Le samedi 3 août à Stuttgart, SLAYER donnait son dernier concert en Europe de sa tournée d'adieu. Ce groupe a toujours fait partie du paysage musical depuis que je baigne dans le Hard Rock / Metal. C'est un peu comme un oncle, il est déjà là lorsque l'on vient au monde, on grandi à côté sans se rendre compte qu'un jour il faudra faire sans lui. Alors sur une bonne idée de Jus de cadavre, on a décidé ce matin de revenir sur cette carrière riche avec un Pop-Corn Time aménagé aux couleurs du Thrash Metal des Américains.

Lorsque l'on se replonge dans l'histoire du Thrash Metal, SLAYER fait partie de ceux qui ont marqué les esprits au fer rouge, on ne se rend pas bien compte après coup de la déflagration que cela a été, à l'image du Kill 'Em All de METALLICA, le Show No Mercy de nos 4 gars de Californie va avoir un impact sur la frange la plus extrême du Thrash, ouvrant clairement la voie, avec d'autres dont SODOM ou VENOM un peu plus tôt, au Metal Extrême que l'on connaitra début 90's.
Sur un plan personnel, ce groupe se révèle à 3 moments qui restent encore gravés dans ma mémoire. Le premier c'est l'album live Decade Of Aggression Live paru en 1991, c'est avec cet album que je plonge volontairement (c'est à dire que c'est le 1° album du groupe que j'achète) dans leur univers et ce double CD reste encore pour moi un des meilleurs albums live parus à ce jour. Le deuxième la double compilation Slatanic Slaughter, deux volumes de groupes issus de l'extrême rendant hommage à SLAYER et l'importance est double car déjà j'ai pu mesuré à quel point la musique des Américains étaient violents, haineuses, crade et malsaine, et j'ai également découvert quelques groupes par ce biais dont ANATHEMA, HYPOCRISY, AT THE GATES, ENSLAVED ou EDGE OF SANITY. Le troisième, la découverte de la cassette de Seasons In The Abyss empruntée à la médiathèque, le chant de Tom Araya... brrr ! Même en live, s'il y a bien un élément qui ne m'a jamais déçu de la part du groupe, c'est bien le chant de Tom !

Bizarrement, il y a très peu de clips du groupe des premiers albums puisque le premier est "War Ensemble" réalisé avec des images de concert, le chant non calé, images en noir et blanc de faible qualité, l'image renvoyée est plutôt old-school alors que le groupe jouit déjà d'une bonne réputation :

Mais pour le plaisir, un petit retour en arrière s'impose puisque après coup, SLAYER proposera un clip live du titre "Raining Blood" dont le son provient du fameux Decade Of Aggression. Son introduction parfaite avant la boucherie totale, un Thrash Metal crade qui transpire l'urgence, les goûts Punk Hardcore du combo se traduisent également en cela, l'énergie dégagée et le côté sulfureux !

Filmée sur le plateau de Gizeh en Égypte, la première vidéo du groupe est réalisée pour la chanson "Seasons In The Abyss" issue de l'album du même nom. Sorti en 1990, cet album est pour beaucoup la fin de l'âge d'or du groupe.

 

Car par la suite, avec le départ de Dave Lombardo, le groupe s'absentera jusqu'à un album Divine Intervention qui est depuis quelques années réhabilité mais qui à sa sortie ne fait clairement pas l'unanimité. Le train du Thrash Metal est déjà passé loin, NIRVANA a tout ravagé et les groupes de Metal ajoutent des éléments Industriels ou parfois Rap à leur recette pour quelques rares réussites mais aussi quelques beaux plantages. Le titre "Serenity In Murder" est balancé en clip vidéo à la sortie.

Pourtant le groupe sonne toujours comme avant au niveau des instruments mais vocalement, il manque de la hargne, un titre faussement mid-tempo et un chant presque clair. Et même si le groupe dit ne pas vouloir changer, le clip montre tout autre chose, épousant les codes visuels de l'époque, ce clip renvoie une image en décalage avec ce que les fans die-hards attendent de SLAYER. Peut-être peut-on l'expliquer par le fait que c'est Kerry King qui compose majoritairement sur cet album.

