On connait depuis bien longtemps les liens qui unissent Rennes à la scène Hardcore. Et vice versa. Et bien il va falloir s'y faire, mais un autre style est en passe de devenir lui aussi indissociable de la capitale bretonne... Le Brutal Death Metal. Et ça, grâce à quelques furieux, passionnés, qui ont monté leurs groupes et surtout leurs assos (Neuronoise, Metal Corp...) et qui se sont mis en tête de faire venir jouer ici en Bretagne la crème de la scène Brutal Death underground mondiale ! Et ce soir c'est une belle pierre qui sera ajoutée à l'édifice.

C'est donc l'asso Metal Corporation qui régale ce lundi soir, au Mondo Bizarro, qui fait maintenant limite office de QG du style dans le département.

Un plateau restreint ce soir, 3 groupes seulement, mais de très bonne qualité. C'est le "groupe" local et tout récemment formé VISCERAL UPROOTING qui ouvre les hostilités. J'ai mis des guillemets car il s'agit d'un one-man band tout simplement. Rien de nouveau sous le soleil, je commence à m'y faire à ce genre de Slamming Brutal Death, mais vu la jeunesse du projet (quelques mois seulement) je me dis que c'est déjà pas mal du tout. Et même si la boite à rythme rend le tout pas vraiment humain (mais est-ce le but ?) notre gaillard s'en sort bien. Parce que je ne pense pas que ce soit si facile que ça de monter sur scène avec sa gratte et son œsophage comme seuls compagnons... Ça slam donc sévère, à grand renfort de drop bass (pas mon fort ces trucs là, mais bon...), le chant est guttural à souhait, quelques blasts bien envoyés et un invité au chant, Simon de THE LUMP, sur un morceau et la messe est dite. Tous les ingrédients sont là et je suis sûr qu'avec un peu plus d'expérience et de temps le projet, même solo, pourrait bien prendre de la rondeur et de l'envergure sur scène. Et un nouveau groupe de BDM Rennais, un !

On passe à tout autre chose maintenant, fini le Slam, voici du Brutal Death à l'ancienne tout droit venu de Turquie : CENOTAPH ! Des vieux briscards que ceux là, formé en 1994, ce qui en fait des vétérans de la scène BDM. Bien entendu pas de temps de chauffe, ça part vite et très très fort ! L'intensité est énorme dès les premières gammes, le son est très bon et je trouve même le son de guitare bien raw pour le style pratiqué. Nous sommes bien éloigné des sons synthétiques et surgonflés qui règnent en maître dans cette scène. Les musiciens sont des monstres sur leurs instruments et le batteur est même très impressionnant. Toute l'intensité des gars d'Ankara semble sortir de cette double pédales complètement infernale par sa vitesse et sa puissance, et je ne vous raconte pas quand ça part en gravity blast sur quelques passages. Pas le temps de souffler c'est coups de boules sur coups de boules. Ils connaissent leurs affaires les Turcs ! Stylistiquement j'ai parfois pensé à nos compatriotes de KRONOS (Rip) mais je ne saurais pas vous dire pourquoi (oui c'est étrange...), on peut aussi penser à SUFFOCATION (mais quel groupe de BDM n'est pas influencé par les dieux du genre...), le tout bien enrobé de technique mais sans jamais tomber dans la démonstration inutile. Le public bien présent est au taquet et le groupe n'en fini pas de nous remercier pour l'ambiance, surtout pour un lundi ! En un an j'ai pris 2 volées de groupe Brutal Death venant de Turquie (CARNOPHAGE l'année dernière), alors respect à ces mecs pour qui jouer ce genre de musique ne doit pas toujours être simple.

Place ensuite à la tête d'affiche de ce plateau : la légende Brutal Death américaine GORGASM. Je ne connaissais pas le groupe (si ce n'est de nom) avant cette soirée. C'est dit. Et j'ai un peu honte parce que quand on dit qu'on aime bien le BDM old-school, et bien GORGASM se pose là ! Point barre. Son album culte Masticate to Dominate (2003), que je découvre en ce moment, est tout simplement énorme et a tout pour me plaire. Ultra bourrin, bas du front et bien gore, mais surtout très "naturel" dans le son. Et ce soir en live c'est aussi le cas, et même si la grosse caisse est un peu trop en avant, je me régale devant ce déluge de blast, ces riffs techniques et féroces et ces morceaux brutaux et plutôt court au finale ! Mais le gros point fort du combo américain (en live du moins), c'est le chant. Dès le premier titre les 2 guitaristes et le bassiste s'y mettent à trois et l'effet est plus que massif ! Il est même dévastateur, j'ai tout de suite pensé à NILE qui maîtrise parfaitement ce schéma lui aussi. Sinon musicalement c'est le top de ce que peut nous offrir le BDM américain à l'ancienne, du gore, des samples de films, et des morceaux pleins de furies massives et ultra rapide. Il n'y a pas de plus de grosses mosh-part, souvent trop envahissantes et trop faciles comme dans les groupes plus récents. Il y en a bien quelques unes, mais à l'ancienne, pas de drop bass, pas de break interminable juste avant, non, elles arrivent comme ça et sont juste des énormes mandales qui mettent tout le monde d'accord. L'ambiance dans la salle est bien sûr à l'émeute et les fans (certains chantent les paroles !) ne savent plus ou donner de la tête pour montrer au groupe à quel point ils les aiment. Ça fini par sentir le poney mort dans le Mondo ! Les pieds de micros sur scène ont fait quelques pas de danses eux aussi. Mais ça n’empêche pas les musiciens de s'éclater, à l'image du bassiste Anthony, sosie de Zach Galifianakis (mais si, le gros dans Very Bad Trip...) qui tire des têtes pas possible et prend un malin plaisir à nous annoncer les titres des morceaux (Rendez-Vous In my Ass !!!). Quel concert des américains, intense du début à la fin, c'est aussi ce que doit se dire le groupe qui nous demande de rester pour prendre la pause avec eux pour une photo de groupe.

