Depuis plusieurs mois, j'ai le nez dans le guidon, et je n'écoute que du Metal Extreme... La fin d'année, période des tops albums, n'arrangeant pas les choses en plus... J'en étais quasiment arrivé à oublier ma passion pour un style différent, mais tout aussi intéressant : le Stoner. Le truc qui sens la bière, le goudron et la weed, plutôt que le sang, le feu et la haine...

Alors ce soir, en ce pluvieux et venteux Jeudi, c'est séance de rattrapage à Rennes pour moi ! Et c'est au Mondo Bizarro que ça se passe. Ça fait presque un an que je n'ai pas remis les pieds dans ce bar/concert culte de Rennes. Mon impatience en prend un coup en arrivant sur les lieux... Il n’y a personne. Ou presque, 15 péquins au maximum accoudés au bar. Bon, tant pis, les absents ont toujours tort...

Le premier groupe met forcément un peu de temps avant de monter sur scène, on peut les comprendre, leur motivation a du elle aussi en prendre un coup... Mais bon, c'est parti ! C'est donc les Nantais de CREEPING DEVIL CACTUS qui ouvre cette soirée quasi privée. Le groupe formé en 2010, propose un Stoner Metal des plus classique. Mais ma foi, bien efficace ! Le tout est bien en place et finalement les musiciens se lâchent et jouent comme si il y avait 100 personnes dans la salle. Ça fait plaisir à voir. Impossible d'ignorer les influences du groupe tellement elles suintent par tous les riffs. Black Label Society, Spiritual Beggars, Down, Kyuss sautent instantanément aux oreilles. Une pointe de gros Hard Rock qui tâche et vous avez la recette efficace des Nantais. Alors bien sûr, aucune surprise dans la musique proposée ici, on s'attend à tout ce qui va arriver et rien ne nous éloignent des influences pré-citées. Mais les rythmiques bien solides et groovy nous font remuer de la tête et on se dit qu'avec un public bien chaud et surtout plus conséquent il y a de quoi passer un bon moment. A noter, un chanteur qui s'en sort pas mal du tout dans le style j'ai trouvé.

Je ne m’attarderais pas sur MARKLOR, le second groupe de la soirée. Les Rennais proposent un Stoner que je qualifierais de « fusion », qui n’est clairement pas fait pour moi. De plus, un son de guitare étonnement faiblard (c’est dommage selon moi quand on joue ce style de musique) n’aide vraiment pas à rentrer dans le trip décalé du groupe. Les Bretons, qui bénéficient de la plus « grosse » audience de la soirée (c’est-à-dire 30 personnes à vue de nez…), ont beau tout faire, ce n’est pas pour moi… C’est en tout cas MARKLOR qui organisait cette soirée pour la sortie de leur premier album (From Outer Space).

A ce moment précis, je me dis que je ne vais pas faire un report de cette soirée… Et puis déboule BLACK HORNS. Un groupe de Rennes aussi. Et enfin, je trouve ce que j’étais venu chercher ce soir. Pourtant, tout partait mal… Le groupe ne dispose plus que d’un temps de jeux limité, le public se réduit comme peau de chagrin (20 personnes maintenant…) et pour couronner le tout l’ampli d’Adri (guitare/chant) fait des siennes sur le premier morceau. Bon. Quand ça va mal, ça va mal, c’est ce que doit se dire le groupe à ce moment-là… Puis, un réglage d’amplis à l’arrache, un public très peu nombreux mais finalement assez réceptif et un groupe qui n’a de toute façon plus rien à perdre, et la magie opère ! Le power trio balance du riff de bûcheron, le son n’est au final pas dégueu (quelle basse !) et la sauce prend. La musique du groupe me rappelle fortement le premier album du groupe Texan The Sword, gros son de guitare bien fuzzy, riffs lents et lourds, avec quelques moments plus apaisés. Chant éraillé (mais pas trop), forgé à coups de pintes. On navigue en plein dans cette scène Stoner/Doom/Heavy assez moderne mais pleine d’influences old-school. Les Rennais formés en 2014 (avec des membres de Jackhammer et Last Rebel Sons) font preuve d’un vrai savoir faire et d’un certain professionnalisme sur scène. Et un concert qui s’annonçait pour le moins difficile se termine avec un morceau supplémentaire (et un dépassement d’horaire…) et de la bonne humeur ! les hauts et les bas du Rock’n’roll ! Voilà, j’ai découvert un bien bon groupe, de chez moi en plus, et je voulais vous en parler. C’est fait. Et maintenant je suis pressé de revoir ces mecs dans de meilleurs conditions.