Mais si cet album est depuis réhabilité c'est aussi pour des titres tels que "Dittohead", l'énergie est de retour, le chant agressif l'est également. Le deuxième extrait remet les points sur le "i" et c'est également Kerry King qui compose ce titre, seul, cette fois. Alors était-ce finalement Jeff Hanneman qui commençait à flancher (chut ! interdiction de toucher au guitariste malheureusement disparu) d'autant plus que ce serait parfaitement gratuit, je préfère penser que le groupe a tout de même été infiltré par ce qui se faisait à l'époque, ce qui est parfaitement normal et loin d'être artistiquement honteux !
En 1996, SLAYER va proposer un album de reprises Punk Hardcore dont le titre "I Hate You" de VERBAL ABUSE.

Mais on retrouve aussi sur cet album deux pistes, "Can't Stand You" et "DDAMM (Drunk Drivers Against Mad Mothers)" originellement composé par PAP SMEAR, side-project de Jeff Hanneman en 1984/1985. Le message est clair, cette musique a toujours nourri les américains, la boucle est bouclée. Mais on a également un nouveau titre en fin d'album qui s'appelle "Gemini" et je me rappelle encore la première fois où je l'ai entendu à la radio. Aujourd'hui je ne sais plus si c'était Francis Zégut ou sur Virgin Radio qui à une époque avait une émission Metal le soir !

Le chant y est pourtant clair, filtré, mais il y a un côté malsain qui s'en dégage, c'est rampant et le doublage avec la voix habituelle de Tom est plutôt bien vu. Mais ce qui a peut-être déservi le groupe c'est la suite avec un groupe qui se cherche. Cela avait débuté avec le titre "Disorder" issu de la bande originale Judgement Knight, un titre qu'il partage avec Ice T (BODY COUNT, New York Unité Spéciale) qui est un grand fan du groupe mais si ce titre n'est pas intemporel il reste convenable contrairement à ce qui a suivi en 1997 pour Spawn, un espèce de grand naufrage tant cinématographique que musical. 

Le groupe s'associe alors à ATARI TEENAGE RIOT, ce qui n'est pas le plus gentillet des groupes électro de l'époque, sur le papier pourquoi pas mais on y retrouve franchement pas la patte de SLAYER, non ? Petite consolation, ce n'est pas la pire des collaborations que cette bande originale a pu "offrir". Et comme j'ai un fond particulièrement méchant je ne résiste pas à vous la faire subir une nouvelle fois, ne me remerciez pas, c'est cadeau !

Alors oui SLAYER a temporairement succombé aux sirènes de l'entertainment mais revient très vite aux affaires avec un nouvel album, Diabolus In Musica. C'est avec cet album que le groupe introduit une dose de Nu Metal (appelé à l'époque Neo Metal) qui va faire perdre pied à bien des fans du groupe et cet album ne restera clairement pas dans les meilleurs moments du groupe et il rebondit en 2001 avec God Hates Us All. Le titre "Bloodline" qui est dévoilé via son clip vidéo redonne un peu de baume au coeur aux fans même si ce n'est pas le retour du SLAYER de la grande époque.

Mais c'est que les codes ont changé autour d'eux et ils changent encore et encore, et rapidement, allant d'un extrême à l'autre, dur de suivre la tendance musicale lorsque l'on sort un album tous les 3 ans ! Après cet album, Paul Bostaph devra quitter le groupe à cause d'une blessure chronique au coude qui l'empêchera de tenir son poste. Ce sera le retour de Dave Lombardo pour assurer les shows, 21 au total, avant de repartir. 

Puis en 2006, retour de Dave Lombardo derrière la batterie, le nouvel album, Christ Illusion, revient un peu à des sonorités que les die-hards apprécient plus. "Eyes Of The Insane" montre un SLAYER qui regoute au Thrash Metal même s'il est encore largement teinté de Power Groove Metal que MACHINE HEAD a remis au goût du jour avec Through The Ashes Of Empire avant la déferlante The Blackening. Le titre "Jihad" fera particulièrement parlé de lui, tout comme "Skeleton Christ", présentés comme pouvant offancer la sensibilité des Musulmans pour l'un et des Catholiques pour l'autre, sans déconner, le monde découvre SLAYER ou quoi ? Il est vrai cependant qu'en choisissant un titre aussi clair et brut, il était difficile de passer à côté, une sorte de gros appel du pied pour montrer que le groupe est toujours aussi dangereux et politiquement incorrect ?

