Release Party Mortuary

Mortuary, Rankken, Post-mortem, Goa'uld

Mjc Prévert, Lunéville (France)

le 18/11/2023

35 ans que les Nancéiens de MORTUARY nous brutalisent les oreilles avec bon goût, 35 ans et voilà que le groupe semble enfin avoir trouvé sa vitesse de croisière et ce qui pourrait ressembler à une juste reconnaissance de la trace qu'il laissera sur cette scène underground française du Metal Extrême. Le groupe sort donc son nouvel album, Sublime The Decline, chez Adipocère Records et voilà l'association de vieilles connaissances pour le meilleur à n'en pas douter et à propos d'association de qualité, il est bon de signaler le travail exceptionnel de Metal Events qui aura réussi un très bel évènement pour la sortie de cet album qui compte dans le paysage musical hexagonal, un tel groupe méritait bien cet évènement entre amis... mais pas que !

"Pas que" car la salle de la MJC Prévert de Lunéville où le Metal Events organise tous les ans le Irish Day Fest, est très bien remplie, l'édition 2024 réunira d'ailleurs une affiche qui promet encore. Mais ce soir c'est pour la sortie du septième album du groupe Nancéien que le petit microcosme local s'est réuni, j'y croise les gars de DEPRAVED, VOORHEES, WARFAITH ainsi que des têtes bien connues des évènements locaux. J'y vois également David Martin, celui qui nous régale de ses Vidéos Au Centre De La Scène régulièrement mises en ligne ici-même en avant-première, c'est ici pour vous abonner. 

La soirée s'ouvre avec GOA'ULD. Avant le concert, je ne sais pas à quoi m'attendre, et après non plus d'ailleurs. Un style pas tellement défini, des reprises aussi que cohérentes qu'un titre de DATURA (Brutal Death Metal, France), un groupe local ami des personnes présentes sur scène, et "My Own Summer" de DEFTONES, un début de concert qui peut faire penser à la lourdeur rampante d'un TRIPTYKON pour finir par des influences totalement Neo Metal. Il va falloir que le groupe réunisse un peu ses idées et détermine une ligne d'écriture qui devrait se tracer de façon naturelle, là, pour ce soir, c'est un peu la fête de la musique, un chanteur qui ne tient pas le devant de la scène, presque désolé d'être là et le décalage est saisissant lorsque Kristof de DEPRAVED monte sur les planches pour la reprise de DATURA. Deux guitaristes essentiellement tournés vers la batterie, une bassiste qui, elle, tient bien son rang et qui est un peu le point de convergence des regards du public tant elle dégage quelque chose. En ouverture de soirée, ça fait le job, c'est assez brouillon mais on secoue la tête quelques fois et on comprend assez vite que GOA'ULD est ami avec beaucoup de gens dans le public, le microcosme local, une nouvelle fois, on verra comment le projet évolue, là, on est sur un groupe bien vert qui se cherche encore, à revoir plus tard ! Dans le cadre d'une release party, faire un jouer un groupe de copains, c'est tout à fait défendable, on est là pour faire la fête à MORTUARY avant tout.

