Shallow Graves

Malfested

02/11/2020

Autoproduction

Faut dire qu’en 2020, on avait le temps de faire quelques trucs pour échapper au COVID. Du jardinage, du tricotin, des visio-conférences, rattraper notre retard sur Netflix, prendre des nouvelles de la tante Jacqueline, emmener ses enfants au musée du bouchon à Liège, de la musculation pour perdre ses abdos kro, enfin tout ce qu’on n’a pas le temps de faire en temps…normal. Certains ont même poussé le vice jusqu’à créer de nouveaux groupes, comme les belges de MALFESTED. Se disant que le confinement était propice à composer quelques hymnes à la cruauté, ces musiciens originaires de Kortrijk ont finalement pris leur temps pour composer un répertoire solide, avec une seule philosophie en tête : réconcilier l’old-school avec l’actual-school, et réunir les deux générations de fans d’exactions brutales et viscérales. Ainsi est né en quelques mois cet EP autoproduit de six titres, qui propose une vision intéressante du Metal extrême en vogue chez nos amis belges, qui ressemblent d’ailleurs beaucoup à ce qui a pu se faire à une époque aux Etats-Unis. Admettant de solides influences consensuelles (EDGE OF SANITY, BLOODBATH, DEICIDE, CARNATION), MALFESTED ose donc le crossover occasion/neuf, et réunit dans un même élan de bestialité l’inspiration en vogue dans les nineties, mais aussi la façon d’accommoder les restes de la jeune génération.

Première constatation, malgré un travail effectué à la maison, la production de Shallow Graves est solide et méchamment professionnelle. Les invectives du chanteur semblent sortir des enceintes, les guitares sont dynamiques, et la batterie écrase tout sur son passage, bouffant les fréquences de la basse. Mais en optant pour une dualité vocale à la Glen Benton, le groupe insuffle à sa musique une sensation d’hystérie que la cadence globale accentue. Nous voilà donc en présence d’une force vive du Death européen, qui le joue avec dignité et respect, et dès l’attaque en règle de « Shallow Graves », l’enterrement est de toute beauté. Courte intro glauque, déluge de blasts, schizophrénie vocale, guitares qui virevoltent comme des vautours, l’ambiance est chaude, et les passages Thrash permettent de ne pas s’embourber dans le macabre trop forcé. Les musiciens sont méchamment en place et motivés, et ce phrasé vocal prend à la gorge sans relâcher son étreinte. On pense tout de suite à une fusion DEICIDE/BLOODBATH, et malgré le classicisme de l’affaire, on craque pour ces hymnes de débauche très judicieusement agencés.

Propre, ce LP/EP est manifestement le fruit de mures réflexions, mais a gardé cette spontanéité qui fait les grandes premières manœuvres. Inutile d’en souligner le formalisme, mais cette façon de faire la jonction entre le passé et le présent sans copier les copains nostalgiques est réellement pertinente et efficace, et les astuces rythmiques permettent de jouer avec les convenances, et de proposer un Death très groovy et accrocheur. Ainsi, « Masked with the Skulls of the Fallen » propose une véritable démonstration d’un batteur qui n’a pas les baguettes dans sa poche, et qui sait alterner les tempi avec un flair certain. C’est du brutal, mais du brutal malin et mélodique, qui n’hésite pas à casser son avancée en plaçant de ci de là quelques passages salement Heavy qui nous enfoncent le crâne dans la boue. A l’aise dans tous les secteurs de jeu, les MALFESTED sont évidemment animés de mauvaises intentions, mais ne nous veulent que du bien, et prouvent qu’ils restent d’habiles techniciens doublés de compositeurs capables. On ne recense plus le nombre de plans qui assurent de la fluidité à l’ensemble, et si les titres ne proposent rien de neuf, ils parviennent à réactualiser la légende sans tomber dans le piège de l’influence trop évidente. On évite ainsi la repompe pure et simple de MORBID ANGEL, SUFFOCATION ou DEICIDE, l’hommage un peu trop poussé à la HM-2, et de fil en aiguille, Shallow Graves nous entraîne dans son cauchemar sans avoir à forcer sur les images.

Violent, le Death des belges n’en est pas pour autant revêche et même si « Venefica (The Banished One) » n’hésite pas à pousser les BPM à fond, tous les fans de Metal extrême peuvent participer à la fête. Ayant parfaitement compris qu’une symbiose entre l’Amérique et la Suède était possible, et les vingt minutes passées en compagnie de nos amis de Kortrijk passent très vite finalement. Ce premier LP montre le visage d’un groupe en pleine possession de ses moyens, sûr de son fait, et déjà capable de plonger la tête la première dans les eaux bouillantes de la scène internationale. Un EP qui tient la dragée haute à des groupes beaucoup plus établis, et qui se savoure sur le pouce, comme une entrée roborative, mais vite digérée.           

