Zigurat

Mico

29/06/2022

Total Dissonance Worship

Une pochette qui ressemble à du vieux CARCASS bricolé en noir et blanc, une provenance, la Colombie, et un deuxième album pour les MICO. Les MICO ne sont pas comme la purée Vico, mais ils l’envoient, et pas question de faire un petit volcan pour mettre son jus dedans. Non, le jus sort de nos plaies, causées aux tympans par une musique assourdissante, entre Noise, Grind, Sludge, Indus, et tout ce qui peut irriter des oreilles déjà bien abimées. 

Bon, OK, mais MICO, c’est qui ou quoi ? Une hydre à deux têtes (Pablo Miguel Méndez et Iván Mauricio Zapata), un parcours impeccable (deux EP’s, un album et deux splits, sans compter une poignée de singles numériques), et une envie folle de faire grimper les décibels dans un contexte bruitiste au possible. De quoi donner des suées nocturnes aux FULL OF HELL, de quoi faire pâlir de honte NAUSEA et NAILS, et largement de quoi aussi dominer la production mondiale de Grind par une intelligence de jeu et de composition n’occultant pas la sauvagerie ambiante. Et cette sauvagerie tient d’une junte qui a mal tourné, avec morceaux de crâne découpés à la machette et slogans sans pitié hurlés comme à la parade.

Quatre ans après leur premier long, les deux musiciens reviennent donc propager la mauvaise parole via ce Zigurat, qui fait autant de boucan qu’une centrale nucléaire explosant de ses réacteurs en fusion. L’intensité dégagée par ces deux gus suffirait à alimenter leur bonne ville de Cali, et la méchanceté qui suinte des morceaux effraie même les spécialistes de la cause Grind, qui ne sont pas sans peur, même après des années de reproches.

Derrière ce logo indéchiffrable en mode Black Metal se cache donc l’un des groupes les plus intenses de sa génération, un peu comme si FULL OF HELL et MERZBOW, au lieu de collaborer, avait fusionné dans un pod pour en ressortir façon mouche géante piquant tout organisme alentours. En mixant diverses influences toutes plus brutales les unes que les autres, Zigurat fait office de séance de torture musicale, avec dualité vocale inévitable, mais aussi un paquet de riffs sombres comme le quotidien des PRIMITIVE MAN, et une rythmique inventive dans le sadisme. Et comme en sus, l’objet en question dispose d’une production énorme à faire passer Brad Boatright et Kurt Ballou pour des fans de Dream Pop, on craque, inévitablement, et on accepte avec un plaisir masochiste de se faire maltraiter comme aux plus grandes heures du camp 731.

Tout y passe, Sludge haineux, Grind teigneux, Noise qui n’a pas froid aux yeux. Entre flipper dégénéré branché sur la gégène (« Pulso Corrupto », interlude vraiment vilain), et accumulation de figures imposées moches comme une série de grimaces du NAPALM DEATH le plus Indus (« Impío Serafín »), MICO sait ce qui est bon/mauvais pour nous, et nous en ressert jusqu’à ce que notre estomac auditif implore une pitié…qui ne viendra jamais.

Sorte d’espéranto Grind qui bouffe à tous les râteliers, mais qui s’impose comme le plus dément du marché, Zigurat est un mauvais/bon moment à passer en compagnie de deux tarés qui savent jouer, qui savent composer, et qui traitent le Grind avec tout le respect qu’il mérite. Version cauchemardesque d’un DILLINGER ESCAPE PLAN tombé dans le chaudron de potion pas si magique que ça quand il était vieux, MICO est le miroir fidèle d’une réalité atroce qui nous ronge chaque jour. Et quoi de mieux pour décrire une routine qui vous bouffe les neurones qu’un Grind/Sludge/Noise poussé à son paroxysme, et atteignant de sommets d’horreur sur le monstrueux « Insufrible Espanto ».

D’ordinaire ce genre d’album ne s’éternise pas, et s’arrête sous la barre de la demi-heure, voire des vingt minutes. Ici, la violence est étalée, mais non diluée, et entre MEATHOOK SEED sous speed et Noisecore abusant du feedback (« Zigurat »), le but à atteindre l’est assez rapidement, et le reste coule de source. Enfin, coule plutôt du pus de plaies ouvertes, causées par cette guitare en constant déséquilibre, parlant un langage dissonant, parfois indéchiffrable, mais toujours compréhensible par les plus maniaques d’entre vous. De là, ces accélérations fumasses (« Laberinta »), et ces temporisations malsaines (« Fauces », ACID BATH et FULL OF HELL dans les marais à bouffer des grenouilles vivantes) se complètent à merveille pour jouer une symphonie des atrocités les plus dérangeantes de l’underground colombien, et même mondial. Capable de rivaliser avec toutes les abominations les plus repoussantes des Etats-Unis, les MICO nous offrent un album complètement dingue, qui mérite tout simplement d’être acheté en support physique, pour garder une trace de cette expérience dont nos petits-enfants auraient pu douter de la véracité.

