Garmonbozia... Pour moi et pour beaucoup certainement ici, ce nom rime avec "très bons moments"... Bon ça rime pas du tout, mais c'est pas grave. Dès mes premières années de metalleux, il y a de ça plus de... 15 ans déjà (!), je voyais ce nom sur toutes les affiches (ou presque) de concerts Metal où je me rendais sur Rennes. Et qu'est ce que j'ai pu en voir des concerts Metal Extreme à cette époque ! En fait en écrivant ce report je me rends compte à quel point Garmonbozia a contribué à ma culture metallique, live du moins. Mais c'est déjà énorme quand on sait à quel point notre musique se vit sur scène !

Garmonbozia Inc., pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un organisateur de concerts Metal (on l'aura compris, Jus tu radotes !) qui a commencé ses activités, il y a donc 20 ans en 1998, sur Rennes et dans le Grand Ouest, puis Paris ensuite... A leur actif : plus de 700 concerts Metal mais aussi dans une moindre mesure, Rock 70' et Jazz. Garmonbozia est aussi tourneur et s'occupe ou s'est occupé de grands noms du Metal comme Behemoth, Morbid Angel, Sabaton et des dizaines d'autres... Tout ça pour vous dire que c'est un peu grâce à eux que Rennes et le grand ouest sont plus que bien lotis en terme de concerts Metal. Alors avant toute chose : merci à eux. Merci beaucoup !

Toutes les photos sont de La Faute à Rélie ! Merci beaucoup ! Retrouvez-les sur son Facebook !

Nous voici donc en cette fin Octobre à L'Etage de Rennes, une très belle salle située en plein centre ville accolée à l'immense Liberté (notre Zénith à nous...) pour fêter les 20 ans de Garmonb'. Et ils n'ont pas fait les choses à moitié : 2 jours de festival, 20 groupes (et pas des moindres !) de toute l'Europe à l'affiche. Boum. 

C'est donc parti pour cette Birthday Party bien brutale et éclectique !

Vendredi 26 octobre

J'arrive à l’Étage vers 19h en ce début de weekend. Première impression : il y a du monde ! La journée du vendredi affiche même complète ! La déco choisie pour habiller les lieux pour cet anniversaire est sobre mais efficace : des affiches, par dizaines, des concerts passés organisés par Garmonbozia ! Que de souvenirs en arpentant le bar et les couloirs de la salle ! Le fest débutant à 17h je rate donc SOMALI YACHT CLUB, que je ne connais pas du tout et plus gênant HEXECUTOR que je connais et surtout que j'apprécie beaucoup. Mais bon le travail, tout ça, voilà je ne pouvais pas y être plus tôt, pas de regret surtout que ce ne sera pas difficile de revoir les Rennais dans le coin.

J'arrive donc pour la fin de STONED JESUS. Je les avais lamentablement ratés au Motocultor en Aoùt dernier pour cause... d'apéro certainement, je suis donc content d'assister à cette fin de set. Il y a du monde et de l'ambiance devant la scène, le groupe est heureux d'être là et balance son Stoner Rock avec énergie. Depuis 2 ou 3 ans je ne suis que de très loin la scène Stoner actuelle, par lassitude peut-être, les groupes ont tendance à beaucoup se ressembler j'ai l'impression. Mais bref, même de loin j'avais entendu beaucoup de bien des Ukrainiens, leur nom tourne beaucoup et ils sont présents dans pas mal d’événements. Hélas, je n’accroche pas vraiment à leur musique, pas que ce soit mauvais, mais c'est bien loin de la lourdeur à laquelle je m'attendais. On navigue dans le Stoner certes, mais plus Rock n' Roll que Metal finalement. Le trio de Kiev se fait copieusement applaudir en fin de concert, je n'ai peut-être pas trop apprécié de mon coté, mais c'est loin d'être le cas de tout le monde. Tant mieux !

