Encore une fois, les énigmatiques Ukrainien de  DRUDKH sont de retour. Ce  groupe dont on ne connaît pas le visage, a vite su se  tailler une réputation au sein de la scène  Black Metal. Se  terrant dans les valeurs les plus « Trues » du genre, les membres du groupe ont fait le choix de ne jamais donner de concert, ni d’interview. Ce choix leur permet cependant de rester concentrer sur leur musique et par conséquent très actif. En effet, en octobre dernier le groupe sortait déjà un split qui est passé un peu inaperçu avec le groupe PAYSAGE D’HIVER. Les revoilà maintenant avec un nouvel album s’intitulant They Often See Dreams About The Spring.

Mais pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas le groupe refaisons un point rapide sur cette formation qui n’a pas arrêté de nous offrir de multiples œuvres ces 10 dernières années. DRUDHK comme je l’ai déjà dit précédemment c’est un groupe de Black Metal au sens strict du terme. Pas de concert, pas d’interview, juste de la musique. Embrassant des mélodies épiques influencées par le folklore slave  le groupe  crée des atmosphères luxuriantes chargées d'amertume, de mélancolie et de tristesse. C’est ainsi qu’en 2003 sort Forgotten Legend. Par la suite le groupe sortira de nombreux EPs et albums, revisitant plusieurs fois leurs style mais toujours en le noircissant un peu plus, l’orientant vers des sonorités de plus en plus atmosphériques comme pour se rapprocher un peu plus de cette  légèreté propre à la vacuité inhérente à la nature qui nous entoure.            

They Often See Dreams About The Spring, le 11ème album du groupe, n’échappe pas à cette tendance. Puisant, comme à son habitude, ses inspirations dans la poésie Ukrainienne, DRUDKH nous livre encore une fois une œuvre chargée d’émotion, à la fois violente mais au goût léger. On peut sentir une certaine nostalgie dans la composition des morceaux - "comme toujours avec DRUDKH me direz-vous" - Mais cette fois c’est comme si elle s’accompagnait d’une certaine forme de résilience. Parlant toujours énormément de la culture Folkrique Slave dans ses chansons, on ressent à l’écoute de cet album une certaine forme de deuil au regard de ce que le monde contemporain est devenu, mettant aux oubliettes cette culture.  Se voulant plus poétique, They Often See Dreams About The Spring nous laisse admirer les derniers vestiges de ces temps immémoriaux, revenir quelques temps en arrière pendant ses 5 morceaux et se laisser aller à une contemplation teintée de gris et de couleurs fades.
Musicalement, le groupe ne nous surprendra pas énormément. En effet, même si cet album tend à être d’avantage progressif, en jouant sur la longueur des riffs et leurs récurrences, on ne remarquera pas de grosses évolutions musicales. A mi-chemin entre Eternal Turn Of The Wheel et A Furrow Cut Short, en empruntant les sonorités très progressives du premier en les mariant avec le groove du deuxième, le tout donne un résultat encore une fois réussit mais qui peine à se renouveler. Pour moi il n’y aura donc pas de réelle claque avec cet album, même si je l’ai écouté avec beaucoup de plaisir. Peut-être que le groupe mériterait à se poser quelques temps afin de trouver de nouvelles inspirations.

Titres de l'album :

1- Nakryta Neba Burym Dakhom...
2- U Dakhiv Irzhavim Kolossyu ...
3- Vechirniy Smerk Okutuye Kimnaty ...
4- Za Zoreyu Scho Striloyu Syaye ...
5- Bilyavyi Den 'Vtomyvsya I prytykh ...

Facebook
Bandcamp


par L'Apache le 12/03/2018 à 19:57
50 %    204

Commentaires (2) | Ajouter un commentaire


aeaa
@78.192.38.132
13/03/2018 à 07:42:57
probablement leur meilleur album

Jus de cadavre
membre enregistré
13/03/2018 à 21:26:57
Un groupe auquel je n'ai jamais accroché... Pas faute d'avoir essayé pourtant. Je retenterais avec celui ci :)

Ajouter un commentaire


Vöödöö

Ashes

I’ll Be Damned

Road to Disorder

Mantar

The Modern Art of Setting Ablaze

Taste

Moral Decay

Pig Destroyer

Head Cage

Beyond The Black

Heart Of The Hurricane

Dark Insides

Netherworld

Ancestor

Lords of Destiny

Raspy Junker

World Of Violence

Elyose

Reconnexion

Clover

The Voyager

Lost Domain

...In the Waiting Room of Death

Bloody Nightmare

Hellwolf

Alice In Chains

Rainier Fog

The Radio Sun

Beautiful Strange

Metalriff

Blinded

Napalm Ted

Mouthful

Manes

Slow Motion Death Sequence

Torturer

Die In Pain

Binah

Phobiate

Photo-report MOTOCULTOR 2018 (Par Baptistin Pradeau)

