Célébrons aujourd’hui le retour d’un des plus fameux groupes au centième degré de l’underground Philippin, voire de l’underground tout court, en chroniquant le dernier EP des gros tarés de DARK LUPIN.

S’autoproclamant « parodie de DARKTHRONE par des fans de DARKTHRONE », ces trois abrutis nous inondent de productions toutes plus hétéroclites et absurdes les unes que les autres depuis 2014 et la sortie de leur légendaire tour de force Aaargghh Walaaaa (et sa pochette « hommage » au pamphlet Transilvanian Hunger passé à la ronéo).

Aujourd’hui, c’est leur dernier né auquel je m’intéresse, très justement intitulé Pipi, qui justement propose une version très caca/stade anal du Grind à tendance Black potache, avec une fois de plus, une bordée de titres inécoutables enrobés dans une pochette clin d’œil savoureuse.

Pour les non-initiés, les DARK LUPIN sont trois philippins (mais ça vous en aviez déjà deviné une partie), s’affublant de sobriquets de fort bon goût (Piko Taro Kvlt Kommando Ist Kieg – chant, Tatong Imburnal Genocide – guitare et Ezra Devastator Death Kommando – batterie), et pratiquant un genre d’amalgame extrême tout à fait inécoutable en l’état, se basant sur le dogme lo-fi de leur modèles pour adapter quelques standards en vue ainsi que quelques compositions personnelles sans bévue.

Visiblement, l’affaire les fait beaucoup rire, dommage que tout ça s’exprime en langue maternelle ce qui nous empêche de saisir toute la quintessence de leur humour, mais on peut toujours se concentrer sur la musique, qui en effet fait passer les pires démos deux-pistes de DARKTHRONE pour des productions de Bob Ezrin.

Ce nouveau-né un peu agité ne fait aucunement exception à la règle, et privilégie un boucan d’enfer, un peu de ceux dans lesquels pourrait se vautrer un Renaud fin bourré.

La règle d’or de ce trio un peu bargeot ? Faire n’importe quoi, s’approprier quelques hits, et les défigurer façon serial killer du solfège, qui nous présenterait ses victimes lacérées, à l’image de ce «Chandelieeeeeeeeer » qu’on pense repris de Sia, mais à la mélodie tellement charcutée qu’on aurait du mal à y danser.

C’est certes assez rigolo dans le fond, mais la barrière de la langue empêchant la compréhension d’un éventuel délire littéraire supposé/pressenti/craint, il ne nous reste plus que cette « musique » bordélique à laquelle nous rattacher, ce qui parfois est assez peu il faut le reconnaître.

Mais les trois olibrius ne ménagent pas les efforts niveau bruitages, samples et autres aménagements sonores qui rendent le produit encore plus insupportable, sauf si évidemment le Noise et le Parodic Grind au son de casserole vous est chéri.

Tentez donc le coup, et essayez de vous emballer pour des embardées semi-mélodiques mais totalement bordéliques comme «Aha Nang Scandal » qui juxtapose des guitares compréhensibles à des cris répréhensibles, ou pour cette « cover » de Michael Sembello, qui voit son « Maniac » relifté en « She's A Manyak On The Floor » absolument méconnaissable.

Alors, nous avons droit à tout, aux pics d’intensité à faire passer SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION pour de fragiles amateurs de Folk, sans que l’affaire ne tombe jamais dans le Goregrind, à des approximations jouées faux comme à la parade des sourds comme un pot (« Wazzap Mah Ninja », et en plus, c’est un des plus longs), à un « Julio Valiente (Epic Version) » (désolé mais là je ne sais pas qui c’est), et puis pas mal d’interludes de quelques secondes, comme « DXBU Wanawanpoynpayb Peenus Peenus Wanawanpoynpayb », ou « Bebeh Cum Back », très rigolo avec ses dialogues obscurs débouchant sur une rupture d’anévrisme Grind.

Vous le constatez, la cohérence n’est pas le point fort de ce trio qui refuse le point mort, et répand ses boutades comme une bonne parole potache, à un niveau local s’entend.