Après avoir recroisé pas mal de vieilles connaissances (pas loin des fûts de bière bien évidemment) je me dirige vers la scène pour le concert d'ENTOMBED A.D ! Bien content de les revoir nos suédois préférés. C'est toujours un bon moment, des sourires, de la déconnade mais surtout du putain de Death Metal à l'ancienne. Petrov est plus roublard que jamais et en forme vocalement même si le poids des années de concerts et d'abus en tout genre se fait sentir. Mais le grain de sa voix lui n'a pas changé d'un iota ! Le son est dantesque, très équilibré, puissant et pas trop fort (à peine besoin de bouchons d'oreilles). Mais ce que tout le monde attend à un concert d'ENTOMBED, c'est de la HM-2 à fond les ballons. Et nous sommes bien évidemment gâtés ce soir, le son des grattes est juste parfait, gras comme un kouign-amann. C'est vous dire. Ça colle au palais ! Il n'y a étonnement pas une grosse ambiance dans le pit, qui met plusieurs morceaux avant de se remuer un peu, mais Petrov ne se démonte pas et invective la foule pour l'exciter un petit peu. Mais ce qui va bien sûr faire péter un câble aux gens ce sont les vieux morceaux... Living Dead, Revel in Flesh et Wolverine Blues en tête. Il faut l'avouer c'est totalement imparable... Et toujours parfaitement interprété par les suédois. Blagueurs, enjoués et tout sourire mais pas moins professionnels. Un concert qui commençait "calmement" se transforme en grand moment de Swedish Death Metal de tradition. Et même si on sent, il faut être honnête, une légère baisse d'intensité en live de la part d'ENTOMBED (A.D...) on prend toujours notre pied... Et ce n'est pas cette fin de set sur l'ultra culte Left Hand Path qui me fera dire le contraire... Voilà, j'ai déjà le cou en vrac...

Petit tour au bar Vip où je bois une bonne bière (la Couille de loup) en discutant avec Yann le boss du Motocultor et je retourne me placer dans la salle pour VADER. J'ai été un immense fan des Polonais pendant des années (période Revelations...) et même si je ne suis plus trop les sorties discographiques du groupe depuis quelques temps, j'ai toujours beaucoup d'affection pour ces légendes du Death Metal. J'avais tout de même été un peu dubitatif la dernière fois où j'avais assisté à un de leur concert (un Hellfest il y a 3 ou 4 ans), leurs tenues de scène toutes de cuir, m'avaient un peu fait rire et j'avais trouvé le concert un peu trop calculé, sans une once de spontanéité. Alors quand je les vois débarquer ce soir en tenues plus classique, déjà ça commence bien. Puis le premier titre arrive et là le son est massif et très clair ! Ouah, je me dis, ça va être énorme ! Peter ne tarde pas à prendre la parole, comme à son habitude entre les morceaux, il nous parle des 35 ans (!!!) de carrière du groupe et nous remercie d'être présent. De rien Peter, merci à toi. Nous avons le droit à du vieux donc, du très vieux aussi et du plus récent. Le classique Wings (de l'album Litany) envoyé en milieu de concert est impressionnant de puissance et de domination Le concert passe à toute vitesse tellement je suis dans le trip. Je ne quitte pas des yeux le "nouveau" guitariste Spider (dans le groupe depuis 8 ans quand même) qui est un monstre sur son instrument, le gars est réellement à fond et il est d'une précision chirurgicale dans son jeu et ses soli. Un régal ! Et je ne vous parle pas de James Stewart à la batterie (ces blast-beats supersoniques !) qui nous ferait presque oublier Doc (Rip - 2005), le batteur "historique" du groupe. Non, force est de reconnaitre que les Polonais sont encore en très grande forme et que la jeune garde Death Metal, ne doit pas les enterrer trop vite. Le concert se termine trop rapidement sur un rappel non prévu (ça discute à la fin du set backstage pour revenir) sur un Helleluyah!!! (God Is Dead) surpuissant. Un gros concert, qui me réconcilie (si besoin il y avait) avec la bande à Peter !

