Under Attack

Misterer

18/12/2020

Three Chords Music

L’affaire commence comme un simple dossier Melodeath posé par erreur sur le bureau des nouvelles admissions Thrash. « The End », fausse fin mais vrai départ reprend les recettes fulgurantes d’AT THE GATES pour nous attirer dans les filets de son administration, et l’on se dit alors que tout va être simple et que les tampons vont vite tamponner. Sauf que cette histoire finlandaise n’est pas des plus simples, et que ses chapitres distillent une toute autre chanson que les airs déjà rabâchés que l’on connaît par cœur. Fondé en 2017, MISTERER est l’archétype du groupe productif et inclassable, se jouant des codes pour en imposer de nouveaux et incarner avec panache cette fameuse New wave of Finnish Thrash Metal dont il se réclame. Déjà auteur d’un premier long en 2019, Ignoramus, MISTERER revient donc à peine un an plus tard pour dévoiler la suite de ses plans, qui s’avèrent plus complexes que la moyenne des agencements Nordiques. Pas question de vintage ici, pas question d’old-school facile et de ficelles rafistolées avec un peu de passion, mais bien une musique sinon novatrice, du moins plurielle et juste assez audacieuse pour fédérer les fans de Thrash traditionnel et les amateurs de modernisme modéré. Nous en venant de la grande Helsinki, Beavis (basse), Timo Hänninen & Juhani Flinck (guitares) et Mikko Herranen (batterie/chant), éclairent donc d’une lumière différente l’agressivité des années 2000, en faisant constamment référence aux idoles de leur propre région du monde, mais en imposant aussi leur patte. D’où une utilisation assez culottée de la mélodie et des dissonances, pour éviter de se cacher derrière la facilité d’un groove Metal trop attendu.

Impeccablement bien produit, Under Attack, bien que caché sous une pochette laide et volontairement rétrograde est un second album bien dans son époque. Loin des copier/coller de la vague suédoise et des séances de rattrapage de la mode américaine, ces onze nouveaux morceaux affichent une confiance tangible en leur potentiel de puissance, sans négliger l’intelligence de quelques arrangements bien choisis. Et si « The End » guide sur une piste évidente et facile, attendez un peu avant d’émettre un jugement un peu trop définitif. Une fois vos oreilles posées sur le malicieux et sarcastique « Joker », pendant musical du célèbre personnage DC Comics, qui retrouve l’allant des meilleurs groupes Nu des années 90, vous comprendrez immédiatement que les finlandais ne vont jamais vraiment là où on les attend.

Et si d’aventure, ce morceau n’était qu’une partie émergée d’un iceberg énorme, roulant sous la houle comme un gigantesque choc trouant la coque de vos certitudes ? C’est en effet le cas, et nul besoin de vigie ou de jumelles pour s’en rendre compte, mais juste d’un peu d’instinct. En adoptant la posture addictive du Groove Metal le plus efficace et uptempo (« Life = Death »), Under Attack est une attaque constante contre la linéarité de la production Thrash de ces dernières années. Les riffs sont certes faciles parfois, mélangeant les automatismes de la vague COAL CHAMBER/SPINESHANK et les syncopes suédoises AT THE GATES/SOILWORK, mais savent aussi s’écarter du chemin pour emprunter quelques astuces à MACHINE HEAD, SLAYER, et même KREATOR lorsque l’ambiance se durcit. Le chant de Mikko Herranen, loin des facilités d’usage, suit parfois la ligne tracée par Corey Taylor au sein de SLIPKNOT pour imposer des humeurs plus sensibles, et « We Kill », malgré sa charge féroce de proposer des harmonies subtiles et une cassure inattendue.

L’art du contrepied, l’art du recyclage plein de flair, les finlandais ont donc plus d’un tour dans leur sac. Avec une bonne liste d’invités (MC Raaka Pee – chant sur « Totalitarian », Marko Hietala – chant sur « We All Are the Same », Petri Lindroos, Matias Kupiainen et Ben Varon – soli sur « We All Are the Same », Samy Elbanna – solo sur « We Kill » et Niki Jurmu – solo sur « The End »), Under Attack repose donc sur de solides fondations collectives, retrouve parfois l’amertume d’ALICE IN CHAINS en ouvrant les fenêtres (« A Sense of Purpose » exemple de proto-Sludge lourd et emphatique, mené d’une voix gravissime), mais rebondit souvent sur le linoléum élastique de « Totalitarian » qui bounce comme une superballe lancée à un chat taquin. On headbangue, on danse, on virevolte, on reprend même les refrains faciles à tue-tête, et la fête de lancement proposée par les finlandais rameute tous les voisins, même ceux venus de Norvège ou de Suède.

Avec seulement quarante-deux minutes, ce second long est percutant et condensé, provoque même les leaders sur leur propre terrain (la basse de « Human Pollution » qui multiplie les clins d’œil à Paul Raven), et suscite chez l’auditeur une curiosité que les nouveautés actuelles peinent à stimuler. On trouve de tout dans ce bazar de violence, même des citations de la vague NOLA, sur « We All Are the Same », mais si les rayons sont bien achalandés, ils restent rangés, propres, et accessibles. Pas question de bourrer les têtes de gondole avec de fausses promotions, les produits sont de qualité, et pour une somme modique. On peut y acheter des articles estampillés Death/groove comme le pénétrant « Premonition », mais aussi de quoi préparer le dîner de gala en glissant dans son pochon le final « Servants ». Violence, pertinence, flair, les MISTERER n’ont rien laissé au hasard, et portent l’écho d’Ignoramus bien au-delà des reliefs de Finlande. Car si le premier album du quatuor intriguait, Under Attack confirme à plein régime, et n’accuse qu’un seul défaut, mais de taille. Cette infâme pochette qui risque de faire fuir les amateurs de finesse, et rameuter les accros d’un Heavy Metal de bas étage et aussi fin qu’une 8.6 rotée sur un parking. Et si le ramage compte plus que le plumage, il faut quand même faire attention à ne pas renvoyer une image vulgaire en jouant une musique aussi riche.   