C’est éventuellement un joli défouloir (« NachoooooooooOOOH », on atteint le haut du panier du top du non-sens), parfois tellement intense qu’on pourrait presque trouver ça musical (« Katawan », dommage que le magnéto sature et capte aussi les aboiements du rottweiler), mais surtout un gros délire entre potes qui se marrent beaucoup de leurs conneries en prenant soin de nous les faire partager avec force éclats de rires (« Hasola »).

Bon, c’est bien joli tout ça, mais je dois aller préparer la pâtée du chien. Alors si vous êtes plus du genre à poser en slip dans des forêts norvégiennes des Philippines pour filmer vos pets flambés que gentleman cambrioleur à la galanterie affutée, préférez les DARK LUPIN à leur cousin Arsène.

 Moins classe et lucratif, mais comme ça au moins, vous vous ferez moins remarquer par la maréchaussée. Quoique.


Titres de l'album:

  1. Lupin Paynapulapol Pin
  2. Kapit Lang Kay Lupin
  3. Aha Nang Scandal
  4. She's A Manyak On The Floor
  5. Wazzap Mah Ninja
  6. Katawan
  7. People Stay In Cagayan
  8. Chandelieeeeeeeeer
  9. Uwa Haha Haha Can't Stop
  10. Rapbeh bheraP
  11. Julio Valiente (Epic Version)
  12. Bebeh Cum Back
  13. DXBU Wanawanpoynpayb Peenus Peenus Wanawanpoynpayb
  14. NachoooooooooOOOH
  15. Hasola

Bandcamp officiel


par mortne2001 le 05/02/2017 à 18:25
45 %    467

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Ancient Moon

Benedictus Diabolica, Gloria Patri

The Defiants

Zokusho

Lee Aaron

Power, Soul, Rock N' Roll – Live in Germany

Aphrodite

Lust and War

Freternia

The Gathering

Urkraft

Our Treacherous Fathers

Monarque

Jusqu’à la Mort

Black Star Riders

Another State Of Grace

Sacral Night

Ancient Remains

Kryptos

Afterburner

Immortal Bird

Thrive On Neglect

Korn

The Nothing

Damim

A Fine Game Of Nil

Kobold

Masterpace

Warvictims

The Horse and Sparrow Theory

Dead Heat

Certain Death

Void King

Barren Dominion

The New Death Cult

The New Death Cult

Axxios

Beneath the Blood Red Sky

Reality Suite

Awaken

Death Feast Open Air 2019

Mold_Putrefaction / 19/09/2019
Brutal Death Grind

Dopethrone + Wormsand

RBD / 12/09/2019
Doom

DISOWNING, Interview avec Butcher (chant)

youpimatin / 10/09/2019
Death Metal

Concerts à 7 jours

+ Electric Shock + Praying Mantis

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Belenos + Griffon + Nydvind

21/09 : Salem, Le Haillan (33)

Darkenhöld + Bovary + Eternal Hunt

21/09 : Secret Place, St Jean De Védas (34)

Kadinja + Tranzat + Juggernautt

21/09 : Espace Le Goffic, Rennes (35)

Krassier + Frekkr + Conquerors

21/09 : Dropkick Bar, Reims (51)

Evil Invaders + Warkunt + Disgorged Foetus

21/09 : Maison Du Temps Libre, Rolampont (52)

Deficiency + Fractal Universe + Destinity

21/09 : ThÉÂtre De La MÉdiathÈque, Freyming (57)

Warfaith + Mortuary + Dust In Mind

21/09 : Salle Désiré Granet, Anould (88)

Flush!! + Xbreak Outx

26/09 : L'ambuscade, Lyon (69)

Elyose + Ancient Bards

26/09 : Le Gibus, Paris (75)

Mars Red Sky + Lysistrata + It It Anita

27/09 : La Nef, Angoulême (16)

Pictured + Evilness + Gengis

27/09 : Le Spot, Spézet (29)

A Very Sad Story + Cleaver

27/09 : Le Dropkick, Reims (51)

Vola + Arch Echo + Rendezvous Point

27/09 : Hard Rock Café, Lyon (69)

Misþyrming + Vortex Of End + Darvaza

27/09 : Le Gibus, Paris (75)