par Jus de cadavre le 16/12/2017 à 15:09
   343

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Sadist

Spellbound

Prezir

As Rats Devour Lions

Septagon

Apocalyptic Rhymes

Blood Curse

Sorceress

Orion Dust

Legacy

Cult Leader

A Patient Man

Warkunt

Of Ruins And Agony

Dalkhu

Lamentation And Ardent Fire

Edremerion

Ambre Gris

Beer Breath

Story of a Decayed Life

Sacral Rage

Beyond Celestial Echoes

Eternal Rot

Cadaverine

Cancer

Shadow Gripped

Warrel Dane

Shadow Work

Zealotry

At the Nexus of All Stillborn Worlds

Heir Apparent

The View from Below

Hæster

All Anchors No Sails

Syd Kult

Weltschmerz

Which Witch Is Which

Which Witch Is Which

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 1

Mold_Putrefaction / 04/12/2018
Ambiant

Tyrant Fest J2 [Photo Report]

Simony / 29/11/2018
Black Metal

Tyrant Fest J1 [Photo Report]

Simony / 25/11/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Solstafir

11/12 : Les Abattoirs, Cognac (16)

Aura Noir + Obliteration + Vorbid

11/12 : Le Grillen, Colmar (68)

Solstafir

12/12 : Le Moloco, Audincourt (25)

Solstafir

13/12 : L'aéronef, Lille (59)

Revocation + Rivers Of Nihil + Archspire

15/12 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

chro séduisante, bon morceau également, merci pour la découverte


Franchement meilleur que les dernières prod de Death Fr...


Humungus : +1
Ben oui, normal. Déjà assimiler "vegan" et "antifa" est hors sujet.
Soutenons UADA !


KaneIsBack + 1.


Nefarious + 1.


Non.


Cet album est absolument fantastique !!!


Ravi de lire un report sur Aura Noir


J'ai jamais vraiment écouté Cancer, pourtant je fais partie de cette génération des 90's qui a découvert( le death metal avec ces sorties majeures. Très efficace ce titre , va falloir que je rattrape quelques lacunes.


commandé


Le metal selon les Grammys... Vaste blague.


Candlemass c'est pourris depuis la première séparation des années 90...Avant c'était génial et sombre.


Rien d'autre a faire que d'aller au Botswana ?


Donc Ici on ne peut pas être anti-fa, et vegan sans être aussi une cible...


Les antifas sont effectivement aussi fascistes que ceux qu'ils dénoncent. Pitoyable histoire...


Si Jeff est aussi insipide dans MDB qu'il ne le fut dans Paradise Lost, ça promet de sombres catastrophes. Je me souviens encore de la manière dont il détruisait "As I die" sur scène...


Très très curieux d'entendre ça, surtout avec le retour de Langqvist.


Faut voir le résultat, je suis très méfiant avec CANDLEMASS qui n'a rien proposé de bandant depuis fort longtemps ! Mais sur le papier... oui c'est la classe ultime !


C'est exactement ce que je me disais... La classe !


"Mais aussi que Toni Iommi (ex-BLACK SABBATH) apparaissait sur le titre "Astorolus - The Great Octopus" le temps d'un solo".
Si ça c'est pas la grande classe... ... ...