Soirée placée sous le signe du sale, du très sale en ce jeudi soir, au Mondo Bizarro de Rennes. Alors forcément, avec le collègue L'Apache, on est dans la place...

Affluence moyenne pour cette date, pour l'Asso Neuronoise qui organise cet événement. En même temps nous sommes un jour de semaine et l'affiche n'attirera pas le chaland juste curieux, qui rien qu'aux noms des groupes à l'affiche, aura prit ses jambes à son cou ! Et puis je vous en parlais il y a peu ici même, sur Rennes en ce moment, il y a l'embarras du choix en terme de concerts Metal / Hardcore... Et hélas, on ne peut pas tout faire.

Quand nous entrons dans la salle, le premier groupe ENTERTAIN THE TERROR, commence tout juste son concert. Hardcore Death. C'est comme ça que le groupe qualifie sa musique. Et c'est exactement ce qu'il fait, difficile de trouver mieux pour décrire le style pratiqué ! Le groupe Rennais envoi un Hardcore très sombre et surtout très lourd, mais ne tombe jamais dans le Deathcore, et ce n'est pas pour me déplaire. Des mosh-parts écrasantes viennent se glisser entre les riffs plus Death Metal. Le chant est assuré par une jeune fille toute timide entre les morceaux. La différence entre les remerciements limitent gênés et rougissants et les moments où elle chante n'en n'est que plus étrange. Parce que soyons honnête je trouve qu'elle assure carrément dans son domaine ! Un chant bien grave et monocorde qui sied très bien au style du combo breton. Je ne connaissais en tout cas pas du tout le groupe, même si je reconnais certains des musiciens qui ont fait parti d'autres groupes underground de la région (MISEDUCATION OF MASSES, NAILHEAD, etc...). Une bonne découverte et avec un peu plus d'expérience scénique pour la growleuse ça devrait cogner encore plus dur dans quelques concerts !

Maintenant on commence la soirée sur le thème "voici tout l’éventail du Black Metal". Il reste 3 groupes qui sont chacun reliés plus ou moins au Black Metal, mais qui l'appréhendent tous de façon très différente.

SMERTER ouvre le bal. Avant même la moindre note, on devine le genre : capuches sur la tête, t-shirt REGARDE LES HOMMES TOMBER, jeunesse des musiciens. Bingo : du Post-Black Metal ! Je ne suis pas adepte de ce style, mais le groupe de Rennes / Nantes, le joue très bien. Et est à fond dans son trip ! En même temps, il vaut mieux, car si on fait dans la demi-mesure ça peut vite devenir ennuyant et chiant, quand on pratique du Post-BM. Le son est assez puissant avec une batterie très en avant. Un peu trop d'ailleurs, mais ça a l'avantage de nous faire profiter du jeu du jeune batteur qui s'en sort pas mal du tout ! Les blast beats sont très présents tout au long des morceaux, et dans ces passages très rapides je pense à un des seul groupe de Post-BM que je connaisse à peu près : DER WEG EINER FREIHEIT. Des moments beaucoup plus posés, mélodiques (avec de beaux lead guitares) ou sombres viennent calmer le jeu et installent une ambiance particulière. Un bon groupe même si je pense qu'il sera difficile de se différencier et de se faire une place dans le créneau, vu le nombre incalculable de groupes qui s'y lancent à corps perdu en ce moment.