Nouvelle pause houblons et bouffe et me voilà ensuite devant MASTER'S HAMMER, dont c'est le premier concert en terre française ! Je ne connais pas le groupe Tchèque qui est pourtant considéré comme culte par certains. La musique proposée est un Black Metal vaguement expérimental auquel je n'accroche pas du tout. L'ensemble ne me semble de plus pas très carré. Deux originalités chez les Tchèques : le chant déjà, dans leur langue natale et la présence d'un mec aux tambours, qui ajoute un petit côté martial / pagan à leur musique. Le son n'est de plus pas optimal d’où je suis, je ne reste donc pas jusqu'à la fin du set. J’espère que les fans auront tout de même apprécié.

Vient ensuite le tour d'un groupe qui m'intrigue depuis quelques temps... AMENRA. Je ne m'intéresse vraiment pas à toute cette scène Sludge / Post-Hardcore, etc... J'ai même plutôt tendance à fuir quand je vois "Post-machin-truc"... Mais eux m'avaient clairement tapé dans l'oreille il y a quelques années au Motocultor. Et pourtant ce n'était pas prévu. Je rentrais de je ne sais plus quel concert dans un état fortement avancé, et le mot est faible, et en passant devant un des chapiteaux je ne pu m’empêcher de m'y engouffrer. Les sons qui sortaient de celui-ci semblaient venir des enfers et faisaient tout trembler là dedans. Les Belges m'avaient collé une énorme baffe et j'étais resté jusqu'à la fin du concert à mon plus grand étonnement. Alors ce soir, à jeun, je me demande bien si l'expérience va être renouvelée. Bref la mise en place est assez longue sur scène, mais des bourdonnements, assez Dark Ambient, commencent à nous mettre dans l'ambiance pendant que les musiciens finissent de s'installer. Puis le concert commencent dans un silence de cathédrale, juste gâché par quelques abrutis qui braillent "Sodom" ou encore "pédés" dans le public... Du coup les fans s'en mêlent et ont entend bientôt plus que des "chuuuut !" au moins aussi emmerdants ! Je fais abstraction de tout ça et bientôt tout le monde fera de même... Nan parce que quand ça part c'est juste un énorme coup de massue sur le crâne ! Les enfers se déchainent une fois de plus ! Impressionnant. Le chant est excellent, très criard et haineux et vraiment extrême. J'ai pensé au chant de Baldur de ARKANGEL, mais encore plus viscérale ! Puis après ce passage de furie totale et de déchainement on retombe dans un moment très posé, en guitare claire avec parfois du chant clair aussi. En fait AMENRA c'est les Caravage du Metal : le clair-obscur quoi. Et ça fonctionne parfaitement. On pourra reprocher au groupe d'user la recette jusqu’à la corde, les passages ultra-violents suivis de moments très calmes, mais j'ai bien accroché en concert en tout cas, même si sur album se serait sûrement une autre histoire. Mais ne boudons pas notre plaisir, c'était bien bon !

Cette première journée s'achève donc ainsi pour moi, je ne reste pas pour ENSLAVED : il est déjà tard (et j'ai un peu de route) et je n'ai jamais été très fan des Norvégiens (sans compter que je les ai vus en Juin dernier au Hellfest, et que ça ne m'a pas du tout convaincu).

Samedi 27 octobre

Nous débarquons, pour cette seconde journée, avec les copains vers 17h30 à la salle, les autrichiens de INSANITY ALERT sont en train de foutre le bordel dans la fosse. Absolument rien de neuf à l'horizon, mais c'est pas le but. Le Thrash / Crossover du groupe, qui rappelle les MUNICIPAL WASTE et compagnie, est bien bas du front et appel à l'émeute et à la consommation de bière à outrance. Les panneaux avec messages / refrains à reprendre en chœur, etc... sont de sortie, les sourires aussi et une reprise de MAIDEN, Run To The Hills (bien sûr, avec un refrain transformé... Run To The Pit / Mosh For Your Life !). Un moment de bonne humeur sans prise de tête en ce début de journée.

Je ne m'attarde pas sur MISANTHROPE, je ne suis pas du tout fan du groupe français et j'ai vraiment du mal avec les orchestrations samplées (ou non d'ailleurs)... Ce n'est pas pour moi tout simplement. Mais le son m'avait l'air très bon une fois de plus.

