On connait depuis bien longtemps les liens qui unissent Rennes à la scène Hardcore. Et vice versa. Et bien il va falloir s'y faire, mais un autre style est en passe de devenir lui aussi indissociable de la capitale bretonne... Le Brutal Death Metal. Et ça, grâce à quelques furieux, passionnés, qui ont monté leurs groupes et surtout leurs assos (Neuronoise, Metal Corp...) et qui se sont mis en tête de faire venir jouer ici en Bretagne la crème de la scène Brutal Death underground mondiale ! Et ce soir c'est une belle pierre qui sera ajoutée à l'édifice.

C'est donc l'asso Metal Corporation qui régale ce lundi soir, au Mondo Bizarro, qui fait maintenant limite office de QG du style dans le département.

Un plateau restreint ce soir, 3 groupes seulement, mais de très bonne qualité. C'est le "groupe" local et tout récemment formé VISCERAL UPROOTING qui ouvre les hostilités. J'ai mis des guillemets car il s'agit d'un one-man band tout simplement. Rien de nouveau sous le soleil, je commence à m'y faire à ce genre de Slamming Brutal Death, mais vu la jeunesse du projet (quelques mois seulement) je me dis que c'est déjà pas mal du tout. Et même si la boite à rythme rend le tout pas vraiment humain (mais est-ce le but ?) notre gaillard s'en sort bien. Parce que je ne pense pas que ce soit si facile que ça de monter sur scène avec sa gratte et son œsophage comme seuls compagnons... Ça slam donc sévère, à grand renfort de drop bass (pas mon fort ces trucs là, mais bon...), le chant est guttural à souhait, quelques blasts bien envoyés et un invité au chant, Simon de THE LUMP, sur un morceau et la messe est dite. Tous les ingrédients sont là et je suis sûr qu'avec un peu plus d'expérience et de temps le projet, même solo, pourrait bien prendre de la rondeur et de l'envergure sur scène. Et un nouveau groupe de BDM Rennais, un !

On passe à tout autre chose maintenant, fini le Slam, voici du Brutal Death à l'ancienne tout droit venu de Turquie : CENOTAPH ! Des vieux briscards que ceux là, formé en 1994, ce qui en fait des vétérans de la scène BDM. Bien entendu pas de temps de chauffe, ça part vite et très très fort ! L'intensité est énorme dès les premières gammes, le son est très bon et je trouve même le son de guitare bien raw pour le style pratiqué. Nous sommes bien éloigné des sons synthétiques et surgonflés qui règnent en maître dans cette scène. Les musiciens sont des monstres sur leurs instruments et le batteur est même très impressionnant. Toute l'intensité des gars d'Ankara semble sortir de cette double pédales complètement infernale par sa vitesse et sa puissance, et je ne vous raconte pas quand ça part en gravity blast sur quelques passages. Pas le temps de souffler c'est coups de boules sur coups de boules. Ils connaissent leurs affaires les Turcs ! Stylistiquement j'ai parfois pensé à nos compatriotes de KRONOS (Rip) mais je ne saurais pas vous dire pourquoi (oui c'est étrange...), on peut aussi penser à SUFFOCATION (mais quel groupe de BDM n'est pas influencé par les dieux du genre...), le tout bien enrobé de technique mais sans jamais tomber dans la démonstration inutile. Le public bien présent est au taquet et le groupe n'en fini pas de nous remercier pour l'ambiance, surtout pour un lundi ! En un an j'ai pris 2 volées de groupe Brutal Death venant de Turquie (CARNOPHAGE l'année dernière), alors respect à ces mecs pour qui jouer ce genre de musique ne doit pas toujours être simple.

