If You Only Knew

Darker Half

27/03/2020

Massacre Records

Je vous jure que je ne l’ai pas fait exprès, mais actualité musicale oblige, je me vois confronté pour la deuxième fois ce matin à un groupe de Metal pur jus. Sauf que cette fois-ci, je ne suis allé le chercher ni en Angleterre, ni en Allemagne, ni en Italie ou en Grèce, mais bien en Australie, pays peu réputé pour ses représentants les plus classiques. Mais les DARKER HALF sont loin d’être des débutants de la cause, puisqu’ils animent les scènes australes et mondiales depuis quelques années, les ayant partagées avec des références de la trempe de QUEENSRYCHE, EDGUY, SONATA ARCTICA, DARK FUNERAL, CHILDREN OF BODOM, NIGHTWISH, ACCEPT, HELLOWEEN ou STRATOVARIUS. Et il n’est pas étonnant de constater que des telles institutions aient accepté de confier leur lever de rideau aux originaires de Sydney, puisque avec ce quatrième longue-durée, les DARKER HALF confirment sans hésitation qu’ils sont bien le meilleur groupe de Heavy Metal austral du moment. Et après Duality (2009), Desensitized (2011) et Never Surrender (2014), If You Only Knew confirme que le quatuor (Vo Simpson - chant/guitare, Danny Ritz - guitare, Simon Hamilton - basse et Dom Simpson - batterie) perfectionne de plus en plus son approche, au point de devenir un monstre du Power Metal moderne, capable de rivaliser avec les meilleurs du genre. Certes, cette accession à la plus haute marche ne s’est pas faite sans concessions, et les accès mélodiques de plus en plus prononcés prouvent que les australiens veulent bien devenir des princes au royaume des rois. Mais très honnêtement, comment résister à une perle de Heavy comme « Into the Shadows », qui parvient à réconcilier l’écurie Frontiers et le cheptel Massacre sans faire de l’œil à l’un en caressant le poil de l’autre ? C’est impossible je vous l’accorde, même si ce titre n’est pas le plus symptomatique de cette nouvelle livraison.

Mixé par Chris Themelco aux Monolith Studios de Melbourne, Australie, et masterisé par Thomas “Plec” Johansson au The Panic Room de Skövde, en Suède, If You Only Knew se propose de synthétiser tous les courants et sous-genres du Heavy Metal classique et moderne, n’hésitant jamais à jouer sur la corde progressive pour toucher le cœur des fans de Metal emphatique et dramatique. Avec des titres qui atteignent ou dépassent souvent la barre des six minutes, les australiens n’ont pas joué la concision ni l’humilité, mais leur acuité mélodique et leur sens du riff efficace leur permettent de tutoyer les cimes, et de nous offrir parfois des mélanges particulièrement enivrants. Premier haut fait de l’album, « If You Only Knew », qui associe SANCTUARY, QUEENSRYCHE, METAL CHURCH, pour nous offrir un modèle de Power Ballad amère et nostalgique, aux harmonies très prononcées, mais à l’énergie non contrite. Avec des guitares qui s’expriment sans retenue, au premier plan avec des licks entêtants, mais aussi au second avec des soli pertinents et délicats, un chanteur qui module sa voix pour ne pas risquer de briser le cristal à chaque seconde, et une rythmique solide et stable, le groupe touche à la perfection, et offre un classique de premier choix au Heavy Metal le plus noble et teinté de Power. Mais il faut dire qu’avec une attaque aussi franche et efficace que « Glass Coloured Rose », la donne était faussée d’avance, et tous les atouts mis de côté. Le groupe savait très bien qu’après une si longue absence (six ans depuis leur dernier LP studio) ils n’avaient pas le droit à l’erreur, et c’est en invitant à leur propre sacre KING DIAMOND, STRATOVARIUS, IRON MAIDEN et NEVERMORE que les DARKER HALF s’imposent, acceptant et assumant leurs influences pour mieux les sublimer.

Flanqué d’un superbe artwork signé Karim König, et basé sur le tableau Stańczyk de l’artiste polonais Jan Matejko, If You Only Knew est plus qu’un simple quatrième album. Il est la confirmation de l’émergence d’une scène Heavy australe, une reprise de flambeau, et l’équivalent Metal d’un AIRBOURNE qui a repris les rênes du Hard-Rock survitaminé il y a quelques années. Alternant les impulsions, DARKER HALF nous propose donc une palette d’inspiration contrastée, oscillant entre le Metal musclé à la MAIDEN et mélodique à la HELLOWEEN/STRATOVARIUS (« Falling »), et le Progressif d’obédience moderne et puissante, via des allusions au DREAM THEATER le plus accessible, et son pendant sombre NEVERMORE, parvenant même à retrouver l’essence du QUEENSRYCHE le plus lyrique via le long et sinueux « Sedentary Pain ». Structures de base précieuses, arrangements léchés et astuces de mise en valeur futées, pour un Heavy Metal certes traditionnel, mais très personnel dans la forme. Si l’on reconnaît souvent les duels de guitares si chers à MAIDEN, les modulations de NEVERMORE et METAL CHURCH, les australiens parviennent toujours à se détacher d’un ancrage trop formel lors d’accélérations bondissantes (« The Bittersweet Caress »), qui n’hésitent pas à tremper leur cadence dans les eaux troubles du Thrash ou du Néo-Death suédois. Certes, je dois l’admettre, certains morceaux préfèrent la facilité d’un Metal à la PRIEST/MAIDEN (« Thousand Mile Stare »), mais même ces pauses formelles ne handicapent pas le triomphe global, grâce à des chœurs systématiques et à un sens de la mélodie très prononcé.