THE GREAT OLD ONES s'empare ensuite de la scène, tout de capuches vêtus. Le son est balèze, quoiqu'un tout petit peu brouillon peut-être, mais n'oublions pas qu'il y a trois guitares dans le groupe et que je ne suis peut-être pas très bien placé. Toujours est-il que ça fonctionne pas mal du tout. Nous avons ici aussi à faire à du "Post", mais du Post-Black Metal cette fois-ci. C'est d'ailleurs assez incroyable de constater que nous sommes en permanence sur la brèche. Je m'explique, nous n'avons jamais à faire à du BM standard même si tout porte vers ce style. Les riffs sont sombres, ça blast sec, le chant est hurlé, mais l'ambiance générale est... Post ! Difficile à expliquer, mais c'est plus sombre, ambiancé et profond que du "simple" BM je trouve. En fait leur musique colle merveilleusement bien avec leur thématique uniquement basée sur les écrits de H. P Lovecraft. Je n'écouterais sans doute pas en cd chez moi, mais avouons que c'est un groupe très cohérent et de plus très solide en concert. Sans compter que Jeff Grimal, le chanteur / guitariste du groupe les a quittés tout récemment et qu'il a fallu palier à cette absence assez rapidement... Solide je vous dis.

On continue avec un groupe que j'attendais. Les allemands de MY SLEEPING KARMA. Pas que je sois fan, mais un pote me les a fait découvrir il y a quelques temps et même si je n'écoute pas leurs albums studio régulièrement je me disais que sur scène il y avait moyen que ce soit terrible. Bingo ! Ça n'a pas loupé. Le concert est tout bonnement excellent, très envoûtant et on rentre dans le trip du groupe encore plus facilement que sur album. Le son de guitare est aussi légèrement plus lourd qu'en studio, ce qui n'est pas pour me déplaire. Les passages Rock psyché, sont accrocheurs et pas chiants pour un sous, comme c'est souvent le cas je trouve dans le style. Nous ne sommes pas dans la démonstration guitaristique, tout est logique et assez facile d'accès... pour un non musicien comme moi ! De plus l'enthousiasme du trio fait très plaisir à voir, et on ne compte plus les remerciements chaleureux adressés au public. Meilleur concert de la journée pour le moment.

Nous allons manger pendant le concert de TORMENTOR. Mais nous revenons pour les 2 derniers morceaux. Le groupe "culte" en provenance de Hongrie et comptant dans ses rangs Attila de MAYHEM, propose un proto-Black / Thrash assez étrange. Pas vraiment impressionnant, ni transcendant pour moi, si ce n'est les vocaux d'Attila qui sont toujours très particuliers. Mais j'avoue que je ne suis vraiment pas dans le trip et que je n'attends qu'une seule chose maintenant : CARCASS.

CARCASS donc. C'est clairement le groupe que j’attends le plus aujourd'hui et même du weekend en fait. Et beaucoup sont dans mon cas dans la salle. Certains le disent même plus directement, c'est pour eux qu'ils sont venus. Point barre. J'aime CARCASS depuis des années, on est même à la limite de la vénération. A chaque fois que je les ai vus sur scène (4 ou 5 fois je dirais) ça a été une claque pas possible. Je me souviens d'un concert au Motocultor où des fans de la légende anglaise à côté de moi avaient les larmes aux yeux en les voyant sur scène pour la première fois... Et oui, c'est ça CARCASS, un groupe à part, des mecs qui à eux seuls ont inventé ou été des précurseurs de 2 styles de Metal Extreme. Le Goregrind et le Death Melo. Rien que ça... Je suis du genre à beaucoup trop utiliser les termes "culte" ou "légende" quand je parle de musique, mais pour le coup CARCASS est la définition même de ces qualificatifs. Mais il y a encore (beaucoup) plus accro et passionné que moi, de nos gaillards de Liverpool. C'est le cas de notre Docteur Es en Carcasserie Mold_Putrefaction qui était lui aussi présent samedi. Alors pour ce groupe dont il est un spécialiste, je lui laisse le clavier... En tout cas c'était géant.

