02/06/2020

Wintersun

JérémBVL 01/06/2020

Songs For Insects

mortne2001 30/05/2020

Solstice

mortne2001 28/05/2020

The Triumph Of Steel

JérémBVL 27/05/2020

The Gathering 2006

RBD 26/05/2020

End Of Society's Sanity

mortne2001 25/05/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Reading Bouquinerie

Naaa, c'est de la petite série, réimprimé par paquets de 12. :-D

Raaa n'empêche j'ai hâte de lire ça ! Ca va raviver des souvenirs !
(mode "vieux con", avec ses demo tapes sous le bras)

05/06/2020, 16:51

Lifting Catastrophy

J'en viens à penser que le récit d'un BON concert de Cradle ça permet finalement de démasquer à coup sûr un pseudo spectateur qui en fait ne les a jamais vus live. :-))))))




Non allez, pas tapé !! c'était juste pour faire du mauvais esprit. :-)))))

05/06/2020, 16:47

Goughy

Je n'ai que cet album et "Beauty", vu 5 ou 6 fois, toujours en festival ou "gros concert" dons ils n'étaient pas tête d'affiche, je n'ai jamais entendu pareille bouillie sonore pour aucun groupe, même du grind de squat.
On en parle parfois avec mon pote qui me dit que je ment, qu'on les a v(...)

05/06/2020, 15:57

Humungus

4ème réédition putain !?!?
Musso n'a qu'à bien se tenir !

PS : A quand dans la Pléiade ???

05/06/2020, 13:12

Humungus

Bah écoutes, j'ai fort bien fait de ne faire aucun commentaire hier soir car tu as (d)écrit en mille fois mieux qu'elle était mon ressenti sur le sujet...
Merci Professeur Hair-dressing Curiosity.

05/06/2020, 13:10

Hair-dressing Curiosity

Je pense que c'est un tout.
S'ils n'avaient pas à ce point retourné leur veste, il y aurait eu une meilleure acceptation du look, parce qu'ils avaient un tel capital sympathie et affectif avec le public que les fans auraient évoqué ça 6 mois plus ce serait passé crème.
Mais quand (...)

05/06/2020, 12:27

Reading Bouquinerie

maLin

05/06/2020, 12:20

Reading Bouquinerie

C'est main, je viens de me délester de 46 balles. :-))))

(merci MetalNews !!)

05/06/2020, 12:20

Arioch91

Excellent ouvrage que je recommande !

05/06/2020, 07:09

Humungus

Sachant que j'ai dû les voir 3 ou 4 fois, j'ai donc eu l'immense malchance de tomber à chaque fois sur une de leurs 5 mauvaises prestations live.

The Trve Humungus.

05/06/2020, 05:22

Satan

Deux choses :
1) C'est "Whore" en non "Wore".
2) De plus, c'est le nom de l'opus qui prend des petits points (au nombre de 5) et non le titre éponyme qui s'écrit d'une seule traite.
Désolé d'être pénible mais on se doit de respecter les chefs-d’œuvre jusque dans les moindr(...)

04/06/2020, 23:18

Satan

Il est parfaitement risible que l'argument number 1 de l'époque était "ils ont coup leurs cheveux". Ça en dit long sur le degré d'immaturité de bon nombre de métalleux malheureusement.

04/06/2020, 23:05

lolo

pas mal le chat planqué dans les gradins!

04/06/2020, 15:55

Humungus

"Age tendre et têtes de con" voulais-tu dire non ?

04/06/2020, 13:07

Jus de cadavre

O'Brien est toujours dans le line-up sur Metal-archives, mais sur le post de Fisher en studio il mentionne le nom de Rutan...
"georgecorpsegrinder
Guess what I’m doing @manarecording @cannibalcorpseofficial @alexwebsterbass @erikrutanofficial #paulmazurkiewicz #robbarrett @metalbladere(...)

04/06/2020, 11:57

grinder92

Pat est sorti de prison (50000$ de caution). Je pense qu'il n'en a pas fini de ses soucis judiciaires, mais il est libre.
A-t-il composé pour le prochain album ? aucune idée...

04/06/2020, 11:47

L'anonyme

Et avec qui pour remplacer Pat 0'Brien, parce que je suppose qu'il est toujours en prison ? Erik Rutan ? D'autant plus que O'Brien compose beaucoup pour le groupe...

04/06/2020, 11:34

Hair-dressing Curiosity

Oui on ne peut pas leur retirer ça, ils ont souvent essayé de faire bouger les lignes et proposer une expérience live hors norme. Là dessus, ils ne se moquent pas des fans. Les set-list non figées en sont le premier exemple.
Un Maiden pourrait en prendre de la graîne. :-/

Q(...)

04/06/2020, 09:07

JérémBVL

Excellente chronique pour un excellent album !

03/06/2020, 18:17

Simony

Par contre l'entrée sur scène toutes lumières allumées, un petit jam et une reprise c'est assez original. Malgré tout, ça reste un groupe qui a souvent tenté des choses pour proposer un truc en plus à son public.
Après perso, j'adore Load, peut-être aussi parce que c'est le 1° METAL(...)

03/06/2020, 14:48