DEPRAVED • HELL GATE

Depraved, Hell Gate

Nirvana Pub Club, Nancy (France)

le 22/10/2022

Le choix était cornélien dans l'Est de la France en ce samedi soir, BLOCKHEADS à Nancy, SAXON et DIAMOND HEAD à Metz, DEPRAVED et HELL GATE à Nancy, sans nommer d'autres évènements dans la même région. Cela me faisait craindre un faible affluence pour ce retour des Dépravés sur scène, pourtant malgré les circonstances, la soirée fût énorme !

En effet, dans la semaine, on apprenait que SUPPLICES, un groupe de Black Metal d'Occitanie, n'était pas en mesure de faire le déplacement pour des raisons de santé. Premier coup dur, personnellement j'aurais bien découvert ce groupe sur scène, une prochaine fois j'espère. Car pour être franc, HELL GATE, je les ai déjà vus il y a quelques mois à Reims et je n'avais pas été totalement convaincus par leur Post-Black Metal aux rythmiques et au groove étonnamment très éloignés de l'esprit Black Metal et j'ai déjà vu DEPRAVED de nombreuses fois, par contre, là, petit club et l'assurance de se prendre une bonne mandale ont fait pencher la balance pour rejoindre ce Nirvana Pub-Club que je ne connaissais pas mais qui est en fait situé à l'endroit du regretté Quai Son qui, il y a quelques années, étaient un des bars qui offraient une bonne scène pour les groupes. Une bonne surprise donc en arrivant, on croise de nombreuses têtes connues, les gars de MORTUARY, bien entendu, on connait les liens entre ces deux groupes, mais aussi beaucoup que l'on voyait dans les différents évènements Nancéens avant la pandémie et que l'on retrouve avec joie, dont les copains de LYING FIGURES par exemple, et d'autres.

21h00, une introduction monte tranquillement, HELL GATE, quatuor totalement encapuchonné et tissu devant la bouche monte sur scène, tout d'abord sous forme de trio, le temps d'une introduction instrumentale puis le chanteur fait son apparition, immobile sur le devant de la scène avant que sa première intervention n'arrive. Tout d'abord, coup de chapeau à ces mecs qui auront tenu 45 minutes sous ce costume là où j'ai du mal à supporter mon simple T-Shirt de CARCOLH (placement produit indeed...) tant la chaleur est de suite sur nos épaules. La salle se situant au milieu d'habitation, on comprend assez rapidement qu'une limite de décibels stricte est imposée au lieu et la guitare est à peine audible avec cette batterie et surtout cette china dont le batteur semble raffoler tant il l'utilise. Le chant bien saturé permet de donner un semblant de Black Metal à un Post-Metal souvent très posé, basé sur des arpèges plus que des riffs acérés qui interviennent cependant de temps en temps mais de façon un peu trop prévisible. J'avais trouvé leur prestation Rémoise bien plus catchy et plus portée sur leur côté Black Death Metal justement, est-ce là une réalité ou une différence de son qui renvoie à ce constat, il n'empêche que j'ai bien du mal à rentrer dans l'univers du groupe, dont le chant est en français et avec quelques parties en chant clair pas totalement convaincantes ni dans le rendu ni dans les paroles un peu faciles et génériques, quelque chose que je n'avais pas perçu la dernière fois par exemple. Toutefois, il faut reconnaitre au groupe la capacité d'installer un univers, même si je ne suis pas rentré dedans, le groupe développe un concept auquel il ne déroge pas, souvent plongé dans une semi-obscurité avec quelques lampes bleues en fond de scène, l'impression de déplacement d'ombres est renforcée, avec une musique plus clairement Black Death Metal, il est certain que le rendu aurait été encore plus malaisant. Il reste qu'une bonne partie du public semble avoir apprécié la prestation du groupe de Saint Dié qui m'évoque ASPHODELE, pourquoi pas THE GREAT OLD ONES ou DELUGE, et c'est bien là le principal, pour ma part, je vais prendre un peu l'air avant d'entrer dans un combat que je ne pensais pas être aussi intense, et surtout pour lequel je ne pensais pas être envoyé en première ligne, j'ai toujours eu une âme de planqué....

