Lost in an Eternal Silence

Blood Oath

15/09/2023

Caligari Records

C’est ça aussi quand on s’abrutit dès le plus jeune âge avec BATHORY, SODOM, SEPULTURA et autres exploitants de décibels sauvages. On finit par devenir un sauvage soi-même et ne concevoir la musique que sous son aspect le plus cacophonique et viscéral. C’est certainement ce qui a dû arriver aux chiliens de BLOOD OATH, qui après un EP fort remarqué, nous assomment de ce premier long qui une fois encore, va faire trembler les parois de l’enfer.

L’argument promotionnel est cocasse : Caligari Records envisage son nouveau poulain comme filleul officiel du SEXTRASH de Sexual Carnage et du Human de DEATH. Si la comparaison n’est pas évidente en écoutant ce Lost in an Eternal Silence, elle l’est un peu plus si l’on connaît le premier format court des chiliens, The Line Between sorti en 2017. Mais alors, pourquoi ce glissement progressif du désir ? Tout simplement parce qu’après un court hiatus, le groupe a décidé d’opérer une mutation pour être plus en phase avec ses névroses.

BLOOD OATH nous revient donc les batteries chargées à bloc, et le style plus ou moins flou. Est-ce du Death Metal ? Est-ce du Black Metal ? Du Blackened Thrash, du Speed Black ? Tout ça à la fois, et même beaucoup plus. Et ce premier album est de ceux, jouissifs, dont on se délecte pendant une grosse demi-heure.

Matias Canales (basse) et Ignacio Canales (guitare/chant), les deux membres originels sont aujourd’hui accouplés à Benjamín Soto (batterie) et Ignacio Riveros (guitare), pour repousser les limites de la bestialité, sans cacher leurs qualités techniques évidentes pour une oreille éprouvée. On sait que ce style paillard permet toutes les exactions et excuse le solfège hasardeux, mais les originaires de Concepción n’ont guère besoin d’un paravent pour dissimuler leurs tours de passe-passe, puisque leur niveau instrumental est conséquent. Ce qui donne lieu à des joutes guitare/basse assez impressionnantes, quelque part entre SADUS et SADISTIK EXEKUTION.

Nous sommes donc loin de la barbarie d’une boucherie mal tenue et maculée de sang séché. La boutique est propre, nette, quoique plongée dans la pénombre pour ne pas montrer les éventuels morceaux de barbaque tombés par hasard, et le chaland, en confiance dans ce contexte, peut y faire ses achats en toute quiétude.

Pas de bas morceaux pour ragoût peu ragoutant, du premier choix, tendre, saignant, bien découpé et présenté avec flair. A la manière d’un Death cryptique de l’orée des nineties traité sud-américain pour le rendre plus malsain, Lost in an Eternal Silence cumule les rôles, et séduit de son esprit frondeur. Tous les titres contiennent au moins une idée géniale, et une démonstration de force tout en finesse.

Si évidemment, le tout est écrasant de chaleur musicale, un peu d’air est diffusé lors de breaks élaborés, qui mettent en avant le potentiel d’un soliste qui n’a pas les gammes dans sa poche. Les soli sont fins, travaillés, précis et maquillés, pour que le tout sorte la tête du bourbier bestial sans pour autant renier ses penchants blasphématoires. On se laisse donc happer par ce vortex de violence étrange, en convergence de l’impolitesse crue et de la distinction humble.

Inutile dès lors de vous attendre à un remake facile de Bestial Devastation, puisque tel n’est pas le propos. Ici, on mélange, on pétrit, on assimile pour que le ragout final dévoile toutes ses saveurs une fois en bouche. Inutile de pointer les morceaux les plus délicieux, puisqu’ils le sont tous, mais soulignons encore une fois le magnifique travail de Matias Canales aux graves, qui s’impose comme le fils illégitime de Steve DiGiorgio.

Mixer A Vision of Misery et Scream Bloody Gore n’est pas donné à tout le monde. Mais BLOOD OATH n’est justement pas tout le monde, et accouche d’un nouveau genre, quelque chose comme un Black Death brutal mais progressif, ce qui ne manque pas de piquant. Passionnant de bout en bout, et réservant des surprises atmosphériques de taille, ce premier album est costaud, et va attirer l’attention de tous les brutos bien élevés de la planète.

Ne manquez pas cet acte de naissance et ce baptême dans le sang, vous le regretteriez amèrement. Il n’est pas chose courante de tomber sur un invité capable de citer Lamartine après avoir lâché un gros rot, et ce genre de trublion mérite une place régulière à table.

Et certainement pas le mercredi soir pour parler de sa passion pour les barquettes 3 chatons.                   

   

Titres de l’album:

01. Beyond The Dimensional Gates

02. Sanctuary Of Souls

03. Fateful Existence

04. The Sacrifice

05. Singularity

06. Reflections Of Darkness

07. The Journey Into The Depths

08. Lost In An Eternal Silence


Facebook officiel

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 23/11/2023 à 16:37
80 %    154

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Tourista

@ Gargan : en parlant du best-of de Pestilence, les fans ont tellement gueulé qu'ils ont changé de visuel !  &(...)

05/03/2024, 11:42

Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24