Jus de cadavre / 17/09/2018
Motocultor

Violently Draining Europe / Gorgasm + Cenotaph + Visceral Uprooting

Jus de cadavre / 13/09/2018
Brutal Death Metal

Interview ANTROPOFAGO

youpimatin / 08/09/2018
Brutal Death Metal

Live-report MOTOCULTOR 2018 - Dimanche

Jus de cadavre / 01/09/2018
Black Metal

Live-report MOTOCULTOR 2018 - Samedi

Jus de cadavre / 31/08/2018
Black Metal

Concerts à 7 jours

Pain Of Salvation + Kingcrow

18/09 : L'empreinte, Savigny Le Temple (91)

Defeated Sanity + Acranius + Epicardiectomy

19/09 : Le Mondo Bizarro, Rennes (35)

Pain Of Salvation + Kingcrow

19/09 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Heart Of A Coward

19/09 : Rock'n'eat, Lyon (69)

Pain Of Salvation + Kingcrow

20/09 : La Laiterie, Strasbourg (67)

Acidez + Banane Metalik

20/09 : Ninkasi Kao, Lyon (69)

Evadne + Lying Figures + The Holeum

20/09 : Le Klub, Paris (75)

Heart Of A Coward

20/09 : Olympic Café, Paris (75)

Tagada Jones + Opium Du Peuple

21/09 : Le Rio Grande, Montauban ()

Acidez + Banane Metalik

21/09 : Le Db, Narbonne (11)

Lonewolf + Speed Queen + Venin

21/09 : Jas'rod, Pennes Mirabeau (13)

Alcest + Vampillia

21/09 : Le Rex, Toulouse (31)

Les Ramoneurs De Menhirs

21/09 : Le Clapier, Saint-etienne (42)

Heart Of A Coward

21/09 : La Scène Michelet, Nantes (44)

Batushka

21/09 : Cco, Villeurbane (69)

Lower Than Atlantis

21/09 : Backstage, Paris (75)

Khaos Dei + Black Bomb A + The New Roses

21/09 : Parc De Villeroy, Mennecy (91)

+ Bukowski + Shoeilager

22/09 : Désiré Granet, Anould ()

Nightrage + Voivod

22/09 : L'ilyade , Seyssinet-pariset ()

Alcest + Vampillia

22/09 : Rock School Barbey, Bordeaux (33)

Black Sin + Les Chants Du Nihil + S.u.t.u.r.e

22/09 : Chez Paulette, Pagney-derrière-barrine (54)

Alcest + Vampillia

23/09 : Fuzz'yon, La Roche-sur-yon (85)

Alcest + Celeste + Vampillia

25/09 : La Gaîté Lyrique, Paris (75)

Photo Stream

Derniers coms

Ah merde, la bad news !!!
En plus, un groupe de chez nous.
RIP man...


Pas encore écouté en entier, mais ce que j'ai entendu pour le moment promet un album énorme... Un groupe à part et absolument génial qui, comme le dit très bien la chro, est bien plus que du Sludge. Et sur scène c'est quelque chose aussi. Ça faisait bien longtemps que Nuclear Blast n'avait p(...)


Merci pour la kro!
Le MCD est dispo ici http://nihilistic-webzine-distro.fr


Wow...


Virulence ! Ça n'invente rien du tout, mais efficace ! Metalliquement, quand la Chine se réveillera vraiment ça va nous faire tout drôle je pense...


Tout ce que j'aime ! Ça va être long jusqu'au 26 octobre...


Le premier album m'avait beaucoup plu, ce titre pour l'instant ne me semble pas au même niveau mais il faut juger l'album dans son intégralité avec ce style.


Très grand groupe !


Oh putain !!!


Je les ai vus il y a un an, même pas, cherchez dans les reports.


Les compagnons des gras jambon !!!! là il y a du nom qui fouette


énorme en effet, wait and see


Une bien belle affiche, vénère comme il faut et surtout qui se différencie pas mal de beaucoup de fest Metal !


Je manque encore un peu de recul sur cet album mais les premières écoutes m'ont bien plu. On retrouve effectivement la patte Vilosophe.


Putain ! Toujours aussi bon malgré le poids des années...
Ce break de basse bordel !
Hâte d'entendre l'album complet.


Enorme fan du groupe, j'ai plus que hâte de me fourrer ça dans les oreilles bordel...


J'avais le souvenir d'un groupe plus suffocant, là y a un goût de Morbid Angel et j'aimebeaucoup


Énorme date à Rennes hier soir, à ne pas rater pour tous fans de Brutal Death qui se respecte ! Le report en ligne dans quelques jours...


Ce titre n'a pas pris une ride mais nous si !
Quelle chanson et quel album en tous cas !
Pis effectivement, sacrée prise de risque à l'époque. Fallait avoir les couilles de le faire mais putain que cela ne valait le coup bordel ! Un son quasi inimitable...
Par contre, faudra que(...)


Pfff, l'album de Voivod s'annonce ÉNORME.