Suffocation 2014

Havok, Suffocation, Skeletonwitch

Le Korigan, Luynes (France)

du 03/08/2014 au 03/08/2014

Si tout va bien, à compter de la rentrée nous pourrons revoir quelques concerts à un rythme presque comparable à l'élan brutalement arrêté en 2020. En attendant, je veux évoquer et illustrer le phénomène particulier des tournées estivales. Dans le monde d'avant, il y avait en effet des festivals l'été mais aussi des groupes qui se produisaient ici ou là sur leurs trajets entre le Gadoue Fest et le Binouze Open Air. Cette année-là nous nous avions saisi l'occasion au vol, lorsque la grosse pointure du Death brutal s'arrêtait de la sorte dans cette chère salle du Korigan dans la proche banlieue d'Aix-en-Provence, aujourd'hui fermée après avoir accueilli tant d'affiches extrêmes de grande qualité devant des affluences plus ou moins au rendez-vous.

Curieusement, les New-Yorkais n'étaient pas accompagnés de groupes ressemblants mais par deux formations emblématiques du revival Thrash alors en pleine bourre.

Enfin les vacances ! Par commodité, j'avais renoncé à l'ExtremeFest d'Albi pour me contenter de pousser une pointe jusqu'au Korigan avec un ami ce soir. Forcément, même en ayant calculé large, il y avait un gros ralentissement entre Salon et Lançon qui nous a bien retardés.

Sur place, on rejoignait une affluence très satisfaisante et le merchandising était intelligemment installé dehors, au frais et laissant plus de place dans ce cher vieux Korigan. Le merchandising était assez fourni.


Le premier groupe avait joué pendant que nous finissions le trajet. À ma surprise ce fut SKELETONWITCH qui se présenta ensuite. Je les avais déjà vus trois ans avant presque jour pour jour, et aucune évolution notable n'était à prévoir. Faces de barbares, vestes à patches, brassard clouté, leur Thrash teinté de Black n'a pas molli. Malheureusement la production en début de set était assez mauvaise, avant de s'améliorer.

Mais même sans cela, j'ai eu bien plus de mal qu'en 2011 pour rentrer dedans car le dernier groupe que j'avais vu s'appelait quand même Slayer, et que je m'étais envoyé du Dark Angel encore le matin même… En comparaison de quoi ces jeunes paraissent fort  sympathiques mais encore bien naïfs dans leurs clichés de bière et grimaces. La chaleur aidant, je suis sorti avant la fin pour acheter au stand le dernier Criminal Element et rejoindre mon compère peu féru amateur de Thrash et profitant d'une sortie sans sa femme pour fumer quelques roulées... Pendant ce temps, la fosse s'animait joliment et le public répondait, 'faut reconnaître.


Nous pensions donc avoir aussi loupé HAVOK, mais en fait nous n'étions pas si en retard que ça et le programme était inversé pour des raisons que j'ignore. Cette autre formation Américaine restait dans la continuité, les dégaines l'annonçaient.

Le timbre plus éraillé du guitariste chanteur, qui ressemble à un personnage de Games of Thrones paraît-il, faisait beaucoup penser à celui de Matt Harvey (Exhumed) et ne passait pas très bien à mon goût. L'annonce initiale "Hello France, it's time to Rock n' Rooolll !", était aimable mais inadaptée au propos purement Thrash (et évident) qui allait suivre. C'est pourtant plus mélodique et Heavy chez eux, ressemblant à Testament à part le chant. Le son est également plus propre et moins agressif, sans être lisse tout de même. Mais la lassitude que j'évoquais plus haut m'a encore plus vite repris à cause de ce versant trop Heavy, et je suis ressorti également avant la fin. Sans faire la fine bouche, l'affiche n'était pas idéalement cohérente. Pendant ce temps, Terrance Hobbs se baladait un peu partout d'un pas vif…


Je n'avais pas revu SUFFOCATION depuis dix ans, un concert monstrueux suivant le FuryFest à la Loco avec Mike Smith aux futs. Cette fois c'est Kevin Talley qui s'y collait, et je le voyais finalement pour la première fois.

Les New-Yorkais ont à nouveau envoyés une avalanche nucléaire avec un relâchement total, ils n'ont plus besoin depuis longtemps de faire les méchants, ils n'ont rien à prouver sinon à être, à l'instar des quelques spectateurs venus en tongs. En fait le Death brutal, c'est peinard.

Si devant ça bougeait bien, en restant dans l'axe et à l'arrière là où est le merch' habituellement, il y avait de la place pour être à l'aise même si j'ai pas mal bouffé de cheveux. En début de set, un micro fuzzait de façon agaçante, si bien que Mullen fit enlever son retour sans que cela ne règle le problème, bien sûr.

