Brouillard, froid et humidité, clairement en ce samedi soir, ce n'est pas un temps à faire un bon barbecue entre potes. Alors avec les copains on prend la direction de la capitale bretonne pour une soirée qui s'annonce... brutale !

C'est l'association Rennaise Neuronoise qui organise cette date axée 100% Death Metal ce soir. Une asso qui se bouge bien en ce moment puisqu'elle organise un concert Sludge/Doom dès le lendemain à Rennes aussi ! Chapeau...

Le concert a lieu au Marquis de Sade, un petit bar chaleureux situé dans le centre-ville de Rennes. Première fois pour moi dans ce rade... Et quand on rentre on se dit qu'il va faire chaud ce soir. On accède à la petite salle de concert par un étroit couloir qui se trouve derrière le bar. Même pas de porte, 2 simples rideaux pour étouffer un peu le son des concerts et basta. La scène, tout comme la salle, n'est bien évidemment pas bien grande mais ça suffira pour ce soir ! L'ambiance n'en sera que plus conviviale !

On commence avec le groupe Rennais INSEMINATE DEGENERACY. Je connais le groupe de nom car nous avions taillé le bout de gras avec le batteur. Félix fait en effet parti de l'asso Metal Corporation qui avait organisé la venue à Rennes de la tournée Brutal Death Metal : Gutting Europe V, le mois dernier (mon live-report dispo ici). Ce grand passionné de Brutal Death pratique donc avec son groupe... du Brutal Death bien sûr ! Et le groupe le fait très bien. Tous les ingrédients sont de la partie. Grosses mosh-parts Slam bien lentes et lourdes, blasts en mode mitraillette, et vocaux pig squeals ultra-gutturaux. Pas de surprise, pas d'originalité non plus par rapport aux maitres du style. Mais un vrai savoir-faire. Le groupe est en plus à domicile, donc les copains sont dans le public et l'ambiance est très bonne dès le début de la soirée ! Un de leur pote viendra même leur prêter main forte, ou plutôt gorge forte, au micro le temps d'un morceau. Un petit "mais" cependant : le groupe n'a qu'un guitariste. Je trouve qu'il manque clairement de quelque chose de mon point de vue. Une basse donnerait par exemple plus de coffre et de profondeur à la musique des bretons. Surtout pour ce style, groovy à souhait. Mais soyons honnête c'était une très bonne entame de soirée !

Rennes c'est aussi la ville d'origine du groupe suivant : GENITEUR. Les Rennais jouent un Death Metal plutôt old-school parsemés de quelques passages Thrash. Je trouve que les influences du groupe sont pas mal digérées, nous ne sommes pas dans une copie bête et méchante. Je trouve même leur Death Metal assez original, des leads de guitares très mélodiques suivis de moments bien bas du front et relativement sauvages, et un chant en français renforce ce sentiment. Malgré tout je n’accroche pas plus que ça ce soir. Peut-être est-ce dû au petit côté "amateur" du groupe. Les gars ne semblent pas bien âgés et la dizaine de concerts donnés depuis leur création en 2013 n'est peut-être pas encore suffisante pour dégager une grande confiance en soi. Mais ça viendra certainement. A noter une très bonne reprise, bien exécutée d'AT THE GATES, Blinded By Fear.  Un bon choix, car nous ne sommes pas habitués à entendre des covers du groupe culte Suédois.