Mold_Putrefaction :

Je suis personnellement venu que le samedi, avec, en effet pour seul motivation de voir CARCASS. Je trouve donc déjà que c'est une journée pas très rentable de par son éclectisme : difficile de trouver son compte dans tous les groupes, et sur les huit de la journée, seul trois m’intéressaient, donc à 50€ le pass un jour c’est pas le top. Passons ce premier petit point négatif, pour parler de cette asso qui nous réunit pour ses 20 ans, Garmonbozia. Je ne suis pas un habitué de leurs affiches,  car il s’agit souvent de tournée qui ne m’intéresse pas, souvent chère et avec des groupes que j’ai l’occasion de retrouver en festival chaque été ! De tête, mon dernier concert estampillé Garmon' reste celui de NIFELHEIM à Paris. Vous l’aurez compris, je ne suis pas vraiment un adepte ni un convaincu de cette asso, pourtant emblématique dans le paysage Français ! En tout cas il faut avouer que cette soirée était bien conviviale, avec cette déco faite que de vieux posters de tournée, ses petits gâteaux gratuits en fin de soirée, l'espace suffisamment grand pour pas se sentir serré et le son très correct sur l’ensemble des groupes. Mais trêve de blabla, si j’en viens à écrire ses lignes c’est pour parler d’un des meilleurs groupes de Metal (au sens large), la légende CARCASS ! Je ne suis certainement pas le plus gros fan du combo, mais suffisamment die-hard pour vénérer l’ensemble de la discographie, de la cultissime démo de 87 à l’excellent Surgical Steel ! Ça fait bien six mois que j’ai pas eu l'occasion de voir le groupe, donc je suis bien content d'être là, à la barrière, pour attendre le concert qui enchaîne avec celui de TORMENTOR. C’est avec une playlist 100% AC/DC qu’on attend le groupe et qu'on peut voir les techos s’agiter pour installer la scène. Pas de surprise, c’est le traditionnel backdrop blanc aux couleurs du dernier album qui couvre le fond de scène. Toujours sans surprise, les gars rentrent un par un sur l’intro “1985” qui reste toujours aussi captivante à entendre ! Le concert débute sur “Surgical Steel”, que je trouve, comme à chaque fois, plutôt molle pour un début de show ! Ça enchaîne avec le premier tube, “Buried Dreams”, qui devrait, à mon sens, ouvrir le concert, de part son efficacité ! Pour avoir vu le groupe une dizaine de fois, je sais déjà à quoi m’attendre vu que c’est sensiblement la même setlist à chaque fois, et ça depuis le gros retour en 2014 ! Ça enchaîne les classiques, et ça tape majoritaire dans Heartwork et dans le dernier. A souligner, de mémoire, un “Incarnated Solvent Abuse” sans son sample. Moment fort du set, le medley “Genital Grinder” / “Exhume to Consume” / “Reek of Putrefaction” qui fait du bien, sachant que ce n'est pas toujours au programme (avant 2018, la dernière fois que j’ai entendu “Genital Grinder” date de 2014). De plus, on a le droit à un Bill Steer qui nous fait du backing vocal, comme à l'époque : ravageur ! Quitte à parler des zikos, parlons de ce bon vieux Jeff qui nous a poussé sa basse à fond (à vrai dire, à la barrière, j’avais ses retours à 30 cm de mes oreilles, donc c’était vraiment flagrant), ce qui colle parfaitement au son cradingue des vieux titres ! Le gaillard n'est pas des plus causant, je l’ai connu avec plus de blagues et de boutades sous le coude ! Mais comme à son habitude il va inonder gracieusement le public avec des dizaines de médiators, de canettes de bière  et de bouteilles d’eau, c’est toujours cool et fun ! Le petit nouveaux, Tom Draper, tout souriant fait le taff. C’est assez rigolo, car il a des faux airs de Bill dans son pantalon patte def' et son côté rétro. Le set se termine par “Heartwork” puis plus rien ! Déception ! Pourquoi ? Car Swansong est cette fois-ci entièrement passé à la trappe, de plus pour 1h de set j’ai trouvé la setlist plutôt courte (des titres, du dernier notamment, souvent joués mais pas cette fois ci). Je reste comme depuis pas mal de temps, mitigé après le concert : un sentiment de toujours assister à la même chose depuis presque 5 ans (en plus là sans “Keep on Rotting”) mais en même temps de passer un concert super cool, d’un de mes groupes préférés ! Le Jeff nous a encore confirmé l’arrivée d’un nouvel album pour cet été, j’espère donc que pour mon prochain concert du groupe, au Hellfest, entendre du neuf, avoir autre chose visuellement (les vidéos gores sur écran me manquent) et pourquoi pas entendre plus de vieilleries ! Merci Garmonbozia pour cette date exclue des Anglais en tout cas !