Place ensuite à la tête d'affiche de ce plateau : la légende Brutal Death américaine GORGASM. Je ne connaissais pas le groupe (si ce n'est de nom) avant cette soirée. C'est dit. Et j'ai un peu honte parce que quand on dit qu'on aime bien le BDM old-school, et bien GORGASM se pose là ! Point barre. Son album culte Masticate to Dominate (2003), que je découvre en ce moment, est tout simplement énorme et a tout pour me plaire. Ultra bourrin, bas du front et bien gore, mais surtout très "naturel" dans le son. Et ce soir en live c'est aussi le cas, et même si la grosse caisse est un peu trop en avant, je me régale devant ce déluge de blast, ces riffs techniques et féroces et ces morceaux brutaux et plutôt court au finale ! Mais le gros point fort du combo américain (en live du moins), c'est le chant. Dès le premier titre les 2 guitaristes et le bassiste s'y mettent à trois et l'effet est plus que massif ! Il est même dévastateur, j'ai tout de suite pensé à NILE qui maîtrise parfaitement ce schéma lui aussi. Sinon musicalement c'est le top de ce que peut nous offrir le BDM américain à l'ancienne, du gore, des samples de films, et des morceaux pleins de furies massives et ultra rapide. Il n'y a pas de plus de grosses mosh-part, souvent trop envahissantes et trop faciles comme dans les groupes plus récents. Il y en a bien quelques unes, mais à l'ancienne, pas de drop bass, pas de break interminable juste avant, non, elles arrivent comme ça et sont juste des énormes mandales qui mettent tout le monde d'accord. L'ambiance dans la salle est bien sûr à l'émeute et les fans (certains chantent les paroles !) ne savent plus ou donner de la tête pour montrer au groupe à quel point ils les aiment. Ça fini par sentir le poney mort dans le Mondo ! Les pieds de micros sur scène ont fait quelques pas de danses eux aussi. Mais ça n’empêche pas les musiciens de s'éclater, à l'image du bassiste Anthony, sosie de Zach Galifianakis (mais si, le gros dans Very Bad Trip...) qui tire des têtes pas possible et prend un malin plaisir à nous annoncer les titres des morceaux (Rendez-Vous In my Ass !!!). Quel concert des américains, intense du début à la fin, c'est aussi ce que doit se dire le groupe qui nous demande de rester pour prendre la pause avec eux pour une photo de groupe.

Voilà pour cette soirée "je massacre ma caisse claire à grands coups de blast". 

A Rennes en ce moment c'est tout simplement une scène qui est en train de prendre forme sous nos yeux. Et même si votre serviteur préférera sans doute toujours le Death Metal Old-School, je n'en suis pas moins fier d'être témoin de tout ça, de tout ce bouillonnement Brutal Death Metal (pour info, en moins de 10 jours ce n'est pas moins de trois plateaux BDM avec des groupes internationaux qui posent leurs valises à Rennes en septembre ! Qui dit mieux ?). Je ne sais pas ou tout cela nous mènera, mais on y fonce... tête baissée !


par Jus de cadavre le 13/09/2018 à 08:36
   392

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Maligner

Attraction To Annihilation

Black Bart

Casnewydd-Bach

Obszön Geschöpf

Master Of Giallo

Azusa

Heavy Yoke

Soulfly

Ritual

The Struts

Young & Dangerous

Northward

Northward

Malm

Kollaps

Bonehunter

Children Of The Atom

Amaranthe

Helix

Gaslarm

Dusk Mothers Children

Tourniquet

Gazing At Medusa

W.m.d.

Lethal Revenge

Daeria

Fenix

Antagonism

Thrashocalypse

Newbreed

Law

Khandra

There is no Division Outside Existence

Riser

Temple of Addiction

Chthonic

Battlefields Of Asura

Cor Serpentii

Phenomankind

Interview AZUSA (Eleni Zafiriadou)

mortne2001 / 11/11/2018
Azusa

Cortez + Stuntman

RBD / 10/11/2018
Hardcore

The Studio Experience #3

grinder92 / 08/11/2018
Benighted

Photo Report - Garmonbozia 20 ans !