Enfin bref, le groupe verse un peu plus dans le sensationnel et se fin un peu moins fin à l'image de World Painted Blood qui remet encore plus le groupe sur le droit chemin (d'un point de vue die-hard bien entendu !). Cet album largement composé par Jeff Hanneman est toutefois un vrai retour aux affaires Thrash Metal et le titre "Psychopathy Red" totalement composé par le guitariste marque mon esprit :

VOI-LA ! Le retour de SLAYER que j'attends ! Ces titres brutaux, énergie dévastatrice, sentiment d'urgence, le Thrash Metal sulfureux du groupe comme je l'aime. Mais cette voix de fou sur la fin !
Malheureusement, ce sera le dernier album avec Jeff Hanneman et l'année 2013 va être terrible. En février, Dave Lombardo quitte le groupe et ne participera pas à la tournée Australienne pour de sombres histoires pécuniaires ! Et le 2 mai 2013, Jeff Hanneman nous quitte ! L'abus d'alcool a eu raison de lui, c'est un grand artisan de la scène Thrash Metal mais aussi musicale tout court qui s'en va laissant derrière lui bon nombre de classiques intemporels ! Le doute s'installe dans la tête de Tom Araya sur sa volonté de continuer ou non mais en 2015, c'est lui même qui dévoile que le groupe a enregistré un nouvel album.

Le titre "Piano Wire" est l'hommage du groupe à son défunt guitariste puisqu'il s'agit du dernier titre composé par Jeff Hanneman pour le groupe même si ce dernier ne joue pas sur l'album. Mais c'est avec "Pride In Prejudice" que ce nouvel album s'annonce au monde.

Nuclear Blast, nouveau label du groupe, met les petits plats dans les grands avec cet album et propose un clip vidéo très esthétique, trés cinématographique. Paul Bostaph est donc de retour derrière les fûts et Gary Holt assure la continuité à la deuxième guitare. La violence du clip, le retour des bracelets cloutés pour Kerry King, une imagerie sulfureuse de nouveau, à n'en pas douter, les Américains ont décidé de frapper un grand coup !

Tom Araya semble toutefois bien usé et fatigué physiquement sur ces vidéos, grande barbe blanche, un peu de surpoids mais il fait toujours le job le bougre ! Le baroud d'honneur est une réussite, le travail de Gary Holt est à souligner également. La dernière fois que j'ai vu le groupe en live, c'était au Sonisphère d'Amnéville en 2013 et le bonhomme m'avait impressionné tant il avait reboosté l'ensemble du groupe par rapport à ce que j'avais vu des dernières prestations avec Jeff Hanneman, qui étaient plutôt poussives.

Ultime album donc avec Repentless en grande partie composé par Kerry King, l'homme à la réputation pas facile et un peu sulfureuse et certainement l'homme de ce groupe sur cet album.
Le groupe se lance ensuite dans un Farewell Tour le 10 mai 2018 à San Diego aux Etats-Unis avant de débarquer en novembre de la même année à Dublin, passant par la France pour la seule date (un comble tout de même !) au Hellfest de Clisson en juin dernier pour un show remarqué.
Alors voilà, après un show au Waken Open Air, le groupe donne son dernier concert Européen à Suttgart le 3 août offrant 20 titres dans une setlist best-of :

  1. "Delusions of Saviour" (intro)
  2. "Repentless"
  3. "Blood Red"
  4. "Disciple"
  5. "Mandatory Suicide"
  6. "Hate Worldwide"
  7. "War Ensemble"
  8. "Jihad"
  9. "When the Stillness Comes"
  10. "Postmortem"
  11. "Black Magic"
  12. "Payback"
  13. "Seasons in the Abyss"
  14. "Dittohead"
  15. "Dead Skin Mask"
  16. "Hell Awaits"
  17. "South of Heaven"
  18. "Raining Blood"
  19. "Chemical Warfare"
  20. "Angel of Death"