J'avais vu POST-MORTEM au Blue And Black Metal Fest en septembre dernier à Tinqueux, seulement il manquait un guitariste, le soliste, remplacé par un membre session qui a fait le job mais c'était forcément différent. Et bien ce concert est encore plus mémorable. Un savoureux alliage de Death Metal et de solos très mélodiques nous éclate au visage ce soir, le groupe défend toujours son deuxième album, Monumental Pandemonium, paru en 2022 chez Great Dane Records. Son guitariste, Samuel Clauss aux allures de DEVIN TOWNSEND assure le show derrière le micro tant pour les chœurs que pour les interventions entre les morceaux, son chanteur nous avait prévenu en septembre dernier, lui-même n'est pas bon pour s'adresser au public, il finit par dire n'importe quoi, mais en fait Samuel est un tout petit meilleur dans le sens où les deux n'hésitent pas à balancer quelques idioties rigolotes, on sent la bonne humeur et la bonne entente au sein du groupe, cela donne un capital sympathie très fort à cette formation originaire de Mulhouse. On goûte avec beaucoup de plaisir les titres comme "Skin Of My Enemy", "Arallu Imperator", "Soul Inquisitor" ou un direct "Massive Decimation" qui donne le ton du virage que le groupe a subtilement pris sur ce dernier opus. La prestation du chanteur est excellente, il est totalement dans son personnage, vient bien chercher l'ensemble de la salle pour que sa bouge et la réponse est très rapide, circle-pit, pogo, slams, la MJC Prévert est en ébullition ce soir, des chocs assez brutaux mais toujours avec beaucoup de bienveillance des uns sur les autres, les sourires sont sur toutes les lèvres, POST-MORTEM vient de confirmer ce que j'avais vu à Tinqueux il y a deux mois et c'est vrai que les différentes dates communes entre les deux groupes du Grand Est donnent une sorte d'alchimie entre deux univers Death Metal finalement assez différents pour les puristes du genre. Très belle prestation, j'aurais plutôt vu POST-MORTEM jouer juste avant MORTUARY mais ce n'est qu'un avis personnel, l'alternance de styles n'est pas non plus une mauvaise chose. Le groupe conclue son show comme il y a deux mois, un titre assez différent par son riffing assez dansant et qui se termine sur le riff principal de "I Was Made For Lovin' You" de KISS, un gimmick qui fonctionne parfaitement et qui donne un sentiment d'allégresse totale sur cette fin de concert. Je vous invite à aller voir les peintures que le batteur du groupe réalise, l'homme a quelque chose à dire également avec un pinceau. Un groupe à découvrir de toute urgence si ce n'est pas déjà fait !

La suite sera Thrash Metal avec RANKKEN, eux aussi étaient à Tinqueux il y a deux mois et comme il y a deux mois, je reste assez hermétique au Thrash Metal bien lisse et bien propre du groupe qui opère désormais à 4 toujours avec l'indéboulonnable David au chant et à la guitare. Il est d'ailleurs le seul à avoir une réelle présence scénique, les autres membres étant encore assez jeunes dans RANKKEN, il leur faut du temps pour entrer dans l'univers Thrash que David insuffle à son groupe. C'est d'ailleurs un des défauts de celui-ci pour sa progression, le changement incessant de personnel autour du chanteur guitariste. Une nouvelle fois, c'est History Of Violence qui est mis à l'honneur, même si celui-ci date de 2021, le COVID n'ayant certainement pas aidé non plus le groupe à travailler sur du nouveau matériel. Un pot-pourri Thrash Metal déboule en plein milieu de la prestation du groupe Aubois, SLAYER, SEPULTURA et PANTERA et voilà exactement pourquoi la musique du groupe ne me parle pas, il y a une volonté de sauvagerie dans le Thrash du groupe mais qui n'imprime pas, la faute à un groove un peu trop moderne pour moi et un chant qui n'est pas non plus totalement à mon goût. Mais RANKKEN réussi à trouver son public ce soir, heureusement qu'il n'y a pas que des grincheux comme moi qui n'aiment que le Thrash bien sale et il faut avouer qu'au-delà d'apprécier ou pas la musique, il faut reconnaitre au frontman du groupe une réelle volonté de mener sa barque et son groupe selon sa vision.

