Welcome to Hell

Tuple

28/05/2021

Aor Heaven

Welcome to the TUPLE war.  

(Je reprends mes esprits quelques secondes pour me remettre de ce désastreux calembour)

Pour les néophytes, TUPLE n’est rien de plus que le surnom de Tommi Salmela, chanteur au sein de formations établies comme TAROT, LAZY BONEZ, ou RASKASTA JOULUA. Welcome to Hell n’est donc pas une reprise du standard de VENOM, mais bien son nouvel effort solo, pour lequel il a convié quelques invités de marque. Chapeauté, dansant avec un parapluie noir ouvert, l’homme nous promet donc une pluie de hits, et autant dire que son album respecte les promesses d’averses mélodiques. Orienté vers un Hard-Rock light aux tendances AOR, Tommi adopte donc des tonalités radiophoniques, mais garde son mordant pour titiller le Metal de temps à autres, histoire de ne pas sombrer dans la niaiserie. Accompagné pour l’occasion par un line up impeccable constitué de Riitis (guitare, claviers), Jykä Sirainen (basse) et Tom Rask (batterie), le tempétueux et talentueux chanteur explore donc les contrées de ses propres goûts, et nous délivre une partition qui a défaut d’être originale, se montre suffisamment mélodique et agressive pour séduire les fans d’un Hard-Rock à la finlandaise.

Produit par TripleVision (Tommi Salmela, Riitis, Janne Tolsa), mixé et masterisé par Janne Tolsa, Welcome to Hell ressemble plutôt à un voyage au paradis des harmonies musclées, pas si éloigné des cieux de TAROT d’ailleurs. Désireux d’élargir son registre, le chanteur n’a pas tergiversé, et imposé la pluralité, passant d’un hymne totalement Heavy à une digression plus middle of the road, gardant en tête les impératifs qui ont construit sa légende. L’éclectisme est donc de mise, et si le tapis instrumental se montre suffisamment classique pour permettre au vocaliste de nous en donner pour notre argent, des tentatives plus personnelles apportent une plus-value à l’album qui se détache de la production Frontiers/AOR Heaven de ces derniers mois.

Nous naviguons donc sans escale sur une mer calme, mais qui sait lâcher ses vagues solitaires quand il le faut pour bousculer un peu le navire. Lorsque la houle est plane, cela donne des hits impeccables comme « So Damn Cruel », archétype de Hard mélodique comme les nordiques savent si bien le faire. Lorsque l’orage gronde et que le bastingage tremble, on s’accroche aux branches de « 1-2-3-4 GO! », brulot boogie qui donne le tournis. Avec des claviers bien dosés pour mériter l’appellation FM, mais une guitare omniprésente (les deux maniés par un seul homme), TUPLE trouve le bon équilibre entre les tendances, et se permet même des hymnes de stade, de ceux qui font se lever les poings à l’unisson (« Pride »). Comparé aux valeurs sûres de WIG WAM, THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA ou RETURN par son label, cet album serait effectivement un panaché des trois références. Ce qui ne l’empêche nullement de posséder son identité propre. Très propre même.

Sans aller jusqu’au grand écart facial, Welcome to Hell écarte bien les jambes, et se permet même quelques pas chassés poppy en diable, comme en témoigne le tube partagé avec la belle Noora Louhima de BATTLE BEAST. Chanson irrésistible, portée par une combinaison de voix qui fonctionne à merveille, « Survive » prouve que l’AOR peut être incarné par des musiciens n’ayant pas l’habitude du milieu, pourvu que leur investissement soit sincère et total. De gros riffs donc, des moments plus romantiques et paisibles, et des entre deux très futés qui permettent d’ouvrir encore plus l’éventail. Hits calibrés, son parfait et poli aux entournures, le produit est parfaitement dans son contexte au sein de l’écurie AOR Heaven, qui a du se frotter les mains de cette sortie.

On aime évidement les œillades et les roucoulades Pop-Rock de « Stay », l’up tempo très énervé et jumpy de « Hiding In Plain Sight » qui louche du côté du Billy IDOL de « Rebel Yell »,  les trouvailles catchy de l’imparable « Lies Grow Lies », ces chœurs classiques mais toujours efficaces, et on fond pour le long épilogue progressif et poignant de « Silver » qui de son argent reflète le parcours d’un chanteur polyvalent, au timbre unique, qui a su animer de son gosier bien des albums inoubliables. En groupe, Tommi est un frontman de premier ordre, et il le reste en solo, comme le démontre cette pochette très « monsieur loyal qui ne se prend pas au sérieux », mais qui assume ses responsabilités.

Excellent disque, truffé de morceaux entêtants et entrainants, Welcome to Hell revisite la West-Coast américaine version finlandaise (« Hold On To Me »), et offre le compromis le plus efficace entre Hard FM de grande qualité et Hard Rock énergique et émoustillé.   

