Skulthor Ebonblade est l'occasion pour moi de découvrir TEMPTATION'S WINGS, un trio américain œuvrant dans un Doom Metal largement Stoner, certains diront américain ! En effet, le trio avait jusque là manifesté son existence par des EP, disponibles au format digital mais aussi au format CD, fait plutôt rare pour des EP, certainement des gens d'une autre génération, celle là même à laquelle j'appartiens...

Je ne sais plus quel philosophe disait avec beaucoup de clairvoyance qu'une personne se décide dans les 90 premières secondes pour se faire un avis et bien pour vous éviter de fausser votre jugement commencez donc cet album avec le titre "Into The Maelstrom" qui arrive en troisième position. En effet, "Burning Of Hjalmar" est une introduction aussi utile que bien pensée, bien écrite... mon dieu que c'est bateau et "I Destroyer" ne relève pas beaucoup la tête de l'eau, un chant poussif sur des riffs peu inspirés et le même syndrome qui vient fraper "To Forge A Legend (Ulfbehrt)", seul le refrain tirant un peu plus sur le Hard Rock réussi à tirer un peu les marrons du feu. Alors pour en revenir à "Into The Maelstrom", avec une dynamique plus percutante car s'il y a bien un défaut imputable au groupe, c'est le jeu de batterie. OK, la production, on peut comprendre, le chant à la limite de la justesse, dans le style ça peut passer, voir même fédérer, l'inspiration commune des titres, on peut peut-être sentir que c'est bien fait et avec envie mais le jeu de batterie... notre ami Jason ne fait qu'un seul schéma, lorsqu'il ne s'essaie pas avec difficulté à la double, non là ça rend vraiment le résultat casse gueule à l'écoute. Du coup qu'est-ce qu'on en déduit ? Et bien que la tête pensante est au niveau de la basse, car c'est bien lui qui tire le niveau vers le haut.

Mais au final TEMPTATION'S WINGS montre quelques véléités intéressantes à l'image de ce "Lair Of The Gorgon Queen", un riff bien gras, des arrangements vocaux un peu plus soignés et même à la batterie, le poum-tchak de rigueur est balancé avec plus d'envie et de dynamisme, bref, d'intention ! Ce titre est même prétexte à sortir le son Rock US par excellence sur le break central et qui montre d'ailleurs les difficultés du groupe à faire de sa musique quelque chose de fluide tant ce break fini de façon bizarre (notez au passage le roulement magnifique à la batterie !) 

Avec "Into The Maelstrom", "Lair Of The Gorgon Queen", "Witches Of Dredmoor" et "My Name Was Skulthor", un titre qu'aurait pu écrire THE OBSESSED tant il s'aventure loin des terres du Doom sans pour autant jurer avec le reste, les Américains nous laissent un peu sur notre faim. On pense tour à tour à GRAND MAGUS ou à COUNT RAVEN mais aussi à THE OBSESSED pour la liberté de style prise par ce groupe qui semble avoir bien mieux à offrir que cet album en demie teinte.

  1. Burning Of Hjalmar
  2. I Destroyer
  3. Into The Maelstrom
  4. To Forge A Legend (Ulfbehrt)
  5. Lair Of The Gorgon Queen
  6. Treachery Of The Blind Raven
  7. Witches Of Dredmoor
  8. My Name Was Skulthor

Site Officiel


par Simony le 17/05/2017 à 07:46
58 %    256

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Snake Bite Whisky

This Side of Hell

Fusion Bomb

Concrete Jungle

Wolf Counsel

Destination Void

Mörglbl

The Story Of Scott Rötti

Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Brutality Over Belgium - South Edition III

Mold_Putrefaction / 23/03/2019
Brutal Death Metal

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

Concerts à 7 jours

Defenestration + Hexecutor

30/03 : La Scène Michelet, Nantes (44)

+ No Return + Lodz

30/03 : Le Contrepoint, Chalons-en-champagne (51)

Photo Stream

Derniers coms

En effet c'est sur amazon que j'avais trouvé ça.


@LeMoustre
https://www.amazon.com/Murder-Front-Row-Thrash-Epicenter/dp/1935950037


Les gars, vous savez où il se trouve encore, ce bouquin ?


Hellhammer et Manowar en même temps, la blague... N'importe quoi !


A savoir jeunes impatients que le running order du samedi sera visible demain.
Et celui de dimanche...
Bah dimanche prochain pardi.


J'avais peur que MANOWAR et KING DIAMOND se chevauche...
Bah heureusement non... ... ...
Mais c'est MANOWAR et HELLHAMMER qui jouent en même temps bordel de dieu !
Fait chier ce HELLFEST merde ! (sic)
Sinon, à partir de 17 h, la TEMPLE c'est vraiment "The place to be"...


ca a toujours été un groupe de pur black metal et aujourd'hui plus que jamais


merci pour la decouverte ! mais pas merci car je vais encore claquer des sous a cause de vous ;)


@Jus de cadavre : je plussois pour le livre ! Un véritable petit bijou !

Concernant ce documentaire, j'ai hâte de le voir, en espérant autre chose que du Get Thrashed # 2. Get Thrashed était un excellent docu sur la scène Thrash US (principalement), pas utile qu'un autre documentai(...)


Le bouquin est terrible en tout cas : bourré de photos bien rares (que je n'avais jamais vu ailleurs, et pourtant on parle de gros groupes !). C'est vraiment les tous premiers jours de la scène de Bay Area en image. Un livre d'histoire quoi ! :D


Itou.


Sympa !


Excellente nouvelle. Fan de toutes les périodes des norvégiens.


C'est pas le même illustrateur que les albums précédents et pourtant on trouve une continuité très forte sur l'ensemble des albums de la nouvelle ère du duo (depuis qu'ils mettent plus en lumière un Metal old-school très 80's plutôt qu'un Black Metal des débuts)


J'attends d'écouter ça avec fébrilité.
D'ores et déjà, un constat peut-être porté : La pochette est extraordinaire.


Ouaip... J'ai juste eu l'impression d'écouter x fois le même morceau. Même le batteur ne se fait pas chier et démarre les compos toujours de la même façon. Je passe mon tour sans regret.


(Quel naze ! Le nom exact de l'album est "Twilight Of The Thunder God", bien sûr...)


@humungus : C'est vrai, héhé ! A ta décharge, on ne peut pas nier que le groupe connait un certain polissage depuis quelques années, avec une tournure beaucoup plus Heavy (apparu avec "Thunder Of The God" je dirais, que j'adore pourtant, les ayant découvert avec cet album). Mais leur début de (...)


Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !


J'avais prévenu hein : "Je vais faire mon chiant".