BEHIND THE DEVIL #13 - Interview avec Raph de GREAT DANE Records

Nihilism, Mercyless, Carcariass, No Return, Dungortheb

01 - Pour commencer, Raph , peux-tu te présenter ainsi que Great Dane Records ?

Je suis passionné de Metal extrême depuis le milieu des années 80, j'ai fait pas mal de choses mais j'ai surtout été disquaire pendant une quinzaine d'années dans la célèbre librairie du Nord, le FURET DU NORD. En ce qui concerne GREAT DANE, c'est un label associatif de Death Metal créé sur le modèle des labels du début des années 90, ayant pour intérêt de promouvoir le Death Metal dans tous aspects.

02 - Le milieu de la scène Underground vit notamment grâce à des labels comme le tien, fait de passionnés (merci à toi). Pourrais-tu expliquer ton parcours et comment tu en es venu à créer un label ?

Comme je le disais, c'est la passion pour le Metal extrême qui m'a donné envie de me lancer et je connaissais parfaitement le milieu du disque de par mon métier. J'ai eu aussi l'opportunité de produire un split avec deux groupes de la scène nordiste, DISGUST et SCARVENGER. L'occasion était toute trouvée pour démarrer GREAT DANE RECORDS.

03 - Quels sont les labels qui t'ont influencé quand tu as voulu te lancer ? Et ceux que tu suis actuellement ?

Des labels comme NUCLEAR BLAST, RELAPSE, CENTURY MEDIA, ROADRACER/ROADRUNNER m'ont fortement influencé. En ce moment, je suis des labels comme les polonais de SELFMADE GOD RECORDS, MEMENTO MORI et XTREEM en Espagne, FDA RECORDS en Allemagne et DARK DESCENT RECORDS aux Etats Unis.

04 - Comment se porte le label depuis sa création ? Aujourd'hui, comment a t'il évolué ? Est ce que les résultats sont à la hauteur de tes espérances ?

Le label se porte plutôt bien. Il évolue doucement mais sûrement. Il bénéficie d'une bonne distribution. Car au delà du territoire national, nous sommes présents aux Etats-Unis via MVD, au Royaume-Uni via CODE 7 et le reste du monde via de nombreux trades. Nous avons commencé par signer des groupes de notre région et petit à petit, des groupes d'ampleur nationale tels que CARCARIASS, NO RETURN et même MERCYLESS nous ont fait confiance pour leur projets. Aujourd'hui, l'intérêt pour le label dépasse les frontières puisque ce sont des groupes étrangers, venant d'Espagne, Finlande, Norvège, Danemark, Irlande, Canada, Suisse, Belgique, qui viennent réjoindre les rangs de GREAT DANE. Plutôt fiers car nous sommes simplement une asso à but non lucratif et tout ce qui nous importe est d'arriver à financer les sorties suivantes.



05 - Combien de sorties te fixes-tu pour cette année ? Et quelles sont tes projets pour les années à venir ?

Nous avons prévu dix sorties pour cette année et plus ou moins la même chose pour les années à venir. C'est important pour nous que chaque projet sorte dans de bonnes conditions en leur donnant la même importance donc nous limitons les sorties.

06 - Quand on regarde tes sorties, on constate que tout tourne autour du Death (Brutal/technique). Pourquoi ce choix radical ? Comment choisis-tu tes artistes et comment tu fonctionnes avec les groupes ?

Ce n'est pas un choix radical mais plutôt un choix de passion ! Étant fan de Death depuis toujours, il était impensable de produire autre chose que du Death Metal ! Comment je choisis ? C'est assez simple. La plupart du temps, les groupes m'envoient un ou plusieurs titres. J'écoute, si ça me plait, je signe. Je propose un contrat standard mais je peux m'adapter au groupe.

07 - Souvent les gens l'ignorent mais parfois il peut se passer plusieurs mois entre l'enregistrement de l'album et sa sortie dans les bacs. Pourrais-tu nous expliquer ce qui se passe durant ce temps là ? Comment tu prépares une sortie et la mise en place de la promotion ?

