Gates of the Universe

Forthian

10/12/2023

Autoproduction

Encore un nouveau venu sur la scène polonaise, s’épanouissant dans un crossover global entre Heavy Metal, Thrash et Doom, pour un résultat assez intéressant mais encore un peu fragile. Fragile dans le sens mal dégrossi, mais néanmoins puissant. Du moins, suffisamment pour se voir rattaché aux styles les plus agressifs.

Entre METAL CHURCH, MEGADETH, ANNHILATOR et JUDAS PRIEST, FORTHIAN nous propose d’ouvrir les portes de l’univers via ce premier long, mais un univers encore très jeune et qui demande à s’étendre avant de pouvoir vraiment passionner les scientifiques les plus chevronnés. 

         

Fondé en 2011 mais invisible sur les radars jusqu’en 2022, ce quintet (Marcin Czołnowski - batterie, Michał Klempka - guitare, Maksymilian Wesołowski - chant, Jakub Filipkowski - basse et Wojciech Pietraszewski - guitare) a donc enfin trouvé l’opportunité de s’imposer sur le marché, avec huit morceaux aussi bancals qu’attachants. Et cette manière de tergiverser entre solidité et rapidité pourra troubler les puristes, mais intéresser ceux qui en ont assez de la machine à reproduire old-school.

Première constatation : le son est souple. La production est claire, les guitares bichonnées, et la rythmique enveloppée. Le chant, mixé upfront permet de se rattacher à une ironie vocale savoureuse, mais ce sont surtout les soli qui se font remarquer. Jamais avares de mélodies, cédant parfois à la séduction d’une wah-wah ludique, ils témoignent du bagage instrumental de ces jeune musiciens, qui sans sombrer dans la démonstration, savent montrer qu’ils en ont sous le coude. Et qu’ils connaissent plutôt bien les partitions de Jeff Waters et Alex Skolnick.

Seconde constatation : les compositions sont tout sauf linéaires, et acceptent de bousculer leur routine pour intégrer des plans étonnants, des passages biaisés, et des déviations imprévues. On ne risque donc pas l’ennui, puisque chaque titre a sa personnalité propre, même si les accélérations se font tellement désirer qu’elles en sont largement minoritaires.

Mais entre HOLY TERROR, HEXX, et pourquoi pas DEATH ANGEL, FORTHIAN parvient à imposer sa griffe, sans pour autant créer de réelles vocations. Comme je le disais plus tôt, le style paraît encore assez mal maîtrisé, avec des plans assez classiques sauvés par des impulsions énergiques, mais encore trop timides pour vraiment convaincre les esthètes de l’expérimentation. Et s’il n’est guère avant-gardiste, Gates of the Universe n’est pas non plus traditionnel, ce qui peut éventuellement nuire au quintet polonais.

Ceci étant dit, le title-track posé en ouverture pourra donner envie d’aller plus loin. Entamé comme un leftover de Dave Mustaine, il dégénère soudain en boucherie à l’allemande, avec une embardée dans les BPM assez surprenante qui n’est pas sans évoquer AT THE GATES. Du potentiel donc, encore mal exploité, mais qui pourrait fleurir dans un futur proche, et qui mérite en attendant une certaine magnanimité dans le jugement. Car l’imagination instrumentale du quintet semble n’admettre aucune limite, les musiciens ne restant pas attachés à un style en particulier.

Pour le moment, cette force est une petite faiblesse, qui parfois plombe certaines chansons qui traînent de la patte, comme « Speed » qui ment sur son CV et reste médium dans les montées.

Mais il y a du choix, il y a de l’espoir, et déjà de quoi se constituer une petite fanbase. Et surtout, une échappatoire valable à la surproduction vintage qui s’entasse dans les caissons et qui trouve difficilement preneur. Avec un chanteur qui est tout autant un atout qu’un handicap, et deux guitaristes aussi investis, FORTHIAN peut encore prétendre jouer un rôle dans l’underground Thrash, tout en pouvant éventuellement compter sur quelques addicts Heavy ne crachant pas sur un brin d‘intensité.