Partageant la scène avec BEHEMOTH, PHIL ANSELMO & THE ILLEGALS, LAMB OF GOD, ANTHRAX, TESTAMENT, NAPALM DEATH, OBITUARY, CANNIBAL CORPSE, PRIMUS, AMON AMARTH ou MINISTRY, il reste quelques dates encore aux Etats-Unis avant que ce grand du Thrash Metal ne tire définitivement sa révérence. Enfin, définitivement... est-ce que Inglewood pour deux soirs de suite les 29 et 30 novembre prochain seront effectivement les dernières dates de concert de l'histoire de SLAYER ? Mon avis, et ça ne vaut que ça, est que Kerry King est un homme intègre malgré tout et que je ne le vois pas revenir, sourire aux lèvres, ensuite Tom Araya est bien marqué physiquement et je pense qu'il a conscience qu'un concert de SLAYER demande une énergie qui va lui être de plus en plus difficile d'avoir. Mais revoir ces gaillards dans un autre projet musical, oui très certainement. L'histoire de SLAYER s'achève donc sur un pic, un départ sous les honneurs, salué par tout le monde même ceux qui crachaient dessus il n'y a pas si longtemps encore et quoique l'on pourra en dire, la sortie est une réussite et c'est cette image qui restera.

Il ne s'agit pas là de faire une critique de la carrière du groupe, chacun a son opinion, son vécu avec ce groupe mais une chose est incontestable, SLAYER aura marqué les Metalheads durant 35 ans ! Et ce n'est pas fini. Mais il est important de se rappeler que les précurseurs méritent le respect au même titre que METALLICA (si si!), MEGADETH (si si!) ou EXODUS car sans eux, notre scène n'aurait clairement pas le même visage, la même saveur, indépendamment de ce qu'ils ont pu sortir plus récemment.

par Simony le 11/08/2019 à 12:00
256

Commentaires (19) | Ajouter un commentaire


Humungus
membre enregistré
11/08/2019 à 14:21:45
Vous n'auriez pas fait ce Pop-CornTime les amis que je vous en aurai un peu voulu bordel !
SLAYER... Pour moi tout bonnement le plus grand groupe de Metal de tous les temps.
Alors oui, je suis d'accord avec tout ce qui est écrit au dessus, mais quoi qu'il en soit, la formation ne m'a JAMAIS déçu avec ses différents albums. Un des très rares groupes dont je trouve toute la discographie exceptionnelle (à comprendre avec aucune galette foncièrement mauvaise et donc à ne pas posséder).
Bref, même si je ne crois (ne veut croire) qu'à moitié à cette dissolution, MERCI les p'tits gars pour tous ces moments exceptionnels en concert (un des groupes que j'ai le plus vu en live) ou tout bonnement à remuer de la nuque dans ma chambrée d'adolescent onaniste.
!!! !!! !!! SLAYYYEEEEEEEEERRR !!! !!! !!!

Jus de cadavre
membre enregistré
11/08/2019 à 14:33:05
Un immense groupe. L'un des plus grand de notre scène tout simplement. Des géants !
Ta conclusion est parfaite Simo.

Adieu SLAYER !!!

Buck Dancer
@79.87.138.218
11/08/2019 à 15:23:41
"Decade..." a aussi été le premier album de Slayer que j'ai acheté. Je me souviens encore du choc a l'intro de"Hell Awaits". Autant d'agressivité, j'étais comme paralysé et fasciné. Je l'ai écouté en boucle cette intro.
J'aime aussi beaucoup la première periode "Bostaph ". Je préférerais voir un Slayer qui vit avec son époque et se "modernise " plutôt que de rester bloquer en1990.

Pour moi tôt ou tard ils remonteront sur scène. La raison ? L'argent....

mortne2001
membre enregistré
11/08/2019 à 17:33:08
Un bien bel article pour un groupe qui le mérite largement...Je l'avoue, j'ai découvert SLAYER avec les grognements démoniaques de l'intro de "Hell Awaits" à l'époque, et j'ai donc pu connaître en temps et en heure leur légendaire tétralogie Hell Awaits, Reign in Blood; South of Heaven et Season in the Abyss, qui m'ont marqué à jamais et qui ont défini le Thrash moderne sous tous ses aspects...
Après 1990 les choses se sont compliquées...Albums approximatifs, morceaux bouche-trou, mais comme le dit si bien Buck Dancer, au moins, ils sont allé de l'avant, ce que je respecte le plus au monde. Et puis ces concerts putain de merde...Pas des concerts, pardon, des messes en violence majeure dont peu de groupes peuvent revendiquer l'intensité...Alors merci les artistes pour tout ce que vous avez apporté à l'extrême et pour avoir fait trembler les murs de mon adolescence...

