BLACKENED CORVUS, combo de metal mélodique (et bien plus encore) vient de sortir un premier album des plus prometteur. Une interview avec Thierry le guitariste s'imposait ! 

Salut Thierry! Peux-tu te présenter et présenter le groupe ?

Salut, je suis guitariste. Le groupe est composé de Vincent à la batterie, Gilles à la guitare, David au violon et au chant et enfin Philippe à la basse et au chant. La formation date de 2012.

Comment les membres du groupe se sont-ils rencontrés et quel est votre background musical à chacun ?

Tout est parti de Vincent qui nous connaissait tous individuellement et nous a réunis pour commencer cette aventure.Ça s’est fait assez simplement en faisant connaissance autour d’une bière puis on a rapidement organisé la première répétition. Les cinq membres ont tous un bagage musical assez important avec des parcours bien différents, au sein d’un ou plusieurs groupes.Je connaissais déjà Philippe puisqu’on jouait ensemble dans un autre groupe de Metal et on avait tout les deux déjà eu d’autres formations encore avant. Gilles était guitariste il y a quelques années dans un groupe de Thrash. Vince a officié dans pas mal de projets en passant par le Metal/Punk, Pop/Rock, Gothique, … Venant du classique, David est le mouton noir de la bande. Il a passé 15 ans dans 2 groupes. Le premier composé exclusivement de cordes reprenant du classique, du celtique, de l’Eastern… et un groupe de rock celtique.C’est sur cet éclectisme que repose la force de Blackened Corvus. On tente à chaque composition d’apporter une touche de tous ces univers.

Peux-tu nous expliquer d'où vient le nom du groupe ?

C’est encore une fois au batteur que l’on doit le nom du groupe. Il l’avait avant même de savoir qui le rejoindrait.Pour faire simple : « Blackened » en référence au morceau du même nom de Metallica et « Corvus » en hommage aux amis disparus. À chaque décès, le hasard faisait qu’il croisait peu de temps après un corbeau, l’oiseau de mauvais augure…

Quelles-sont vos principales influences et ont-elles eu un impact particulier sur les compositions de Nevermore ?

Il est évident que nos influences ont joué un rôle important lors de la composition de notre album. Nous venons d’univers musicaux vraiment différents et c’est ce qui fait, je pense, la diversité de ‘Nevermore’. On a pas mal d’influences communes au sein du groupe et évidemment on puise de l’inspiration dans tous les styles que nous connaissons. Quand chacun apporte sans le savoir un peu de Metallica, Rammstein, Beatles, Pain, Pink Floyd, Gojira, Apocalyptica, Korn, Iron Maiden, (et même Tri Yann !) ça peut donner de beaux mélanges (des fois…). La liste est très longue, nous écoutons beaucoup de choses différentes et on se fait découvrir les uns les autres des groupes ou des styles que l’on ne connaît pas

Le violon est-il présent depuis les débuts du groupe ?

Oui, la formation n’a pas évolué depuis le début du groupe. La place de chaque instrument a été décidée assez vite et facilement. C’est un des premiers groupes avec lequel je joue où tout le monde compose et surtout trouve sa place naturellement au sein d’un morceau, et ce depuis le début.

A l'écoute de l'album, j'ai l'impression que le violon est l'instrument "star" de l'album. Il illumine les compositions lors de ses apparitions et donne un véritable cachet, une identité au groupe. Qu'en penses-tu ?

Je pense que c’est le cas juste parce qu’on n’est pas habitué à voir cet instrument dans le metal « non celtique » (utilisé différemment dans le Pagan par exemple) mais on ne veut pas axer tout là-dessus non plus. C’est pour cette raison que le violon a aussi des parties uniquement d’accompagnement pour laisser s’exprimer les guitares ou le chant…Le but n’était pas de mettre simplement un violon qui ferait des thèmes sur une formation metal standard mais de l’associer pleinement comme un élément indissociable de la formation. Aujourd’hui, on compose davantage en mettant l’accent sur une orchestration variée avec des harmonies plus travaillées. Sur cinq instruments, on en a quatre qui peuvent faire des mélodies, alors on essaye d’en tirer profit au maximum.

C'est connu, la musique classique et le metal se marient à merveille. Avez-vous un but dans ce sens, faire intervenir plusieurs instruments classiques sur un prochain album par exemple ?

Effectivement, on a des idées qui traînent depuis un moment à ce sujet. On est déjà en train de faire des recherches pour l’amélioration du futur deuxième album. On collecte des idées, des techniques pour avoir un meilleur son…L’idée de rajouter d’autres instruments sur le prochain album est alléchante mais la difficulté est que nous avons enregistré le premier album intégralement seuls et nous le revendiquons. Rester dans le « 100 % fait maison » et envisager une orchestration plus complexe amènent quelques problématiques et soulèvent pas mal de questions. C’est pourquoi on prend de l’avance et on commence à se les poser maintenant. De toute façon, le deuxième album sera un challenge. On voudra faire mieux que le premier tout en restant intégralement indépendant.

Vos compositions sont pour la plupart très heavy et les riffs sont même parfois thrash, tout comme la voix de David qui me rappelle fortement Peavy Wagner (RAGE) pensez-vous creuser encore plus cette voie à l'avenir ?