GENITEUR

La volée de la soirée s'appelle NEPHREN-KA. Et c'est leur tour ensuite. Là, niveau confiance en soi, pas de doute, c'est level 100. Les auvergnats savent ce qu'ils font et ce qu'ils font, ils le font très bien... Vous me suivez là ? Plus sérieusement, ça ne rigole pas du tout, mais alors pas du tout musicalement sur scène. On a à faire à un Brutal Death Metal racé, très violent et rapide. La virulence du propos est telle que tout cela me fait penser à des groupes de War Metal bien furibards en provenance d'Australie ou d'Amérique du Sud. On pense aussi aux Américains de NILE et de HATE ETERNAL pour le coté massif et dominateur ! La batteur est impressionnant derrière son kit, le chanteur est quant à lui habité par sa musique, et nous tire des têtes pas possibles sans jamais (ou presque) s'arrêter de chanter. Un vocaliste renversant de maitrise, qui ne tient pas en place ! Le pit ne tarde pas à s'agiter devant la scène et tout le monde passe un très bon moment. Le groupe aussi d'ailleurs, Laurent (le chanteur) ne se prive pas pour nous le dire. Ils sont heureux de l'ambiance qui règne dans la salle et heureux d'être ici en Bretagne pour la première fois. NEPHREN-KA défend son dernier album en date tout juste sorti, La Grande Guerre de l’Épice (inspiré par le roman culte, Dune), durant cette mini tournée et une chose est sure, avec de tels shows, ils vont se faire de nouveaux fans ! Le seul petit "hic" de ce concert c'est le son un peu brouillon, surtout au niveau de la guitare. Mais bon, toute cette violence sonore ne doit pas être bien simple à mettre en forme sur scène. Surtout dans une salle pas forcément très bien équipée. Un groupe incroyable sur scène en tout cas, une très bonne découverte et une fois de plus, cette réflexion : la scène Death Metal française regorge de petits bijoux !

NEPHREN-KA

La tête d'affiche SAVAGE ANNIHILATION a la difficile tâche de passer après cette tornade ! Le groupe de Montargis, qui fête ses 15 ans d'existence cette année, a lui aussi sorti son dernier album cette année, Quand s'abaisse la Croix du Blasphème. Et niveau savoir-faire, là aussi pas de soucis. Le propos est certes moins véhément que le groupe précédent, mais le tout baigne tout de même dans une grande violence. Leur Death Metal se fait brutal mais toujours avec une approche old-school. Pas de chant porcin ici, on navigue dans le traditionnel. MALEVOLENT CREATION, KRISIUN, MORBID ANGEL sont les noms auxquels on pense en voyant le trio se donner à fond sur scène. Les riffs sont massifs, la prestation carrée et très solide. Seul le manque de puissance pour le chant (un micro mal réglé sans doute) gêne un peu durant ce concert. Le groupe du Loiret est lui aussi très content d'être en terre bretonne ce soir, même si ce n'est pas la première fois pour eux, et l'ambiance est une fois de plus au rendez-vous dans le pit. Nous aurons le droit à un rappel non prévu vu l'insistance du public à la fin du show. 

SAVAGE ANNIHILATION

Cette soirée s'achève donc sur ces notes biens brutales. On quitte heureux la petite salle surchauffée du Marquis de Sade pour retrouver le froid humide de nos campagnes. Merci à l'asso Neuronoise, pour l'organisation de cette date, qui aura fait 70 entrées payantes ce soir, ce qui n'est pas mal pour une affiche aussi pointue. On ne pouvait de tout façon pas tenir à beaucoup plus dans ce bar Rennais !

par Jus de cadavre le 21/11/2017 à 07:59
   637

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Stranguliatorius

Rope Soap Tabouret

Nebula Orionis

Starthrone

Valiant Bastards

Harbingers of Chaos

Samarium

Right to Get Violent

Split/cross

Rise of Discontent

Executioner

Bone Collector

Northern Light Orchestra

Greatest Hits

Ploughshare

In Offal Salvation

Conjure

Releasing The Mighty Conjure

Death Chaos

Bring Them to Die

Atomic Death Squad

Brain Dead

Blackwater

Good As Evil

Scorcher

Systems of Time

Virginia Hill

Makin' Our Bones

Psython

The Last Days of the Good Times

Nacht Und Gnosis

Det Warder Sådt I Skröplighet Och Skal Upstå Ur Kraft

Helfro

Helfro

Ain

Stance I

Beaten To Death

Agronomicon

Concerts à 7 jours

+ Uada + Tribulation

23/02 : Cinema, Alost ()

Photo Stream

Derniers coms

@Kerry King : Si tu aimes Gus Van Sant, tu aimeras...