Voilà pour cette soirée "je massacre ma caisse claire à grands coups de blast". 

A Rennes en ce moment c'est tout simplement une scène qui est en train de prendre forme sous nos yeux. Et même si votre serviteur préférera sans doute toujours le Death Metal Old-School, je n'en suis pas moins fier d'être témoin de tout ça, de tout ce bouillonnement Brutal Death Metal (pour info, en moins de 10 jours ce n'est pas moins de trois plateaux BDM avec des groupes internationaux qui posent leurs valises à Rennes en septembre ! Qui dit mieux ?). Je ne sais pas ou tout cela nous mènera, mais on y fonce... tête baissée !


par Jus de cadavre le 13/09/2018 à 08:36
   436

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Septic Tank

Sturmpanzer

Devil Worshipper

Music For The Endtimes

Jt Ripper

Gathering of the Insane

Nyu.

Flux

Religious Observance

Utter Discomfort

Visavis

War Machine

Cemetery Urn

Barbaric Retribution

Nekrofilth

Worm Ritual

Of Hatred Spawn

Of Hatred Spawn

Wyrms

Altuus Kronhorr - La Monarchie Purificatrice

Barshasketh

Barshasketh

Ravenface

Breathe Again

Blosse

Era Noire

Perversor

Umbravorous

Calcined

Discipline

Devil On Earth

Kill The Trends

Skald

Le Chant des Vikings

Cosmic Atrophy

The Void Engineers

Pissgrave

Suicide Euphoria

Blood Feast

Chopped, Sliced and Diced

Powerwolf + Amaranthe + Kissin' Dynamite

JérémBVL / 18/01/2019
Powerwolf

Klone unplugged

RBD / 17/12/2018
Acoustique

Brutal Metal DTP Gig

Simony / 12/12/2018
Black Metal

LIVE REPORT - TYRANT FEST 2018 - JOUR 2

Mold_Putrefaction / 05/12/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

+ Grave Digger + Burning Witches

28/01 : Le Petit Bain, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

@ Humungus, oui lors de leur interview, ils disaient vouloir battre le record de commentaires, et l'objectif était largement atteint !


145 vues.


Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour pouvoir assister à ça...


Si je ne me trompe pas, y'avait eu la même chose sur VS à l'époque pour ULTRA VOMIT non ?
(+1)


Oui moi qui n'aime pas du tout aller à Paris, ça me tente énormément...


Oooh je pense qu'on peut faire mieux.... et +1 com !


Les histoires de meurtre et d'incendie d'église ça c'est vrai on le sait.

Le mystere reste autour du suicide de Dead et de la mort de Euronymous.

Le depart du groupe de Necrobutcher au moment du suicide de Dead est assez étrange aussi.


L’affiche qui fait (très) mal...


Oui mercato réussi.


Ça ressemble à un record de coms ça !


Oui je trouve aussi. Fiable quoi.


Cela semble être une bonne idée...


Je n'ai pas lu le livre de Moynihan qui est, paraît-il, plutôt complaisant avec tout l'ensemble y compris ce qu'il y a de plus inacceptable. Au-delà de ce que je rejette très fermement les meurtres et incendies de lieux de culte, je ne me suis jamais reconnu dans le Black Metal même sous un sim(...)


On a vraiment lu tout et son contraire sur ces histoires, sans compter le mystère entretenu par les protagonistes de l'époque. J'ai beau essayé de faire le blasé, de me dire que c'était que des "petits cons", des abrutis, que le bouquin n'est qu'un torchon un peu trop orienté, il n'empêche qu(...)


Excellente chronique... j'avais découvert avec l'album précédent sans approfondir plus que ça. Tu viens de réanimer ma curiosité Mortne2001 !
C'est d'une saleté indécemment propre au niveau de la production là où la concurrence balance des riffs lambda avec une production crasseuse p(...)


J'espère juste que le film dira clairement que les protagonistes n'étaient que des petits cons paumés... Mais sinon, oui, rien qu'avec l'attention portée aux détails, ça donne envie, clairement.


Trailer bien plus convaincant que les précédents. Et oui le " Based on truth and lies " est bien pensé.
Ça fait envie.


En tout cas beau job de l'ensemble de l'équipe de ce site, avec une chouette ergonomie. Bon, j'ai pas pigé comment on fait pour aller directement suivre un fil de discussions/commentaires sans passer par le titre du thème concerné, mais pas grave.


Sans conteste, ce qui précède est en lice pour être la meilleure discussion dans le futur top 2019...


Putain, ça donne envie tout de même hein...
Pis le "Based on truth and lies" est tellement bien trouvé bon dieu de dieu !