L'asso rennaise Roazhon Underground a encore frappé. Et fort comme à son habitude ! Une affiche de qualité, très pointue et cohérente comme à chacune de ses dates (pas très nombreuses, mais toujours dans le mille !).


Nous voilà donc une fois de plus dans ce bon vieux Mondo Bizarro à Rennes. Par contre aujourd'hui, il fait chaud, très chaud ! Et les énergumènes qui vont se déchainer sur scène ne vont pas faire baisser la température... Au contraire !

On commence avec le seul groupe français de la soirée : SCUMSLAUGHT. Je devrais plutôt dire breton, pour être plus précis. Et même de Rennes ! En gros dans SCUMSLAUGHT vous prenez les mecs des meilleurs groupes de Metal extrême bretons, à savoir VENEFIXION, HEXECUTOR et CADAVERIC FUMES, vous secouez et ça donne ce tout nouveau projet, qui monte pour la première fois sur scène ce soir. Alors vous vous doutez bien qu'avec les noms suscités, nos trois gaillards ne vont pas donner dans le Deathcore ou le Symphonic. Non... Je vous le donne dans le mille : ça sonne très old-school ! Nous remontons le temps pour se retrouver à une époque où le Metal extrême se débarrassait tout juste de sa carapace Heavy Metal. Quand tout commençait à se faire plus braillard, plus bruyant, plus sale aussi. Ajoutez à cela une touche Grind (des tout débuts, bien entendu) et vous obtenez SCUMSLAUGHT. Des morceaux relativement cours de l’énergie sur scène, et des paroles à base de défonce et d'alcool. On navigue parfois dans un Thrash solide et rythmique, bien bas du front (les vieux SODOM), puis on passe sur un riff typé Hard Rock n'Roll que n'aurait pas renié MOTÖRHEAD. Quelques blast aussi par moment. Un chant (assuré par K Desecrator - ex-NECROWRETCH, VENEFIXION, etc...) sale et bestial cimente le tout. Je ne vous cache pas que, comme genre, ça me plait beaucoup. Deux reprises : une de CARNIVORE et le Black Breath de REPULSION (avec un pote invité au micro) pour compléter tout ça et tout le monde à compris le délire. A suivre donc. Évidemment.

Scumslaught

Vient ensuite la plus grosse attente de la soirée : les américains de ASCENDED DEAD. Pour ceux qui nous suivent un peu par ici, dans la rubrique "La Cave" (ici) je vous avais rapidement parlé du premier album de ce groupe de fous furieux. Énorme coup de chance, quelques mois après la découverte de cet album, le groupe est donc de passage chez moi ! J'avoue que je craignais un peu une bouillie sonore ce soir, car sur album le Death Metal de ASCENDED DEAD est tellement rapide, bouillonnant et parfois un peu "chaotique", que ça doit pas être facile à mettre correctement en place sur les planches. Que nenni ! C'était sans compter sur la dextérité des américains. Comme sur album, pas de chichi, pas d'intro : ça part direct. Et ça ne va tout simplement pas arrêter une seule seconde. Le son est bon, on comprend les riffs tous plus occultes les uns que les autres et on profite pleinement du jeu de ce batteur venu d'une autre planète. Il est tout bonnement incroyable à écouter. Tellement précis et exigeant que quand il fait un micro-pain (qu'il est le seul à entendre...) il fait la grimace comme pour se dire à lui-même "tu peux faire mieux !". Impressionnant. Le Death Metal du groupe est extrême et véhément, étouffant mais fascinant ! On pense beaucoup (du moins moi...) à MORBID ANGEL mais sous speed. Car ici pas de mid-tempo, pas de break interminable, c'est blast-beat et up-tempo quasi non-stop. Le timbre du chanteur me rappelle aussi le chant de David Vincent sur les premiers albums de MA. Mais en clairement plus viscéral. Leur Death sombre, noir et occulte peut aussi nous faire penser à un DEAD CONGREGATION ou à un LVCIFYRE mais en moins "moderne". Car ASCENDED DEAD, malgré sa brutalité, reste profondément old-school. D'ailleurs les t-shirts des membres le prouvent (POSSESSED, MERCILESS...). En fait ils font du Death old-school mais en beaucoup plus rapide et sauvage. Nous avons le droit à une reprise du Last Ritual de POSSESSED (bah tient !) pour finir ce set, reprise qui figure d'ailleurs sur leur premier album. Un énorme concert pour ma part, d'un groupe possédé qui joue un Death Metal infernal !