Maintenant, avec le groupe suivant, on va à l'autre bout de "l’éventail" Black Metal, à l'opposé même ! Et c'est aussi un moment un peu particulier pour moi. En effet, c'est moi qui ai formé BESTIAL NIHILISM il y a quelques années de ça ! Fin 2010 pour être exact. J'ai quitté le groupe quelques temps après (pas facile de s'investir quand on voyage...), donc ce n'est plus "mon" groupe bien sûr, mais bon, certains textes sont de moi. Et ça fait bizarre de voir quelqu'un d'autre les hurler ! Bon ma vie, on s'en fou, passons à la musique. BESTIAL NIHILISM propose un Blackened Crust des plus sale et virulent. On prend ce qui se fait de "pire" dans le BM, les blasts infernaux, les tremolos bien old-school et ont fait de même avec le Crust. L'esprit Punk est bien présent, la véhémence des 2 styles mélangés, aussi. Le son (surtout les guitares) est bien abrasif comme il faut. Les brûlots Crust/Black d'une minute trente chacun en moyenne sont balancés comme des glaviots à la face du public qui en redemande ! Les quelques pains, pas vraiment gênants pour le style au final, sont vite oubliés par l’énergie dégagée par les musiciens carrément à fond dans le délire. Je passe le concert le sourire aux lèvres en "chantant" les morceaux composés aux débuts du groupe que je connais encore par coeur... En même temps ce n'est pas des textes bien compliqués non plus, vous vous en doutez... Merci à vous les mecs de continuer l'aventure !


Au tour de la tête d'affiche de cette soirée de monter sur scène. Les Allemands de ANCST (anciennement ANGST avant 2012...) jouent eux aussi un Crust / Black Metal, mais teinté d’influences Hardcore. Et beaucoup moins sale que le groupe précédent. Le groupe prend le public à la gorge dès les premières secondes, et ne le lâchera plus du concert. Je suis littéralement soufflé par la puissance dégagée ! C'est juste impressionnant d'envoyer la sauce comme ça dès le premier morceau, pas de round d'observation, c'est parpaing dans la g.... dès le début. Le son est de plus parfait, très clair, et puissant. Les gars de Berlin connaissent leur affaire et on sent que la scène ils savent la tenir. Les riffs de guerre s’enchaînent à une vitesse incroyable, le chanteur bien balèze, hurle toutes ses tripes avec une facilité déconcertante. Si mes sources sont bonnes le groupe est je crois assez engagé (à gôche...) dans ses paroles, et on sent que c'est le cœur qui parle. Ils ont quelques choses à dire quoi ! Les musiciens sont déchaînés et headbangent à s'en décrocher la tête. Le chanteur et un des guitaristes ne tiennent pas en place et ce dernier vient carrément jouer un morceau dans le public tant il se sent à l'étroit sur scène. Pas vraiment de pause entre les morceaux, tout juste le temps pour le hurleur de remercier le public de s'être bougé un soir de semaine, et on enchaîne sur une autre rafale de blast. Le riffing est la seule chose dans la musique des Allemands qui nous rappel leur lien avec le BM, pour tout le reste : attitude, look, rythmiques et surtout intentions, c'est du coté du Hardcore qu'il faut chercher. Mais du Hardcore le plus méchant et le plus âpre. Celui qui te met au sol et te passe à tabac sans rien te demander. Le show se termine beaucoup trop vite (un couvre feu sévère est en place au Mondo Bizarro), et tout le monde en attendait un peu plus. Hélas quand le groupe dépose les armes... les instruments, plutôt, c'est pour de bon. Un gang surpuissant et sûr de son fait que je retournerais voir sans hésiter ! Pas de photo pour ANCST, les gars bougeaient beaucoup trop sur scène pour mon pauvre portable...

"No blast beats ? No applause !"

A très bientôt ici même, chers lecteurs !


par Jus de cadavre le 29/03/2018 à 07:43
   253

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


L'Apache
@88.140.179.184
29/03/2018 à 13:40:44
Un putain de bon concert ! Merci Neuronoise !

RBD
membre enregistré
02/04/2018 à 00:49:32
Bestial Nihilism, ils ont fait un split avec Zoldier Noiz (de chez moi), qui devait aussi jouer la même semaine à la maison mais ont repoussé.

Jus de cadavre
membre enregistré
02/04/2018 à 16:15:26
Toutafait cher RBD, en K7 le split...

Ajouter un commentaire


Heresy

Blasphemia

Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Mercyless au top comme d'hab quoi. La classe ce groupe franchement.


On est loin de ...and Oceans, pour le coup !


Pas mal du tout en effet ! Old-school, brutal, bas du front. Combo !


chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.