En effet, les rois de la soirée, c'est clairement DEPRAVED et commençons par cette affluence, le bar est parfaitement rempli, il est difficile de se frayer un chemin et dès l'introduction samplée, quelque chose me pousse vers l'avant comme si je sentais que quelque chose se tramait. Et paf, la première décharge arrive, "Psycho Torments" extrait de l'avant-dernier album Dive Into Psycho Terror. Alors si vous ne connaissez pas ce groupe Nancéens, sachez qu'ils fêtent cette année la 30ème année de leur création !!!! Un mastodon de l'underground français qui naviguent dans un Grind Death, Brutal Death Metal qui aura toutefois connu une période de pause entre 2004 et 2011. Si on savait déjà que l'on ne verrait pas Cédric Gérard sur scène, le guitariste parti en 2021, ce fut une surprise de constater que l'absence de Gilles, l'indéboulonnable guitariste de ce groupe, était également à déplorer, c'est donc un test à 4 ce soir, et il est clairement réussi. Alex à la guitare, intronisé il y a quelques jours seulement au sein du groupe, se retrouve seul à la six cordes et un grand bravo à lui parce que le poids sur les épaules a dû être énorme, tout autant que le soutien d'un public absolument dépravé ce soir, ça headbangue, ça slamme et ça pogotte dans tous les sens, c'est la guerre dans le pit avec l'enchainement de boucheries comme "Mental Illness", le rampant mais toujours aussi savoureux "The Mask Of Terror", "I'm War" repris en cœur par un public au taquet. Christophe ne cache pas son sourire devant autant d'amour, alors certes il y a beaucoup de copains du groupe dans la salle, les mecs sont attachants et forcément, 30 années au service de la musique, ça créé des liens, mais si le concert est sympa on applaudit entre les morceaux, on félicite le groupe a la fin et basta, là c'est un accueil de roi qui est offert à DEPRAVED avec de très longs applaudissements entre les morceaux, un public qui hurle les paroles et qui renvoie le groupe dans ses retranchements pour donner le meilleur de lui-même. Le bassiste n'est pas en reste, quelques chœurs assurés et surtout une énergie déployée qui rend le concert encore plus impactant. Il est alors temps pour le groupe de sortir des nouveaux titres, "Narcissistic Pervet" et "Insomnia", si le premier donne dans le Grind Death totalement sauvage, le deuxième montre de nouveau le groupe aller chercher quelques riffs vers le Death Metal  d'un BOLT THROWER, deux titres qui augurent vraiment du très bon pour la suite de ces gars-là. Ensuite, Christophe annonce un retour au dernier album en date, Raped Innocence, avec "Mesmerize" et "No Time For Peace", puis deux derniers titres "Abandon", le nouveau titre dévoilé il y a quelques semaines, un titre qui passe incroyablement bien le test de la scène, et enfin, "Asylum" issu du dernier album, une dernière mandale qui voient les derniers pogos géants dans ce Nirvana Pub-Club blindé ! Mais comme je vous l'ai dit, c'est un accueil de roi réservé ce soir à DEPRAVED ! C'est donc fort logiquement que le public réclame un rappel, un autre titre est alors balancé après concertation des membres du groupe et voilà comment se fini ce concert absolument dantesque de la part de ce groupe qui mériterait tellement de se produire hors de nos chères terres lorraines, la prestance de Christophe au chant, l'énergie du "Ptiot" à la basse, comme il est affectueusement appelé, la frappe constante de Franck Mathieu et le sérieux d'Alex prêt à supporter le poids des six-cordes du groupe à lui seul, voilà ce qui semble se dessiner pour la suite puisque l'absence de Gilles risque malheureusement se prolonger. Comme dirait Christophe, les légions de l'enfer ont déferlé sur Nancy en ce samedi soir ! Vite une autre...


par Simony le 24/10/2022 à 12:31
   110

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


RBD
membre enregistré
25/10/2022, 20:25:19

Blockheads et Depraved le même soir dans la même ville, c'est inhumain.

Nous avions vus Supplices en début d'année, à la reprise des concerts, souvenez-vous :

http://www.metalnews.fr/livereports/sordide-neige-morte-supplices

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Insanity Alert + Sekator + Detoxed

RBD 01/12/2022

Live Report

Fleshcrawl + Disfuneral + Median + Nebulizar

Simony 23/11/2022

Live Report

Frustration + Verdun

RBD 22/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : live SAMAEL 1990

Jus de cadavre 20/11/2022

Vidéos

The Cure + The Twilight Sad

RBD 17/11/2022

Live Report

Sepultura + Sacred Reich + Crowbar

RBD 12/11/2022

Live Report

European Tour 2022

Simony 02/11/2022

Live Report

Voyage au centre de la scène : les flyers

Jus de cadavre 30/10/2022

Vidéos

Alcest + Rïcïnn

RBD 26/10/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Lying Figures + Mourning Dawn + Lux Incerta 10/12 : Le Klub, Paris (75)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
NecroKosmos

Idem. Un grand homme. Et un dernier album formidable.