Ascended Dead

Je ne connais pas du tout la tête d'affiche de ce soir IMPETUOUS RITUAL. Les australiens ne vont pas nous proposer un concert, mais plutôt (comme le suggère leur nom) un rituel. Occulte et blasphématoire ! Déjà les mecs débarquent sur scène quasiment nus, juste avec un genre de pagne en cuir (clouté pour le chanteur !) et des bracelets de force, cloutés eux aussi. Du sang sur le corps et le visage... En fait tu mets ces mecs dans une grotte autour d'un feu et tu es à l'âge de pierre ! La musique elle ne dépareille pas vraiment. Car si la base est Death Metal / Death Doom, celui-ci se fait tellement "bruitiste" et envoutant qu'il en est lui aussi ritualiste. C'est un concept... Pas vraiment de structure classique, les riffs sont difficilement discernables, mais plutôt un énorme brouhaha sauvage, primitif et bestial. Le chant, assez rare, est lui aussi dans ce registre. Le son est de plus hyper fort et tout tremble dans le Mondo ! Franchement je ne sais pas trop quoi en penser. Parfois j'étais complétement dedans, captivé et limite impressionné, mais par moment je relâchais aussi mon attention, sans doute un peu perdu au milieu de tout ce son. Bien entendu, pas un mot des musiciens, qui semblent réellement à fond dans le trip, en même temps il n'y aurait pas grand-chose à dire ! Un rituel plus qu'un concert au sens classique du terme. En gros du Metal extrême venus d'Australie quoi... Toujours un peu plus fêlé que la moyenne et parfois difficile à cerner au premier coup d'oreille !

Un grand merci à Roazhon Underground pour cette bien bonne soirée riche en découverte et en extrémisme musical !


par Jus de cadavre le 14/07/2019 à 09:11
   213

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Arides

Sur les Terres Oubliées

Freedom Call

M.E.T.A.L.

Vak

Loud Wind

Ascend The Hollow

Echoes Of Existence

Aziza

The Root Of Demise

Twilight Force

Dawn Of The Dragonstar

Perpetual Among Us

Thy Will Be Done

Fuming Mouth

The Grand Descent

Endimion

Latmus

Unruly Child

Big Blue World

Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Skeletal Remains + Black March

RBD / 21/08/2019
Beatdown Death

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

+ All In The Small + Dopethrone

25/08 : Le Dropkick, Reims (51)

Photo Stream

Derniers coms

Très bonne chronique pour un très bon disque !


Mon premier groupe Metal vu en concert haha (avec Manigance en première partie, dans la salle communale d'un bled bien paumé!) ! Ça fait un bail, mais que de souvenir ! Même si je n'ai jamais réécouté ce groupe par la suite :D !


Un chef d’œuvre ???
Nouvelle illustration du caractère personnel du ressenti face à une œuvre. Attaché aux premiers albums et au retour en grâce du Heavy Metal auquel ils ont contribué, d'un point de vue médiatique (et aux concerts fabuleux des tournées Legacy of Kings et Renegade (...)


Très bon report. Précis et honnête.
Et bien dommage qu'un groupe du niveau de Skeletal Remains soit si peu communicatif... c'est surtout con pour eux d'ailleurs.


@maxime : je ne comprends pas ???


Cool ! Je suis un héros ! :-)


Très chouette tour-report ! Merci ! Et du coup j'en profite pour découvrir ABYSSIC dont la musique est vraiment cool.


Merci ! Merci de rappeler qu'il suffit juste de savoir lire pour être un héros... ;-)


Celui qui arrive à lire et surtout comprendre ce pavé est un héro...


Je ralais d’être absent pour cette date mais tu m’as remonté le moral. J’ai personnellement du mal avec la non communication (voir le mépris pour certains) des groupes envers leurs fans.. surtout dans des musiques dites de niches..
Sauf erreur de ma part, leur excellent batteur est p(...)


Belle découverte!


Chronique sacrément bien torchée. Chapeau !


"Carnal knowledge prophecy!" à 15h...ok je sors :-)


Cet album m'attire, je trouve le truc ambitieux mais 'tain, pas évident de bien rentrer dans le délire !


On a pas dû écouter le même album!


Band bien guez. L'un de leurs plus mauvais albums. Les compos sont plates et le chanteur n'a plus de voix.


1) Bon j'ai dit 15 h comme ça car l'exaction a eut lieu en milieu d'après-midi. Impossible donc que cela ait pu se faire pendant INCANTATION car j'étais forcément au devant de la scène à ce moment là.
2) "Ou comment faire d'un seul riff un morcif entier"
Bah figures-toi que c'est (...)


Depuis l'éponyme, a oui quand même, le seul qui envoi lourd dans leur disco(aller on dira aussi Iowa).

Je vais tenté cet album.


marrante ton anecdote, tiens. Vers 15h, ils devaient pas aimer Incantation, preuve qu'entre le missionnaire et ça, ils devaient pas avoir beaucoup de goût.
Sinon, plus sérieusement, d'accord avec toi pour la majorité, Humungus, sauf ZURIAKKE (bon, moi et le black à capuche ça fait 2) ou (...)


Merci pour le report, très agréable à lire.
Juste en passant, une petite faute : "Beaucoup de groupes refusent de jouer ici à cause de ça, mais la moindre des choses, quand on accepte de venir, c’est de jouer le jeux." - jeu.