Les patrons se nomment MORTUARY alors oui il y a la sortie de l'album, le public est là pour eux mais faut il encore être au niveau de l'attente du public. Et comme d'habitude... ce groupe est une machine de guerre super bien huilée sur scène. J'éprouve un énorme respect pour leurs membres, s'accrocher ainsi, durant 35 ans ! Le groupe récolte enfin quelques fruits de ce qu'il a pu semer par le passé et c'est amplement mérité, pour dire vrai le mérite devrait les emmener bien au-delà mais bon, on les aime comme ça ! Le Death Metal des Nancéiens a trouvé un nouveau support pour s'exprimer, Sublime The Decline, un titre à double sens comme Patrick, le chanteur du groupe, nous l'explique, soit la fiesta totale et belle en attendant le déclin soit le transposer en quelque chose d'autres, donc une étape de plus dans la transformation. Musicalement,on reste sur du Death Metal old-school bien rentre dedans où une part de mélodie est toutefois conservée et notamment sur le surprenant "Love With Clenched Fist" qui traite du sujet des femmes battues. "Somewhere To Nowhere" passe plutôt bien le test de la scène, tout comme le single "Specimen Zero", un condensé de violence maitrisée érigé pour les dieux du genre old-school, une école représentée par ENTOMBED notamment, et MORTUARY rend hommage à LG. Petrov, son vocaliste décédé, avec une reprise des Suédois. Mais comme très souvent, le groupe sait associer à sa "réussite" les amis qui n'ont jamais lâché le groupe comme Kristof de DEPRAVED qui monte sur scène pour la deuxième de la soirée pour interpréter avec le groupe et David Martin également invité à prendre le micro, lui l'ancien brailleur d'ASSHOLE, pour un "Morbid Existence" qui ouvre la première démo du groupe. Un titre dédicacé à tous les anciens qui sont aujourd'hui pères de famille mais qui sont tout de même là pour célébrer ce nouvel album, c'est aussi à cela que l'on mesure combien MORTUARY aura compté et compte encore dans le paysage musical Lorrain mais également français puisque certains sont venus de loin pour l'occasion.
C'est d'ailleurs ce qui est un peu dommage, les parents ayant des enfants n'ont pas pu rester jusqu'au bout, pour des raisons tout à fait compréhensible mais la photo de fin de concert n'est du coup pas vraiment représentative des 250 personnes qui étaient là je pense pour ce rendez-vous inratable ! Patrick au chant donne encore tout comme si c'était son dernier concert, son dernier souffle de vie, quel frontman ce mec, il semble souffrir d'une sciatique car il boite un peu mais il est là, il bouge, le sourire aux lèvres, les vieillards ont encore assuré et l'EPAD qui est décrit comme l'endroit où les membres du groupe vivent en réalité à l'heure actuelle, semble bien loin à la vue de ce qu'ils viennent de nous proposer ce soir encore. Autour du trio "historique" composé de Jean Noël à la basse, Patrick au chant et Alexis à la guitare, nous avons toujours Jo à la batterie qui fait montre d'une régularité saisissante dans ce flot de blast-beasts, et Gautier, également guitariste de MERCYLESS, qui a rejoint le groupe en 2022 pour ce nouvel album donc. Les anciens membres dont Gilles (ex-DEPRAVED également) ou Dirk Verbeuren qui aura préféré rejoindre MEGADETH plutôt que de taper pour MORTUARY comme le dira avec beaucoup d'humour Patrick, sont mis à l'honneur car c'est que la vie n'a pas été douce avec le groupe Nancéien et c'est certainement pour cela que les gaillards goutent chaque minute qu'ils vivent sur scène car ils ont travaillé dur pour cela et très clairement, avec un style peut-être un peu plus old-school que le précédent album, Sublime The Decline est encore une petite bombe comme l'underground sait en proposer, réalisé par des passionnés, des engagés, des enragés, des bons tout simplement. Des soirées avec MORTUARY on en reprend quand vous voulez car les années passant, elles se feront forcément plus rares, à nous aussi de profiter de chaque minute en leur compagnie et je peux vous dire qu'au vue des slams incessants, des pogos et autres réjouissances dans le public, les gens de l'Est ont bien profité de cette belle soirée.

Le mot de la fin pour cette organisation qui a pris le pari de mettre à l'honneur MORTUARY, en proposant une affiche assez costaud pour 13€ en prévente, à faire des gobelets spéciaux pour la release party, un service aux petits oignons, dans le sourire et la gentillesse, une équipe que l'on retrouvera donc pour l'Irish Day Fest, peut-être que l'affiche aura été dévoilée lorsque vous lirez ces lignes, mais pour en connaitre la nature, je vous assure que ça s'annonce terrible encore cette soirée début 2024 ! Qu'on se le dise, l'underground est magnifique dans l'Est de la France !

par Simony le 24/11/2023 à 14:00
   565

Commentaires (1) | Ajouter un commentaire


Xav
@37.167.205.64
16/12/2023, 03:14:22

Le Death, l'underground comme on l'aime.

Mortuary un digne représentant du genre.

J'aurais aimé voir ce magnifique concert. David Martin, en guest, excellent, une belle personne !

