Lorsqu'un groupe commence par se proclamer comme étant dans la droite lignée de la scène Black Metal Scandinave des années 90 on peut s'attendre à plusieurs choses. Tout d'abord, il s'agit au mieux d'un trio, ensuite, les photos du groupe sont en maquillage dans un paysage enneigé, une cave noire avec des torches au mieux et le groupe ne s'est pas cassé la rondelle pour les arrangements sur les structures ainsi que la production, ça fait true et en plus on a pas à se casser la tête, l’aubaine !

Aujourd'hui c'est le cas d'UNHOLY BAPTISM qui se glisse dans mes esgourdes qui apprécient assez largement DARKTHRONE et autres figures citées par le duo américain donc allons-y, la haine va venir assombrir cette fin de soirée, nickel ! Bon le groupe sort son premier album, ...On The Precipice Of The Ancient Abyss, de façon auto-produite, disponible sur... Bandcamp... OK, et uniquement en téléchargement ? Quoi pas de support physique, même pas une vieille cassette... ah l'underground a bien changé Mon Seigneur ! Mais ne nous arrêtons pas à cela, on brocarde assez le Black Metal pour sa vision conservatrice, et puis surtout ce n'est pas là le principal.

Côté musical, même sans crier son influence de la scène Black Metal Scandinave, à l'écoute de cet album, il aurait été difficile de dire autrement, comment ne pas faire le lien avec un titre comme "Descent Of Eternal Sorrow", on est là dans la deuxième vague du Black Metal, ça blaste, la voix est bien vomie mais pas sur-aigüe, soyons claire, MAYHEM est assez présent ici, tout comme DARKTHRONE sur "Return To The Fields Of Eternity". Le choc se fait surtout avec le titre d'ouverture "Bitter Winds (So Cold)" qui n'est même pas carré rythmiquement, là ça n'oscille plus, ce sont des vagues destinées aux surfers qui vont et qui viennent, impressionnant ! Cela s'arrange avec "Wall Of Silence" même si ce titre est surtout plombé par des riffs peu inspirés et pas vraiment sombre et dans la droite lignée de ces fameuses influences. Mais les Américains ne vont pas mettre longtemps à nous ramener à la maison, "Descent Of Eternal Sorrow" ou  "Staring Into The Black" suintent la crasse puante, le noir collant à la peau, bref, le Black Metal.

UNHOLY BAPTISM n'est pourtant pas un groupe nouveau, actif depuis 2008, le groupe a, un temps, été un trio, un EP sera d'ailleurs publié en 2010 avec des concerts dans la foulée mais le groupe a du se séparer par la suite. En 2012 pourtant, le duo Moloch (guitares, batterie électronique) et Mantus (basse, guitares, chant et batterie électronique) se reforme et convient de n'être qu'un groupe studio, travaillant sur ce qui deviendra ce premier album. Autant dire, que la boite à rythme ajoute ce côté froid qui fonctionne si bien dans le Black Metal, même si le choix du son de caisse claire est peut-être pas des plus organiques, ça sent le plastique et c'est un peu dommage. Idem du côté de la basse, le jeu de cet instrument est vraiment de mettre des fréquences basse en toile de fond mais pas vraiment d'exister dans l'équation, là aussi, le duo respecte les codes du Black Metal, à l'origine le duo n'utilisait même pas cet instrument d'ailleurs. On notera la performance de Mantus au chant qui vie véritablement ses paroles et dont la voix aux allures de lames rouillées fonctionne parfaitement. C'est un peu la caution de crédibilité du duo.

Toutefois, on pourra regretter la longueur de ce premier album, 71 minutes en Black Metal, c'est deux albums ! Pourquoi donc faire aussi long ? A vrai dire, rien qu'en enlevant les 2 premières pistes assez poussives, ce ...On The Precipice Of The Ancient Abyss en serait sorti bien plus fort, ceci dit, étant donné que l'album est disponible en téléchargement, il est possible de l'acheter et de ne pas garder ces 2 fameuses pistes...

Cependant, UNHOLY BAPTISM justifie cette longueur par la diversité ici proposé car entre "Descent Of Eternal Sorrow" très MAYHEM, "Return To The Fields Of Eternity" très DARKTHRONE et "For The Glory Of Satan", seul titre rescapé du EP éponyme sorti en 2010, très BURZUM, on a là des visages très différents de l'incarnation même du Black Metal.

Donc voilà, le duo Américain coche toutes les cases évoquées au début je crois, que nous manque-t-il ? Ah oui, les photos... je regarde... OK, le duo maquillé dans un paysage enneigé, on est bon ! UNHOLY BAPTISM est certifié Black Metal 90's mais se révèle aussi une bonne surprise. 