J'ai jamais regardé le "Last Days" je me demande si il vaut le coup ?

Lords of Chaos je me demande quand il sera dispo ça fait longtemps qu'on annonce le film.


Ca sent mauvais tout ca...


Tout pareil Simo ! Bienvenue Acid, ça fait plaisir une nouvelle plume ! :)


Et voilà c'est corrigé...


Parce que dans la com' du label, c'est le pays qui est indiqué... j'avoue que je n'ai pas vérifié mais effectivement en voyant Vindsval, j'aurais du corriger de moi-même, désolé c'est bien Français...


Avec cette chronique, nous accueillons dans notre équipe Acid
Vous retrouverez d'autres articles de sa part prochainement mais toute l'équipe de Metalnews.fr lui souhaite la bienvenue, en espérant que sa plume vous séduise et qu'elle vous fasse découvrir de nouveaux groupes ou vous confor(...)


Pas mal, rien d'extraordinaire et ça reste du black Telerama-compatible (ça m'empêche pas de beaucoup aimé BaN) mais il y a 2 choses que j'apprécie :

1) Ils avaient fait une itw du gars de Throane et je m'étais dit, c'est bien mais ils pourraient quand même s'intéresser à BaN q(...)


les Vegan et auters Veggie nous les cassent sévère


Ouais le "Rock" c'est la grande mode, c'est hype. Faut profiter du filon avant que ça s’essouffle !
Et si Nirvana a eu son "Last Days" de Gus Van Sant, fin c'est sur Cobain plutôt. Plus une palanquée de docu plus ou moins bon.


J'avais adoré le premier album... celui-là ne m'a pas déçu. Un groupe qui mériterait d'être plus connu.


C'est entraînant


Débat intéressant.
Autant la gars de Tyr assume complètement son truc, et c'est son droit, du moins tant que le pays d'où il vient maintient la légalité de cette pratique. Autant une asso qui se veut vegan, moi je trouve ça étrange qu'elle cautionne ça en étant partie prenante de l'(...)


Avec tout ça, TYR ne fera jamais la 1ere partie de GOJIRA . Je ne suis pas vegan je n'ai jamais écouté TYR, mais on peut aussi boycotter les concerts dont les groupes sont chasseurs ou bossent dans des abattoirs. Pour les chasseurs , il y a de tout du saoulot, du viandar mais aussi du responsabl(...)


Cette année ça y va les films qui retracent l'histoire d'un groupe...

Queen, Mayhem, Motley Crue les trois a la fois, a qui le tour ? Limp Bizkit lol

Nirvana ils ont jamais rien fait ? Je me demande.


Ah ! Merci à toi Claude pour les concerts, le bar, l'accueil et l'after qui était tout aussi géniale que la soirée en elle-même.
A très bientôt j'espère.


+1 Humungus pour ton dernier argument...


1) "Vous arrivez à la même conclusion que la "prod" mais je n'ai pas l'impression que ses arguments vous aient particulièrement convaincus" :
Tu m'étonnes que je ne suis pas convaincu bordel ! Jamais dit que j'avais été converti au bouffage de cresson H 24. Juste que pour une fois, et d'(...)


Je comprends ton point de vue et il s'argumente tout à fait.
Par contre je pense qu'on peut vraiment parler de censure même si il n'y a aucune autorité dessous...
Je me demande surtout ou on doit s'arrêter en fait. Un jour on aura droit à "le guitariste de tel groupe a laissé la (...)


Ç'etais une magnifique soirée, que du bonheur, merci à tous, comme je dis souvent ç'est belle bien ensemble que l.on réalise de belles choses. Merci aux groupes, aux publics et l.asso Underground Propaganda et tous ce qui ont fait de cette soirée, un événement !!
Claude pour le No Man'(...)