Nubowsky
@93.23.196.10
11/08/2019 à 18:39:40
Carrière exemplaire pour un groupe qu’il est tout autant.
Des albums pas toujours égaux en terme de qualité mais toujours dans une direction identique, celle du thrash.
Bravo messieurs et merci pour tout.
Billet pris pour le 30 Novembre, RDV au Forum pour les funérailles.

Arioch91
@86.238.175.56
11/08/2019 à 20:00:11
Slayer, groupe exemplaire qui m'a accompagné depuis mon adolescence.

Premier album acheté (d'occasion d'ailleurs) en 1986 : Hell Awaits.

La putain de claque !

La même année, j'en prenais une bien pire avec Reign In Blood !

En 2019, mon côté fan n'est plus tout à fait là. Après Christ Illusion, je trouve que le groupe a chuté qualitativement, avec beaucoup de morceaux non mémorables sur World Painted Blood et Repentless.

Même sur le dernier album, le titre Repentless n'a pas la même hargne que Psychopathic Red.

Araya veut profiter de sa retraite. Lui et ses potes ont fait un gigantesque boulot.

Bonne retraite les gars !

Satan
@86.208.84.224
11/08/2019 à 21:33:53
Moi étrangement j'adore "Divine Intervention" (malgré sa prod un peu faiblarde) et "Diabolus in Musica", sur lequel je ne sens pas vraiment le côté "nu metal" ; je sens plutôt un aspect glauque bien appuyé, avec tous ces titres mid-tempo du plus bel effet.

RBD
membre enregistré
11/08/2019 à 23:11:03
Bel hommage rendu par un vieux fan, cela se sent et c'est à eux d'avoir la parole en ce moment.

Groupe le plus extrême du Big Four, Slayer a fait le pont du Thrash vers le Metal extrême et aura largement aidé à son émergence, en y amenant nombre de gens à une époque où il était difficile d'accéder au Black ou au Death directement. En ce qui me concerne c'est plus l'excellence de leur musique que le decorum provocateur qui m'a conquis et fidélisé, mais l'on aurait du mal à imaginer l'un sans l'autre.

Beaucoup de fans, très entiers, les ont longtemps conchiés dès que les premières imperfections apparurent. J'ai défendu les albums quand je les trouvais bons, sans prétendre en faire les égaux de ceux des années 80. Seuls "Diabolus..." et "Repentless" me semblent franchement critiquables.

De plus j'ai été longtemps maudit avec eux, devant attendre quinze ans et plusieurs occasions ratées, parfois au dernier moment, pour pouvoir enfin les voir. Hannemann était déjà absent des scènes. Je le regretterai toute ma vie mais au moins, les trois petites fois où j'ai pu enfin être à un concert de Slayer, c'était dantesque. Vous pouvez relire la dernière dans la section live, en novembre 2018, j'en ai encore des frissons. Au moins Slayer s'en va en pleine possession de ses moyens, comme une dernière leçon à tous ceux qui s'en inspirent.

Je n'exclus pas éventuellement des reformations ponctuelles, plutôt sur des festivals Américains, mais pas avant deux ans et certainement pas sur une longue période.

Sphincter Desecrator
@2.0.27.121
11/08/2019 à 23:30:48
SLAYER? Connais pas. Jamais entendu parler de ce groupe...

Blague à part, ça reste le groupe qui a sorti LE titre le plus Metal de tous les temps, le tube absolu qui enterre toute concurrence: "Angel of Death". Et puis quand on voit l'étendue de leur héritage dans le Thrash mais aussi dans le Black, le Death, le Hardcore... Chapeau bas! Il n'y en pas beaucoup qui brillent autant au panthéon du Metal...

Arioch91
@195.115.26.249
12/08/2019 à 10:08:25
Le titre Chemical Warfare, en particulier sur le live Decade of Agression, restera à tout jamais pour moi LE titre incontournable de SLAYER !

LeMoustre
@93.4.16.166
12/08/2019 à 12:01:40
Bel hommage. Merci à Slayer, à ses membres, pour tout ce qu'ils ont su créer. LE groupe extrême de ces 35 dernières années.
P.S. : Un petit clin d’œil facilement trouvable sur le net consacré aux débuts du gang intitulé "Early Years", est en mis ligne par le groupe, en quelques épisodes qui retracent avec photos et commentaires comment tout a débuté.