  1. Bitter Winds (So Cold)
  2. Wall Of Silence
  3. Descent Of Eternal Sorrow
  4. Staring Into The Black
  5. Bathed In The Unholy Fire
  6. Return To The Fields Of Eternity
  7. For The Glory Of Satan
  8. Four Lords
  9. Shadow Of Death
  10. Upon The Shadow Throne
  11. Outro - The Oceans Are Never Silent

Bandcamp

par Simony le 19/05/2017 à 08:10
71 %    326

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Maligner

Attraction To Annihilation

Black Bart

Casnewydd-Bach

Obszön Geschöpf

Master Of Giallo

Azusa

Heavy Yoke

Soulfly

Ritual

The Struts

Young & Dangerous

Northward

Northward

Malm

Kollaps

Bonehunter

Children Of The Atom

Amaranthe

Helix

Gaslarm

Dusk Mothers Children

Tourniquet

Gazing At Medusa

W.m.d.

Lethal Revenge

Daeria

Fenix

Antagonism

Thrashocalypse

Newbreed

Law

Khandra

There is no Division Outside Existence

Riser

Temple of Addiction

Chthonic

Battlefields Of Asura

Cor Serpentii

Phenomankind

Interview AZUSA (Eleni Zafiriadou)

mortne2001 / 11/11/2018
Azusa

Cortez + Stuntman

RBD / 10/11/2018
Hardcore

The Studio Experience #3

grinder92 / 08/11/2018
Benighted

Photo Report - Garmonbozia 20 ans !

Simony / 06/11/2018
Anniversaire

Concerts à 7 jours

+ Venenum + Slægt

16/11 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Samavayo + Greenleaf

16/11 : Le Glazart, Paris (75)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

16/11 : Cc John Lennon, Limoges (87)

Watain + Rotting Christ + Profanatica

17/11 : Le Trabendo, Paris (75)

Omnium Gatherum + Wolfheart + Nothgard

19/11 : Le Petit Bain, Paris (75)

Sick Of It All + The Worst Doubt + Lugosi

19/11 : Espace Icare, Issy-les-moulineaux (92)

Photo Stream

Derniers coms

Pauvre Abbath... lui qui a dû se sentir comme un couillon après l'écoute du dernier Immortal. "Personne n'est irremplaçable" est une phrase qui lui sied à la perfection désormais !


Un nouvel album, donc ensuite une tournée... Ça promet donc encore de grands moments de solitudes pour les musiciens qui l'accompagneront sur scène ! :D


Don't feed the troll.


Je vous rejoins assez tout les deux (notamment pour les truc prog' machin et le côté mainstream) mais avec un bémol tout de même : la chronique de Charlélie Arnaud qui, en plus de nous faire découvrir des pépites méconnus, le fait avec un ton, une plume et une passion qui font plaisir à lir(...)


Oui c'est vrai que je me base sur l'ensemble de leurs parutions et ce qui était vrai à leurs débuts ne l'est plus forcément. De mon côté, je me disais que c'était moi qui avait des goûts peut-être de moins en moins "mainstream" et y trouvais de moins en moins mon compte, mais je vois que je(...)


P'tite erreur dans la news, les gars : Schammasch vient de Suisse et Der Weg einer Freiheit d'Allemagne :-)


Mouais, moyennement d'accord avec la dernière partie de la phrase de Simony, la ligne éditoriale de ce magazine étant clairement orientée prog/mou du genou et délaisse quasiment toute la scène extrême / true / thrash. S'il y a trois chroniques par numéro sur ces scènes, c'est le maximum. Au(...)


Juste monstrueux ce morceau... comme tout l'album en fait !!!


Malheureusement, c'est le genre de une qui fait vendre. Rock Hard a déjà maintes fois expliqué le dilemme auquel ils sont confrontés pour trouver le juste milieu entre coup de cœur et aspect purement mercantile, reste qu'à l'intérieur la mise en avant de certains groupes encore obscurs est to(...)


Metallica qui ressort son dernier album potable en remaster. Et cover. Décidemment la presse n'a pas fini de se prostituer pour sauver ses miches.


Merci beaucoup !
Quel talent !


Merci beaucoup !
Quel talent !


@meloman , et si tu t’asseyai un peu sur tes doigts, ça te ferait du bien non ?
Et au passage va faire un tour ailleurs, pas besoin de pleureuses comme toi au propos totalement inutiles.


Excellente affiche également que voilà là !


@ meloman : euh... la bière "de la merde" une "idée stupide" ? On a pas les mêmes valeurs :D !
Faut se détendre hein... quand Opeth sortira quelques choses musicalement t'en fais pas on en parlera.


@Meloman: on se détend, pourquoi tant d'agressivité? Tu es certain de ne pas déjà avoir un gode Lordi coincé quelquepart?


Je vois le nom Opeth, je me dis que c'est une new musicale concernant le groupe en question...mais non ça parle de bières, bientôt le groupe sortira des godemichets à son effigie et vous vous empresserez de publier tout ça avec photo à l'appuie...évidemment.

J'appelle ça de la(...)


Merci pour ce récit très instructif, qui complète ce qu'on peut capter du processus en regardant les DVDs de studios-reports qui sont parfois joints aux albums. Effectivement une réactualisation s'imposait, tant l'évolution est allée vite.
On comprend comment le Metal extrême est devenu(...)


Superbe affiche une fois de plus ouais (BETHLEHEM !!!)...
Malheureusement, cette année, cela sera sans moi (sob).


Ouais, ça va saigner !