En fait, nous établissons un planning de sortie en accord avec le groupe et puisque comme chaque sortie finance la suivante, nous avons besoin d'un laps de temps nécessaire pour financer le pressage. En tous cas, en ce qui nous concerne, pour d'autres labels, cela se passe différemment. Il se trouve aussi que par moments, les groupes nous confient le layout de l'album donc tout ceci prends du temps. La promotion se fait presque exclusivement sur le net via les réseaux sociaux ce qui nous permet de toucher un maximum de personnes contrairement aux magazines papiers qui hélas tendent à disparaître à l'image de HARD ROCK MAG par exemple.

08 - Est ce que tu interviens à certains moment dans l'artistique ? Pour valider les morceaux ou pour la pochette d'album par exemple ?

Je n'interviens en aucun cas dans l'artistique. Le groupe a une totale liberté même si je me réserve un droit de regard au moins pour la pochette. Car il y a certaines choses que je ne cautionne pas et je ne veux pas que GREAT DANE soit associé de fait à des valeurs qui ne sont pas les nôtres.


09 - Peut-être que dans nos lecteurs, certains rêvent de monter leur label afin de produire les groupes qu’ils aiment. Qu’aurais-tu comme conseils à leur donner ? Est-ce concrètement réalisable aujourd’hui ?

Je leur dirais : foncez ! mais c'est valable dans n'importe quel domaine je crois. Lorsque l'on a un rêve ou une passion, il faut aller au bout. En ce qui me concerne, ce qui m'a aidé aussi c'est mon métier de disquaire car je connais tous les rouages du milieu. De l'extérieur, on ignore bien souvent comment tout ça fonctionne même pour un passionné de musique. C'est bien plus complexe qu'il n'y paraît. La chose importante également est que nous sommes simplement une asso. et donc bénévoles. L'argent est réinvesti pour la sortie d'après et ainsi de suite. Il ne faut pas penser gagner de l'argent en montant son label, surtout vu l'état du marché du disque aujourd'hui. Par contre, si on est passionné et que l'on ne compte pas ses heures, alors il faut foncer sans hésiter ! C'est une belle aventure !

10 - Ce qui fait peur souvent c’est la paperasse, les déclarations, etc... en réalité qu'en est-il ? Est-ce surmontable ? Comment ton activité est déclarée ? Signes-tu des contrats avec les groupes ?

En fait, ce n'est pas si insurmontable que ça. Il nous a juste fallu déclarer l'asso. et c'était parti. Pour le reste, nous faisons signer un contrat standard au groupe et nous devons faire une déclaration à la SDRM pour chaque album que nous sortons.

11 - Est-ce que tu as eu peur au moment de lancer le label, ou à certaines périodes difficiles ? Des paris risqués par exemple ?

J'étais assez confiant au moment de lancer le label car j'ai bénéficié de conseils d'autres labels. Cela m'a beaucoup aidé et rassuré. Il n'a pas eu vraiment de paris risqués. Il suffit de faire les bons choix au bon moment.  



12 - Est-ce compliqué au quotidien de s’occuper de la gestion de ce label ? Ça te prend combien de temps par jour/semaine ? Le but pour toi est-il d’en vivre à un moment ?

Ce n'est pas compliqué mais cela prend énormément de temps ! Car au-delà de signer les groupes, il faut mettre à jour le site internet, penser la communication sur les réseaux sociaux, préparer les commandes, trouver toujours plus de distributions, faire de l'administratif aussi (factures etc..), mais c'est hyper passionnant ! Je ne pense pas en vivre à un moment, le marché du disque n'est pas forcément en très grande forme et ne le sera sans doute plus, ça ne serait pas raisonnable. Il vaut mieux pérenniser l'asso. et ne pas perdre de vue notre passion.

13 - A l’heure du numérique, on est tenté de se demander si les labels ont encore un rôle à jouer notamment pour les petits groupes. Pour toi qu’est-ce qu’un bon label ? Quelles missions doit-il pouvoir réaliser ?

Selon moi, un bon label doit toujours être à l'affût de nouveaux groupes, repérer le potentiel et les développer dans les meilleurs conditions pour les faire connaître du grand public. C'est ce que nous essayons de faire avec GREAT DANE.

14 - Toi qui es un acteur actif de cette scène « underground », est ce que tu trouves qu’il y a des dérives dans cette scène, ou des choses qui t’agacent ?

Non, je ne crois pas qu'il y ait de dérives. La scène underground française est plutôt cool.

15 - Est ce que tu joues aussi dans un groupe ou as-tu une autre activité en lien avec le Metal ?

