Bonjour tout le monde et bienvenue dans le monde prolifique de l’underground global, terrain fertile qui nous permet de découvrir des floraisons opulentes et riches toutes les demies secondes.

Cet après-midi, la case est réservée à une bande de furieux Chiliens qui souhaitent faire passer un massage via leur premier EP éponyme, disponible gratuitement sur leur Bandcamp.

Ces maniaques du bruit organisé ont choisi le créneau Ô combien chargé du Crust à tendance Grind et ibère, et nous viennent donc de Punta Arena, ville portuaire située dans le détroit de Magellan.

Mais à vrai dire, leur situation géographique importe peu, puisque leur musique fait suffisamment de bruit pour être entendue dans tout le Chili. Et à propos d’épices, leur sauce l’est considérablement, se montre très corsée en oreilles et parfaitement en adéquation avec la philosophie humaniste de cet ensemble qui ne s’en laisse pas compter.

Leur combat ? Les droits des animaux, sujet très sensible et dont la pertinence concerne de plus en plus de monde, dans l’underground extrême comme dans n’importe quel cercle de réflexion, et qui est devenue une issue majeure de notre époque.

Il est certain qu’après les révélations scandaleuses du site L214, montrant des images insoutenables d’animaux abattus dans des conditions déplorables, les consciences s’éveillent et commencent à montrer des signes d’empathie envers ces pauvres bêtes traitées comme des marchandises.

Les TRAIDORX A MI ESPECIE (les Traîtres de mon Espèce en langue de Molière) utilisent donc le vecteur du Crust pour propager leur discours, et rien que l’intitulé de leurs morceaux en dit long sur leur convictions. « Contre Toutes les Cages », « Assassinat Silencieux », « Sa Vie N’est pas un Jeu », « Victimes », « Ni Chien ni Maître », et « Le Secret des Vampires » ne font aucun mystère de leur révulsion à l’égard d’êtres humains qui ne le sont que de nom, et prônent l’action et la réaction, au travers d’une musique sans concessions.

Niveau style, la puissance des Chiliens est impressionnante, et se montre crue, comme le sort réservé à ces pauvres animaux qui meurent dans une lente agonie. Le Crust/Grind est ici abordé sans fard ni enrobage inutile, et les attaques rythmiques des TRAIDORX A MI ESPECIE sont autant de raids sur des abattoirs et autres laboratoires de vivisection retranscrits en musique.

Pas de pitié, et surtout, personne à la traîne. Avec une poignée de morceaux pour une poignée de minutes, pas le temps de diluer le message, qui frappe fort, comme les accélérations foudroyantes du combo. Mené à un train d’enfer par une chanteuse qui vocifère son laïus comme un leader tente de rassembler les âmes perdues, le groupe étale de belles qualités brutales, et distille un maximum de riffs s’accommodant très bien d’un tapis rythmique tout sauf linéaire.

Les chœurs sont aussi dangereux que le reste, et si la puissance fait penser à l’essence même du genre venant d’Angleterre, la folie ambiante est délibérément hispanique, et cet EP prend des airs de tourbillon de haine emportant sur son passage tous les sceptiques et autres adorateurs de la politique de l’autruche.

On pense à une myriade de groupes, qu’ils soient locaux ou loco, des INFEST aux plus récents DEATH CULT (plus pour la virulence du message que pour des analogies de style), mais à vrai dire, on est si vite emporté par la folie de l’ensemble qu’on n’a pas vraiment le temps de dresser des parallèles trop précis.

Le ton est grave, très grave, à l’image sonore de ces guitares qui se mettent au diapason de la basse pour créer un drone vibrant et grondant, tranchant ouvertement avec le chant féminin assez aigu et hurlé.

Mais dans leur manifeste, les TRAIDORX A MI ESPECIE se montrent aussi efficaces que versatiles, et l’exubérance de ce premier EP n’a d’égal que la sincérité de son implication, et de son efficacité.

Si vous êtes encore ce que d’aucuns nomment « un carné », il est possible que cet EP vous fasse changer de camp, pour peu que vous compreniez l’espagnol et que vous soyez sensibles au Crust/Grind des Chiliens. Il serait dommage de séparer le message de son emballage, et en associant les deux, ce premier témoignage se hisse au niveau des productions les plus béton du lot, et fait même la nique à bien des combos plus illustres.

Mais les TRAIDORX A MI ESPECIE n’ont cure de la gloire. Tout ce qu’ils souhaitent, c’est vous sensibiliser à leur cause noble en vous offrant dix minutes d’extrême pur et dur.

Gageons qu’une manif avec cet EP en bande son aurait un impact non négligeable sur la population. Mais il faut parfois que la colère explose telle quelle, sans artifices et sans atténuation.

Un EP bombe à fragmentation, qui explose de tous ses sillons. La meilleure propagande justifiée sur le marché !


