Eradicate All Scum

Holy Grinder

07/11/2016

Why Gang Records

Ronnie James hululait « Holy Diver », mais je ne suis pas certain qu’il parlait le Canadien, ni qu’il connaissait les groupes du cru.

De toute façon, il n’aurait jamais pu connaître le trio HOLY GRINDER, puisque trop d’années les séparaient en fait, et finalement, c’est aussi bien pour lui, et pour sa mémoire.

Il ne s’en serait jamais remis, puisqu’il ne comprenait déjà pas le barouf des NAPALM que son jeune guitariste Rowan Robertson trouvait « rythmiquement intéressant ». Le pauvre, s’il avait pu se douter que tout ça serait allé encore plus loin, vite, fort, et n’importe quoi…

Mais là est tout le côté fun de la chose Grind qui n’hésite jamais à pousser le bouchon trop loin, au point parfois de se repentir de gargouillis Gore enregistrés avec un micro au-dessus d’une casserole de tripes bouillantes. Sauf qu’ici, il n’est pas question de Gore, mais bien de Noise, ce qui au demeurant n’est pas plus rassurant.

Sinon, plus prosaïquement, les HOLY GRINDER sont trois selon leurs photos promo, viennent de Toronto, et ont déjà pas mal de valises explosives sous leurs bras, disséminées un peu partout dans le monde pour propager la bonne parole du Grind bourru, touffu, et complétement bordélique dans le rendu. Nous parlons bien sûr de Noisegrind, donc nous savons plus ou moins à quoi nous avons affaire, mais admettons que ce trio Canadien s’y connaît encore mieux que les autres dans son affaire.

Relayé en tape via les services de copie du label local Why Gang Records (des rois du DIY à bande), ce Ep/LP/7’’ publié en fin d’année dernière connaît donc un second souffle putride en cassette, ce qui vous permettra (ou pas, puisque je pense l’objet déjà épuisé) de découvrir une nouvelle force en présence dans le petit monde sclérosé du Grind à tendance foutraque, qui ose le mélange entre l’Anarcho-core des débuts de Birmingham, de l’Indus de la même période et situation géographique, de l’Ambient sadique et du Grind horrifique, le tout traité à la sauce abrasive genre MERZBOW en ballade avec les FULL OF HELL pour une bordée de hurlements stridents supplémentaires.

Tout ça fait assurément mal aux oreilles, très, et n’ose pas aller plus loin que la poignée de minutes de torture. Enregistré à Londres (quand je vous parlais des origines géographiques…), cet Eradicate All Scum se propose en effet de nous débarrasser de la vermine globale via un médium fort en décibels et stridences, qui ose même parfois le son de batterie de Mick Harris début de carrière sur fond de tripatouillage intense digne d’un HEAD OF DAVID schizophrène en urgence («Eradicate All Scum », Doom, glauque, Indus, lancinant, répétitif, et finalement, assez cathartique).

Mais pour être honnête, précisions d’emblée que les trois malfaisants aux commandes de la bête ne sont pas des débutants, et qu’ils viennent d’horizons divers mais similaires, faisant partie d’entités aussi indispensables que néfastes, comme les GOTH GIRL, WAR BALM et THE BLIND SURGEONS OPERATION, aussi distribués sous le manteau par Why Gang Records.

De la bouteille donc, et un désir commun de rester malsain, en malmenant une énorme basse qui fait planer les fréquences et trembler le béton, pendant que le chant se veut cri de furie bien grognon, enregistré façon Raw Black à la maison.

Et au final, un résultat assez proche d’un mix entre le ND de From Enslavement et du BOLT THROWER d’In Battle, revu et corrigé par l’armada Noisy Japonaise qui ne tolère aucune limite dans l’expression bruitiste.

Tout ça passe très vite et paradoxalement fait durer le malaise, avec une grosse poignée de morceaux lapidaires et quelques séances un peu plus étirées, histoire de vous faire encore plus mal.

Ça flirte parfois avec le Drone, mais c’est le plus souvent caverneux et sec, comme un écho qui se répercute dans votre tête pour vous coller la plus salée des céphalées (« Flesh Prison », « Deconstruction », un diptyque d’intro aux transitions bien sadiques et stridentes), c’est Grind et bref comme c’est Death Noise et vilain (« Mind Control », dans le genre démo 88 de NAPALM enregistrée dans le métro), mais ça a le mérite d’être franc et de ne pas trembler devant les arguments déviants annoncés (« Noise I » en effet, pas de tromperie sur la marchandise dans le style « sons irritants répétés sur fond de hurlements de dément »).

Sauf que même quand ça mule, ça reste accrocheur et surboosté par une basse qui pousse les murs sans les faire tomber (« Dead Cop », ou comment faire cohabiter dans deux mètres carrés les SWANS et SORE THROAT) et qu’en plus ça finit sur un hymne repoussant, qui réussit le pari d’unir dans un même élan Black vraiment dégoutant et Grind/Noise repoussant (« Holy Grinder », c’est vraiment, mais vraiment pas beau tout ça).

Non, sérieusement, c’est pas sain. Je sais bien que les Canadiens sont gentils dans le fond, mais propager des trucs pareils hors de leurs frontières, ça ne va pas aider à l’union des peuples frères. Mais c’est ainsi, et si le bruit, la fureur, les cris et le malheur traités façon Grind compacté et concassé de vices Indus et Noisy Ambient vous permet d’exorciser des années de frustration alors emparez-vous d’Eradicate All Scum 

C’est plus efficace qu’une thérapie qui vous coutera bonbon.