 

                                                                                                                                                                                                                 

Titres de l’album:

01. Welcome To Hell

02. Hold On To Me

03. 1-2-3-4 GO!

04. So Damn Cruel

05. Pride

06. Stay

07. Not Enough To Love Me

08. Hiding In Plain Sight

09. Survive

10. Lies Grow Lies

11. Silver


Facebook officiel


par mortne2001 le 14/01/2022 à 18:35
80 %    27

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Sélection rédaction Metalnews 2021 !

Jus de cadavre 01/01/2022

Interview

Devildriver

Baxter 26/12/2021

From the past

Voyage au centre de la scène : PENETRATOR

Jus de cadavre 19/12/2021

Vidéos

Unspkble + Rank

RBD 16/12/2021

Live Report

Anna von Hausswolff

RBD 08/12/2021

Live Report

Igorrr + Horskh

RBD 07/12/2021

Live Report

Fuzz in Champagne - épisode 2

Simony 27/11/2021

Live Report

Voyage au centre de la scène : Archives MORTUARY

Jus de cadavre 14/11/2021

Vidéos

Chiens + Unsu + BMB

RBD 09/11/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Nightmare + Existance + Rhapsody Of Fire 24/01 : Le Petit Bain, Paris (75)
Existance + Rhapsody Of Fire + Manigance 25/01 : Le Ferrailleur, Nantes (44)
Nightmare + Rhapsody Of Fire + Manigance 26/01 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Jus de cadavre

Ils nous enterreront tous ces cons là ! Même Drucker fera pas le poids !

19/01/2022, 19:20

foja

masters. jamais vraiment

19/01/2022, 19:15

Simony

J'avoue qu'elle est pas de moi, c'est Jus de cadavre qui avait proposé ce style pour SCORPIONS et j'ai trouvé que ça leur allait bien

19/01/2022, 18:10

pierre2

"Never Retired Hard Rock Masters, Allemagne"J'avoue, j'ai ri - merci !

19/01/2022, 15:11

Humungus

Merci grin.(sic)

19/01/2022, 13:36

grinder92

@humu : tu cliques sur le tag "Druid Lord", ça te proposera cette chronique et également celle-ci : http://www.metalnews.fr/chroniques/grotesque-offerings 

19/01/2022, 10:35

Simony

C'est un des groupes dont j'attends leur nouvel album, le titre partagé m'avait beaucoup plu, à creuser car la chronique donne clairement envie.

19/01/2022, 08:12

Humungus

Comment fait-on pour retrouver ta chronique de leur deuxième galette ?

19/01/2022, 07:29

Humungus

Une de mes découvertes de l'an dernier...Hâte de foutre une oreille sur cet album putain !

19/01/2022, 07:26

Simony

En rappel avec The Number Of The Beast, The Evil That Men Do, Iron Maiden et Sanctuary....   

18/01/2022, 23:20

Kerry King

Un concert de Maiden sans Fear of the Dark c'est pas vraiment un concert de Maiden.

18/01/2022, 19:02

Simony

Merci Gargan, c'est corrigé.

18/01/2022, 14:32

Gargan

C'est leedET. Suis curieux d'écouter les autres titres, en espérant qu'ils gardent l'urgence de l'extrait mis en avant. Aucune info sur le line-up, mis à part le type de mare cognitum au chant.

18/01/2022, 10:32

Simony

Idem pour moi Eyziel, pas convaincu du tout de ce second extrait. A voir dans la globalité de l'album comme tu dis.

18/01/2022, 08:02

Simony

Ben moi je prends cette idée. Ils l'avaient fait pour A Matter Of Life And Death et c'était vraiment bon. Et comme ce dernier album me plait beaucoup... why not ? Reste à savoir si la date de juin à Paris aura bien lieu...

18/01/2022, 08:01

eyziel

Je l’attends énormément mais je ne suis pas super convaincu des morceaux dévoilés, surtt dark horse. Après on verra un album de Messa ça s’écoute d’une traite. 

17/01/2022, 22:48

Jus de cadavre

Je l'ai trouvé efficace mais très impersonnel. La prod générique au possible y est pour beaucoup.

17/01/2022, 19:13

LeMoustre

Il est très bien ce titre.

17/01/2022, 17:37

Goughy

Le saviez-vous ?2 morceaux (le 1 et le 11) se trouvent sur aussi l'album de reprises d'Helloween "Metal Jukebox"Je ne sais qu'en déduire : influence majeure de ces morceaux sur la scène heavy/speed ? ou perception "différente" (...)

17/01/2022, 16:31

faga

Groupe sucoté

16/01/2022, 21:26