Avec un bon tri, tout ça donnera peut-être un joli produit fini. D’ailleurs, l’album se termine sur une démo, ce qui en dit long sur l’état d’esprit au moment de lancer ce longue-durée sur le marché. Pas encore prêt, mais déterminé, FORTHIAN gagnera sans doute à nous proposer plus de « Nanodeth » que de « Black Mage ».

    


Titres de l’album:

01. Eternal Inception

02. Gates of the Universe

03. Speed

04. Mental Cage

05. Nanodeth

06. Fearless

07. Black Mage

08. Scarlet Comet (Demo)


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 02/03/2024 à 17:19
75 %    88

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Enslaved + Svalbard + Wayfarer

RBD 20/03/2024

Live Report

Voyage au centre de la scène : BLOODY RITUAL

Jus de cadavre 17/03/2024

Vidéos

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faudrait descendre un peu et faire la prochaine édition au stade rochelais   

16/04/2024, 08:30

Tourista

Au delà du commerce qui brûle, ce qui est ÉVIDEMMENT regrettable pour l'entrepreneur et la clientèle, il est difficile de ne pas voir le côté comique de l'événement... Au pays des clochers qui ont servi si souvent de barbecues.  (...)

15/04/2024, 18:21

Simony

Oh ça va on rigole ! Pour une musique qui se dit en désaccord avec le concept de religion, je trouve que l'on sacralise et idolâtre un peu trop de choses dans cette scène.C'est dommage c'est sur mais c'est que du matériel, ça va !

15/04/2024, 16:14

Labbé

je plussoie ! cet album est effectivement fort fort bon... mention spéciale pour Howl of Gleaming Swords. Merci pour la découverte ! 

15/04/2024, 15:01

LeMoustre

Le niveau des commentaires ici ça fait peur

15/04/2024, 14:25

LeMoustre

Oh purée !!! Merde !Moi qui ai eu la chance de pouvoir y trainer une demi journée entière (il les fallait) a la recherche de perles d'époque, émerveillé par ce magasin-musée, c'est bien fâcheux cette news.U(...)

15/04/2024, 13:47

Humungus

Y'a des gens ici qui sont trop "Trve".

15/04/2024, 06:54

Satan

Y a des gens ici qui n'ont aucun sens de l'Histoire et un sens de l'humour franchement bas-de-plafond.

14/04/2024, 23:29

azerty666

Résidu de Slayer, mouhahahahahaaaa ^^

14/04/2024, 20:10

Tourista

Un beau black friday.

14/04/2024, 15:48

Benstard

Putain ça me fait mal comme c'est en bois.

14/04/2024, 08:21

Humungus

Ah mais ouais !!!Il m'a fallu 24h pour comprendre... ... ...

14/04/2024, 06:55

Tourista

J'ai mis du temps à capter !! 

14/04/2024, 05:40

Tourista

14/04/2024, 05:39

Saul D

Jinx, j'y ai pensé, mais ils chantent en anglais je crois.... ( "stand up for rock'n'roll power", si je ne me trompe pas...)...je pensais sinon à un groupe entre Trust et Satan Jokers ( pour le son), Attentat Rock, c'est plus rock'n'roll que h(...)

13/04/2024, 16:44

Tourista

Fan service. La voix me fait chier d'une force, par contre... Clairement ce ne sera pas un album pour mézigue. Je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais accroché à Death Angel, et c'est pas faute d'avoir essayé depuis 35 piges.

13/04/2024, 10:31

Rudy Voleur

13/04/2024, 06:59

Arioch91

on veut du sonOu pas   

11/04/2024, 20:01

Moshimosher

Cool ! Une avant-première du prochain Burzum ! Maintenant qu'on a la pochette, on veut du son !!!

11/04/2024, 18:49

Simony

On sait où était Varg Vikernes à ce moment là ?I'm on my way to burn the shop....

11/04/2024, 15:52