Zigurat est une impasse de Cali peu recommandable, dans laquelle on se fait non seulement dérober ses biens, mais étaler pour le compte avec mâchoire disloquée et visage tuméfié. Se prendre une rouste OK, mais par des spécialistes alors. Ce qui est indéniablement le cas ici.

      

        

Titres de l’album :

01. Impío Serafín

02. Zarpa

03. Yunque

04. Pulso Corrupto    

05. Insufrible Espanto

06. Zigurat

07. Ecdisis

08. Laberinta

09. Nudo Sordo

10. Fauces

11. Sultanes Larvales

12. Cielo Viciado


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 01/08/2022 à 17:18
90 %    54

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Obscene Extreme 2022

Mold_Putrefaction 16/08/2022

Live Report

J'irai Mosher chez vous ! Episode 4 : Seattle

Jus de cadavre 12/08/2022

J\'irai mosher chez vous

Suffocation + Kharkov

RBD 08/08/2022

Live Report

Hysteria

mortne2001 04/08/2022

From the past

Voyage au centre de la scène : DEATH POWER

Jus de cadavre 31/07/2022

Vidéos

Incantation + Akiavel + Horror Within

RBD 30/07/2022

Live Report

Appetite For Destruction

mortne2001 21/07/2022

From the past

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 3

mortne2001 18/07/2022

La cave
Concerts à 7 jours
Gang + Balls Out + Overdrivers 20/08 : Place Du Rietz, Burbure ()
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Albatard

Cool le report bien détaillé, ça donne envie d’y retourner!

18/08/2022, 21:09

Seb

j'avais eu de l'espoir avec un morceau qu'il avait mis en ecoute mais le reste, c'est de la merde.Comme d'hab...

18/08/2022, 10:29

Fleur de cannibal

C’était mieux à 3 qu’à 4 ? Sans doute mais Angelripper au fond de lui ne veut pas se l’avouer … 

18/08/2022, 08:27

l\'anonyme

C'est fade et très convenu. Ca surf sur la vague actuelle, comme tous les albums de Machine Head d'ailleurs qui surfaient sur la vague du moment. Et, à force de vouloir faire des albums différents les uns des autres, ils perdent leur identité.Le seul poin(...)

18/08/2022, 08:02

Humungus

Mon dieu, mon dieu... ... ...

18/08/2022, 07:37

Humungus

Idem.(Et cela m'attriste de le dire au vu de ma vénération pour ce groupe...)

18/08/2022, 07:13

Kijgo

Et tout aussi ininteressant

17/08/2022, 21:45

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Kijgo

Toujours aussi intéressant ce groupe.

17/08/2022, 21:44

Arioch91

Pas mieux.

17/08/2022, 20:11

Eliminator

Oui je crois qu on peut dire que c est vraiment pas terrible.Machine head, Fear Factory, Sépultura... Ces groupes de mon adolescence qui aujourd hui disparaissent dans cet océan de chiasse qu est devenue l industrie musicale.Cette prod sans âme avec un son de bat(...)

17/08/2022, 19:26

KaneIsBack

Toujours un bon moment, ces reports de l'OEF, même si je ne suis pour ainsi dire jamais d'accord avec toi. Au passage, merci pour Escuela Grind, dans le genre, c'est franchement chouette. 

17/08/2022, 17:35

KaneIsBack

Pas mal. J'aurai sans doute oublié ce groupe demain, mais en attendant, je suis toujours client pour ce genre de Black/Death suédois à la Dissection. 

17/08/2022, 17:30

Humungus

Bah voilà...Cela ne révolutionne effectivement rien dans le genre, mais quoi qu'il en soit, cela faisait trèèèèèès longtemps qu'un groupe de Black 90s ne m'avait pas autant fait de l'œil.Dommage qu&apo(...)

17/08/2022, 16:00

Humungus

Un fest que je voulais faire quand j'étais encore jeune et plein d'entrain...Plus du tout le cas maintenant donc. Même si l'affiche beaucoup plus éclectique désormais me plait bien plus...PS : A te croire, malgré l'aur(...)

17/08/2022, 15:43

Jus de cadavre

La taille du report   Merci ! Un fest que je rêve de faire !

17/08/2022, 13:42

Gargan

C'est lØve.

17/08/2022, 10:59

Gargan

On dirait un générique de séries 80s US en boucle   

17/08/2022, 10:56

pierre2

On a le droit de dire que c'est pas terrible ?? mmmh....

17/08/2022, 08:37

Simony

Mouais... c'est pas fou fou...

17/08/2022, 08:30