Titres de l'album:

  1. Contra Toda Jaula
  2. Asesinx Silenciosx
  3. Su Vida No Es Un Juego
  4. Victimas
  5. Ni Mascota NI Dueñx
  6. El Secreto De Los Vampiros

Bandcamp officiel



par mortne2001 le 10/12/2016 à 18:30
70 %    290

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Meridian

Margin Of Error

Véhémence

Par le Sang Versé

A Pale Horse Named Death

When The World Becomes Undone

Jetboy

Born To Fly

Lugnet

Nightwalker

Insanity Alert

666-Pack

Triste Terre

Grand Oeuvre

Flotsam And Jetsam

The End of Chaos

Necrogosto

Necrogosto

Mayhem

De Mysteriis Dom Sathanas

Horrisonous

A Culinary Cacophony

Dust Bolt

Trapped in Chaos

Pissgrave

Posthumous Humiliation

Aberracion

Nadie Esta Libre

Malevolent Creation

The 13th Beast

Together To The Stars

An Oblivion Above

Queensrÿche

The Verdict

Musmahhu

Reign of the Odious

Cold Colours

Northernmost

Interview avec AMON AMARTH

Acid / 20/03/2019
Amon Amarth

Liévin Metal Fest #4 (samedi)

JérémBVL / 18/03/2019
Benighted

Cernunnos Pagan Fest 2019

Simony / 12/03/2019
Celtic Metal

LORDS OF CHAOS / Critiques du film

Jus de cadavre / 12/03/2019
Film

Concerts à 7 jours

+ Meshiaak + Overkill

20/03 : Le Trabendo, Paris (75)

Meshiaak + Overkill + Flotsam And Jetsam

20/03 : Le Trabendo, Paris (75)

Kryzees + Manigance + King Crown

22/03 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Photo Stream

Derniers coms

Encore une bonne interview pour un excellent label par et pour des passionnés. Merci à Infernö et à Metalnews !


J'avais prévenu hein : "Je vais faire mon chiant".


C'est génial! Merci pour cet itw ! ;-)


Bien sympa ce truc. Même les interludes acoustiques sont convaincants.

Au passage si je peux me permettre une petite critique, je pense que certaines chroniques gagneraient à être écrites plus simplement.
Pour illustrer mon propos deux petites définitions trouvées sur le Lar(...)


Bô ça va, y'a pire comme groupe "pas trve" ;-)


Putain !
Un groupe connu interviewé par METAL NEWS...
Bravo les gars.
... ... ...
Bon, je vais faire mon chiant : C'est juste dommage que vous débutiez votre success story par AMON AMARTH quoi... ... ...


Nan c'est de la merde quant même. C'est surement devenu culte pour tout ce qui entoure le groupe et le disque, mais clairement c'est de la merde. Album chiant, mou du genou et niveau violence et malsain on a fait mieux avant et après que cette daube.


Va falloir que je lui donne une deuxième chance mais cet album m'a jusque là laissé de marbre...


Exactement la même sensation d'un rendu un peu plus "pop" avec ce nouvel album mais une fois rentré dedans je le trouve absolument excellent. Je me suis forcé à l'enlever de ma platine parce que sinon il aurait fait l'année dessus, mais il va très vite y revenir comme ses illustres prédécess(...)


Aaaaaahhh !!!
A PALE HORSE NAMED DEATH !!!
Un des rares groupes actuels dont j'attends les sorties et tournées avec toujours la même réelle impatience.
Une fois de plus, je ne suis pas déçu par leur dernier ouvrage.
Comme le dit très justement Simony, il faut toujours u(...)


Un album juste incroyable. Une ambiance de fou, des riffs guerriers et mélodiques, une production très claire (limite trop "bonne", ce serait mon seul "reproche"). Le premier morceau est pour moi une leçon de Black épique. Juste excellent !
Un grand bravo au groupe et merci mortne pour ce(...)


Ah oui, bizarre, c'était 18h la semaine dernière.
Comme y'a "que" 3 groupes au lieu de 4, ceci explique cela. Cool, tant mieux !


Sur le site du Trabendo, il est annoncé une ouverture des portes à 19h00...
http://www.letrabendo.net/overkill-2/


Meshiakk a jeté l'éponge, remplacé par Chronosphere sur la tournée mais pas sur la date de Paris, ni en suivant. Dommage, c'était un choix plus cohérent. Du coup, pas de groupe local avant Flotsam n'est annoncé. Quelqu'un sait-il si le premier show démarre juste à l'ouverture des portes, pr(...)


"De Kristian Vikernes ou d’ Øystein Aarseth, qui est le vrai coupable ? On ne le saura sans doute jamais, et c’est tant mieux."

Le vrai coupable ça reste celui qui a tué l'autre.


Hmmm... le nouvel Abnormality n'a pas l'air de dévier et c'est bien ce qu'on demande !


plutot death que thrash. definitivement


mème chose on est loin du 1er album (ah jeunesse)....


Un côté très old school, et autant proche du thrash que du Death.

Morceau sympa, j'attend un peut mieux du reste.


Ah ah ah !
Ouais merde... Putain, je pensais pourtant avoir fait "le tour de la question"...

PS : Il me semble même qu'il escompte adopter avec son compagnon du moment.