Soirée placée sous le signe du sale, du très sale en ce jeudi soir, au Mondo Bizarro de Rennes. Alors forcément, avec le collègue L'Apache, on est dans la place...

Affluence moyenne pour cette date, pour l'Asso Neuronoise qui organise cet événement. En même temps nous sommes un jour de semaine et l'affiche n'attirera pas le chaland juste curieux, qui rien qu'aux noms des groupes à l'affiche, aura prit ses jambes à son cou ! Et puis je vous en parlais il y a peu ici même, sur Rennes en ce moment, il y a l'embarras du choix en terme de concerts Metal / Hardcore... Et hélas, on ne peut pas tout faire.

Quand nous entrons dans la salle, le premier groupe ENTERTAIN THE TERROR, commence tout juste son concert. Hardcore Death. C'est comme ça que le groupe qualifie sa musique. Et c'est exactement ce qu'il fait, difficile de trouver mieux pour décrire le style pratiqué ! Le groupe Rennais envoi un Hardcore très sombre et surtout très lourd, mais ne tombe jamais dans le Deathcore, et ce n'est pas pour me déplaire. Des mosh-parts écrasantes viennent se glisser entre les riffs plus Death Metal. Le chant est assuré par une jeune fille toute timide entre les morceaux. La différence entre les remerciements limitent gênés et rougissants et les moments où elle chante n'en n'est que plus étrange. Parce que soyons honnête je trouve qu'elle assure carrément dans son domaine ! Un chant bien grave et monocorde qui sied très bien au style du combo breton. Je ne connaissais en tout cas pas du tout le groupe, même si je reconnais certains des musiciens qui ont fait parti d'autres groupes underground de la région (MISEDUCATION OF MASSES, NAILHEAD, etc...). Une bonne découverte et avec un peu plus d'expérience scénique pour la growleuse ça devrait cogner encore plus dur dans quelques concerts !

Maintenant on commence la soirée sur le thème "voici tout l’éventail du Black Metal". Il reste 3 groupes qui sont chacun reliés plus ou moins au Black Metal, mais qui l'appréhendent tous de façon très différente.

SMERTER ouvre le bal. Avant même la moindre note, on devine le genre : capuches sur la tête, t-shirt REGARDE LES HOMMES TOMBER, jeunesse des musiciens. Bingo : du Post-Black Metal ! Je ne suis pas adepte de ce style, mais le groupe de Rennes / Nantes, le joue très bien. Et est à fond dans son trip ! En même temps, il vaut mieux, car si on fait dans la demi-mesure ça peut vite devenir ennuyant et chiant, quand on pratique du Post-BM. Le son est assez puissant avec une batterie très en avant. Un peu trop d'ailleurs, mais ça a l'avantage de nous faire profiter du jeu du jeune batteur qui s'en sort pas mal du tout ! Les blast beats sont très présents tout au long des morceaux, et dans ces passages très rapides je pense à un des seul groupe de Post-BM que je connaisse à peu près : DER WEG EINER FREIHEIT. Des moments beaucoup plus posés, mélodiques (avec de beaux lead guitares) ou sombres viennent calmer le jeu et installent une ambiance particulière. Un bon groupe même si je pense qu'il sera difficile de se différencier et de se faire une place dans le créneau, vu le nombre incalculable de groupes qui s'y lancent à corps perdu en ce moment.

Maintenant, avec le groupe suivant, on va à l'autre bout de "l’éventail" Black Metal, à l'opposé même ! Et c'est aussi un moment un peu particulier pour moi. En effet, c'est moi qui ai formé BESTIAL NIHILISM il y a quelques années de ça ! Fin 2010 pour être exact. J'ai quitté le groupe quelques temps après (pas facile de s'investir quand on voyage...), donc ce n'est plus "mon" groupe bien sûr, mais bon, certains textes sont de moi. Et ça fait bizarre de voir quelqu'un d'autre les hurler ! Bon ma vie, on s'en fou, passons à la musique. BESTIAL NIHILISM propose un Blackened Crust des plus sale et virulent. On prend ce qui se fait de "pire" dans le BM, les blasts infernaux, les tremolos bien old-school et ont fait de même avec le Crust. L'esprit Punk est bien présent, la véhémence des 2 styles mélangés, aussi. Le son (surtout les guitares) est bien abrasif comme il faut. Les brûlots Crust/Black d'une minute trente chacun en moyenne sont balancés comme des glaviots à la face du public qui en redemande ! Les quelques pains, pas vraiment gênants pour le style au final, sont vite oubliés par l’énergie dégagée par les musiciens carrément à fond dans le délire. Je passe le concert le sourire aux lèvres en "chantant" les morceaux composés aux débuts du groupe que je connais encore par coeur... En même temps ce n'est pas des textes bien compliqués non plus, vous vous en doutez... Merci à vous les mecs de continuer l'aventure !