04/12/2022, 16:08

NecroKosmos

Voici la raison pour laquelle je ne fais presque plus de concerts. Les téléphones portables à perte de vue qui te gâchent la tienne. Et qui foutent l'ambiance en l'air...

04/12/2022, 16:06

Jus de cadavre (pas log)

Je trouve effectivement que le chant d'Anselmo est très bon. Meilleur qu'avec Down même ! Musicalement ça tient grave la route aussi. Heureux de voir que Wylde ne pourri pas tout avec du shred à gogo (comme il le faisait avec Ozzy ou encore pire avec BLS).(...)

04/12/2022, 14:49

Humungus

Soirée chez un pote hier...Visionnage en after ce matin de tout ça : GDB mais smiley prévisionnel (cf. fests d'été).Et effectivement, le coup des portables, c'est plus que flagrant et dérangeant...

04/12/2022, 14:37

Dédé

Oui ils feraient mieux de profiter du concert . Du coup l'ambiance est moindre . C'est comme ça maintenant il faut s'adapter, il fut un temps où t'aurais même pas oser sortir ton téléphone sinon ça finissait en miettes dans la fosse&nbs(...)

04/12/2022, 12:31

Buck Dancer

J'étais peu concerné par cette "reformation" mais j'avoue que, apparemment, ça le fait bien. Anselmo a l'air en voix et le groove est là. Par contre horrible tout ces téléphones. On voit que ça, aucune vie dans (...)

04/12/2022, 12:08

RBD

Je connais le groupe depuis longtemps, sans être un intime. Simony a visiblement pris la peine d'exhumer la première version nommée "Doors of No Return" pour bien saisir l'apport de ce réenregistrement sous un nouveau nom.L'aspec(...)

03/12/2022, 14:34

Tak

Je viens de lire cet énorme pavé et c'est du très beau boulot, sérieux et documenté : un grand bravo au rédacteur !Quelques albums que je connais dans le lot (rhaaa enfin quelqu'un qui estime les excellents Defiance à leur juste va(...)

03/12/2022, 11:50

Humungus

Toujours émouvant pour moi de revoir Lemmy à cette période de sa vie...

03/12/2022, 10:51

Kenlemortvivant

Ça se voit ! 

03/12/2022, 07:24

RBD

Toujours avec une illustration par Luisma, le guitariste de Haemorrhage. 

02/12/2022, 13:17

Jus de cadavre

Je ne connaissais pas du tout ce groupe français... Eh ben, quelle baffe ! C'est super bien fait et la production (même si ça a été remasterisé) est juste excellente pour l'époque ! Comment un tel truc n'a t-il pas eu plus de succ&egr(...)

02/12/2022, 12:36

Gargan

Typiquement moi le vendredi soir

02/12/2022, 07:04

Arioch91

@metalrunner : Du megadeth pas renversant chanté par James.

30/11/2022, 19:57

RBD

C'est vrai que ce riff Speed-Thrash passerait bien chez Megadeth sans le chant. Mais je ne me mets pas du tout à rêver d'un album entier bien pêchu, c'est juste un premier extrait. Le concept du double concert avec premières parties différentes est (...)

30/11/2022, 16:02

Humungus

metalrunner + 1 hé hé hé...Plus sérieusement (quoique...), le post de Jus de cadavre aurait pu être mien.

30/11/2022, 09:51

Sadam Mustaine

Depuis 25 ans c'est une blague.Du moins Metallica est un monstre du Métal en se reposant sur 10 ans de sa vie et 5 albums.Depuis 25/30 ans et les cheveux courts c'est même pas digne d'être top 50

29/11/2022, 21:12

Hoover

C'est atroce...

29/11/2022, 20:19

metalrunner

Du megadeth chanté   par James

29/11/2022, 13:37

Dédé

Le morceau est vraiment bien , oui le chant gâche un peu 

28/11/2022, 22:51