À Montpellier on aime le HardCore Noisy de premier choix, depuis Tantrum. Les occasions ne manquent pas d'en voir dans la cave du Black Sheep, lieu emblématique de la scène du temps même où les lieux n'étaient qu'un restaurant de quartier. Le matériel sonore de qualité pour un lieu aussi confiné est pour beaucoup dans ce long succès. L'affiche de ce soir ramenait au style originel de toute cette scène locale.

Par un samedi de mauvais temps, le public d'habitués est arrivé tardivement dans la cave du Black Sheep. Parfois venaient-ils de loin… Après une semaine usante il avait bien fallu que je me motive, moi-même… Il y avait du merch', et comme il n'y avait que deux groupes ça ne s'est pas pressé pour commencer.


J'avais vu MEMBRANE une première fois il y a une douzaine d'années. Le trio est bien modifié par rapport à cette époque, mais pas ce qu'il restitue. Le HC Noisy Franc-Comtois de tradition est très pur, dans le sillage de nos Tantrum et d'Unsane. Avec des riffs simples mais fins, le son laissé un peu sale et abrasif, c'est tout à fait ce que le public local aime. Par contre, même si cela correspond dans une certaine mesure aux règles du genre, les vocaux étaient bien trop faiblement mixés. À l'arrière étaient projetés des extraits en noir et blanc de différents grands classiques de l'angoisse tirés de Lynch, Gilliam, Kubrick, Hitchcock… ce qui distrayait légèrement alors que le spectacle du batteur qui tapait haut en-dessous justifiait l'attention. Ce qui compensait aussi le néant quasi-total de communication. Le Noise ça emballe, ça rabote et y'a rien à ajouter ! Une petite reprise finale paracheva la communion parfaite entre les aficionados du Noise et ceux qui leur en donnaient du pur.


Déjà observé il y a quelques semaines à peine en ouverture de Napalm Death, FERAL s'est montré plus brutal encore. Le projet parallèle de plusieurs membres anciens ou présents de Stuntman, Morgue, Morse (du Sud) devient de plus en plus considérable. Ils ont donné à leur HC Crusty Grindy une agressivité jamais atteinte, sans doute par le fait de jouer dans la salle emblématique de toute cette scène presque aussitôt après la tournée en Europe centrale. La part de Sludge présente dans les compos semblait céder le pas au vrai Death Metal quand pétaient les blasts. Et pourtant, le public est resté tétanisé par l'explosion jusqu'à ce que le chanteur l'invite à se lâcher un peu et se jette dedans, comme d'habitude. Cela a marché, la fosse se reformant dans une sauvage bousculade. Dur, violent et bien métallisé, imprévisible, le répertoire s'avère complexe à l'image de celui de certains de leurs maîtres évidents (Converge ou Today is the Day c'est dit !). Deux autres chanteurs dans l'assistance furent invités sur le dernier titre, ils se plongèrent dans le public avec le même entrain malgré les micros filaires, provoquant un beau bordel. Faute d'avoir des morceaux disponibles, Feral ne put assurer le rappel réclamé. On en avait oublié ce problème de jeune formation !!! Cette marge de progression était prévisible, reste à suivre où cela peut encore aller.


Les aventures reprendront dans quelques jours pour une très grosse affiche, un groupe déjà repris par l'un de ce soir d'ailleurs…



par RBD le 14/11/2016 à 07:45
   417

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Spheres

Iono

Vain Vipers

Vain Vipers

Dirty Shirt

Letchology

Haunt

Mosaic Vision

Stonecast

I Earther

Devil Master

Satan Spits On Children Of Light

Voz De Nenhum

Sublimation

Vertex

Scalable

This Gift Is A Curse

A Throne Of Ash

Thornbridge

Theatrical Masterpiece

Spectrum Orchestrum

It's About Time

Ares Kingdom

By The Light Of Their Destruction

The End Machine

The End Machine

Vitriol

Chrysalis

Altar Of Oblivion

The Seven Spirits

Inculter

Fatal Visions

Venom Prison

Samsara

Sammy Hagar

Space Between

Final Cut

Jackhammer

Mgła - Revenge - Doombringer // Paris

Mold_Putrefaction / 19/05/2019
Death Metal

Dead can Dance

RBD / 19/05/2019
Darkwave

NETHERLANDS DEATHFEST IV / Tilburg, Pays-Bas

Jus de cadavre / 16/05/2019
Death Metal

Tour-Report ACOD (support Cradle Of Filth / Avril 2019)

Jus de cadavre / 14/05/2019
Death Black Metal

Concerts à 7 jours

Photo Stream

Derniers coms

En voilà un qui aura marqué l'esthétique du Metal, en quelques oeuvres. Il suffit parfois de peu.