Au tour de la tête d'affiche de cette soirée de monter sur scène. Les Allemands de ANCST (anciennement ANGST avant 2012...) jouent eux aussi un Crust / Black Metal, mais teinté d’influences Hardcore. Et beaucoup moins sale que le groupe précédent. Le groupe prend le public à la gorge dès les premières secondes, et ne le lâchera plus du concert. Je suis littéralement soufflé par la puissance dégagée ! C'est juste impressionnant d'envoyer la sauce comme ça dès le premier morceau, pas de round d'observation, c'est parpaing dans la g.... dès le début. Le son est de plus parfait, très clair, et puissant. Les gars de Berlin connaissent leur affaire et on sent que la scène ils savent la tenir. Les riffs de guerre s’enchaînent à une vitesse incroyable, le chanteur bien balèze, hurle toutes ses tripes avec une facilité déconcertante. Si mes sources sont bonnes le groupe est je crois assez engagé (à gôche...) dans ses paroles, et on sent que c'est le cœur qui parle. Ils ont quelques choses à dire quoi ! Les musiciens sont déchaînés et headbangent à s'en décrocher la tête. Le chanteur et un des guitaristes ne tiennent pas en place et ce dernier vient carrément jouer un morceau dans le public tant il se sent à l'étroit sur scène. Pas vraiment de pause entre les morceaux, tout juste le temps pour le hurleur de remercier le public de s'être bougé un soir de semaine, et on enchaîne sur une autre rafale de blast. Le riffing est la seule chose dans la musique des Allemands qui nous rappel leur lien avec le BM, pour tout le reste : attitude, look, rythmiques et surtout intentions, c'est du coté du Hardcore qu'il faut chercher. Mais du Hardcore le plus méchant et le plus âpre. Celui qui te met au sol et te passe à tabac sans rien te demander. Le show se termine beaucoup trop vite (un couvre feu sévère est en place au Mondo Bizarro), et tout le monde en attendait un peu plus. Hélas quand le groupe dépose les armes... les instruments, plutôt, c'est pour de bon. Un gang surpuissant et sûr de son fait que je retournerais voir sans hésiter ! Pas de photo pour ANCST, les gars bougeaient beaucoup trop sur scène pour mon pauvre portable...

"No blast beats ? No applause !"

A très bientôt ici même, chers lecteurs !


par Jus de cadavre le 29/03/2018 à 07:43
   369

Commentaires (3) | Ajouter un commentaire


L'Apache
@88.140.179.184
29/03/2018 à 13:40:44
Un putain de bon concert ! Merci Neuronoise !

RBD
membre enregistré
02/04/2018 à 00:49:32
Bestial Nihilism, ils ont fait un split avec Zoldier Noiz (de chez moi), qui devait aussi jouer la même semaine à la maison mais ont repoussé.

Jus de cadavre
membre enregistré
02/04/2018 à 16:15:26
Toutafait cher RBD, en K7 le split...

Ajouter un commentaire


Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Ravenous Death

Chapters Of An Evil Transition

Roxy Blue

Roxy Blue

Arctic Sleep

Kindred Spirits

Soleil Moon

Warrior

Slipknot

We Are Not Your Kind

Excuse

Prophets From the Occultic Cosmos

Cruella

Metal Revenge

Northtale

Welcome To Paradise

Mutilate

Contagium

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Obscene Extreme - Jour 5

Mold_Putrefaction / 02/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

Un album ou il faut pas réfléchir, c'est beaucoup de bruit, ça tremble c'est juste fait pour nous détruire la cervelles et les oreilles c'est assumé et ça marche, ça te met la dose.

J'assume aimé dans ce sens mais je n'y vois rien d'autre et ça me suffit de m'explosé la tete.<(...)


Pour information le groupe est emmené par des membres de Impaled Nazarene (Mikael Arnkil), Abhorrence et Unholy (Pasi Äijö)


Triste nouvelle :-(
RIP


C'est là où le groupe continue de se distinguer : contrairement à tous ces groupes jouant sur scène l'intégralité de leurs albums les plus renommés (et vendus, pour le coup...), eux ils prennent un contrepied phénoménal. Donc Mr Bungle continue sa légende de surprise permanente. Que pouvai(...)


Les gars ont quand même un sacré esprit de contradiction, revenir après toutes ces années pour jouer une démo super underground et n'ayant quasi aucun rapport avec le reste de leur discographie alors que tout le monde attendait les grands classiques...

Quand j'ai vu qu'il y avait S(...)


Au delà de l'excellente nouvelle le plus étonnant , pour moi, c'est qu'ils vont jouer leur première démo. Soit ce qu'ils ont fait de plus bourrin. Juste génial


Ça c’est une putain de bonne nouvelle
Espérons qu’ils fassent plus que ces 3 dates


Sinon, je vends une Logan break de 2013.
Prix à débattre...


Et bien messieurs, merci pour cette explication qui me permettra d'aller me coucher moins con ce soir...


@Humungus : une résidence (residency en anglais) désigne le fait pour un musicien ou un artiste de se produire pendant une certaine période au même endroit. On parle alors d'artiste en résidence.


La résidence c'est lorsqu'un artiste loue une salle pour y répéter son concert en vue d'une tournée. C'est une répétition en grandeur nature en quelques sortes


1) ManOfShadows + 1 !
2) C'est quoi "la résidence" ?


Bonne nouvelle. Je n'attendais pas un nouvel album de leur part si tôt.


J'ai eu peur ! En lisant les deux premières lignes et en voyant la photo, c'est mon cœur qui a faillit s’arrêter de battre. Murphy est un vocaliste unique et légendaire. Bon courage et bon rétablissement à lui.


C’est pas trop tot


Pas un petit passage par chez nous, dommage...


A noter qu'il s'agit d'un EP (5 titres) et non du 3ème album des chiliens à proprement parler.


Oui le morceau en écoute est... éprouvant ! Bien plus violent que certains groupes de métal. Je suis pas sur que ce soit pour moi par contre...
PS: Elle donne une interview dans le dernier New noise.


Ouch... je n'ai écouté qu'un seul morceau et pourtant je suis sur les rotules. C'est d'une intensité rare. Cathartique. Quand elle hurle, on a juste envie de hurler avec elle, encore plus fort pour... je ne sais pas vraiment en fait ! Tout bonnement impressionnant. Et éprouvant !
Merci mec(...)


Enjoy The Violence !