Kerry King
membre enregistré
12/08/2019 à 18:21:25
Divine c'est une insulte de trouvé des défaut a cet album !

C'est que le coup de pied au cul a fait mal, bordel c'est de la rage de la haine de la violence tout l'album et de la lourdeur sur le titre éponyme.

Satan
@86.208.84.224
12/08/2019 à 21:22:42
@ Kerry King : Rien que "Sex Murder Art" est pour moi un des morceaux les plus violents du groupe selon moi (musicalement mais aussi textuellement).

Buck Dancer
@79.87.138.218
12/08/2019 à 21:49:42
Oui, Divine Intervention c'te tuerie de morceau !

Metalnews où le rendez-vous des quadras, je crois !!!

Kerry King
membre enregistré
12/08/2019 à 22:05:26
Perso faut en finir chez Slayer avec cet album > qu'un autre, meme si je fais ma liste, le dernier m'arrache la tête aussi, il y a que ce groupe pour faire ça.

Et sur le coté Neo de Diabolus je dis wtf, il y a un coté groovy ouais mais c'est malsain de chez malsain, Bitter Peace ce truc qui annonce le k.o total.

Slayer fait parti du peut de groupe qui a toujours fait quelques chose digne de son nom ! Meme Repentless il a s'est défaut mais tu me le mets a fond dans la bagnole de n'importe quel Métalleux qui résiste ??


Merci a ce groupe !!!

Merci a ces 4 gars, 6 avec Paul et Gary.

L'un des rares de chez rares groupe a n'avoir aucun album qui laisse indifférent !!

Jus de cadavre
membre enregistré
12/08/2019 à 22:18:19
En même temps Kerry King tu es un peu juge et partie dans cette affaire ! Donc bon... :D

Blague à part, moi les claquasses de Slayer, ça commence par la découverte de Show No Mercy (qui reste un de mes préféré du groupe), pas à l'époque hein, je ne suis pas encore trop vieux ;) ! Je passe de AC/DC à ça : la baffe est violente. On comprend rien avec les potes tellement ça va vite, mais on l'écoute littéralement en boucle. A en tuer la cassette !
Puis après, les classiques du groupes avec une très nette préférence pour Reign In Blood. Qui me colle des frissons à chaque écoute aujourd'hui encore. Dans les milliers de trucs qu'on écoute y'en a pas beaucoup à me faire cet effet là en vrai... 2 en fait : eux et les premiers Metallica...
Mon ptit top titres Slayer (puisqu'on est là autant en profiter !) : Angel of Death, qui est un des morceaux les plus violent jamais composé selon moi. Chemical Warfare, Black Magic, Hell Awaits, Tormentor, Jesus Saves et Payback sur le sous-estimé God Hates Us All.
Les méchantes marques au fer rouge qu'ils laissent à la scène Metal, bordel !

Satan
@86.208.84.224
12/08/2019 à 22:22:57
@ Kerry King : Je suis bien d'accord sur "Diabolus...", il n'y a absolument rien de "néo" ni dans la démarche ni dans le son. C'est un album froid, une ambiance parfaite de tueur en série (sa version indus est en quelque sorte le "Filthpig" de Ministry sur ce point...).

Buck Dancer
@79.87.138.218
12/08/2019 à 22:48:56
Le côté "Néo" se retrouve bien plus sur "God hates us all" je pense. Sous-estimé peut-être, mais pas pour moi. Un de mes préférés, tellement intense.

Jus de cadavre
membre enregistré
12/08/2019 à 23:21:02
Sur God, de mon coté j'y trouve un gros coté Hardcore ! D'ailleurs à l'époque de cet album King trainassait pas mal avec Hatebreed et Jasta en particulier, je crois. Et il ne manquait pas une occas d'en faire des éloges... Ceci explique cela peut-être. Toujours est il que sur cet album le chant d'Araya est tout bonnement ultra agressif ! Et pis j'aime bien le son des grattes, que je trouve assez sale dans le grain. Fin bref, un album que j'apprécie beaucoup.

