Dahey OWM

One With Me

Auteur d'une quatrième sortie très réussie, Emy Lies, Dahey, l'homme qui se cache derrière ONE WITH ME nous en apprend un peu plus sur sa musique, sa personnalité qui explique très bien ce que contient ce nouvel EP, et l'évolution de tout cela depuis ses débuts en tant que projet solo. Mêlant sans complexe Melancolic Metal à la KATATONIA avec le Trip Hop et des musiques électroniques flirtant avec la New Wave, cet EP s'adressera à votre part romantique !

Peux-tu présenter le projet ONE WITH ME ? Quelle est sa signification, son but, son histoire ?

ONE WITH ME est un side project solo dans lequel je me suis lancé il y a une 20aine d’années alors que je jouais dans d’autres formations. C’est né d’un besoin de faire la musique telle que je l’avais en tête, sans autre compromis que mes capacités. L’idée de faire un avec ce dont j’avais envie et comment je ressentais les choses. Aussi le projet aurait dû s’appeler « One With Myself », mais bon ça sonnait moins bien.

Emy Lies laisse transparaitre des influences proches de KATATONIA par exemple mais aussi des choses plus électroniques, la mélancolie étant le vecteur commun à toutes ces influences. Cela résulte-t-il d’un besoin cathartique ?

Oui c’est clairement un moyen de se décharger. Comme la plupart des expression artistiques je pense. Étant une personne assez discrète, c’est pour moi un moyen de m’ouvrir de façon détournée voire un peu cryptée.

Dans ce qui peut faire le lien entre OWM et mes influences, je pense qu’il y a un certain romantisme, pas celui de la collection Arlequin, celui de Keats, Friedrich… Quelque chose qui me semble transpirer chez Katatonia, oui, mais aussi The Cure, Depeche Mode, Portishead.

Tu es guitariste, est-ce toi qui a également réalisé la programmation de la batterie ?

Oui j’ai tout fait, avec plus ou moins de réussite. Sauf le chant, je ne sais pas chanter, enfin pas comme je l’entendais pour OWM. L’idée est toujours que sorti de mon PC les morceaux soient complets, jouable, partageable.

Était-il établi dès le début qu’il y aurait du chant sur Emy Lies ou est-ce un concours de circonstance, l’évolution de la composition qui a dicté cela ?

Oui. J’ai déjà sorti depuis 3 opus instrumentaux, et je pense que dans le genre la voix manquait. Avec cet EP, il fallait que j’upgrade vers la version 2.0 de OWM. Mes compos ont toujours été accompagnées de textes. Et pour Emy Lies je tenais absolument à ce qu’on les entende.

Est-ce que ce sont les chanteurs qui ont amené les lignes de chant ou toi de telle sorte à garder un contrôle total sur ce projet personnel qu’est ONE WITH ME ?

Le chant a vraiment été le challenge pour cet EP. Il m’a fallut du temps d’abord pour composer des lignes de chant qui soient des lignes de chant et pas de la guitare. Pour "Virgo" ça s’est fait assez rapidement en testant des trucs chez moi avec Rom qui l’interprète. Quant à "Emy Lies", Guillaume a apporté les arrangements chœurs et quelques arrangements guitares.

Bien que OWM soit toujours très personnel, je suis beaucoup plus ouvert aux propositions (surtout quand c’est moi qui vais chercher de l’aide, haha)

Le chant est clair, très aérien, est-ce aussi une façon de s’éloigner de ta part la plus Metal ou n’y a-t-il aucune colère dans ONE WITH ME ?

Effectivement, il n’y a pas vraiment de colère dans OWM. Beaucoup de frustration, de la mélancolie, du déni, de l’abattement... Quelque part c’est moi qui m’exprime à travers les voix sur cet EP. Et puis surtout j’aime les voix claires, Jonas Renkse (of course), Jan Transeth (In The Woods…), Dave Gahan, Tom Yorke, Jonsi (Sigur Ròs).

Peux-tu nous expliquer comment as-tu choisi les chanteurs qui apparaitraient sur cet EP ?

Pour Rom, mon comparse dans NORNES, c’est lui qui s’est proposé de m’aider. J’ai adoré ce qu’il avait fait sur "Virgo" en répétition, du coup je ne voyais personne d’autre sur ce morceau.

Avec Guillaume on se connait depuis longtemps, nous avons eu des carrières parallèles et beaucoup d’influences communes (The Cure, In The Woods…, le trip-hop entre autre) mais jamais eu l’occasion de jouer ensemble. Du coup on s’était dit qu'on devait collaborer au moins une fois. Guillaume a d’ailleurs un groupe assez similaire LETTERS WRITTEN ON DEAD LEAVES, ainsi qu’un projet trip-hop ONDÉLUNE.

Emy Lies sort également en version CD, est-ce important pour toi de proposer un support physique ?

Oui, parce que c’est la première fois que je le fais avec OWM. Et que dans le Metal, on reste assez attaché aux disques il semble. Je pense qu’il ne faut pas oublier aussi l’aspect visuel, qui reste ultra important dans le Metal. Il fallait que les gens aient les 3, musiques, textes, et illustrations.

Un mot sur la production, l’évolution entre Autumn 16, It Came From Inside Ripping Us Apart (2015) et ce nouvel EP est gigantesque tant dans le son de guitare bien plus fin, que la batterie ou les éléments au clavier ? As-tu changé de façon de travailler entre les 2 ?

Comme entre chaque opus, j’apprends. Pour Autumn 16, outre le fait qu’il n’y avait pas encore de chant, tout a était fait chez moi. Entre 2, Fabrice Pureur, un ami, qui a mixé Emy Lies m’a proposé de travailler avec lui et comme j’avais envie de marquer le coup avec cet EP, je n’ai pas hésité à passer en studio pour le mixage et le mastering cette fois.