Le retour sur scène du growleur historique constituait la grande attraction de cette tournée, il a presque rajeuni physiquement et n'a rien perdu de sa faconde, rappelant par exemple les origines françaises très évidentes de Guy Marchais, qui s'est rasé la tête (pour l'été ?). En plus des compliments d'usage au public fourni et aux autres groupes, Mullen a aussi fait une longue introduction pour confesser son agnosticisme avant de reprendre la cultissime citation de Kevin Spacey alias Keyzer Söse (elle-même repompée d'un celèbre poète français) introduisant "Funeral Inception".

Le set se concentrait obligatoirement sur de vieux classiques dévastateurs, mais introduisit aussi des titres de l'excellent "Pinacle of Bedlam" qui soutiennent la comparaison. Kevin Talley restitua tout cela sans pain notable, avec son style moins personnel et percutant que les deux autres batteurs qui auront marqué l'histoire du groupe, mais qu'importe. Hobbs rejouait les solos assez bien, mais le mix était hélas un peu faible pour en profiter pleinement. Boyer, qui a beaucoup apporté au dernier album, se contente d'une exécution au poil (il est lui aussi certainement d'origine française soit dit en passant, malgré son allure de viking).


Le programme semble avoir été raboté d'un ou deux titres en raison d'une fermeture dominicale réglementaire plus précoce. Terrance Hobbs et Kevin Talley étaient excités comme des puces en saluant les fans. La setlist qui suit suffira à faire imaginer la fessée que nous nous sommes pris.

Catatonia/ Effigy of the Forgotten/ Pierced from Within/ As Grace Descends/ Breeding the Spawn/ Funeral Inception/ Purgatorial Punishment/ Dismal Dream/ Liege of Inveracity/ My Demise/ Infecting the Crypts.


par RBD le 09/08/2021 à 15:18
   209

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 2

mortne2001 26/05/2022

La cave

Peter Hook and The Light

RBD 24/05/2022

Live Report

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Chief Rebel Angel

D'habitude les trolls c'est rigolo, mais là non. Pathétique.

26/05/2022, 09:52

NecroKosmos

J'aimais beaucoup MORTILLERY. Là, même si la voix est toujours là, c'est musicalement assez décevant, ça ne décolle pas trop.

26/05/2022, 07:20

NecroKosmos

Evidemment, quand on ne sait pas lire, il est plus facile de cracher son fiel. Le niveau ici est consternant. De pire en pire.

26/05/2022, 06:23

chantal

Un super groupe qui mérite d'être écouté, laissez vous tenter vous ne le regretterez pas, vos oreilles vous dirons merci.

25/05/2022, 20:23

Moshimosher

RIP...

25/05/2022, 19:20

Deathcotheque

Je n'en reviens pas, je suis bouche bée. Un personnage de notre scène metal française parti bien trop tôt. J'étais moi aussi étonné de ne plus entendre parler de lui et ses divers projets depuis un moment. Qu'est-ce qu'il va nous(...)

25/05/2022, 14:56

Jus de cadavre

Ben bordel ! Que de souvenirs avec Scarve (le reste beaucoup moins)... 

25/05/2022, 14:23

RBD

C'est terrible. C'est surtout son travail pour Mnemic qui m'avait plu mais Scarve restera probablement le plus marquant pour la scène Metal française. Je m'étais étonné de remarquer qu'il ne faisait plus rien depuis quelque temps, m&ecir(...)

25/05/2022, 12:09

Gerggg

Avec le misgivings qui arrive, il a pas chômé Stéphane 

24/05/2022, 20:45

Jus de cadavre

Féroce comme toujours. Un des groupes les plus bestial du pays... Vivement cette sortie !

24/05/2022, 20:04

ars

Ils auraient du arreter depuis longtemps. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

24/05/2022, 10:32

asr

Vince Neil n'a jamais su chanter. Il a juste bousille ses cordes vocales en forcant sans aucune technique

24/05/2022, 09:38

Chief Rebel Angel

C'est la tournée qui devait avoir lieu avant le confinement il me semble. Motley Crue ont eu toutes les peines du monde pour justifier ce retour mdr

23/05/2022, 11:25

L\'Anonyme

Vince Neil sait de nouveau chanter ?

23/05/2022, 09:29

Sharon Osbourne sale putain

New Noise, c'est pour les bobos élevés au soja

21/05/2022, 19:50

Le zizi au cancer de LG Petrov

Humungus le sale assisté, c'est pas parce que t'es occupé à boire ton RSA qu'il ne faut pas aller te rencarder sur le net. Enfin, je veux dire, te rencarder pour autre chose que les dernières vidéos de Pascal OP.

21/05/2022, 19:48

Simony

Désolé Humungus !   

21/05/2022, 15:33

Chief Rebel Angel

@Humungus mieux vaut tard que jamais ;)

21/05/2022, 13:52

Humungus

Simony + 1 (comme d'hab'...).Seul bémol à tout ça : Pourquoi vous prévenez si tard du bazar ?!?!

21/05/2022, 13:10

NecroKosmos

Comparez NEW NOISE et METALLIAN et vous comprendrez tout. Et à propos de ROCKHARD, avez-vous déjà vu la version allemande ? Le jour et la nuit...

21/05/2022, 07:23