C'est ce côté vite torché qui donne toute cette bestialité justement je trouve. Y a bien peu d'album Metal aussi intense et violent que Reign selon moi.


@KaneIsBack, à l'origine Reign In Blood devait durer plus longtemps que 28 minutes mais lorsque le groupe est rentré dans le studio et a branché le matos, ils ont speedé comme des malades et c'est devenu Reign In Blood. Peut être avaient-ils le feu au derche ou envie de boucler le record le plu(...)


En fait, je crois que je me suis mal exprimé. C'est surtout que cet album me frustre, en fait. J'aurais voulu des morceaux plus développés, un peu plus longs. Criminally Insane, par exemple, est un super morceau, mais à peine 2 mn 20, quoi... Frustrant, oui, c'est plutôt ça pour moi.


Découvert en 88, j'ai mis des années avant de cerner et d'apprécier ce disque.
Depuis, je l'ai acheté à 4 reprises à force de l'avoir usé.


Je viens d'acheter deux tonnes de tomates... ;)


Kanelsback, cet album est tellement violent, sauvage, radical, intense, que c'est justement en ayant acheté et écouté cet album bien des années après avoir découvert Slayer ( je me contentais alors des morceaux en version live) que j'ai compris pourquoi Slayer ÉTAIT Slayer. Et c'est devenu de(...)


Je vais faire mon hérétique : j'ai jamais pu blairer cet album... Ne pas l'avoir découvert à l'époque joue sans doute dans mon ressenti, j'imagine, mais je m'emmerde en écoutant ce disque. Hormis Angel of Death et Raining Blood, je trouve les morceaux un peu torchés à la va-vite et basiques.(...)


mauvais


Merci de ta chronique .
Ici le batteur mentionné.
Chronique très appréciable , et très bien écrite . Et dont l'analyse globale est pertinente
Cela dit , même si j'aime les " anexes " Atheist et Mekong delta et Holy moses , je n'ai jamais été vraiment influencé par ce gen(...)


Même classement pour moi que Jus de Cadavre !
Et des pochettes qui auront marqué mon adolescence...


Mmh, ça se tire la bourre avec Master Of Puppets pour le titre du plus grand album Metal au monde... Mais c'est dans le top 2 des plus grands oui... :D
Aller j'ai de la route ce soir, je sais ce que je vais écouter dans la bagnole !


Pochette mythique pour un album mythique. Peut être le plus grand de tous les temps...


J'arrive après la bataille, mais interview une fois de plus très cool !

Et ça fait tellement plaisir de lire ça : "Combien de groupes entend on se plaindre de ne pas attirer suffisamment de monde en concert alors que les mêmes musiciens ne vont jamais aux concerts des autres ?"


Pas top, du revival classique.


Ca casse pas trois pattes à la dinde. Voix générique au possible, notamment.


Pour ma part, l'extrait disponible (Black Flame Candle) me rappelle les meilleurs moments de Toxic Holocaust. Je vais du coup m'y atteler plus sérieusement!


Pas mal du tout ce truc ! La chro résume parfaitement bien la chose !
"le Punk s’est toujours très bien marié au Black le plus primal " et ça je plussoie fois 100.


Très intéressante démarche que celle de Sun, d'autant plus par le producteur de The Dø !


Sorceress était vraiment inintéressant, ce que je n'avais jamais ressenti avec Opeth quand bien même je préfère la période Still life / Blackwater park / Deliverance. J'espère que celui-ci rattrapera la donne, faute de quoi je passerai mon chemin à l'avenir.