Y aura-t-il une suite à cet EP ? Comment vois-tu l’évolution de ONE WITH ME ? Pourrait-il, par exemple, y avoir une incarnation live ?

Avant même d’avoir finalisé Emy lies j’avais déjà commencé à composé la suite. Proposer cette fois un format un peu plus long sans faire toutefois de remplissage pour atteindre 45’. Je ne pense pas qu’il y aura de gap cette fois, mais une évolution dans la manière de composer, en incluant le chant dès le départ.

Pour ce qui est du live, outre les circonstances actuelles, c’est un vrai objectif. Et j’ai forcément des idées assez précises là-dessus. J’espère que le EP me permettra de trouver les musiciens pour le faire.

Tu es également guitariste de NORNES (Doom Metal), peux-tu nous donner quelques nouvelles du groupe ?

On essaye de faire contre mauvaise fortune bon cœur. On espère pouvoir à nouveau présenter le dernier EP en live. Pour le reste on met ce temps à profit pour composer la suite, miam. Illustrer un des titres par un nouveau clip. Et puis quelques trucs sympas qu’on proposera régulièrement. On ne vous oublie pas !

Je te laisse conclure en un mot ou en cent…

Déjà merci de m’avoir offert l’occasion de faire découvrir un peu mieux ONE WITH ME.

Si des musiciens nordistes sont tentés par une collaboration, n’hésitez pas à me contacter.

 Trait après trait, il est celui avec moi.


Retrouvez la chronique d'Emy Lies ici

Facebook | Bandcamp


par Simony le 01/11/2020 à 09:08
   215

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Nile + Krisiun + Grave + Ulcerate 2009

RBD 03/03/2021

Live Report

Killing For Culture - Tome 2

mortne2001 23/02/2021

Livres

Voyage au centre de la scène : MASSACRA

Jus de cadavre 21/02/2021

Vidéos

Killing For Culture - Tome 1

mortne2001 15/02/2021

Livres

Moonspell 2007

RBD 04/02/2021

Live Report

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Bizarre

Thanks for spreading the news. Just a minor correction...I live in Oslo, Norway (although the band started in Russia) 

06/03/2021, 20:50

Trooper666

J'ai en vinyl. Acheté sur la commune Cour-Cheverny en Loir et Cher, là ou les deux protagoniste se sont rencontrés. 

06/03/2021, 18:36

Jus de cadavre

Je trouve ça excellent en tout cas !

06/03/2021, 17:58

Gargan

Marrant, ça me fait penser par moments à du Hakuja, la thématique étant nipponne, ça colle.

06/03/2021, 13:20

Seigneur FRED

Un album généreux ! Seigneur Fred - METAL OBS

06/03/2021, 10:57

Arioch91

Killers fut mon premier Maiden aussi. Avec un pote, on était fan de leur zique autant que de leurs pochettes. Eddie dans les 80's, c'était une sacrée mascotte !J'ai découvert le premier un peu plus tard mais j'ai adoré aussi. En fait,(...)

06/03/2021, 10:21

Moshimosher

Je viens enfin de découvrir (et d'acheter cet album)... quelle tuerie ! Un pur chef-d’œuvre !!! Vraiment de très bonnes sorties sur ce label !

05/03/2021, 23:00

Moshimosher

C'te pochette !!! Ah !!! Pas étonnant que Killers soit le premier album de la Vierge de Fer que j'ai acheté ! Probablement leur meilleure (même si j'en adore plein d'autres dont celle de Powerslave) ! 

05/03/2021, 22:36

Meuleu

J'ai fait la date sur Caen et vlà la baffe que j'ai pris sur Ulcerate, c'était énorme !

05/03/2021, 16:18

Gargan

L'horrible phoque humanoïde de Riot, brrrrr...

05/03/2021, 09:04

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

Saddam Mustaine

Megadeth, Ugly Kid Joe, Manowar les principaux en effet, qui ont un personnage qui suit le groupe, j'en oublie... 

04/03/2021, 19:15

L\'anonyme

@ metalrunner: tout à fait d'accord avec toi.Je pense qu'Iron Maiden a beaucoup oeuvré dans le metal en ce qui concerne les pochettes d'albums. D'abord parce qu'ils ont instauré une forme de rituel que certains ont repris en gardant le mê(...)

04/03/2021, 18:18

Bones

Mouais, sommaire très moyen... mais la couv claque. :-)Sont malins, les p'tits salopiots, ils savent que ça va générer de l'achat compulsif. :-D

04/03/2021, 17:04

Arioch91

Suis plus abonné.Je verrai à l'occasion si je le vois en kiosque mais bon.

04/03/2021, 13:26

metalrunner

Quelle pochette je pense quelle ont bcp aide maiden  

04/03/2021, 07:44

Ragnar56

Je viens d'apprendre la nouvelle via un commentaire sous une vidéo YouTube

03/03/2021, 22:55

MorbidOM

Une double provocation assez géniale ?Les true métalleux le prennent pour un guignol depuis longtemps et la ménagère Polonaise le vois sans doute comme le rebelle de salon indispensable à ce genre d'émission, une sorte de JoeyStarr

03/03/2021, 04:08

Bones

Ca fait une publicité maousse autour de Behemoth et leur donne la "crédibilité" qu'ils recherchent.Faire le buzz => vendre des disques.Je ne m'en fais pas pour Nergal, ce petit malin fait bien parler de lui et c'est l'objectif.

02/03/2021, 18:47

RBD

Nergal est un provocateur né, comme bien des artistes surtout dans des sociétés conformistes. Le fait d'aller cachetonner et se montrer dans une émission de télé-crochet est une double provocation assez géniale, autant envers les true mé(...)

02/03/2021, 16:07