Bliss Of Flesh + MÖhrkvlth + Vosegus

28/09 : Espace Leo Ferre, Brest (29)

Alea Jacta Est + Stinky + Wank For Peace

28/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Blood Ages + Pray Manticore + From Dusk To Dawn

28/09 : Ecole Des Filles, L'isle-bouzon (32)

Pictured + Evilness + Gengis

28/09 : La Fontaine De Brocéliande, Saint-péran (35)

Fange + Grist + Verdun

28/09 : Molodoï, Strasbourg (67)

Malkavian + Warband + Shut The Fuck Up

28/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Temple Of Baal + Archgoat + Au Champ Des Morts

28/09 : Le Petit Bain, Paris (75)

Furies + Nemost + No Return

28/09 : Salle Claude Pouillet, Evry-gregy-sur-yerres (77)

Monarch! + Vouna

28/09 : L'hélice, Toulon (83)

Photo Stream

Derniers coms

Vraiment très bonne chronique qui m'a donné envie de redécouvrir ce magnifique album.


J'aime burn excoriate et merci pour la piqure de rappel avec gurkkhas


Une excellente de putain de bonne nouvelle !!


@humungus : j'ai dû mal m'expliquer. Le type a été balancé du public par dessus la barrière et est retombé bien lourdement derrière quoi. Pas sur ses guiboles... et les gars de la secu l'ont relevé ensuite. ;)


Artwork horrible. En espérant qu'il sera un peu plus solide que le dernier.


1) Inutile de dire que ce report et une fois de plus hyper complet.
Cela devient vraiment lassant d'écrire ça à chaque fois mec...
2) "Pour manger, c’est soit des frites, soit une part de pizza"
QUOÛÛÛAH ?!?!
Pas de stands vegano-pakistanais sur ce genre de fest ? Imp(...)


1) JTDP + 1.
2) "Un spectateur un peu plus chaud que les autres passe par-dessus la barrière suite à un slam qui tourne mal et s'écrase juste devant la scène ! la volée qu'il a pris le mec !"
Donc si j'ai bien suivi, un spectateur passe par dessus les barrières (involontairement qu(...)


Bah vu qu'Exodus est plus en moins en stand-by tant que Holt n'en a pas fini avec Slayer, Altus a bien raison de réactiver Heathen. Perso c'est une excellente nouvelle, qui sera encore meilleure si je parviens à voir le groupe live.


Des piges Heathen, le mec est dans Exodus aujourd'hui je savais pas que ça tourné encore.


Et bien, une chronique de Freternia, si je m'attendais à ça! J'avais en effet totalement perdu de vu ce groupe, disparu des radars et visblement peu regretté. A l'époque (et cela ne nous rajeunit pas), j'avais été emballé par le côté épique du 1er album, mais j'avais trouvé le second part(...)


Bravo pour ce report exhaustif. Sur ce genre de festival je suis certain que je me calerais plutôt sur les têtes d'affiche, si j'y allais. Elles sont plus de ma génération (je confirme en passant que Decapitated a été un groupe majeur alors) et je trouve que les vieilles écoles étaient plus (...)


Cela a été corrigé, ce sera bien le 2 mai à Toulouse, un samedi.


"Pendant ce temps là le batteur de KORPSE fait un slam, et une nana vomit à côté de moi, parfait" xD !

Sinon excellent report Mold, comme d'habitude. Tu m'impressionne à tout voir / tout retenir comme ça ! Le gros kiff sur Waking tu m'as tué ;)


Excellent album ! Plus dynamique que le précédent tout en gardant cette lourdeur et cette hargne si caractéristiques du groupe !


merci beaucoup pour ce report, concis et précis...et merci de faire suivre l'actualité du brutol jusqu'à Roazhon...
Et enfin cimer pour Smat's...
ROM1 - KDS CREW


Hihi, je savais que c'était fait pour toi... :-D


Cette affiche... J'en rêvais... ... ...


@kairos +1 !


Cool report, comme d'hab' ! Et toujours intéressant de retracer l'historique musical d'une ville ;-)


Si Scott Wino ne peut plus se défoncer en paix, ou va le monde !