The 4th Dimension

Meridian

23/09/2022

From The Vaults

Revenons dans les années 80, époque où les querelles de style n’existaient pas. Beaucoup de groupes ont depuis essayé d’en recréer la magie, nombreux sont ceux qui ont lamentablement échoué, mais d’autres ont parfaitement réussi à nous en redonner un aperçu. MERIDIAN est de ceux-là.

Alors, certes, j’en conviens, il faut croire en ses groupes pour pouvoir vendre leur musique mais de là à se lancer dans des affirmations hasardeuses, il y a quand même une limite à respecter. D’autant que le label From The Vaults est danois, et qu’il doit donc bien connaître les exportations suédoises. Quoiqu’il en soit, le problème n’est même pas là, puisqu’il est impossible, même avec la meilleure volonté du monde de recréer toutes les composantes d’une époque et faire croire à un voyage dans le temps, même avec une console des eighties, même avec un producteur caché dans le formol et des compositions franchement passéistes. On peut faire semblant, on peut faire comme si, mais on ne peut pas faire comme. C’est ainsi.

Ceci étant posé, les danois de MERIDIAN sont vraiment très doués pour tremper leur plume dans l’encre des années 80, et ce, depuis leurs débuts. Formé en 2005, ce collectif de nostalgiques en est déjà à son quatrième longue-durée, qui à n’en point douter va encore consolider leur place sur le podium des rétrogrades doués. Ces cinq musiciens sincères et capables (Lars Märker: chant, Martin J. Andersen & Marco Angioni: guitares, Peter Bruun: basse et Klaus Agerbo: batterie) nous offrent donc la primeur du contenu de ce quatrième tome, The 4th Dimension, dont le titre fait référence à la chronologie de leur propre carrière, mais aussi au voyage temporel et spatial qu’ils ont élaboré depuis l’orée des années 80.

En écoutant cette nouvelle tranche de vie, on est rapidement saisi d’un sentiment très tangible, celui de se retrouver en Suède et en Californie, entre 1987 et 1988, lorsque les groupes de Hard & Heavy occupaient toutes les manchettes de l’actualité musicale. Entre Heavy nerveux à la SCORPIONS, Hard mélodique à la EUROPE et AOR précieux à la JOURNEY, MERIDIAN fait le tour du propriétaire avec beaucoup de soin et de politesse, et nous renvoie dans les couloirs des années 80, lorsque les cheveux gonflaient, lorsque les néons éclairaient et que les justaucorps brillaient. Et la sensation est décidément délicieuse.

Annoncé comme le grand-œuvre de ce groupe attachant, The 4th Dimension pourrait bien être en effet le pic de la carrière de ces danois inspirés, sans que la qualité de leur back catalogue ne soit bafouée. On y retrouve tout ce qu’on a toujours aimé à propos d’eux, tout ce qu’on adore provenant des pays nordiques, ces mélodies appuyées, cette puissance modulée puis débridée, et cette capacité incroyable à pondre des tubes comme les poules des œufs, sans forcer, comme si la perfection était une qualité naturelle au Danemark et en Suède. Et une fois encore, MERIDIAN nous a méchamment gâtés, du début à la fin de cet album d’une maîtrise magistrale mais d’un naturel désarmant.

Si la méthode est d’usage, consistant à puiser chez quelques références établies des réflexes automatiques, le rendu n’en est pas moins impressionnant, et ce, quelle que soit l’ambiance choisie. Que nous baignions en plein romantisme ou que nous nagions sous la vague de l’hédonisme 80’s, la crédibilité est bluffante, et les tubes confondant de séduction. Entre Hard et Heavy, le quintet n’a pas choisi, et alterne avec bonheur les tempi, les riffs et les accroches vocales. Et comme s’ils étaient bien décidés à ne pas passer pour de vulgaires dragueurs d’occasion, les danois nous accueillent avec une poigne sévère, via le terriblement Heavy « Warning Shots ». Harmonie toutes guitares dehors, à la WINGER ou HAREM SCAREM, rage de jouer, mais sourire de circonstance, l’accueil est cinq étoiles, et le plaisir immédiat.

D’autant qu’une fois passées les portes, l’atmosphère se veut plus intime, et « Life Is Today » de nous rappeler que la vie est courte et qu’il vaut mieux en profiter avant de ne plus jamais pouvoir écouter un morceau de BON JOVI, largement évoqué ici. BON JOVI, mais aussi SLAUGHTER, ECLIPSE, SKAGARACK, les 220 VOLT, SKIDROW, HAYWIRE, j’en passe et des dizaines qui peuvent servir de bonne comparaison, puisque ce quatrième opus se passe de tout parallèle et tient debout de lui-même.

Mais plongez-vous dans l’album, et tentez en toute objectivité d’en trouver les défauts. J’ai moi-même joué à ce petit jeu, qui m’a laissé seul dans mon coin, puisque The 4th Dimension ne souffre d’aucune erreur. La preuve en est, le virevoltant et purement Hard « Stay », le mid sensible et limite AOR de « Follow Your Heart », le lourd mais énamouré « Trust » et ses chaloupés sensuels, ou le binaire léger et billboardé « Dreamers ». Ainsi de suite, jusqu’à la fin du métrage, pour un album en sorte de Greatest Hits d’une époque révolue depuis l’orée des années 90, et qui fait toujours fantasmer la nouvelle génération.

Alors, certes, on s’y croirait, c’est une évidence qu’il serait malhonnête de réfuter. Certes, MERIDIAN n’évolue pas dans les années 80, mais fait comme si, et s’en tire avec plus que les honneurs. Nombre de chansons auraient pu être composées à cette époque sans que personne ne trouve ça étrange. Et finalement, The 4th Dimension est peut-être bien leur meilleur album, ce que le recul de quelques mois nous confirmera ou pas. En attendant, back to the past, on ressort les t-shirts, les permanentes, et on fait la fête toute la nuit. Ce qui me parait une bonne idée vu la situation bordélique d’un monde qui court à sa perte.     

    

        

Titres de l’album :

01. Warning Shots

02. Life Is Today

03. Stay

04. Follow Your Heart

05. Trust

06. Dreamers

07. Say That You Want Me

08. The Road Back To Hell

09. Remove Your Crown

10. The Fourth Dimension


Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 10/09/2022 à 17:38
90 %    370

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24

Tourista

Bha, toujours moins grave que les fans qui ont quitté le groupe en 96.

29/02/2024, 07:13