Ajouter un commentaire


Vak

Loud Wind

Ascend The Hollow

Echoes Of Existence

Aziza

The Root Of Demise

Twilight Force

Dawn Of The Dragonstar

Perpetual Among Us

Thy Will Be Done

Fuming Mouth

The Grand Descent

Endimion

Latmus

Unruly Child

Big Blue World

Hellnite

Midnight Terrors

Nucleus

Entity

Slipknot

Slipknot

Warrior Soul

Rock n’ Roll Disease

Hammerfall

Dominion

Iron Bastards

Cobra Cadabra

Summery Mind

Color

Destruction

Born to Perish

Lingua Ignota

Caligula

Volbeat

Rewind, Replay, Rebound

Obturate

The Bleeding Mask of Dread

Skeletal Remains + Black March

RBD / 21/08/2019
Beatdown Death

Tour Report : MONOLITHE + ABYSSIC / Europe avril 2019

Jus de cadavre / 15/08/2019
Abyssic

THE DIRT / Critiques du film

Jus de cadavre / 06/08/2019
Biopic

MOTOCULTOR 2019 : notre programme !

Jus de cadavre / 05/08/2019
Metalnews

Obscene Extreme - Jour 6

Mold_Putrefaction / 03/08/2019
Brutal Death Metal

Concerts à 7 jours

+ All In The Small + Dopethrone

25/08 : Le Dropkick, Reims (51)

Photo Stream

Derniers coms

Très bon report. Précis et honnête.
Et bien dommage qu'un groupe du niveau de Skeletal Remains soit si peu communicatif... c'est surtout con pour eux d'ailleurs.


@maxime : je ne comprends pas ???


Cool ! Je suis un héros ! :-)


Très chouette tour-report ! Merci ! Et du coup j'en profite pour découvrir ABYSSIC dont la musique est vraiment cool.


Merci ! Merci de rappeler qu'il suffit juste de savoir lire pour être un héros... ;-)


Celui qui arrive à lire et surtout comprendre ce pavé est un héro...


Je ralais d’être absent pour cette date mais tu m’as remonté le moral. J’ai personnellement du mal avec la non communication (voir le mépris pour certains) des groupes envers leurs fans.. surtout dans des musiques dites de niches..
Sauf erreur de ma part, leur excellent batteur est p(...)


Belle découverte!


Chronique sacrément bien torchée. Chapeau !


"Carnal knowledge prophecy!" à 15h...ok je sors :-)


Cet album m'attire, je trouve le truc ambitieux mais 'tain, pas évident de bien rentrer dans le délire !


On a pas dû écouter le même album!


Band bien guez. L'un de leurs plus mauvais albums. Les compos sont plates et le chanteur n'a plus de voix.


1) Bon j'ai dit 15 h comme ça car l'exaction a eut lieu en milieu d'après-midi. Impossible donc que cela ait pu se faire pendant INCANTATION car j'étais forcément au devant de la scène à ce moment là.
2) "Ou comment faire d'un seul riff un morcif entier"
Bah figures-toi que c'est (...)


Depuis l'éponyme, a oui quand même, le seul qui envoi lourd dans leur disco(aller on dira aussi Iowa).

Je vais tenté cet album.


marrante ton anecdote, tiens. Vers 15h, ils devaient pas aimer Incantation, preuve qu'entre le missionnaire et ça, ils devaient pas avoir beaucoup de goût.
Sinon, plus sérieusement, d'accord avec toi pour la majorité, Humungus, sauf ZURIAKKE (bon, moi et le black à capuche ça fait 2) ou (...)


Merci pour le report, très agréable à lire.
Juste en passant, une petite faute : "Beaucoup de groupes refusent de jouer ici à cause de ça, mais la moindre des choses, quand on accepte de venir, c’est de jouer le jeux." - jeu.


Bon, je sais qu'ici, c'est sur le MOTOCULTOR mais vu que LeMoustre évoque plus haut le sujet :
Effectivement, super METAL MEAN cette année encore bordel !
Comme d'habitude, une affiche du tonnerre pour pas bien cher.
Seul bémol ce week end, les trombes d'eau que l'on s'est pris (...)


Au Méan, Midnight a déchiré et a véritablement lancé le fest, avec son punk/thrash à la Venom/Motörhead survolté. Enchaîner directement avec Incantation d'ailleurs fut une bonne idée, tant les deux groupes ont excellé dans leurs styles respectifs. Je sais pas au Motoc', mais ces deux là (...)


Slips sales forever