                                                                                                                                             

Titres de l’album:

01. The End

02. Mass Grave

03. We Kill

04. Joker

05. Life = Death

06. A Sense of Purpose

07. Totalitarian

08. Human Pollution

09. We All Are the Same

10. Premonition

11. Servants


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 15/11/2021 à 18:06
80 %    164

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Kraftwerk 3 D

RBD 14/05/2022

Live Report

Mosh Fest 7

RBD 12/05/2022

Live Report

The Exploited + Fat Society + F.O.M.

RBD 27/04/2022

Live Report

100 Albums à (re)découvrir - Chapitre 1

mortne2001 25/04/2022

La cave

DEFICIENCY : entretien avec Laurent Gisonna (guitare/chant)

Chief Rebel Angel 20/04/2022

Interview

Author and Punisher + Mvtant + HAG

RBD 10/04/2022

Live Report
Concerts à 7 jours
Kaleidobolt + Sacri Monti 24/05 : Shop , Chalons-en-champagne (51)
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Amer Smashed Pils

Un petit côté Archgoat qui n’est pas dégueu ! Les Estoniens sont forts… 

18/05/2022, 20:34

Kairos

Le groupe s'appelle tout de meme fromage de bite de bouc. L'imagination des groupe de metal m'etonnera toujours

18/05/2022, 19:41

xghx

Toujours aussi naze.

18/05/2022, 16:04

Krohr

@KanelsBack : Elle a déjà eu lieu ^^

18/05/2022, 15:52

KaneIsBack

Yes ! Merci pour la découverte ! J'adore ces groupes type War Metal avec des boucs et des cartouchières partout. Là, c'est bourrin et raw comme il faut avec juste la petite dose de maîtrise qui empêche le tout de sombrer dans le n'importe quoi.

18/05/2022, 14:42

KaneIsBack

@Krohr : pas de soucis   L'important est que l'album tue. Une petite tournée Sacrifizer / Bütcher / Hexecut(...)

18/05/2022, 14:33

Krohr

@KanelsBack : autant pour moi, je suis tombé sur le skeud avec les titres bonus... ce qui fait que ça dépasse le format initial qui est en effet un EP.

17/05/2022, 20:38

KaneIsBack

"La mort triomphante" était un EP, "Le diamant de Lucifer" sera

17/05/2022, 15:59

RBD

Avec un nouvel album il y a trois ans, Opprobrium semblait décidé à repartir. Ce retour inattendu le confirme. S'il pouvait apporter un peu de pêche, c'est tout ce qu'il faudrait.

17/05/2022, 12:45

Krohr

Merci pour la découverte ! En effet, dans la même veine sanguinolente que Hexecutor ou Bütcher.Je suis allé yeuter leur biographie, pour info : "Le Diamant de Lucifer" sera leur deuxième album, le premier étant "La Mort Triomphante"(...)

17/05/2022, 12:28

metalrunner

Super new vite du live

17/05/2022, 11:33

Jus de cadavre

Tuerie ! ! ! Bon les mecs ne sont pas des lapins de 6 semaines, mais bordel, quelle maturité pour un premier album ! Un des meilleurs albums de Speed depuis fort longtemps selon moi !

16/05/2022, 08:47

RBD

Je continue à prendre des places très à l'avance pour les concerts (ou plus exactement les tournées) que je veux absolument voir. Et avec les reports consécutifs, on arrive à des délais de cabourd ! Et parfois les annulations des uns permetten(...)

15/05/2022, 01:03

RBD

C'est un festival de format quasi-familial entre connaisseurs, quelques dizaines de passionnés qui se lâchent ensemble chaque année pour le plaisir des groupes qui participent. Ils sont tellement extrêmes qu'ils ont rarement l'occasion de réunir aut(...)

15/05/2022, 00:50

Crouton

Plus de concert pour moi, trop cher, plus motivé pour passer une soirée debout dont la moitié à me faire chier devant des premières parties qui ne plaisent pas, le prix des conso, du merch et une prestation pas toujours de qualité quand c'est pas l&a(...)

14/05/2022, 12:35

Crouton

Les grands méchants metalleux satanistes qui fuient au premier crachat d'un chrétien.

14/05/2022, 12:22

Sphincter Desecrator

Juste ne pas tomber dans l'excès... Réserver les concerts du mois en cours, un peu plus tôt pour les trucs les plus attendus et pour lesquels on sait que ça sera tendu, ça me paraît raisonnable.Mais toujours courir après l'év&(...)

13/05/2022, 20:36

Gargan

Je crois par ailleurs que Nougaro avait chanté une ôde à leur sujet, ô Tulus, un truc comme ça.

13/05/2022, 13:14

grinder92

Escroquerie absolue ou influence parfaitement intégrée ?Franchement, y'a des riffs qui sont quand même très très très proches de certains riffs de Carcass (périodes Necro / Heartwork / Swansong) ! Et la prod est aussi lourde que sur Heartwork, (...)

13/05/2022, 10:04

Humungus

"Tu ne vas pas avancer 12 places à 40€ et six mois d'avance, avec de toute façon le risque que ça soit quand même annulé"Typiquement mon cas.Avant le Covid, je prenais régulièrement mes places plusieurs mois à(...)

13/05/2022, 06:46