Merci cher collègue, je reprends le clavier !

Après ce grand moment, vient le temps... eh bien de fêter l'anniversaire bien sûr ! Fred et Lorène - les patrons - ainsi que l'équipe Garmonbozia montent donc sur scène pour souffler les bougies ! Petits discours, remerciements et distribution de petits gâteaux dans le public (pas mauvais du tout en plus !), le tout dans une ambiance très bon enfant. Même si certains vont bondir, on était en famille ! Merci encore !


Passage au bar avant le dernier concert pour prendre une énième pinte de bière. Et ça doit aussi être le cas pour notre "cher" Abbath... Le norvégien est, comme à son habitude, complètement torché ! Il galère même à brancher son matériel... C'est juste hallucinant ! Si vous avez lu notre report du Motoc' de cette année, on vous parlait déjà du naufrage avec son groupe de Black Metal ABBATH. Et là c'est bien parti pour être la même chose avec son groupe de reprises de Motörhead : BÖMBERS. Je me dis que vu le style, ça devrait être moins gênant. Mais non, il est dans un tel état qu'on sent une tension entre lui et ses musiciens. Le batteur lui lance même un "Fuck You !" entre deux morceaux. Le gars a l'air hors de lui et ce guignol d'Abbath se retourne, le regarde... Et ne dit rien. On se croirait dans un film. Je me demande même si c'est pas une mise en scène tellement c'est lunaire comme situation. Heureusement, on passe à côté de la catastrophe, car quand ça joue, ça passe. Abbath est bluffant dans l'imitation de son idole absolue (qui lui, ne titubait pas sur scène) : Lemmy. Idem avec sa basse ultra forte au son bien crado. Il se dégage finalement une énergie très punk de ce concert. Mais bon, ça fait pitié quand même. Picoler ok, se mettre minable après son concert ok, mais être raide à en tituber devant les fans... C'est plus que limite pour moi et un gros manque de respect pour ses musiciens qui eux font le taf comme ils peuvent. Bref, je ne sais même plus trop quoi en penser. Nous ne regardons pas tout le concert et terminons donc ce fest sur cette note... Bizarre. 

Mais rien ne nous fera perdre notre sourire, car nous avons passé deux jours absolument géniaux. Une ambiance festive et détendue, de bons et très bons concerts, pleins d'amis et connaissances croisés, des litres de bière ingurgités... ça fait du bien ! Cet anniversaire a été un franc succès pour Garmonbozia : complet le vendredi, c'est à dire 950 personnes et quasi complet aussi le samedi. Carton plein donc pour "notre" organisateur à qui nous donnons rendez-vous dans 5 ans pour des 25 ans encore plus fous ! Respect aussi à Garmon' pour tout ce qu'ils ont accompli en 20 ans. La passion, ça paie, même si ce n'est pas toujours facile, je pense.

Bon anniversaire !

par Jus de cadavre le 03/11/2018 à 13:56
   267

Commentaires (7) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
03/11/2018 à 22:22:37
Il y a des jours où je regretterais presque de résider dans l'Est et donc de ne pas être breton... ... ...
Bien belle affiche que voilà pour une toute aussi bonne orga.
Que dire de plus ???
- Que j'aurai payé cher pour voir TORMENTOR.
- Que le report est très bon.
Merci donc à GARMONBOZIA (et à toi Jus de cadavre).