Simony / 06/11/2018
Anniversaire

Concerts à 7 jours

+ Venenum + Slægt

16/11 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Samavayo + Greenleaf

16/11 : Le Glazart, Paris (75)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

16/11 : Cc John Lennon, Limoges (87)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

17/11 : Le Trabendo, Paris (75)

Omnium Gatherum + Wolfheart + Nothgard

19/11 : Le Petit Bain, Paris (75)

Sick Of It All + The Worst Doubt + Lugosi

19/11 : Espace Icare, Issy-les-moulineaux (92)

Photo Stream

Derniers coms

Pauvre Abbath... lui qui a dû se sentir comme un couillon après l'écoute du dernier Immortal. "Personne n'est irremplaçable" est une phrase qui lui sied à la perfection désormais !


Un nouvel album, donc ensuite une tournée... Ça promet donc encore de grands moments de solitudes pour les musiciens qui l'accompagneront sur scène ! :D


Don't feed the troll.


Je vous rejoins assez tout les deux (notamment pour les truc prog' machin et le côté mainstream) mais avec un bémol tout de même : la chronique de Charlélie Arnaud qui, en plus de nous faire découvrir des pépites méconnus, le fait avec un ton, une plume et une passion qui font plaisir à lir(...)


Oui c'est vrai que je me base sur l'ensemble de leurs parutions et ce qui était vrai à leurs débuts ne l'est plus forcément. De mon côté, je me disais que c'était moi qui avait des goûts peut-être de moins en moins "mainstream" et y trouvais de moins en moins mon compte, mais je vois que je(...)


P'tite erreur dans la news, les gars : Schammasch vient de Suisse et Der Weg einer Freiheit d'Allemagne :-)


Mouais, moyennement d'accord avec la dernière partie de la phrase de Simony, la ligne éditoriale de ce magazine étant clairement orientée prog/mou du genou et délaisse quasiment toute la scène extrême / true / thrash. S'il y a trois chroniques par numéro sur ces scènes, c'est le maximum. Au(...)


Juste monstrueux ce morceau... comme tout l'album en fait !!!


Malheureusement, c'est le genre de une qui fait vendre. Rock Hard a déjà maintes fois expliqué le dilemme auquel ils sont confrontés pour trouver le juste milieu entre coup de cœur et aspect purement mercantile, reste qu'à l'intérieur la mise en avant de certains groupes encore obscurs est to(...)


Metallica qui ressort son dernier album potable en remaster. Et cover. Décidemment la presse n'a pas fini de se prostituer pour sauver ses miches.


Merci beaucoup !
Quel talent !


Merci beaucoup !
Quel talent !


@meloman , et si tu t’asseyai un peu sur tes doigts, ça te ferait du bien non ?
Et au passage va faire un tour ailleurs, pas besoin de pleureuses comme toi au propos totalement inutiles.


Excellente affiche également que voilà là !


@ meloman : euh... la bière "de la merde" une "idée stupide" ? On a pas les mêmes valeurs :D !
Faut se détendre hein... quand Opeth sortira quelques choses musicalement t'en fais pas on en parlera.


@Meloman: on se détend, pourquoi tant d'agressivité? Tu es certain de ne pas déjà avoir un gode Lordi coincé quelquepart?


Je vois le nom Opeth, je me dis que c'est une new musicale concernant le groupe en question...mais non ça parle de bières, bientôt le groupe sortira des godemichets à son effigie et vous vous empresserez de publier tout ça avec photo à l'appuie...évidemment.

J'appelle ça de la(...)


Merci pour ce récit très instructif, qui complète ce qu'on peut capter du processus en regardant les DVDs de studios-reports qui sont parfois joints aux albums. Effectivement une réactualisation s'imposait, tant l'évolution est allée vite.
On comprend comment le Metal extrême est devenu(...)


Superbe affiche une fois de plus ouais (BETHLEHEM !!!)...
Malheureusement, cette année, cela sera sans moi (sob).


Ouais, ça va saigner !