Ajouter un commentaire


Derniers articles

Crisix + Dead Winds

RBD 20/02/2024

Live Report

Abbath + Toxic Holocaust + Hellripper

RBD 21/01/2024

Live Report

1984

mortne2001 10/01/2024

From the past

SÉLECTION METALNEWS 2023 / Bonne année 2024 !

Jus de cadavre 01/01/2024

Interview
Concerts à 7 jours
Tags
Photos stream
Derniers commentaires
Gargan

Faites chier, j'apprécie le groupe (enfin surtout l'ep comme beaucoup, je me demande si je ne l'ai pas découvert avec ce bon Shaxul) et je trouvais l'artwork très réussi ("oh bah c'est pas l'AI de Pestilence hein"), mais là(...)

05/03/2024, 09:43

Capsf1team

Balle de match...Un peu de silence s'il vous plait, les joueurs sont prêts...

05/03/2024, 08:03

Tourista

Hep ! on ne dépasse pas les bouées, siouplè !

05/03/2024, 07:05

Tourista

Acheté samedi, écoute en cours. BD absolument sans intérêt mais album bien plus intéressant que le dernier Maiden.

04/03/2024, 17:58

LeMoustre

Citer  INCUBUS, ASSASSIN et RIGOR MORTIS sur le même papier = obligé d'écouter les deux titres, et en effet, tout à fait ma came ! Merci pour cette petite découverte aux allures de pépite.M'en vais commander cela de ce pas(...)

04/03/2024, 09:59

LeMoustre

Excellent album

04/03/2024, 07:14

Saddam Mustaine

Le seul à être présent sur chaque album c'est Paulo Jr, peut-être le seul qui a vraiment les droits officiellement ? Kisser après est devenu très impliqué aussi 

02/03/2024, 19:55

RBD

Les frères Cavalera ont récemment réenregistré le premier album, le seul où Andreas Kisser n'était pas encore là. Cavalera Conspiracy existe déjà pour ceux qui voudraient un Sepultura avec les frères Cavalera, et tant mieu(...)

02/03/2024, 13:16

Humungus

Ah ah ah !Alors ça pour le coup, cela pourrait me faire plaiz...

02/03/2024, 07:27

Saddam Mustaine

Max et Igor vont donc pouvoir réformer Sépultura dans 2 ans...

01/03/2024, 18:15

Jus de cadavre

Ouais du tout bon. Assez balèze pour un groupe avec autant de bouteille de sortir un album aussi "frais" ! Et puis ce côté Metal "nola" : irrésistible !

01/03/2024, 15:22

Humungus

J'avais déjà hâte d'écouter ça, mais avec une chronique pareille...Vivement.Pis surtout, vivement la tournée de mai prochain bordel !

01/03/2024, 10:06

Tourista

Je me rappelle avoir vu UNE fois Sepultura avec Derrick Green en festoche, époque dreadlocks, j'ai dû tenir 3 morceaux.  Mais évidemment les propositions arriveront, les gros sous se profiler, le groupe reviendra avec une cote renforcée et des cachets g(...)

29/02/2024, 22:36

Gargan

´Vont ptêtre se reformer deux ans après la tournée, avec lui.

29/02/2024, 21:48

Cupcake Vanille

Quitter Sepultura pour peut-être (voir les rumeurs du moment) pour un autre groupe commençant par la lettre S sur le son américain du côté Iowa. 

29/02/2024, 21:24

RBD

Il a déjà un autre groupe de Rock chrétien qui marche bien au Brésil. C'est vrai que c'est bizarre de partir maintenant alors que la fin prochaine du groupe est déjà programmée à assez court terme. En tout cas c'est un batteur(...)

29/02/2024, 21:12

Buck Dancer

Même si je comprends l'opportunité de jouer dans Slipknot (si la rumeur dit vrai) dommage d'être resté toutes ces années pour partir juste avant la dernière tournée.

29/02/2024, 18:48

senior canardo

@Humungus sur la date de Magny le hongre, Paulo avait un tshirt Houwitser    sur scène ça ma remis un coup de (...)

29/02/2024, 10:09

Orphan

Batteur absolument génial.https://www.youtube.com/watch?v=PkmUSjkTJCgV'la le niveau du gamin qu'il était.

29/02/2024, 08:24

Tourista

Bha, toujours moins grave que les fans qui ont quitté le groupe en 96.

29/02/2024, 07:13