666 fucker
@82.227.114.144
04/11/2018 à 23:27:31
Excellente affiche, dommage que le(s) live-reporter(s) n'en ai(en)t apprécié qu'une maigre partie !

Jus de cadavre
membre enregistré
05/11/2018 à 07:24:47
Serions-nous de plus en plus difficile ? Pas impossible ! Après n'oublions pas que cette (très bonne) affiche était vraiment très éclectique ! Ceci expliquant peut être cela...

grinder92
membre enregistré
05/11/2018 à 09:20:17
les goûts et les couleurs...

il y a 2 niveaux à mon avis :

1- l'appréciation personnelle qui dépend des goûts de chacun et qui est complètement subjective (ne jamais oublier cela lorsqu'on lit un report). Nous avons couvert l'événement car il s'agissait d'un événement majeur de la scène metal mais nos reporters ont le droit d'avoir leurs goûts propres et de ne pas aimer tous les groupes de l'affiche. Nous avons la liberté de l'exprimer mais essayons de toujours remettre cette expression en perspective.

2- la considération de l'événement dans son ensemble au delà du goût personnel. Et je pense que le dernier paragraphe résume cette considération... J'en copie / colle la première phrase :

"Mais rien ne nous fera perdre notre sourire, car nous avons passé deux jours absolument géniaux. Une ambiance festive et détendue, de bons et très bons concerts"


Tommy
@81.53.199.189
05/11/2018 à 17:23:16
Et l' hommage à Mathieu le guitariste de Voight Kampff récemment disparu était trés émouvant

Jus de cadavre
membre enregistré
05/11/2018 à 17:47:34
@Tommy, merci pour cette précision. Je n'en ai pas parlé, car je n'y ai pas assisté. Une minute de bruit m'a t'on rapporté. J'en profite pour dire qu'une grande photo de Mathieu trônait fièrement dans le hall. Un bien bel hommage.

Necrocosmos
@109.218.108.253
05/11/2018 à 20:55:44
Nous n'avons pas du tout les mêmes goûts. MASTER'S HAMMER, ENSLAVED et TORMENTOR furent grandioses. D'autres bonnes surprises bien sûr. CARCASS était magistral, HEXECUTOR aussi, des bonnes surprises et de la merde également (AMENRA). Bref, deux soirs grandioses !

Ajouter un commentaire


Exxxekutioner

Death Sentence

Peacemaker

Concrete and Terror

Maligner

Attraction To Annihilation

Black Bart

Casnewydd-Bach

Obszön Geschöpf

Master Of Giallo

Azusa

Heavy Yoke

Soulfly

Ritual

The Struts

Young & Dangerous

Northward

Northward

Malm

Kollaps

Bonehunter

Children Of The Atom

Amaranthe

Helix

Gaslarm

Dusk Mothers Children

Tourniquet

Gazing At Medusa

W.m.d.

Lethal Revenge

Daeria

Fenix

Antagonism

Thrashocalypse

Newbreed

Law

Khandra

There is no Division Outside Existence

Riser

Temple of Addiction

Interview AZUSA (Eleni Zafiriadou)

mortne2001 / 11/11/2018
Azusa

Cortez + Stuntman

RBD / 10/11/2018
Hardcore

The Studio Experience #3

grinder92 / 08/11/2018
Benighted

Photo Report - Garmonbozia 20 ans !

Simony / 06/11/2018
Anniversaire

Concerts à 7 jours

+ Venenum + Slægt

16/11 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Samavayo + Greenleaf

16/11 : Le Glazart, Paris (75)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

16/11 : Cc John Lennon, Limoges (87)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

17/11 : Le Trabendo, Paris (75)

Omnium Gatherum + Wolfheart + Nothgard

19/11 : Le Petit Bain, Paris (75)

Sick Of It All + The Worst Doubt + Lugosi

19/11 : Espace Icare, Issy-les-moulineaux (92)

Photo Stream

Derniers coms

Comme LeMoustre, fort agréablement surpris par cet album.