Titres de l'album:

  1. Flesh Prison
  2. Deconstruction
  3. Mind Control
  4. Get Killed
  5. Suffer
  6. Noise I
  7. Eradicate All Scum
  8. Dead Cop
  9. Absolute Corruption
  10. Human Garbage
  11. Holy Grinder

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 11/04/2017 à 17:54
70 %    546

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Jon _ interview d'un homme multi-facettes

Simony 23/11/2020

Interview

Future World

mortne2001 23/11/2020

From the past

Voyage au centre de la scène : les fanzines

Jus de cadavre 22/11/2020

Vidéos

Rammstein 2005 (Volkerball)

RBD 16/11/2020

Live Report

At The Mill _ Live Stream Performance

Simony 07/11/2020

Live Report

Dahey OWM

Simony 01/11/2020

Interview

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Saor + Borknagar + Cân Bardd 01/12 : Le Petit Bain, Paris (75)
Saor + Borknagar + Cân Bardd 02/12 : Le Rex, Toulouse (31)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Bones

Le délire ! 26 ans plus tard, retrouver un vieux dessin signé bibi dans l'un des fanzines de cette vidéo !  Une sombre merde dont j'étais hyper fier à l'époque.

24/11/2020, 23:14

RBD

Jolie plongée nostalgique dans cet univers des premiers passionnés, plus libre que celui des premiers magazines bien que certains s'en rapprochaient dans la forme. Les fanzines faisaient le lien au sein des scènes locales d'un même secteur, à une &eacut(...)

24/11/2020, 23:01

Yolo

Aucun rapport avec Dark Funeral. Décidément tu nous les auras toutes faites toi.

24/11/2020, 21:23

Yolo

Aucun rapport entre MGLA et Deus Mortem. Sérieux...

24/11/2020, 21:15

Simony

Ah non là DEUS MORTEM associé à MGLA, je ne pense pas qu'ils soient dans la même optique du Black Metal. DEUS MORTEM c'est plus MARDUK et compagnie qui les branche. Excellent groupe à la discographie difficilement discutable lorsque l'on aime c(...)

24/11/2020, 18:08

Humungus

Au vu de l'attrait de certains pour le bazar, je colle une oreille sur ces deux extraits :Mais c'est que c'est du tout bon ça bordel !!!J'ai donc poussé un peu plus mes investigations en écoutant le premier album et second EP : Pas mal du tou(...)

24/11/2020, 16:17

Humungus

POMAH je vous aime.

24/11/2020, 16:05

Humungus

D'accord avec toi L'Apache concernant l'attrait des pochettes.Cela m'a d'ailleurs fait penser dans le style décalé des jaquettes, le format et la rareté de la chose à ce que peut nous pondre TODESSTOSS.Sinon, du coup, j'ai &e(...)

24/11/2020, 16:04

Zorg

Super label, et super discours. Franchement, c'est un de mes labels préférés de par leur éthique qui transparait dans les propos tenus.

24/11/2020, 13:31

Gargan

Black metal, Pologne. Déjà, ça sent bon. Un paquet de clones de Mgla depuis quelques temps, on sent effectivement une influences mais l'ambiance semble propre au groupe, à voir sur album. 

24/11/2020, 08:59

L'Apache

Ah ouais ? Moi je les trouve trop stylées ! Et il y a une vraie singularité dans leur artworks. 

24/11/2020, 08:40

Kerry King

L'album est excellent, digne des belles heures de Asphyx.

23/11/2020, 23:57

POMAH

J'avais vraiment aimé cet album à sa sortie, le seul point "pas" vraiment négatif à l'époque c'était ce chant pas vraiment affirmé, j'aurais aimé qu'il soit plus imposant lors de cette rééditi(...)

23/11/2020, 19:34

POMAH

+1 Humungus, c'est incroyable comment se groupe à bercé pas mal de mes années. Ils avaient un vrai talent de composition. 

23/11/2020, 19:28

Jus de cadavre

Y en a des trucs à écouter en cette fin d'année !

23/11/2020, 18:22

JTDP

@RBD : merci pour cette précision. Je me disais bien aussi qu'elle lui ressemblait étrangement...

23/11/2020, 14:05

RBD

L'illustration a été retouchée après reprise de celle de l'album "Y" du groupe Suisse Borgne (Black Indus bien malsain), qui est sorti un peu plus tôt dans l'année, pendant le confinement.

23/11/2020, 13:24

Humungus

AAAAAAAAAAAAHHHHHH !!! !!! !!!IRON MAN PUTAIN !!! !!! !!!Groupe de Doom aussi essentiel à mon sens que SAINT VITUS, PENTAGRAM ou autre TROUBLE !Achat obligatoire.

23/11/2020, 10:46

grinder92

Pour ceux que cela intéresse, un reportage sur Josh Foreman qui a créé la sculpture ayant servi pour la pochette : 

23/11/2020, 09:42

L'Apache

Encore une super vidéo !!! C'est vrai que le Fanzine à l'air de revenir à la mode. D'ailleurs ce qui est étonnant c'est que tu les payes souvent plus cher qu'avant à ou une époque où on serait sensé les payer moins c(...)

23/11/2020, 08:53