L’avantage de notre méthode de travail c’est de pouvoir vraiment faire un peu ce que l’on veut que ça soit vraiment dans la mélodie ou carrément dans des morceaux plus heavy. Le principal est que ça nous plaise d’abord.On essaye de varier autant que possible l’utilisation des voix dans un morceau en associant les différentes voix de David et Phil. Certains morceaux sont également chantés en lead par Phil d’ailleurs, ça change complètement l’aspect du morceau. Pour ce qui est des futures compositions (qui sont déjà en cours), on y va à tâtons sans vraiment savoir ce qu’on va faire… C’est aussi la surprise pour nous.C’est difficile d’être original aujourd’hui, il y a tellement de choses qui ont déjà été faites mais on s’efforce d’avoir une approche neuve à chaque arrangement de nouveau morceau.

Des concerts sont-ils prévus en support de Nevermore ?

Nous comptons bien le défendre sur scène mais ce n’est pas si simple de trouver des dates pour un groupe de metal «amateur». On attendait l’album pour démarcher plus sérieusement et plus largement donc ça devrait se faire dans les prochains mois. On a déjà eu l’occasion de présenter l’album 3 fois en concert début novembre et d’autres dates devraient suivre assez vite, on l’espère.Quoi qu’il arrive, toutes les infos seront disponibles sur notre page Facebook.

Je te laisse le mot de la fin !

On espère vraiment que les gens prendront plaisir à écouter notre album et on vous donne rendez vous sur la route prochainement.A bientôt et merci encore.

Interview réalisée par mail le 17/11/2016

Chronique de l'album "Nevermore"

par JérémBVL le 18/11/2016 à 08:00
   612

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Spheres

Iono

Vain Vipers

Vain Vipers

Dirty Shirt

Letchology

Haunt

Mosaic Vision

Stonecast

I Earther

Devil Master

Satan Spits On Children Of Light

Voz De Nenhum

Sublimation

Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

En voilà un qui aura marqué l'esthétique du Metal, en quelques oeuvres. Il suffit parfois de peu.


C'est ce côté vite torché qui donne toute cette bestialité justement je trouve. Y a bien peu d'album Metal aussi intense et violent que Reign selon moi.


@KaneIsBack, à l'origine Reign In Blood devait durer plus longtemps que 28 minutes mais lorsque le groupe est rentré dans le studio et a branché le matos, ils ont speedé comme des malades et c'est devenu Reign In Blood. Peut être avaient-ils le feu au derche ou envie de boucler le record le plu(...)


En fait, je crois que je me suis mal exprimé. C'est surtout que cet album me frustre, en fait. J'aurais voulu des morceaux plus développés, un peu plus longs. Criminally Insane, par exemple, est un super morceau, mais à peine 2 mn 20, quoi... Frustrant, oui, c'est plutôt ça pour moi.


Découvert en 88, j'ai mis des années avant de cerner et d'apprécier ce disque.
Depuis, je l'ai acheté à 4 reprises à force de l'avoir usé.


Je viens d'acheter deux tonnes de tomates... ;)


Kanelsback, cet album est tellement violent, sauvage, radical, intense, que c'est justement en ayant acheté et écouté cet album bien des années après avoir découvert Slayer ( je me contentais alors des morceaux en version live) que j'ai compris pourquoi Slayer ÉTAIT Slayer. Et c'est devenu de(...)


Je vais faire mon hérétique : j'ai jamais pu blairer cet album... Ne pas l'avoir découvert à l'époque joue sans doute dans mon ressenti, j'imagine, mais je m'emmerde en écoutant ce disque. Hormis Angel of Death et Raining Blood, je trouve les morceaux un peu torchés à la va-vite et basiques.(...)


mauvais


Merci de ta chronique .
Ici le batteur mentionné.
Chronique très appréciable , et très bien écrite . Et dont l'analyse globale est pertinente
Cela dit , même si j'aime les " anexes " Atheist et Mekong delta et Holy moses , je n'ai jamais été vraiment influencé par ce gen(...)


Même classement pour moi que Jus de Cadavre !
Et des pochettes qui auront marqué mon adolescence...


Mmh, ça se tire la bourre avec Master Of Puppets pour le titre du plus grand album Metal au monde... Mais c'est dans le top 2 des plus grands oui... :D
Aller j'ai de la route ce soir, je sais ce que je vais écouter dans la bagnole !


Pochette mythique pour un album mythique. Peut être le plus grand de tous les temps...


J'arrive après la bataille, mais interview une fois de plus très cool !

Et ça fait tellement plaisir de lire ça : "Combien de groupes entend on se plaindre de ne pas attirer suffisamment de monde en concert alors que les mêmes musiciens ne vont jamais aux concerts des autres ?"


Pas top, du revival classique.


Ca casse pas trois pattes à la dinde. Voix générique au possible, notamment.


Pour ma part, l'extrait disponible (Black Flame Candle) me rappelle les meilleurs moments de Toxic Holocaust. Je vais du coup m'y atteler plus sérieusement!


Pas mal du tout ce truc ! La chro résume parfaitement bien la chose !
"le Punk s’est toujours très bien marié au Black le plus primal " et ça je plussoie fois 100.


Très intéressante démarche que celle de Sun, d'autant plus par le producteur de The Dø !


Sorceress était vraiment inintéressant, ce que je n'avais jamais ressenti avec Opeth quand bien même je préfère la période Still life / Blackwater park / Deliverance. J'espère que celui-ci rattrapera la donne, faute de quoi je passerai mon chemin à l'avenir.