Hé hé hé !
On se croirait au bon vieux temps de VS bon dieu de dieu...
Rien que pour ce merveilleux retour dans le passé, merci Meloman.


Excellent mec, merci !


Depuis le temps que j'entends parler de New noise (et très souvent en bien) va falloir y jeter un coup d'oeil quand même... merci pour les coms !


Pas totalement metal, mais New noise est pour moi le seul bon mag aujourd'hui. De part sa ligne éditoriale ( même si on retrouve toujours un peu les mêmes groupes avec le temps) et dans lequel on retrouve souvent des dossiers ou interviews ( d'anciens de la scène, boss de label...) vraiment int(...)


Impeccable papier qui, avec un avis sur un autre site couplé à l'écoute de cet extrait, a dévié très vite vers une commande sur le site du label.
Au passage, bien vu les différences entre thrash/death et l'inverse. ici, c'est bien du thrash/death, et l'affiliation avec Scott LaTour (In(...)


C'est ça, ou faut aller sur les fanzines qui arrivent à subsister, fait par des fans pour des fans, chacun pourra trouver chaussure à son pied sur les différentes distros disponibles. Snakepit et ses ersatz (dont le Français Metal Titans au passage) dans plein de genres sont là pour ça. A un (...)


Totalement d'accord avec toi LeMoustre pour le coup. La seule chose qui m'intéresse encore dans les magazines c'est les itw pour la raison que tu donnes. Aujourd'hui y a plus vraiment de mag (metal) qui propose de bonnes chroniques... ou du moins des chroniques un peu développées. Parce qu'en 10 (...)


Sur les chroniques, et leurs vérités assénées comme étant la divine parole. ce qui est intéressant en itw avec ce type de mag, c'est qu'ils ont souvent l'artiste en face, ou au tél, alors que les fanzines/webzines c'est plus par mail, empêchant tout rebond intéressant à un propos précéde(...)


Ca c'est la bonne nouvelle du jour. Le dernier triple album était excellent.
A noter que le label finlandais Svart Records va rééditer tous les album de Swallow the sun en vinyl et ça c'est cool ;)


Pauvre Abbath... lui qui a dû se sentir comme un couillon après l'écoute du dernier Immortal. "Personne n'est irremplaçable" est une phrase qui lui sied à la perfection désormais !


Un nouvel album, donc ensuite une tournée... Ça promet donc encore de grands moments de solitudes pour les musiciens qui l'accompagneront sur scène ! :D


Don't feed the troll.


Je vous rejoins assez tout les deux (notamment pour les truc prog' machin et le côté mainstream) mais avec un bémol tout de même : la chronique de Charlélie Arnaud qui, en plus de nous faire découvrir des pépites méconnus, le fait avec un ton, une plume et une passion qui font plaisir à lir(...)


Oui c'est vrai que je me base sur l'ensemble de leurs parutions et ce qui était vrai à leurs débuts ne l'est plus forcément. De mon côté, je me disais que c'était moi qui avait des goûts peut-être de moins en moins "mainstream" et y trouvais de moins en moins mon compte, mais je vois que je(...)


P'tite erreur dans la news, les gars : Schammasch vient de Suisse et Der Weg einer Freiheit d'Allemagne :-)


Mouais, moyennement d'accord avec la dernière partie de la phrase de Simony, la ligne éditoriale de ce magazine étant clairement orientée prog/mou du genou et délaisse quasiment toute la scène extrême / true / thrash. S'il y a trois chroniques par numéro sur ces scènes, c'est le maximum. Au(...)


Juste monstrueux ce morceau... comme tout l'album en fait !!!


Malheureusement, c'est le genre de une qui fait vendre. Rock Hard a déjà maintes fois expliqué le dilemme auquel ils sont confrontés pour trouver le juste milieu entre coup de cœur et aspect purement mercantile, reste qu'à l'intérieur la mise en avant de certains groupes encore obscurs est to(...)


Metallica qui ressort son dernier album potable en remaster. Et cover. Décidemment la presse n'a pas fini de se prostituer pour sauver ses miches.