Mais ce qu’on recherche le plus sur un album de DARKER HALF, ce sont ces titres plus alambiqués, plus sombres, qui ont fait leur marque de fabrique, et le quatuor nous a gâtés, clôturant leur quatrième album avec deux morceaux ambitieux. « Poseidon » provoque les Dieux de la mer avec un son clair qui tranche avec la puissance ambiante, des lignes de chant doublées et une progression envoutante, tandis que « This Ain't Over » préfère pilonner un tempo lourd sur fond de riffs pesants et saccadés, nous laissant donc sur une impression de moiteur et d’atmosphère confinée. Avec une production ample mais pas écrasante, des fréquences respectées et des performances individuelles remarquables, If You Only Knew est une réussite de plus pour les originaires de Sydney, et surtout, l’affirmation de leur présence au premier plan d’une scène Heavy qui même des décennies après son émergence, parvient toujours à se renouveler sans se trahir.                           

                                                      

Titres de l’album :

                       01. Glass Coloured Rose

                       02. Falling

                       03. Into the Shadows

                       04. If You Only Knew

                       05. Sedentary Pain

                       06. The Bittersweet Caress

                       07. Thousand Mile Stare

                       08. Poseidon

                       09. This Ain't Over

Site officiel

Facebook officiel


par mortne2001 le 16/04/2020 à 17:08
82 %    348

Commentaires (0) | Ajouter un commentaire

pas de commentaire enregistré

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Universe

mortne2001 29/07/2020

F.F.W.

mortne2001 27/07/2020

Tiamat 2010

RBD 26/07/2020

Créda Beaducwealm

mortne2001 24/07/2020

Les Enfants du Cimetière

mortne2001 20/07/2020

Chimaira 2008

RBD 16/07/2020

Xtreme Fest 2016

RBD 08/07/2020

38'48 Regeneration

mortne2001 07/07/2020

Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
RBD

Ça fait rebut retravaillé des sessions de "Magma". Le clip cartoon à base de prêche écolo dans l'air du temps avec références ciné évidentes peut agacer ceux qui préfèrent un Metal plus obscur et rebelle, c'est sûr. Mais ces thèmes ne sont pas nouveaux du tout chez Gojira. La référenc(...)

07/08/2020, 12:24

Satan

A Kairos : Exactement. Il est l'homme de l'ombre, une sorte de fil-rouge. D'ailleurs souvenons-nous comment Abbath galérait à la guitare sur la tournée de "Blizzard Beasts" (si mes souvenirs sont bons).

07/08/2020, 12:20

David Martin

Mortuary mérite vraiment , pour leur 30 ans, de sortir leur meilleur album !! Les connaissant depuis 1989 (Leurs premiers gigs furent les premières parties d'Asshole à Nancy dont j'étais le chanteur) et les ayant suivis depuis tout ce temps, je me réjouis de voir qu'enfin, ils ont un label qui (...)

07/08/2020, 12:19

LeMoustre

C'est a cause de l'argent comme dirait Popeye

07/08/2020, 07:15

Kairos

Kerry king, demonaz a toujours été impliqué dans le groupe, au niveau compo et textes, mais il était dans l’incapacité de tenir la guitare pour raisons de santé.

07/08/2020, 06:59

adrtq

on s'en cogne, les 2 projets sont merdiques,

07/08/2020, 06:46

adrtq

rien de vraiment clack metal ici. Un black thrash bien boring

07/08/2020, 06:45

Satan

Immortal a réussi l'exploit d'être encore plus ridicule que les anciens démêlés de Gorgoroth. Chapeau bas!

06/08/2020, 22:24

Kerry King

Deja Horgh est arrivé tard dans le groupe je crois ?

Mais en soit seul Abbath était sur tout les albums et depuis le début, Demonaz a quitté le groupe pendant une dizaine d'année je crois...

Bref n'y queue n'y tête...

06/08/2020, 21:48

Buck Dancer

C'est vraiment triste et pathétique à lire ce genre de news.

06/08/2020, 21:25

Vincent

C’est PAS BATUSHKA bordel c’est le mec qui a volé le nom et qui a fait Hospodi. Vous le faites exprès c’est pas possible ? Vous voyez bien que la musique n’a rien à voir avec Litourgiya et Panihida.

06/08/2020, 17:53

Humungus

Il est loin le temps ou le Black se voulait aussi le garant d'une certaine spiritualité et intégrité... ... ...

06/08/2020, 17:14

JTDP

En attendant, il y en a un qui doit bien se marrer...

06/08/2020, 14:48

Tranbert

Le R'n'B metal à retenu mon attention donc j'ai ecouté...Ah oui quand même. Faut de tout pour faire un monde. Je dois être trop vieux. Les instrus passent encore, mais la façon de chanter... !NON!

06/08/2020, 12:43

Tranbert

Je l'aime bien aussi ce morceau, et le clip est vachement bien foutu. Rien de très original dans le son et le visuel mais ça le fait bien

06/08/2020, 12:39

Invité

Interstellar 666.6

06/08/2020, 09:32

Gargan

Comme le climat, mouarf.

05/08/2020, 21:55

Oliv

Réchauffé

05/08/2020, 18:54

JTDP

Oui d'accord avec toi Buck Dancer, c'est dans la droite ligne de "magma". Et je le trouve aussi plutôt bon, envoûtant ce morceau. Et le clip est franchement bien foutu !

05/08/2020, 17:29

Buck Dancer

Et moi je dois être de bonne humeur, parce que je le trouve plutôt bon ce morceau. Sans surprise et dans la continuité, logique, de Magma, mais bien foutu.

05/08/2020, 17:26