Entre mon travail et le label, ça laisse peu de temps pour une autre activité. Je compose un peu, du Death Metal bien sûr ! Mais simplement pour moi, pas de vrai projet d'écriture d'album, ni de groupe.

16 - Et bien c’était tout pour moi, je te laisse le mot de la fin !

Les métalleux, continuez d'acheter nos prods et nous pourrons continuer à vous faire découvrir de bons groupes.

Stay brutal ! \m/



https://greatdanerecords.bandcamp.com/

https://www.greatdanerecs.com/eshop/web/

par youpimatin le 27/11/2019 à 09:13
   650

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Hate couture
@2.5.215.195
27/11/2019, 21:02:43
On apprend pas tellement de choses...

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Fear Factory + Misery Index 2006

RBD 28/10/2020

Live Report

Antibody

mortne2001 19/10/2020

From the past

Les archives de la Mort 1984 - 1994

grinder92 14/10/2020

Livres

Livre TAPE DEALER / Chronique par David Martin

Jus de cadavre 11/10/2020

Vidéos

W.A.S.P, Bataclan 2012

grinder92 09/10/2020

Live Report

Demanufacture

Baxter 06/10/2020

From the past

Hanger Abortion

RBD 30/09/2020

Live Report

Night Of The Masks

Simony 26/09/2020

Live Report
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Lyonel

Sympathique, mais beaucoup trop convenu pour ne pas se noyer dans la masse.

31/10/2020, 11:22

mortne2001

Écouté et chroniqué pour Metalnews, la suite logique de leur premier EP, et un énorme album de Heavy. 

30/10/2020, 17:22

Hipparion33

Album écouté pour ma part , un bon album de Heavy comme je les aime . J'aime aussi la pochette.

30/10/2020, 17:10

Hipparion33

Du coup je me suis fait la discographie dans la foulée et j'adore aussi ce "Metal Revolution". C'est une belle découverte après tant d'années

30/10/2020, 17:08

hrm

.

30/10/2020, 14:12

LeMoustre

Hâte d'écouter l'album en entier

30/10/2020, 12:37

metalrunner

Du pur heavy avec des magnifiques solos..

30/10/2020, 12:06

Harry Klein

Quelle caisse claire incroyable - les 2 singles sont très bons, ça augure un chouette album encore - MACABRE <3  

30/10/2020, 10:44

Reg

Je suis complètement passé à côté, mais il n'est jamais trop tard ! Très bon titre en tout cas ;)

30/10/2020, 09:34

Kerry King

Ouais surtout que Asphyx il n'y a plus que Van Drunen de l'époque old school (et encore il restera a peine deux ans), et Soulburn plus que Eric Daniels, on a deux versions du groupe vu part les deux en fait. (et depuis Bagchus a lui lâché les deux).(...)

29/10/2020, 23:47

Satan

Skald... le Wardruna version "Lidl".

29/10/2020, 23:15

Kerry King

Légendaire !

29/10/2020, 18:53

Kerry King

Légendaire !

29/10/2020, 18:53

RBD

Moulburn (je ne résiste jamais au calembour, surtout quand il est nul) c'est même devenu de plus en plus sombre avec la reformation d'Asphyx, alors que cela avait commencé comme un produit de substitution après que le groupe principal venait de se sépar(...)

29/10/2020, 14:44

metalrunner

C est clair que the Legacy devait être leur album de chevet marrant pour une génération qui n a pas connu cette époque.

29/10/2020, 11:38

metalrunner

D ici la il peut se passer tellement de chose.

29/10/2020, 09:17

Baxter

Janvier étrangement ça encore le flop hélas. Tant que ce virus persiste dans la civilisation et sans un moyen miracle, hélas concert et autres ça sera encore pas avant quelques temps. 

28/10/2020, 22:30

Kerry King

En meme temps que le nouveau Soulburn, ah ah.Et Soulburn c'est comme Asphyx mais penchant vers le Black, double ration ! 

28/10/2020, 19:06

Humungus

AAAAAAHHH !!! !!! !!!En voilà une bonne news !!!

28/10/2020, 15:34

NecroKosmos

Oui, là aussi, groupe sous-estimé à l'époque. Trop violent pour les fans d'HELLOWEEN et trop soft pour les fans de KREATOR (comme RAGE, par exemple). Dommage car LIVING DEATH avait une empreinte qui lui était propre. Personnellement, j'adore surto(...)

28/10/2020, 09:50