                                                                                                                     

Titres de l’album:

01. Shallow Graves

02. Masked with the Skulls of the Fallen

03. Fields of Bloodshed

04. Venefica (The Banished One)

05. Incantations

06. Cistern of Souls


Facebook officiel


par mortne2001 le 06/01/2021 à 14:54
80 %    106

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Olivier Verron _ Interview Conviction

Simony 27/01/2021

Interview

Voyage au centre de la scène : ASSHOLE

Jus de cadavre 17/01/2021

Vidéos

Eluveitie + Korpiklaani 2010

RBD 08/01/2021

Live Report

Sélection Metalnews 2020 !

Jus de cadavre 01/01/2021

Interview

Welcome To My Nightmare

mortne2001 26/12/2020

From the past

IXION : entretien avec Julien

JTDP 16/12/2020

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Kairos

"Embrasse moi, j'ai le scorbut !"

28/01/2021, 09:08

Bones

"Quand on a la bouche qui sent les pieds, c'est qu'on a les dents qui se déchaussent."

28/01/2021, 07:06

Perry

Punaise, ce que c'est nul!

27/01/2021, 20:41

Bones

J'ai jamais pu encaisser les QCM.

27/01/2021, 16:44

Humungus

Moi penser tout pareil.

27/01/2021, 15:56

Solo Necrozis

Pareil, c'est quoi l'objectif, avoir Oranssi Pazuzu dans Taratata ? Je ne comprendrai jamais ce désir d'être accepté par une industrie qui n'a presque rien d'artistique et pour qui la musique est un produit à écouler en espérant en(...)

27/01/2021, 15:30

Arioch91

Meilleur album Black à capucheMeilleur album de pouêt-pouêt Metal à bouée (on enlève Alestorm sinon c’est pas du jeu)nanmé

27/01/2021, 15:17

Buck Dancer

"c'est comme le sexe, au début tu chatouilles un peu les parties visibles et seulement après tu explores en profondeur"... et c'est là où ça fait mal !!! 

27/01/2021, 15:05

Simony

Je pense que l'on peut creuser l'idée des catégories, il y en a des biens dans tes propositions Jus de cadavre  (...)

27/01/2021, 14:33

RBD

Hail of Bullets, l'excellence va decrescendo du premier au troisième album. Dans la discographie de Martin van Drunen il faut aussi citer le deuxième album de COMECON, "Converging Conspiracies", u(...)

27/01/2021, 13:25

Jus de cadavre

Les 13 catégories des Victoires Rock et du Metal 2021 !Meilleur album de Bestial War Black MetalMeilleur album de PorngrindMeilleur album de NSBMMeilleur album de Crust Punk à chienMeilleur album HM-2 Entombed-likeMeilleur album Black Metal (...)

27/01/2021, 12:11

Gargan

Quand je vois la dénomination "rock/metal", ça me fait fuir, gros effet répulsif. Non pas que j'oublie les racines blablabla mais là, ça me fait penser à de l'édulcoré pur jus, un peu comme rtl2 et son "son pop/rock&(...)

27/01/2021, 08:46

Arioch91

@Bones : merci pour Hail of Bullets, je préfère ce que je suis en train d'écouter (le premier) à ce Necroceros. Ca m'emballe bien plus alors je pense rattraper mon retard du côté de HoB plutôt que d'Asphyx.

27/01/2021, 08:07

Kairos

Ouais dsl j'ai été un peu sec, mais l'autre andouille est venu gratuitement me baver sur les rouleaux... J'aurais dû employer l'adverbe "cordialement" à la fin de mon précèdent post. 

26/01/2021, 16:03

Bones

Mouais, mais par contre je vais rapidement le réécouter pour voir si mon approche a évolué. C'est vrai qu'il est réputé...  j'ai sans doute raté le coche.

26/01/2021, 13:14

Arioch91

@Humungus : SIC... And Destroy !   Comme disait Coluche : la politique ? C'est quand on est poli et qu'on a(...)

26/01/2021, 10:45

Arioch91

@Humungus : je confirme pour The Rack. Plusieurs fois j'ai essayé mais sans jamais accrocher.Y a des albums comme ça

26/01/2021, 07:56

Humungus

Toujours "intéressant" (SIC !!!) quand la politique s'insère ici... ... ...

26/01/2021, 07:38

Humungus

Ne pas "rentrer" dans "The rack" ?!?!Bizarre étant donné la monstruosité de cet album...Quoi qu'il en soit, je plussoie sur HAIL OF BULLETS !Pis n'oublions pas le merveilleux GRAND SUPREME BLOOD COURT non plus hein !!!(...)

26/01/2021, 07:35

Arioch91

@Bones : merci pour l'idée, vais m'écouter les trois albums de Hail of Bullets, juste histoire de rattraper mon retard concernant le père Van Drunnen.

25/01/2021, 20:12